Neuraztenik Class Struggle


Neuraztenik Class Struggle

Neuraztenik Class Struggle

Neuraztenik Class Struggle est un groupe de musique en provenance d'Alaska formé en 1985 et toujours en activité. Leur musique se situe dans un cadre musical industriel, cependant, des éléments Glam et horrifique viennent s'ajouter aux sonorités du groupe. Il s'agit d'un des premiers groupe utilisant des samples (souvent extrais de films d'horreur ou érotique, et dénote une forte inspiration pour le réalisateur italien Dario Argento), et est principalement connu pour avoir inspiré d'autres groupes tel que Nine Inch Nails ou Marilyn Manson (cf. Les mémoires de l'enfer, l'autobiographie romancée de celui-ci).

Sommaire

Historique

Les débuts

Le groupe se compose essentiellement de Brian Hugs et de Allen Right, principaux compositeurs et uniques membres permanent de la formation. Selon leurs dires, ces deux membres se seraient rencontré lors de la projection du film Suspiria, dans leur ville natale, Juneau, en 1983. Le duo s’oriente dans un premier temps vers le cinéma, qu’ils abandonnes deux ans plus tard face à l’impossibilité de pratiquer cet art en Alaska (certains de leurs courts-métrages sont néanmoins disponibles sur le bonus DVD de la réédition de leur album phare « This Is The Way The World Ends »). Jugeant alors la musique plus expressive et plus universelle (propos recueillis lors de leur unique interview dans le fanzine canadien Chambre à vapeur), ils décident donc de créer Neuraztenik Class Struggle, et enregistrent leur première démo, «Outta Lord », autoproduite. Leur première véritable production, « Live at the World’s End », arrive près d’un an plus tard. Il s’agit de l’unique album live enregistré, et joué dans des conditions extrêmes, le groupe s’étant produit presque nu dehors sur une côte glacée de l‘extrême nord de l‘Alaska: toujours selon le magazine Chambre à Vapeur, le groupe déclare qu’une salle de concert n’aurait pas eu l’ampleur suffisante pour sublimer leur musique, que les conditions extrêmes étaient nécessaires pour accentuer le côté viscéral de leur art. Les photos de ce concert ont été prises par le réalisateur E. Elias Merhige mais le propriétaire officiel est cependant l’artiste underground Richard Kern.

Le succès fulgurant

Ils s’enferment deux ans durant pour l’élaboration de leur album phare «This is the way the world ends », aux sonorités plus dures, et plus électriques. C’est à cette période que le groupe commence à incorporer des sonorités électroniques, influencé par l’essor des ventes de Macintosh. Ils y voient alors une possibilité de renouveler leur son, et la musique en général, face à cette nouvelle ère directement issue, selon eux, des romans de science-fictions auxquels ils sont particulièrement attachés. Cet album sera l’un des derniers grand succès de Virgin Records, quatre ans avant le rachat par EMI group, et sera resté dix-sept semaines au top des ventes de l’année 1988. Étant obligé par leur label à trouver une formation fixe afin de donner des concerts et de faire une tournée mondiale (qui aura lieu entre 1988 et 1989) suite au succès de l‘album, le groupe recrute Eva Ratzinger et Luke Spader, respectivement à la basse et aux percussions.

La descente aux enfers

Dans la foulée, le groupe rentre en studio en septembre 1989 afin d’enregistrer leur troisième album « Nobody kills Nowhere », qui paraîtra quatre mois plus tard. Suite à l’échec commercial de cet album, expliqué par le professionnalisme de la production de celui-ci et face à l’incompréhension des fans, Hugs et Right s’éloignent progressivement des deux autres membres et de leur maison de disque jusqu’à complètement s’isoler de nouveau dans leur terre natale. A cette même période, toujours sous contrat, Ratzinger et Spader, enregistrent un autre album sous le nom de scène « Virgins Holocaust », aux sonorités plus métal, qui ne rencontrera qu’un succès très relatif. Brian, Allen et Eva sont contraints de se retrouver dans des circonstances dramatiques: le suicide de Luke Spader, le 30 avril 1993. Comme oraison funèbre sera enregistré l’album «Godspeed Farewell», considéré par les fans comme l’album le plus sombre de la formation, où le groupe renoue avec le son de ses débuts, les guitares saturées reprennent leurs droits par rapport aux nappes électroniques présentes sur les deux précédents albums. Ce n’est seulement qu’après une nouvelle tournée mondiale (Mourning Tour 94) que le groupe recrute un nouveau percussionniste, Alex Sendak, qui quittera le groupe trois ans plus tard, et avec lequel ils n’enregistrerons qu’un album, «On spik a sniff », en 96.

Troubles et renouveau

En 1998 sort « Forbidden Zoone », qui marque le retour du groupe chez une major (EMI group). L’album bénéficie d’une production hors-paire, avec la participation des compositeurs Clint Mansell et Mark Snow. Suite à divers troubles mentaux liés à la consommation excessive de substances psychotropes, le chanteur sera internés deux ans en asile psychiatrique. A cette même période, Allen Right disparaît de la circulation, pendant trois ans. La situation complexe dans laquelle se trouve les membres du groupe poussent celui-ci à retarder la sortie de leur prochain album. Il sera finalement réalisé en 2002 et portera le nom de « Myth Zéro », fortement influencé par le livre Civilisation Zero, de l’auteur Jack S. Xander. L’album, enregistré à New-York seulement quelques mois après les attentats du 11 septembre portera la marque d’une ville détruite. Les trois membres recrutent finalement en 2003, à la veille de leur tournée américaine, leur dernier percussionniste en date, Andrew Jake.

Une nouvelle vision

En 2007 sort donc « Spooky Glam Über Alles », où le groupe s’oriente vers une musique industrielle rock’n’roll, changement perçu lors de leur show, ou ils n’hésitent pas à rendre hommage à Kiss ou autres Alice Cooper. Certaines rumeurs affirmes que le groupe se prépare pour un nouvelle tournée européenne, fin 2009.

Anecdotes

  • Plusieurs concerts du groupe furent annulés, principalement aux Etats-Unis, pour attentat à la pudeur et violation de la morale (le groupe s’exhibant sur scène, se mutilant ou procédant à des mises en scènes macabres, évoquant l’inceste et/ou la pédophilie (Child Trash)).
  • En 1989, une vidéo live de leur actuelle tournée devait être diffusée sur la chaîne américaine MTV, cependant jugée à caractère nihiliste par le comité de censure américain, le live ne fut pas projeté.
  • Le morceau «Last Letter », présent sur l’album « Godspeed Farewell », fait directement référence a la lettre de suicide de leur premier percussionniste Luke Spader. On recense aujourd’hui plus de 150 suicides d’adolescents à travers le monde (majoritairement aux Etats-Unis) dont la lettre d’adieu reprenait les paroles de cette chanson.
  • Lors d’un concert au Canada, en 1997, le groupe, lors d’une expérience rituelle scénique, aurait mis feu à une salle, on décomptera une demi-douzaine de blessé parmi le public, ainsi qu’un autre blessé, membre de la sécurité qui aurait tenté d’empêcher le groupe d’accomplir leur prestation.

Discographie

  • Outta Lord-1985 (auto production, ltd. 326 copies)
  • Live At The World’s End-1986 (Factory Records)
  • This Is The Way The World Ends-1988 (Virgin Records)
  • Nobody kills Nowhere-1990 (Virgin Records)
  • Godspeed Farewell-1993 (auto production)
  • On spik a sniff -1996 (auto production)
  • Forbidden Zoone-1998 (EMI)
  • Myth Zéro-2002
  • Spooky Glam Über Alles-2007

Composition du groupe

Actuel

  • Brian Hugs (1985-)-Chant, guitares et synthétiseurs additionnels
  • Allen Right (1985-)-Guitare, programmation
  • Eva Ratzinger (1988-1990, 1993-)-Basse
  • Andrew Jake (2003-)-Percussions

Anciens Membres

  • Mark Albert (1986)-Batteur lors du « Live at the world’s end »
  • Sid Jawn (1986)-Bassiste lors du « Live at the world’s end »
  • Dave Gotten (1986)-Performeur lors du « Live at the world’s end »
  • Luke Spader (1988-1990)-Percussionniste
  • Alex Sendak (1994-1996)-Percussionniste


Liens externes

Ce document provient de « Neuraztenik Class Struggle ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Neuraztenik Class Struggle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Dylan Klebold — Fusillade du lycée Columbine 39° 36′ 15″ N 105° 04′ 31″ W / 39.6043, 105.07530 …   Wikipédia en Français

  • Dylan Klebord — Fusillade du lycée Columbine 39° 36′ 15″ N 105° 04′ 31″ W / 39.6043, 105.07530 …   Wikipédia en Français

  • E. Elias Merhige — est un réalisateur américain né en 1964 à Brooklyn. Filmographie 1983 : Implosion 1984 : Spring Reign 1985 : A Taste of Youth 1986 : Live At The World s End (reportage photo et vidéo du concert de Neuraztenik Class Struggle)… …   Wikipédia en Français

  • Eric Harris — Fusillade du lycée Columbine 39° 36′ 15″ N 105° 04′ 31″ W / 39.6043, 105.07530 …   Wikipédia en Français

  • Factory Records — Fondé en 1978 Fondateur Tony Wilson Alan Erasmus Genre(s) New wave Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • Fusillade Du Lycée Columbine — 39° 36′ 15″ N 105° 04′ 31″ W / 39.6043, 105.07530 …   Wikipédia en Français

  • Fusillade du lycee Columbine — Fusillade du lycée Columbine 39° 36′ 15″ N 105° 04′ 31″ W / 39.6043, 105.07530 …   Wikipédia en Français

  • Fusillade du lycée columbine — 39° 36′ 15″ N 105° 04′ 31″ W / 39.6043, 105.07530 …   Wikipédia en Français

  • Glam rock — Origines stylistiques Art rock Folk rock Garage rock Hard rock Rock and roll Origines culturelles …   Wikipédia en Français

  • Lycée de Columbine — Fusillade du lycée Columbine 39° 36′ 15″ N 105° 04′ 31″ W / 39.6043, 105.07530 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.