Nevill Francis Mott

Nevill Francis Mott

Nevill Mott


Sir Nevill Francis Mott (Leeds, 30 septembre 1905 - Milton Keynes, 8 août 1996), est un physicien britannique prix Nobel de physique en 1977.

Sommaire

Biographie

Il naît à Leeds. C'est sa mère, qui avait été étudiante en mathématiques à Cambridge qui l'éduque. À dix ans, il entre au collège à Bristol, puis au St John's College de l'université de Cambridge.

En 1929, Mott donne des lectures à l'université de Manchester, il retourne à Cambridge l'année suivante au Gonville and Caius College. En 1933, il devient professeur Melville Wills de physique théorique à l'université de Bristol. En 1936, il est élu membre de la Royal Society.

En 1948, toujours à Bristol, il prend la direction du laboratoire Henry Herbert Wills de physique, poste qu'il détient jusqu'en 1971.

Il est marié avec Ruth Eleanor Horder et ont deux enfants. Mott meurt en 1993 à Milton Keynes.

Recherches

Mott travaille sur la théorie des effets de la lumière sur les émulsions photographiques et sur la transition de certains matériaux d'un état métallique à un état non métallique (transition de Mott).

Il gagne le prix Nobel de physique en 1977, partagé avec Philip Warren Anderson et John Hasbrouck van Vleck, qui ont travaillé indépendamment, « pour leur recherches théoriques fondamentales sur la structure électronique de systèmes désordonnés et magnétiques »[1].

Références

Liens externes


Précédé de :
Burton Richter, Samuel C. C. Ting
Prix Nobel de physique
1977
Suivi de :
Pyotr L. Kapitsa, Arno A. Penzias, Robert W. Wilson


  • Portail de la physique Portail de la physique
Ce document provient de « Nevill Mott ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nevill Francis Mott de Wikipédia en français (auteurs)


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»