Nino Ferrer


Nino Ferrer
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrer.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Léo Ferré ni Jean Ferrat.
Nino Ferrer
Nino Ferrer

Nom Nino Agostino Arturo Maria Ferrari
Naissance 15 août 1934
Décès 13 août 1998 (à 63 ans)
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Producteur
Genre musical Jazz, Rhythm and blues
Pop, Rock, Rock progressif
Instruments Basse, Guitare, Piano, Contrebasse, Banjo, Percussions
Années d'activité 1959-1998
Labels Riviera, CBS, WEA, Vogue
Fnac Music
Barclay
Site officiel nino-ferrer.com

Nino Ferrer, né le 15 août 1934 à Gênes, Italie et mort le 13 août 1998 à Montcuq dans le Lot en France, de son vrai nom Nino Agostino Arturo Maria Ferrari, est un chanteur, auteur et compositeur italo-français.

Sommaire

Biographie

Nino Ferrer a passé les premières années de sa vie en Nouvelle-Calédonie où son père, ingénieur, travaillait. De retour en métropole dès 1947, le jeune Nino, après une scolarité parisienne au lycée Saint-Jean-de-Passy, se lance dans des études d'ethnologie et d'archéologie préhistorique à la Sorbonne. Parallèlement, il se livre avec passion à de nombreuses activités dont la peinture et la musique.

À la fin de ses études, Nino Ferrer part faire le tour du monde sur un cargo, participe à quelques fouilles en Mélanésie et, de retour en France, se consacre à une musique qui depuis longtemps le fascine : le jazz. Sa discographie commence en 1959 - puisqu'il fut cette année-là contrebassiste sur deux 45 tours des Dixies Cats et l'année d'après bassiste sur un disque des Gottamou. Au début des années 1960, il accompagne la chanteuse américaine Nancy Holloway et propose, en vain, ses propres compositions aux maisons de disques. En 1963, la chance lui sourit enfin puisqu'il peut enregistrer son premier disque (Pour oublier qu'on s'est aimé). Sur la face B figure un autre titre, C'est irréparable, dont il existe une version italienne Un anno d'amore chantée par Mina et une autre espagnole, présente sur la bande originale de Talons aiguilles de Pedro Almodóvar sous le titre Un año de amor interpretée par Luz Casal.

Le disque n'aura qu'un succès très relatif en France mais sera diffusé dans d'autres pays européens, au Japon et même au Moyen-Orient. Il lui faut attendre 1965, après de nombreux échecs (groupes avortés, rupture puis réconciliation avec Barclay, sa première maison de disques), pour que l'occasion lui soit donnée de renouer avec le succès par le truchement de Mirza. Succès immédiat qui conduit Nino Ferrer à enregistrer d'autres tubes - parfois à contrecœur - tels que les Cornichons, Oh ! hé ! hein ! bon ! - lui imposant, et pour longtemps, le rôle du chanteur rigolo. Comme Henri Salvador, il se rattrape en interprétant des mélodies tristes et graves sur les faces B de ses disques (Ma vie pour rien).

Son rôle de chanteur décalé lui apporte des avantages certains (succès, argent, conquêtes), mais le caractère plutôt entier de Nino Ferrer s'en accommode mal. Rompant avec le monde du spectacle, il quitte la France et part s'installer en Italie où il restera trois ans, jusqu'en 1970. Alors que des disques continuent de sortir en France (Le téléfon, Mao et Moa, Mon copain Bismarck nettement plus ironiques), Nino Ferrer gagne en notoriété grâce à une émission qu'il anime, Io, Agata e tu.

À son retour en France, il s'installe dans le Quercy où il se lance dans l'élevage de chevaux, mais sa rencontre avec un guitariste Irlandais, Micky Finn (homonyme de l'ancien percussionniste de T. Rex décédé en 2003) lui rend le goût de la composition musicale. Micky et ses musiciens suivent Nino à Paris et deviennent les Leggs. Après des mois d'une écriture personnelle et de composition, sort en 1971 Métronomie. Si l'album n'a qu'un succès mitigé, l'un de ses titres, La Maison près de la fontaine, se vend à plus de 500 000 exemplaires en 45 tours. Certains morceaux de cet album sont d'une composition associée au genre du rock progressif (Métronomie 1 et 2, Cannabis...), le sortant ainsi de l'étiquette variété auquel il était assimilé. On note une progression à partir de cette date quant au travail plus complexe de composition de ses morceaux.

Il fera une apparition au cinéma dans le film Litan de Jean-Pierre Mocky sorti en 1982 dans lequel il incarne le personnage du docteur Steve Julien.

Les années passent et Nino Ferrer, père de deux garçons, Pierre Ferrari et Arthur Ferrari, continue de sortir des albums (Nino and Leggs, Nino and Radiah, Suite en œuf, Véritables variétés verdâtres) qui ne marchent que très moyennement, quasi-systématiquement occultés par un ou deux 45 tours qui, quant à eux, remportent un succès considérable. C'est le cas de la chanson le Sud (tube de l'été 75) qui fait référence à son pays d'enfance la Nouvelle Calédonie, et qui lui permet en 1976 d'acquérir "La Taillade", une bastide située au cœur du Quercy Blanc, dans la région des Vaux près de Montcuq, qu'il équipe d'un studio d'enregistrement. En 1979, sort Blanat, puis il part en tournée avec Jacques Higelin. Les années suivantes sortent La Carmencita, Ex-Libris, Rock'n'roll cowboy (dont Frank Margerin dessine la pochette), entrecoupés de concerts. Un autre album, 13e album, passe quant à lui complètement inaperçu, mais, au début des années 1990, il renoue avec le succès auprès d'une nouvelle génération en Italie puis en France grâce à la sortie d'une compilation qui permet de faire découvrir - à côté de succès historiques - d'autres compositions plus rares. Sous l'égide d'Yves Bigot (directeur général de FNAC Music), il sort un autre disque, La Désabusion, expose ses peintures à Paris, puis part en tournée avec un tout nouveau groupe mis en place par Philippe Poustis (directeur artistique de FNAC Music).

En 1989, Nino de nationalité italienne, demande et obtient la naturalisation française pour, selon ses dires, célébrer le bicentenaire de la Révolution française.

Un ultime album, composé de différents titres chantés et/ou écrits par des membres de sa famille ou ses amis, sort en 1993 : La Vie chez les automobiles. Cinq ans plus tard, en juillet 1998, sa mère Mounette meurt « des suites d'une longue maladie » à l'âge de 86 ans. Un mois après le décès de celle-ci, le 13 août 1998, le chanteur se tire une balle dans le cœur au milieu d'un champ de blé situé à quelques kilomètres de chez lui, alors qu'il avait commencé à enregistrer avec les Leggs ce qu'il envisageait comme son dernier album, intitulé Suite et fin. Il aurait eu 64 ans deux jours plus tard.

Discographie

45 tours quatre titres (EP)

  • 1963 : Pour oublier qu'on s'est aimé
  • 1964 : Je reviendrai
  • 1965 : Viens je t'attends
  • 1965 : Mirza
  • 1965 : oh! hé! hein! bon!
  • 1966 : Alexandre
  • 1966 : Je veux être noir
  • 1967 : Le téléfon
  • 1967 : Mao et Moa
  • 1968 : Le roi d'Angleterre
  • 1968 : Mamadou Mémé
  • 1969 : Je vends des robes
  • 1969 : Agata
  • 1969 : Les Cornichons
  • 1972 : La Maison près de la Fontaine
  • 1975 : Le Sud

Discographie

Albums studio

Albums en public

  • 1995 : Concert Chez Harry

Musique de série télévisée

Vidéographie

  • 1996 : Nino Ferrer : Concert - Château de Marcillac, Polygram (no 195 279-3), VHS (EAN 325-9-1195-2793-0) : enregistré en 1994 au château de Marcillac (Saint-Cyprien), réédition DVD en 2011 par Alex Prod sous le titre Nino Ferrer : Anthologie - Son dernier concert, 90 min.
  • 2011 : Douce France : Nino Ferrer, documentaire de Laurent Lichtenstein et Jacques Pessis, France Télévisions / P6 Productions, 52 min[1].

Anecdotes

  • Les cornichons est une chanson basée sur une musique du pianiste/organiste américain James Booker dont le titre est Big Nick. Il est probable que le titre original aura inspiré cette histoire de pique-nique.
  • Le refrain de la chanson Les cornichons est très similaire au morceau Soul bossa nova de Quincy Jones sorti à la même époque que le Big Nick de James Booker. (soul bossa nova a été repris pour le générique du film Austin Powers).
  • Bernard Estardy, ingénieur du son de Claude François, a été le premier organiste de Nino Ferrer et son ingénieur du son sur tous ses albums.
  • Manu Dibango a été l'organiste de Nino Ferrer en 1969/1970.
  • Dans sa chanson Je veux être noir, Nino Ferrer évoque « les verts pâturages près de Lui ». C'est une allusion au téléfilm de Jean-Christophe Averty Les Verts Pâturages présentant l'histoire de la genèse et où Adam et Eve sont joués par des acteurs de couleur noire. Lors de sa diffusion en 1964, ce téléfilm avait suscité des critiques racistes.
  • Dans la même chanson, M. Faubus est Orval Faubus, sénateur démocrate américain, qui s'est fait remarquer pour son action contre la déségrégation.
  • Le thème de Mirza est inspiré d'une des toutes premières chansons de Stevie Wonder La La La La la, sur laquelle Nino Ferrer a improvisé des paroles. Le texte y fait d'ailleurs allusion « Z'avez pas vu Mirza, oh la la la la la ».
  • Hugo Pratt a représenté Nino Ferrer en capitaine Nino dans l'aventure de Corto Maltese intitulée Corto Maltese en Sibérie.
  • Nino Ferrer était parrain de l'émission de Nagui, « N'oubliez pas votre brosse à dents ».

Bibliographie

  • Christophe Conte & Joseph Ghosn, Nino Ferrer. Du Noir Au Sud., édition n°1, 2005.
  • Franck Maubert, La Mélancolie De Nino, Scali, 2006.
  • Henry Chartier, Nino Ferrer : c'est Irréparable, éditions Bord de l'eau, 2007. (Nino Ferrer. C’est irréparable sur le site des Éditions Le Bord de l’eau)

Références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nino Ferrer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nino Ferrer — (born Nino Agostino Arturo Maria Ferrari in Genoa, Italy, 15 August 1934, died in Quercy Blanc, Saint Cyprien Lot, Montcuq, 13 August 1998) was a famous French – Italian singer, actor and jazz musician. Contents 1 …   Wikipedia

  • Nino Ferrer — Nino Agostino Maria Ferrari, conocido artísticamente como Nino Ferrer era un cantante, actor, pintor y compositor francés (de origen italiano) nacido el 15 de agosto de 1934 en Génova (Italia) y fallecido el 13 de agosto de 1998 en Montcuq… …   Wikipedia Español

  • Nino Ferrer — Nino Ferrer, eigentlich Nino Agostino Arturo Mario Ferrari (* 15. August 1934 in Genua; † 13. August 1998 in Montcuq, Lot, Frankreich) war ein französischer Sänger, Liederschreiber und Komponist italienischer Abstammung. Leben Nino Ferrer hat die …   Deutsch Wikipedia

  • Nino Agostino Arturo Maria Ferrari — Nino Ferrer Pour les articles homonymes, voir Ferrer. Nino Ferrer (15 août 1934 à Gênes, Italie 13 août 1998 à Montcuq dans le Lot en France), de son vrai nom Nino Agostino Arturo Maria Ferrari, est un chanteur, auteur et… …   Wikipédia en Français

  • Ferrer — Saltar a navegación, búsqueda Ferrer puede referirse a: Apellido Actores José Ferrer (1909 1992), actor estadounidense nacido en Puerto Rico …   Wikipedia Español

  • Ferrer — may refer to:Generic*Ferrer (Family) *Ferrer (surname)People surnamed Ferrer*Albert Ferrer (born 1970), Spanish footballer *Alex Ferrer, judge in the courtroom television show Judge Alex *Danay Ferrer (born 1974) *Darien Ferrer (born 1983), Cuban …   Wikipedia

  • Ferrer — ist der Familienname folgender Personen: Albert Ferrer (* 1970), spanischer Fußballspieler Álvaro Ferrer Vecilla (* 1982), spanischer Handballspieler Beatriz Ferrer Salat (* 1966), spanische Dressurreiterin Carlos Virgilio Ferrer Argote (* 1941) …   Deutsch Wikipedia

  • Ferrer —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Sur les autres projets Wikimedia : « Ferrer », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Ferrer est un nom de famille… …   Wikipédia en Français

  • Ramón Gómez Ferrer — Saltar a navegación, búsqueda Ramón Gómez Ferrer Nacimiento 1862 Valencia …   Wikipedia Español

  • Francisco Ferrer Guardia — Saltar a navegación, búsqueda Francisco Ferrer Guardia. Francisco Ferrer Guardia, en catalán Francesc Ferrer i Guàrdia (Alella, 10 de enero 1859 – Barcelona, 13 de octubre …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.