Nuada


Nuada

Dans la mythologie celtique irlandaise, le dieu Nuada est surnommé « Airgetlam », c’est-à-dire « au Bras d’Argent » ; il est le roi des dieux , mais avant tout, conformément aux épisodes mythologiques qui le présentent, un roi déclinant qui ne retrouve ses droits que grâce à l'aide de Lug. Le prototype originel de Nuada serait un dieu ciel-diurne déclinant, analogue au dieu latin Vedius[1].

Sommaire

Mythologie

Hiérarchie des Tuatha Dé Danann[2]

- hors classe :

  • Lug Samildanach (dieu polytechnicien)

- fonction sacerdotale :

- fonction guerrière :

  • Ogme (dieu de la magie guerrière)
  • Nuada (royauté)

- fonction artisanale :

- participent aux trois fonctions :

- déesse féminine unique connue sous les formes :

  • Brigit (déesse des poètes, des forgerons et des médecins)
  • Étain ou Eithne (reine d’Irlande, mère de tous les dieux)
  • Boand (autre nom de Brigit, déesse éponyme de la Boyne)
  • Mórrígan (déesse guerrière, ou bien de la souveraineté)

Nuada

Nuada est un roi mythique des Tuatha Dé Danann (les Gens de la déesse Dana) et relève de la deuxième classe guerrière : sa fonction est d’assumer la royauté et d’assurer la redistribution des richesses. Il correspond au dieu védique Indra (Voir Georges Dumézil et l'idéologie tripartite des Indo-européens).

Lors de la « Première bataille de Mag Tuireadh » contre les Fir Bolg il a le bras droit coupé, infirmité discriminatoire pour l’exercice de la royauté. Il doit laisser la place à Bres, du peuple des Fomoires, dont le règne sera de courte durée. Diancecht, le dieu médecin lui fabrique une prothèse en argent, ce qui lui permet de recouvrer la souveraineté. Par la suite, Miach, fils de Diancecht, lui greffera le bras coupé. Il trouve la mort lors de la « Deuxième bataille de Mag Tuireadh ». Dans certaines versions de la mythologie, il est l’époux d'Ethniu (ou Ethnée), fille de Delbáeth.

Au Pays de Galles, il s’appelle Nudd (ou Llud) et en Gaule Nodons.

Compléments

Notes

  1. Philippe Jouët, L’Aurore celtique dans la mythologie, l'épopée et les traditions, Yoran embanner, Fouesnant, 2007, p.36 (ISBN 978-2-914855-33-8)
  2. Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux, Les Druides, page 422.

Sources et bibliographie

  • Paul-Marie Duval, Les Dieux de la Gaule, Paris, éditions Payot, février 1993, 169 p. (ISBN 2-228-88621-1).
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1957 aux PUF. Paul-Marie Duval distingue la mythologie gauloise celtique du syncrétisme dû à la civilisation gallo-romaine.
     
  • Albert Grenier, Les Gaulois, Paris, Petite bibliothèque Payot, août 1994, 365 p. (ISBN 2-228-88838-9).
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1970. Albert Grenier précise l’origine indo-européenne, décrit leur organisation sociale, leur culture et leur religion en faisant le lien avec les Celtes insulaires.
     
  • Christian-J. Guyonvarc'h, Magie, médecine et divination chez les Celtes, Bibliothèque scientifique Payot, Paris, 1997, (ISBN 2-228-89112-6).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux :
    • Les Druides, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986 (ISBN 2-85882-920-9) ;
    • La Civilisation celtique, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1990 (ISBN 2-7373-0297-8) ;
    • Les Fêtes celtiques, Rennes, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », avril 1995, 216 p. (ISBN 2-7373-1198-7).
      Ouvrage consacré aux quatre grandes fêtes religieuses : Samain, Imbolc, Beltaine, Lugnasad.
       
  • Philippe Jouët, Aux sources de la mythologie celtique, Yoran embanner, Fouesnant, 2007 (ISBN 978-2-914855-37-0).
  • Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins » , Paris, 2000 (ISBN 2-7028-6261-6).
  • Claude Sterckx, Mythologie du monde celte, Paris, Marabout, octobre 2009, 470 p. (ISBN 978-2-501-05410-2) .
  • Consulter aussi la Bibliographie sur la mythologie celtique et la Bibliographie sur la civilisation celtique.


  • Nora Kershaw Chadwick et Myles Dillon, Les Royaumes celtiques, éditions Armeline, Crozon, 2001(ISBN 2-910878-13-9)
  • Nora Kershaw Chadwick, The Celts, Pelican Books, 1971
  • Francis John Byrne, Irish Kings and High-Kings. Batsford, Londres, 1973 (ISBN 0-7134-5882-8)
  • Seán Duffy, Atlas of Irish History. Gill & Macmillan, Dublin, 2ème éd., 2000 (ISBN 0-7171-3093-2)
  • James MacKillop, Dictionary of Celtic Mythology, Oxford University Press, Oxford & New York, 1998

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nuada de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nuada — oder Núadu Argatlám [ nuaðu argadlaːv] („Nuadu mit der Silberhand“) ist ein König der Túatha Dé Danann und der Vater oder Großvater von Bresal. Er besitzt ein Schwert namens Fragarach, dieses Schwert ist einer der vier Schätze der Danu. Nuada… …   Deutsch Wikipedia

  • NUADA — Dans la mythologie celtique irlandaise, Nuada est le roi des Túatha Dé Dánann, ou tribus de la déesse Dana. Au cours de la première bataille de Mag Tured, livrée contre les Fir Bolg pour la possession de l’Irlande, Nuada a le bras droit coupé et… …   Encyclopédie Universelle

  • Nuada — Nuada, también llamado Nuada Airgetlamh (el del brazo de plata), era el rey de los Tuatha Dé Danann, y un dios irlandés. Representación Sentado en su trono, con una corona de luz y rodeado totalmente por un aura luminosa. Historia Estaba casado… …   Wikipedia Español

  • nuada — nu|a|da Mot Pla Nom femení …   Diccionari Català-Català

  • Nuada Airgetlám — Nuada redirects here. For other uses, see Nuada (disambiguation). In Irish mythology, Nuada or Nuadu (modern spelling: Nuadha), known by the epithet Airgetlám (modern spelling: Airgeatlámh, meaning silver hand/arm ), was the first king of the… …   Wikipedia

  • Nuada (disambiguation) — Nuada (Nuadu, Nuadat, Nuadha) is an Irish male name borne by several figures from mythology, legend and history, including: Nuada Airgetlám, king of the Tuatha Dé Danann and presumed deity Nuadu Finn Fáil, legendary High King of Ireland of the… …   Wikipedia

  • Nuada ua Bolcain — (died 776) was Abbot of Tuam. Nuada ua Bolcain is the first recorded abbot of Tuam after Jarlath. There is some ambiguity as to his status, as he is listed as abbot of Tuaim Daolann, but this seems to be a contraction of Tuaim Dhá Ghualann, the… …   Wikipedia

  • Épée de Nuada — L épée de Nuada est l arme du dieu celtique Nuada. Son nom irlandais est Claíomh Solais. Elle fait partie des cinq talismans apportés par les Tuatha Dé Danann en Irlande. D après la légende, elle pouvait trancher le fer et l acier, elle était… …   Wikipédia en Français

  • Sola-Ui Nuada-Re Sophia-Ri — is a character from the Japanese novel Fate/Zero, the prequel to Fate/stay night.Height: 165cmWeight: 52kgBlood Type: OBirthday: 8.19Measurements: B88 W56 H84CharacterThe daughter of the head of the spiritual evocation division of the Clock Tower …   Wikipedia

  • Hellboy - Die goldene Armee — Filmdaten Deutscher Titel: Hellboy – Die goldene Armee Originaltitel: Hellboy II: The Golden Army Produktionsland: Erscheinungsjahr: Länge: 120 Minuten Originalsprache …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.