Niobe fille de Tantale


Niobe fille de Tantale

Niobé fille de Tantale

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Niobé.
Mort des enfants de Niobé, par Abraham Bloemaert (1591)

Dans la mythologie grecque, Niobé est la fille de Tantale et l'épouse d’Amphion. Elle met au monde sept fils et sept filles, les Niobides, bien que ne soient mentionnés que douze enfants (six et six) selon l'Iliade.

Orgueilleuse comme son père, elle se vanta devant qui voulait l’entendre de sa fécondité et de la beauté de ses enfants, et se moqua de Léto, qui n’avait donné le jour qu’à Artémis et Apollon. Mais c’était là s’attaquer aux dieux, et la malheureuse Niobé l’apprit à ses dépens. Indignés d’une telle présomption, les deux enfants de Léto tuèrent ceux de Niobé à coups de flèches ; une fille échappa au massacre (non mentionnée dans l'Iliade), mais sa frayeur fut telle qu’elle conserva toute sa vie un teint d’une pâleur mortelle.

Entendant les cris de ses enfants agonisants, Niobé sortit de son palais, et à l’horrible spectacle de tous les corps étendus et râlants, elle fut comme pétrifiée ; pris de pitié, Zeus la changea en rocher, d’où coulèrent ses larmes sous la forme d’une source. Pendant neuf jours, les corps restèrent sans sépulture. Au dixième jour selon l'Iliade, les dieux s’apaisèrent et enterrèrent eux-mêmes les enfants de Niobé.

Anecdote

Elle a donné son nom au niobium (Nb, numéro atomique 41), élément chimique qui dans le tableau périodique des éléments se trouve immédiatement au dessus du tantale (Ta, numéro atomique 73).

Dans la Lydie antique, il y avait une source intarissable, qui disait-on, était Niobé qui pleurait ses enfants pour l’éternité.

Sources

  • Portail de la mythologie grecque Portail de la mythologie grecque
Ce document provient de « Niob%C3%A9 fille de Tantale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Niobe fille de Tantale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Niobé, fille de Tantale — Niobé fille de Tantale Pour les articles homonymes, voir Niobé. Mort des enfants de Niobé, par Abraham Bloe …   Wikipédia en Français

  • Niobé (fille de Tantale) — Niobé fille de Tantale Pour les articles homonymes, voir Niobé. Mort des enfants de Niobé, par Abraham Bloe …   Wikipédia en Français

  • Niobé Fille De Tantale — Pour les articles homonymes, voir Niobé. Mort des enfants de Niobé, par Abraham Bloe …   Wikipédia en Français

  • Niobé fille de tantale — Pour les articles homonymes, voir Niobé. Mort des enfants de Niobé, par Abraham Bloe …   Wikipédia en Français

  • Niobé fille de Tantale — Pour les articles homonymes, voir Niobé. Mort des enfants de Niobé, par Abraham Bloemaert (1591) Dans la …   Wikipédia en Français

  • TANTALE ET NIOBIUM — Le tantale (symbole Ta) et le niobium (symbole Nb) sont deux métaux de transition du groupe Va de la classification périodique des éléments et, de ce fait, ont un grand nombre de points communs: ils sont presque toujours associés dans leurs… …   Encyclopédie Universelle

  • Niobé — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Dans la mythologie grecque, ce nom peut désigner : Niobé fille de Tantale, épouse d Amphion et mère des Niobides ; Niobé fille de Phoronée,… …   Wikipédia en Français

  • NIOBÉ — Dans la mythologie grecque, fille de Tantale et épouse d’Amphion, roi de Thèbes. Elle avait, dit la légende homérique, six filles et six garçons; fière de sa fécondité, elle se vanta d’être supérieure à Léto, qui n’avait eu que deux enfants,… …   Encyclopédie Universelle

  • Tantale (chimie) — Pour les articles homonymes, voir Tantale. Tantale Hafnium ← Tantale → …   Wikipédia en Français

  • TANTALE (mythologie) — TANTALE, mythologie Généralement, Tantale passe pour un fils de Zeus et de Ploutô, elle même fille de Cronos ou d’Atlas. Il régnait en Phrygie, ou en Lydie, sur le mont Sipyle. Pindare nous dit (Olympiques , I, 87) que «si vraiment d’un mortel… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.