Next-Generation Secure Computing Base


Next-Generation Secure Computing Base

Next-generation secure computing base

Le Next-Generation Secure Computing Base (NGSCB, littéralement : Base d'information sécurisée de nouvelle génération) ou ordinateur sécurisé de la prochaine génération fait partie de la nouvelle architecture de Microsoft pour l'informatique de confiance. Ce projet était connu sous le nom de Palladium, le nom fut changé en 2003, selon Microsoft en raison de l'existence d'un éditeur du même nom. Le changement de nom pourrait être dû à la mauvaise publicité dont souffrait la dénomination Palladium.

NGSCB utilise extensivement le processeur cryptographique surnommé puce Fritz du nom du Sénateur américain Ernest « Fritz » Hollings qui a soutenu nombre d'articles de la loi américaine favorisant ce projet.

Sous NGSCB, le coeur du système d'exploitation Microsoft Windows travaillera dans un environnement maîtrisé dit « de confiance ». Les principes de base sont d'inclure la cryptographie au sein même du système d'exploitation afin de sécuriser les transactions entre les processus, entre les processus et la mémoire vive, entre les processus et le disque dur, et entre les processus et les périphériques d'entrée/sortie (clavier, souris, moniteur...).

Ce principe permettrait entre autres :

  • de s'assurer que des fichiers enregistrés par une certaine application, ne puissent être lus ou modifiés que par cette même application ou par une autre application autorisée. Ce système est appelé Sealed storage (ou « stockage scellé ») par Microsoft.
  • de protéger le système contre l'exécution de code non autorisé. Notamment des virus, mais aussi toute application qui ne serait pas expressément autorisée par l'utilisateur ou l'administrateur.

Selon Microsoft, le but est de résoudre les problèmes de sécurité informatique et de créer des applications distribuées d'un type nouveau où chaque composant puisse faire confiance aux autres parties du système (logicielles ou matérielles) même si ceux-ci font partie d'un système distant.

Les détracteurs du projet, souvent liés au mouvement du logiciel libre l'accusent d'être une tentative de Microsoft pour contrôler le marché du logiciel et du matériel informatique. Certains redoutent aussi qu'une plate-forme Palladium puisse contrôler toutes les opérations effectuées sur le système, comme la navigation web et les courriels. Il est aussi reproché à Microsoft de vouloir utiliser son quasi-monopole sur les ordinateurs personnels pour atteindre un monopole sur les systèmes de gestion des droits numériques (DRM). Microsoft a d'ailleurs annoncé avoir pour intention d'instaurer la « gestion numérique des droits » sur tous les ordinateurs de la planète.[réf. nécessaire]

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la sécurité informatique Portail de la sécurité informatique
  • Portail du droit Portail du droit
Ce document provient de « Next-generation secure computing base ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Next-Generation Secure Computing Base de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Next-Generation Secure Computing Base — The Next Generation Secure Computing Base (NGSCB), formerly known as Palladium, is a software architecture designed by Microsoft which is expected to implement parts of the controversial Trusted Computing concept on future versions of the… …   Wikipedia

  • Next Generation Secure Computing Base — Dieser Artikel oder Abschnitt bedarf einer Überarbeitung. Näheres ist auf der Veraltet (Januar 2004) angegeben. Hilf mit, ihn zu verbessern, und entferne anschließend diese Markierung. Die Next Generation Secure Computing Base (NGSCB) ist eine… …   Deutsch Wikipedia

  • Next-Generation Secure Computing Base — Die Next Generation Secure Computing Base (NGSCB), ehemals bekannt als Palladium, ist eine Software Sicherheits Framework von Microsoft, das im Juni 2002 als Nachfolger von Palladium ins Leben gerufen wurde. Es handelt sich um eine… …   Deutsch Wikipedia

  • Next-generation secure computing base — Le Next Generation Secure Computing Base (NGSCB, littéralement : Base d information sécurisée de nouvelle génération) ou ordinateur sécurisé de la prochaine génération fait partie de la nouvelle architecture de Microsoft pour l informatique… …   Wikipédia en Français

  • Next Generation — steht für: Cryptography API: Next Generation (CNG), Microsofts Kryptographieplattform ab Windows Vista, mit deren Hilfe Kryptographieanwendungen in hochsicherheitsrelevanten Umgebungen realisiert werden können Internet Protocol Next Generation… …   Deutsch Wikipedia

  • Next Generation — or Next Generation may refer to: Contents 1 Publications and literature 2 Technology 3 Television …   Wikipedia

  • Monitoring and Measurement in the Next Generation Technologies — (MOMENT) is a project aimed at integrating different platforms for network monitoring and measurement to develop a common and open pan European infrastructure. The system will include both passive and active monitoring and measurement techniques… …   Wikipedia

  • List of computing and IT abbreviations — This is a list of computing and IT acronyms and abbreviations. Contents: 0–9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y …   Wikipedia

  • Trusted Computing — (TC) is a technology developed and promoted by the Trusted Computing Group. The term is taken from the field of trusted systems and has a specialized meaning. With Trusted Computing the computer will consistently behave in specific ways, and… …   Wikipedia

  • Trusted Computing — (TC) ist eine Technologie, die von der Trusted Computing Group entwickelt und beworben wird. Der Ausdruck ist dem Fachausdruck Trusted System entlehnt, hat jedoch eine eigene Bedeutung. Trusted Computing bedeutet, dass der Betreiber eines PC… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.