Nguyễn Ngọc Loan


Nguyễn Ngọc Loan

Le général Nguyễn Ngọc Loan (né le 11 décembre 1930 et décédé le 14 juillet 1998 à Washington, DC, États-Unis) était le chef de la police sud-vietnamienne. Il est connu pour avoir sommairement exécuté, dans une rue de Saïgon, un capitaine Việt Cộng, Nguyễn Văn Lém, devant des journalistes, dont le photographe américain Eddie Adams de l'Associated Press, le 1er février 1968. Le cliché que prit celui-ci[1] fut publié à la une de la plupart des journaux du monde, et lui fit gagner le prix Pulitzer.

Son histoire

L'histoire de Nguyễn Ngọc Loan est profondément liée au cliché pris par Eddie Adams[2] pendant la guerre du Vietnam.

1968, la guerre battait son plein entre le Vietnam du Nord, communiste, et le Vietnam du Sud, capitaliste. Aux fêtes du Têt, consacrées au Nouvel An chinois, une trève fut conclue entre les deux factions pour quelques jours. Malgré les accords, les Nord-vietnamiens lancèrent l'Offensive du Tết dans la nuit du Premier au Deux de l'An (année chinoise, soit dans la nuit du 29 au 30 janvier 1968 du calendrier grégorien), utilisant les techniques de guérilla, s'en prenant indifféremment aux civils, hommes, femmes, enfants.

La ville de Saïgon était en proie aux combats de rues. En tant que chef de la police, Nguyễn Ngọc Loan, participa à la traque des agresseurs Việt Cộng qui écumaient la ville. C'est dans cette atmosphère qu'un ou plusieurs policiers (dont un ami proche de Loan) et leurs familles furent tués (de 6 à 34 morts) (selon plusieurs sud-vietnamienne). Des personnes reconnurent Nguyễn Văn Lém comme étant le meurtrier ou bien il fut capturé à proximité du lieu du massacre d'après les forces sud-vietnamiennes et accusé d'avoir été le dirigeant du peloton qui avait effectué les assassinats. Nguyễn Văn Lém eut les mains attachées et fut présenté devant un groupe de journalistes comprenant le photographe Eddie Adams et des cameramen de la NBC[3]. Le général Nguyễn Ngọc Loan posa son revolver sur la tempe du prisonnier et l'exécuta sommairement. Eddie Adams prit une photo qui, sortie de son contexte, [4] marqua profondément l'opinion publique américaine et l'opinion internationale pour le manque de formalisme judiciaire représenté. Aucun autre cliché, témoignant des exactions commises sur les civils par le camp adverse ne fut publié pour rétablir la réalité de cette guerre fratricide. L'impact moral de la photo d'Adams fut désastreux. L'opinion internationale cria haro sur le général Nguyễn Ngọc Loan. Ce cliché servit même de propagande non-officielle, relança l'effort anti-guerre aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde.

Nguyễn Ngọc Loan fut grièvement blessé lors d'une nouvelle bataille contre les Nord-Vietnamiens trois mois plus tard, et en ressortira amputé de la jambe droite. Il reprit alors la vie civile suite à cette blessure et se consacra aux orphelins de Saïgon.

Après la guerre, Nguyễn Ngọc Loan quitta le Việt Nam en 1975 pour les États-Unis. Il ouvrit un restaurant en Virginie qu'il dût fermer lorsque son identité fut dévoilée. Nguyễn Ngọc Loan mourut d'un cancer à Washington, DC le 14 juillet 1998.

Suite à la publication de ce cliché, le nom de Nguyễn Ngọc Loan devint très controversé et il tomba en disgrâce dans l'opinion publique internationale pour le restant de ses jours[4]. Il fit même l'objet de diverses accusations et même de persécutions, bien après la fin de la guerre du Vietnam[5]. Pourtant Eddie Adams lui-même reconnut publiquement à quel point cette photographie n'a pas rendu justice aux mérites du général et avait ruiné injustement sa réputation [6] Le photographe tenta d'enrayer les nombreuses interprétations données à son cliché à travers les médias[7].et aurait présenté ses excuses au général Nguyễn Ngọc Loan et sa famille pour le mal commis.

« Le général a tué le Viet Cong, j'ai tué le général avec mon appareil de photo. Un cliché instantané est l'arme la plus puissante au monde. Les gens lui donnent foi; mais les photos mentent, même sans intention de manipulation. Elles ne représentent que la moitié de la vérité... Ce que la photo ne dit pas, c'est "Qu'auriez-vous fait à la place du général, à cet endroit et à ce moment précis, pris dans le feu de l'action, et que vous veniez de capturer un gars des factions ennemis, qui viendrait juste à l'instant de faire sauter un, deux voire trois Américains? » [5]

A ce jour, la veuve de Nguyễn Văn Lém a reconnu qu'il faisait partie des factions communistes, sous l'alias de Bay Lap, et s'est engagé dans l'Offensive du Têt aux côtés des Nord-Vietnamiens.

Le cliché continue de faire débat encore aujourd'hui, malgré les nombreux témoignages des protagonistes.

Aux funérailles du général Nguyễn Ngọc Loan, Eddie Adams lui dédia un dernier hommage émouvant: “I’m sorry. There are tears in my eyes.”

Notes

  1. Voir la photo et le commentaire d'Eddie Adams : Image Canon - Images historiques
  2. http://en.wikipedia.org/wiki/Eddie_Adams_(photographer)
  3. D'après photopreneur.com, l'exécution était censée avoir lieu en intérieur, mais Loan fit sortir tout le monde pour permettre aux photographes de faire un meilleur cliché
  4. [1]
  5. [2]
  6. [3]
  7. Eddie Adams Talk About The Saigon Execution Photo

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nguyễn Ngọc Loan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nguyen Ngoc Loan — Nguyễn Ngọc Loan (der Familienname, hier Nguyễn, wird in Fernost zuerst genannt; * 11. Dezember 1931 in Huế, Vietnam; † 14. Juli 1998 in Burke, Virginia, USA) war ein südvietnamesischer General und während des Vietnamkrieges Polizeichef von… …   Deutsch Wikipedia

  • Nguyễn Ngọc Loan — (* 11. Dezember 1931 in Huế, Vietnam; † 14. Juli 1998 in Burke, Virginia, USA) war ein südvietnamesischer General und während des Vietnamkrieges Polizeichef von Saigon (heute Thành phố Hồ Chí Minh, Hồ Chí Minh Stadt). Weltweit bekannt wurde er… …   Deutsch Wikipedia

  • Nguyen Ngoc Loan — Nguyễn Ngọc Loan Le général Nguyễn Ngọc Loan (né le 11 décembre 1930 et décédé le 14 juillet 1998 à Washington, DC, États Unis) était le chef de la police sud vietnamienne. Il est connu pour avoir sommairement exécuté, dans… …   Wikipédia en Français

  • Nguyễn Ngoc Loan — Nguyễn Ngọc Loan Le général Nguyễn Ngọc Loan (né le 11 décembre 1930 et décédé le 14 juillet 1998 à Washington, DC, États Unis) était le chef de la police sud vietnamienne. Il est connu pour avoir sommairement exécuté, dans… …   Wikipédia en Français

  • Nguyen Ngoc Loan — In this Vietnamese name, the family name is Nguyễn, but is often simplified to Nguyen in English language text. According to Vietnamese custom, this person should properly be referred to by the given name Loan. Nguyễn Ngọc Loan …   Wikipedia

  • Nguyễn Ngọc Loan — Infobox Military Person name= Nguyễn Ngọc Loan lived= December 11, 1930 death date and age|1998|07|14|1930|12|11 placeofbirth=French Indochina (what is now Vietnam) placeofdeath= Burke, Virginia, part of Washington, D.C. urban area.… …   Wikipedia

  • Nguyễn Ngọc Loan — Este artículo o sección necesita referencias que aparezcan en una publicación acreditada, como revistas especializadas, monografías, prensa diaria o páginas de Internet fidedignas. Puedes añadirlas así o avisar …   Wikipedia Español

  • Nguyễn Văn Lém — (der Familienname, hier Nguyễn, wird in Fernost immer zuerst genannt; * ca. 1934; † 1. Februar 1968 in Saigon, dem heutigen Ho Chi Minh Stadt) war während des Vietnamkrieges unter seinem „Kampfnamen“ Bảy Lốp Mitglied der Vietcong und kämpfte… …   Deutsch Wikipedia

  • Nguyen — Nguyễn und Nguyen (Hán nôm: 阮) (  [ŋwiɜn315]?/i) sind der häufigste vietnamesische Familienname (họ), geschätzte 40 % der Vietnamesen tragen ihn. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung 2 Bekannte Namensträger 3 Siehe auch …   Deutsch Wikipedia

  • Nguyên — Nguyễn und Nguyen (Hán nôm: 阮) (  [ŋwiɜn315]?/i) sind der häufigste vietnamesische Familienname (họ), geschätzte 40 % der Vietnamesen tragen ihn. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung 2 Bekannte Namensträger 3 Siehe auch …   Deutsch Wikipedia