Nicolas Durand de Villegaignon

Nicolas Durand de Villegaignon

Nicolas Durand de Villegagnon

Nicolas Durand de Villegagnon
Naissance 1510
Provins
Décès 9 janvier 1571 60 ans)
Beauvais-en-Gâtinais
Origine France France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durand.

Nicolas Durand de Villegagnon (1510, Provins - 9 janvier 1571) fut un militaire et explorateur français, fondateur de l'éphémère colonie française au Brésil nommée «France Antarctique».

Sommaire

Origine

Villegagnon est élève des collèges de La Marche et de Montaigu à Paris, en compagnie de Calvin. Il obtient ensuite sa licence de droit à Orléans.

Ordre de Malte

Il entre dans l’Ordre de Malte en 1531 sur la recommandation de son oncle Philippe Villiers de l'Isle-Adam, grand maître de l’ordre. Il prend part en 1541 à l’expédition de Charles Quint contre Alger dont il écrit le récit. En 1548, il commande la flotte envoyée en Écosse pour ramener Marie Stuart à la cour de France, pour ses fiançailles au dauphin François. Il réalise alors un exploit naval considéré jusqu'alors comme impossible pour tromper la vigilance des Anglais : après le débarquement des Français à Perth, il contourne en galères l'Ecosse par le nord au large des Orcades. Il descend la mer d'Irlande et fait embarquer Marie Stuart à Dumbarton dans l'estuaire de la Clyde pour gagner Morlaix. En 1551, il tente en vain, depuis Malte, de défendre Tripoli contre les Turcs. Rentré en France, il est nommé en 1553 vice-amiral de Bretagne après ses campagnes en Hongrie et au Piémont.

Le Brésil

Il reçoit en 1555 le commandement de la flotte mise par Henri II à la disposition de Gaspard de Coligny pour installer une colonie protestante au Brésil où les protestants français pourraient exercer librement leur religion. Parti du Havre, il construit dans la baie de Rio de Janeiro, sur l'île qui porte aujourd'hui son nom, le Fort-Coligny et s’installe sur la côte qu’il appelle la «France Antarctique».

Deux ans plus tard, après l’arrivée d’un deuxième contingent constitué de protestants, une dispute théologique avec Villegagnon qui s’est reconverti au catholicisme dégénère en massacre.

Le récit de l’expédition a été écrit en 1578 par l’un de ses membres, l’étudiant en théologie Jean de Léry : Histoire d’un voyage fait en la terre de Brésil.[1]

Épilogue

De retour en France, Villegagnon poursuit sa polémique avec les calvinistes et prend part aux Guerres de Religion dans le camp catholique. Il fut notamment blessé au siège de Rouen en 1562.

Il fut ensuite nommé gouverneur de Sens en 1567.

Il meurt le 9 janvier 1571 dans sa commanderie de Beauvais-en-Gâtinais près de Nemours.

Bibliographie

  • De bello Melitensi, & eius euentu Francis imposito, ad Carolû Cæsarem V. Nicolai Villagagnonis Commentarius. Parisiis, Apud Carolum Stephanû, 1553. Edition originale du texte latin. Elle a été publiée en même temps que la version française, également chez Charles Estienne, afin d'avoir la diffusion la plus large dans la Chrétienté. Il fait le récit de la guerre de Malte en 1551 et de la prise par les Turcs de l'île et de Tripoli qu'il avait été secourir à la demande des chevaliers de Malte. Les Impériaux rendaient les Français co-responsables du sac de Gozo, une île près de Malte, et de la perte de Tripoli. Il est témoin des graves défaites subies par l'ordre de Malte en 1551, en rejette la responsabilité sur le Grand Maître et sur les éléments espagnols de la garnison de Tripoli. Il disculpe les Français, en particulier l'ambassadeur d'Aramont, le gouverneur Vallier et lui-même
  • Rouge Brésil de Jean-Christophe Rufin. Roman librement inspiré de l'épopée de Villegagnon au Brésil.
  • "Nicolas de Villegagnon ou l'utopie tropicale" de Serge Elmalan, . Paris, Éditions Favre, 2002
  • «Tristes tropistes. Du Brésil à la France, une controverse à l'aube des guerres de religion», Frank LESTRINGANT, Revue de l'histoire des religions, 1985
  • "Villegagnon roi d'Amérique" de Arthur Heulard, Paris, Ernest Leroux Éditeur, 1897
  • "Villegagnon" de Léonce Peillard, Paris, Perrin, 1991

Notes

  1. Ouvrage disponible sur le site Gallica de la Bibliothèque nationale de France
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de la Renaissance Portail de la Renaissance
  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail du Brésil Portail du Brésil
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Nicolas Durand de Villegagnon ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nicolas Durand de Villegaignon de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Nicolas Durand de Villegaignon — Nicolas de Villegagnon. Nicolas Durand, sieur de Villegaignon, also Villegagnon (Villegaignon, Seine et Marne, France, 1510 – Beauvais, 9 January 1571) was a Commander of the Knights of Malta,[1] and later a French naval officer (vice …   Wikipedia

  • Nicolas Durand de Villegaignon — Este artículo o sección necesita referencias que aparezcan en una publicación acreditada, como revistas especializadas, monografías, prensa diaria o páginas de Internet fidedignas. Puedes añadirlas así o avisar …   Wikipedia Español

  • Nicolas Durand de Villegagnon — Pour les articles homonymes, voir Durand et Villegagnon. Nicolas Durand de Villegagnon Naissance …   Wikipédia en Français

  • Durand — Saltar a navegación, búsqueda El término Durand puede referirse a: Personajes Chris Durand, agente norteamericano de películas y televisión Daniel Durand, poeta argentino Elias Magloire Durand , farmacéutico , botánico y briólogo francés Gilbert… …   Wikipedia Español

  • Villegaignon — (spr. Wilganjong), Nicolas Durand de V., stammte aus der Bretagne, nahm frühzeitig Dienste auf der französischen Flotte, machte 1541 den Zug Karls V. nach Algier mit, nahm 1548 die Königin Marie von Schottland an Bord u. brachte sie nach… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Villegaignon — 22°54′50″S 43°09′35″O / 22.91389, 43.15972 Villegaignon est une île appartenant à la ville de R …   Wikipédia en Français

  • France Antarctique — was the name of the failed French colony south of the Equator, in Rio de Janeiro, Brazil, which existed between 1555 and 1567, and had control over the coast from Rio de Janeiro to Cabo Frio.Brazil had been discovered in April 1500 by a fleet… …   Wikipedia

  • Fort Coligny — was a fortress founded by Nicolas Durand de Villegaignon in Rio de Janeiro, Brazil in 1555, in what constituted the so called France Antarctique historical episode.For protection against attacks by hostile Indians and the Portuguese, Villegaignon …   Wikipedia

  • Cunhambebe — Cunhambebe, as portrayed by André Thevet, French cosmographer who accompanied the expedition by Nicolas Durand de Villegaignon. Cunhambebe was an aboriginal Indian chieftain of the Tamoyo tribe, which dominated the region between present day Cabo …   Wikipedia

  • Villegagnon Island — (former Serigipe Island original Portuguese: Ilha de Villegagnon also known in English as: Villegaignon Island or Island of Villegagnon or Island of Villegaignon) is located near the mouth of the large Guanabara Bay, in the city of Rio de Janeiro …   Wikipedia


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»