Nestlé, Inc.


Nestlé, Inc.

Nestlé

Logo de Nestlé

Logo de Nestlé
Création 1866 à Vevey
Dates clés 1905, première fusion
Fondateur(s) Henri Nestlé
Forme juridique société anonyme(depuis 1875)
Action SWX : NESN
Slogan(s) « « Good Food, Good Life » ; « Ensemble, mieux manger, mieux vivre » »
Siège social Vevey
Drapeau de la Suisse Suisse
Direction Paul Bulcke (CEO)
Actionnaires Liliane Bettencourt (3 %)
Activité(s) Agroalimentaire
Produit(s) chocolat, café, eau minérale
Filiale(s) 480 usines dans 86 pays (2007)
Effectif Augmentation 276 000 (en 2007)
Site Web www.nestle.com
Capitalisation Augmentation CHF 166,152 mrd (2006)
Fonds propres Augmentation CHF 52,848 mrd (2006)
Dette CHF 15,494 mrd (2006)
Chiffre d'affaires Augmentation CHF 109,9 mrd (2008)
Résultat net Augmentation CHF 18 mrd (2008)
Principaux concurrents
Kraft Foods, Danone, Mars Incorporated, Cadbury Schweppes
Historique du logo de Nestlé

Nestlé S.A. est une multinationale suisse, la plus grande société agroalimentaire au monde, produisant un large éventail de produits alimentaires et de boissons, aussi bien pour les humains que pour les animaux de compagnie. Elle a été fondée en 1866 par le pharmacien suisse Henri Nestlé qui a inventé au départ le lait en poudre destiné à nourrir les nouveau-nés que les mères ne peuvent allaiter. Le chocolat, les confiseries, les eaux, les boissons instantanées, les produits laitiers frais sont venus compléter les activités de Nestlé au fur et à mesure de sa croissance, en Suisse comme à l’étranger. L’entreprise se veut comme un des principaux innovateurs en la matière en Europe (avec notamment le café soluble Nescafé, les plats lyophilisés Bolino, les surgelés…). Son siège social est situé à Vevey et à Cham en Suisse. Son chiffre d'affaires de 2005 la porte au 53e rang mondial des plus grandes entreprises[1]. Nestlé est cotée au SWX Swiss Exchange.

Nestlé a pour logo depuis son origine un nid (nest en allemand/anglais) occupé par trois, puis deux (pour rester représentatif de la famille moyenne) petits oiseaux nourris par un adulte. L'origine du logo vient du patronyme « Nestle », en anglais to nestle signifie nicher.

Sommaire

Histoire

Article détaillé : Histoire de Nestlé.

Nestlé de nos jours

siège social de Nestlé à Vevey.

En 2005, le groupe comptait 487 sites dans 84 pays[2] et pesait près de 2 % du chiffre d’affaires mondial des industries alimentaires. C’est la plus grande entreprise de ce secteur au monde, avec près de 60 milliards de dollars de chiffre d’affaires (soit un peu plus de 45,780 milliards d’euros, ou 73,143 milliards de francs suisses [au 15/12/2006]). En revanche, les chiffres sont moins bons pour le marché européen à cause des hard discounters (Lidl, Ed, Leader Price, Aldi…) et des marques de distributeurs (MDD) telles que Carrefour, Cora, Auchan, Leclerc

Répartition des activités du groupe

Pour son avenir, Nestlé ne se voit plus seulement comme une entreprise d’industrie agroalimentaire, mais comme une entreprise de nutrition et de bien être. Le mot d’ordre est « Wellnes » (jeu de mot avec le mot anglais wellness qui signifie bien-être). Tout comme Nike ne vend plus des chaussures mais l’univers du sport et la santé qui va avec l’entretien physique, Nestlé ne veut plus être vu comme une entreprise qui vend de la nourriture, mais du bien-être et de la nutrition.

Sécurité et intoxication alimentaire

En juin 2009, des produits de Nestlé, faits à partir de pâte de cookie (en), ont été rappelés aux États-Unis, les produits contenant la bactérie potentiellement mortelle E. coli 0157, habituellement présente à l'intérieur des intestins des bovins [3]. 65 personnes ont été intoxiquées dans 21 Etats [3]. Les inspecteurs de la Food and Drugs Administration (FDA) n'expliquaient pas comment cette bactérie avait pu être présente dans des produits fabriqués à partir de pâte de cookie [3]. Nestlé est toutefois reconnu dans l'industrie agro-alimentaire, aux Etats-Unis, comme portant attention à la sécurité sanitaire des aliments, et a prêté sa pleine collaboration aux inspecteurs de la FDA qui visitaient l'usine de Danville, en Virginie [3]. Nestlé détient 41% du marché des pâtes de cookies, et avertit qu'il ne faut pas manger cette préparation crue (au risque d'être éventuellement touché par la salmonelle, bactérie affectant les oeufs crus) [3].

En France

En France, Nestlé est le leader de l'industrie alimentaire[4] où son principal concurrent est Danone principalement dans le domaine des eaux et des produits laitiers frais.

Nestlé France compte des fabriques dans les lieux suivants[5] :

  • Andrézieux-Bouthéon (42 Loire) : desserts laitiers frais, yaourts
  • Arcachon (33 Gironde) : eau minérale naturelle ; Abatilles, eau de source ; Nestlé Aquarel
  • Aubigny (80 Somme) : aliments pour animaux de compagnie
  • Barbezieux (16 Charente) : spécialités surgelées à base de pâte
  • Beauvais (60 Oise) : plats cuisinés surgelés ; crèmes glacées
  • Boué (02 Aisne) : Poudres diététiques, arrêt de la ferblanterie, restructure son effectif à la baisse
  • Caudry (59 Nord) : pizzas
  • Challerange (08 Ardennes) : poudres de lait
  • Contrexéville (88 Vosges) : eau minérale naturelle Contrex
  • Creully (14 Calvados) : produits de complémentation orale et entérale, nutrition diététique
  • Cuincy (59 Nord) : desserts laitiers frais, yaourts
  • Dieppe (76 Seine-Maritime) : poudres solubles de café et de chicorée
  • Dijon (21 Côte-d’Or) : confiserie de chocolat, spécialités saisonnières. Nestlé a cédé l'usine en juillet 2007 au fabriquant de chocolat Barry Callebaut
  • Épinal (88 Vosges) : aliments pour bébés
  • Genas (69 Rhône) : musée du Cookie appelé Cookies House
  • Illkirch (67 Bas-Rhin) : jambons, saucisses, saucissons
  • Ispagnac (48 Lozère): eau minérale naturelle Quézac
  • Itancourt (02 Aisne) : bouillons, potages, aides culinaires, sauces ; Céréales
  • Lisieux (14 Calvados) : fromages frais
  • Marconnelle (62 Pas-de-Calais) : aliments pour animaux de compagnie
  • Marseille (13 Bouches-du-Rhône) : usine de Saint-Menet, poudres solubles de café, tablettes de chocolat (427 salariés (2005) ; menace de fermeture depuis mai 2004, réouverture le 5 septembre 2005, ordonnée par le Tribunal de commerce)
  • Montfort-sur-Risle (27 Eure) : aliments pour animaux de compagnie
  • Offranville (76 Seine-Maritime) : surgelés et réfrigérés
  • Orange (84 Vaucluse) : usine de Camaret-sur-Aigues - (construite en 1967) : plats cuisinés Buitoni. Vendue en 2003 à Raynal et Roquelaure.
  • Plancoët (22 Côtes d’Armor) : eau minérale naturelle Plancoët, eau de source Sainte-Alix
  • Pontarlier (25 Doubs) : poudres solubles chocolatées
  • Quimperlé (29 Finistère) : aliments pour animaux de compagnie (216 salariés en 2005 ; Nestlé cherche un repreneur en novembre 2005, sans en préciser les raisons)
  • Ribeauvillé (68 Haut-Rhin) : eau de source Carola
  • Rosières (80 Somme) : flocons de pommes de terre, purées
  • Rumilly (74 Haute-Savoie) : céréales
  • Saint-Lambert (78 Yvelines) : eau de source Saint-Lambert
  • Saint-Pol-sur-Ternoise (62 Pas-de-Calais) : saucisses, jambons, lardons
  • Vallet (44 Loire-Atlantique) : desserts laitiers frais
  • Veauche (42 Loire) : aliments pour animaux de compagnie
  • Vergèze (30 Gard) : eau minérale naturelle Perrier
  • Vittel (88 Vosges) : eaux minérales naturelles Vittel et Hépar, eau de source Nestlé Aquarel

Marques du groupe en France

La Laitière. Marque reprenant le nom et l'esthétique du tableau de Vermeer.

Boissons : Dolce Gusto, Ricoré, Nescoré, Lion, Tonimalt, Caro, Bonjour, Nestlé, Nesquik, Nescafé.

Culinaires : Maggi, Buitoni, Mousline.

Chocolats et confiserie : Nestlé dessert, Nestlé, After Eight, Lanvin, Nuts, Menier, Galak, Quality Street, Smarties, Crunch, Nestlé Noir, KitKat,Sundy.

Charcuterie et traiteur : Herta.

Glaces : La Laitière, Glaces Nestlé, Extrème, Yoco, Smarties, Mövenpick.

Surgelés : Maggi, Buitoni, Hot Pockets, Sveltess.

Nutrition infantile : Nestlé, Guigoz, Nidal.

Nutrition clinique : Nesvital, Clinutren, Sondalis, Peptamen, Modulis Amino 5, Modulis Anti OX.

Céréales : Natéo, Chocapic, Nesquik, Chokella, Cookie crisp, Crunch, Lion, Clusters, Cheerios, Golden Grahams, Fitness.

Produits laitiers frais : Nestlé, La Laitière, Sveltesse, Yocco.

Nespresso : Nespresso.

Eaux embouteillés : Nestlé Waters France, Vittel, Aquarel, Contrex, Perrier, San Pellegrino, Acqua Panna, Quézac, Hépar, Valvert.

Produits pour animaux de compagnies : PURINA: One, Gourmet, Felix, Friskies, Fido, Beneful, Pro Plan, Veterinary Diets, Dog Chow, Cat Chow.

Hors domicile : Nestlé Food Service, Davigel, Nestlé Glaces, Davifrais, Nescafé, Chef, Nestlé, KitKat, La Laitière, Maggi, Nesquik.

En Suisse

Le siège de Nestlé suisse est, tout comme le siège mondial, situé à Vevey. Toutefois le bâtiment de la Nestlé Suisse est distinct de celui du siège mondial. Nestlé est présent en Suisse à Vevey (centre administratif), Bursins (centre administratif, de production et de vente), Orbe (centre de production), Broc (centre de production du chocolat Cailler), Konolfingen (centre de production), Wangen (centre de production), Bâle (centre de production), Hirzel (centre de production et de vente) et Rorschach (centre administratif, de production et de vente).

Controverses

Concernant la publicité du lait en poudre

Une étude menée par des chercheurs britanniques montra, au milieu des années 1970, la supériorité pour la croissance des nouveau-nés du lait maternel sur le lait en poudre Nestlé[6]. En 1979, 150 organisations internationales fondèrent l'IBFAN (International baby food action network) ou Réseau international pour l’alimentation infantile dont l'objectif est de lutter contre la stratégie de communication de Nestlé qui s'appuie, en particulier dans les pays en développement, sur la prétendue supériorité du lait en poudre sur le lait maternel. Aux États-Unis, l’International Nestlé boycott committee, constitué d'une trentaine d'ONG et d'églises lança en 1977 une campagne de boycott, principalement suivie en Amérique du Nord, en Grande-Bretagne, en Suède et en Allemagne. Une session extraordinaire de l'Organisation mondiale de la santé vota en 1981 un code international pour la commercialisation du lait en poudre[7]. Il interdit toute forme de publicité incitant à la substitution du lait en poudre au lait maternel. Ce code, connu sous le nom de Code international de commercialisation des substituts du lait maternel, fut signé en 1984 par Nestlé. Depuis lors, Nestlé a été à plusieurs reprises accusé par des ONG ou des journalistes de violer ce code[8]. Un rapport intitulé Cracking the Code publié en 1996 par l’Interagency Group on Breastfeeding Monitoring recense l'ensemble des infractions constatées par un réseau d'associations en Afrique du Sud, au Bangladesh, en Pologne et en Thaïlande[9]. L'IBFAN continue de publier régulièrement un rapport des infractions commises par Nestlé vis à vis de ce code[10].

Concernant les dettes du gouvernement éthiopien

En décembre 2002, l'ONG Oxfam a révélé que Nestlé réclamait 6 millions de dollars de l'Éthiopie en compensation de la nationalisation de l'entreprise Elidco (Ethiopian Livestock Development) éthiopienne par le gouvernement de Mengistu en 1975. Nestlé refusa dans un premier temps l'offre d'arrangement d'un million de dollars et demi offert par le gouvernement éthiopien[11]. Sous la pression de l'opinion publique, Nestlé signa un accord le 23 décembre 2002 pour la somme de 1,5 million de dollars et déclara vouloir consacrer cette somme à des projets de lutte contre la famine dans la région, en collaboration avec la Croix-Rouge internationale[12].

Concernant le réétiquetage de boîtes de lait périmé

En décembre 2002, la police colombienne découvre que Nestlé procède au réétiquetage de 200 tonnes de lait périmé[13] ; en effet, à plusieurs reprises, Nestlé de Colombia SA a fait renouveler les emballages et les étiquettes de produits laitiers périmés importés de pays d'Amérique latine, mettant par là même en danger la vie et la santé de la population colombienne. Avant et après la confiscation par l’État des produits périmés, le comportement de Nestlé envers les employés s’est caractérisé par des tentatives d’intimidation, pour éviter que des personnes internes à l’entreprise ne dénoncent les pratiques illégales de celle-ci[14].

Marques du groupe

Voici un recensement des marques du groupe. Certaines ne sont distribuées que dans certains pays[15].

Café 
Nescafé, Taster’s Choice, Ricoré, Ricoffy, Nespresso, Bonjour, Bonka, Zoégas, Loumidis, Gold Blend, Blend 37, Alta Rica, Cap Colombie, Cappuccino, Decaff, Fine Blend, Coffee Mate
Eau 
Nestlé Pure Life, Nestlé Aquarel, Perrier, Vittel, Contrex, San Pellegrino, Acqua Panna, Levissima, Nestlé Vera, Arrowhead, Poland Spring, Deer Park, Al Manhal, Ozarka, Hépar, Ice Mountain, Zephyrhills, Quézac, Viladrau, Naleczowianka, Valvert, Ashbourne, Buxton, Vittelloise, Henniez, Cristalp
Autres boissons 
Nestea, Nesquik, Nescau, Milo, Carnation, Caro, Build-up, Elevenses, Flo-Mix, Libby's C Drinks, Mix- O-Choc, Moonshine, Nescoré, Nesfit, Slender, Superquik, Um Bongo, Aero, X-drink
Yaourt et autre produit laitier 
Chambourcy, La Roche aux Fées, Gloria, Bären Marke, Sveltesse, La laitière, La Lechera, Ski, Yoco, Svelty, Molico, LC1, Chiquitin, Creola, Coffee mate, Disney, Fruttolo.
Glace 
Frisco, Motta, Camy, Savory, Peters, Mövenpick, Schöller, Dreyer's, Lyons Maid ice cream, Fox's Glacier Minst, Extrême
Produit instantané 
Nan, Lactogen, Beba, Nestogen, Cérélac, Neslac, Nestum, Guigoz, Good Start, Mousline, Nidina, Alete, SMA, Follow-Up, Follow-Up Soy, Alsoy, Nursoy, Nestlé Baby Cereal
Produit énergétique 
PowerBar, Nesvita, Neston
Complément santé 
Nutren, Peptamen, Modulen, SOPAD (Société de Produits Alimentaires et Diététiques), Healthy Balance
Condiments/Assaisonnements/Pâtes à tartiner/Autres… 
Maggi, Buitoni, Thomy, Winiary, Herta, British Shoyu, British vinegars, Cook-in-the-Pot, Dufrais, Sarsons, Branston Pickle, Gales honey, Holgates honey, Pan Yan, Sun-Pat, Tartex, Vessen paté, Le Parfait
Surgelé 
Maggi, Buitoni, Stouffer’s, Lean Cuisine, Hot Pockets, Herta
Céréales 
Chocapic, FIFA, Lion, Nesquik, Shredded Wheat, Shreddies, Cheerios, Apple-Minis, Cinnamon Toast Crunch, Cocoa Puffs, Crisp Rice, Energen low calorie wheatflakes, Force, Golden Grahams, Honey Nut Cheerios, Lucky Charms, Team, Robertson's cornflakes, Sunny Jim, Wheatflakes
Chocolat et Biscuits 
Aero, After Eight, Animal Bar, Baci (Chocolate), Baby Ruth, Black Magic, Blue Riband, Breakaway, Butterfinger, Cabana, Cailler, Caramac, Caramel Wafer, Cello, Creamola, Crunch, Dairy Crunch, Drifter, Eclipse, Festival, Fruit Pastilles, Frutips, Galak, Good News, Gray & Dunn biscuits, Henri Nestlé collection, Jellytots, Karima, Kit Kat, Lion, Matchmakers, Milky Bar, Montego, Muchies, Novo, Nuts, Polo, Quality Street, Rolo, Rowntree, RPC, Savana, Secret, Smarties, Toffee Crisp, Toffo, Tooty Frooties, Violet Crumble, Walnut Whip, Weekend, Yes, Yorkie
Produit professionnel 
Chef, #REDIRECTIONDavigel, Minor's, Santa Rica
Aliment pour animaux 
Friskies, Fancy Feast, Alpo, Mighty Dog, Gourmet, Mon Petit, Felix, Purina, Dog Chow, Pro Plan, ONE, Beneful, Tidy Cats, Bonzo, Latz, Ralston, Go-Cat, Go-Dog, ALPO
Produit pharmaceutique 
Alcon, Galderma, Bübchen
Cosmétiques (par l'Oréal) 
Laboratoires Innéov, Bübchen, Biotherm, Guy Laroche, Matrix, Redken, Claudel
Lentilles de contact 
Care, Alcon

Liste à compléter

Les capitaux de Nestlé et ceux de L'Oréal se confondent et certains produits de Unilever ont été rachetés par Nestlé.

Direction de l'entreprise

Toutes les directions des activités de Nestlé sont basées au siège mondial à Vevey, sauf celle des « Eaux », dénommée Nestlé Waters, dont le siège se trouve à Issy-les-Moulineaux dans le département des Hauts-de-Seine, en France.

Le PDG actuel du groupe est Peter Brabeck-Letmathe. Le 20 septembre 2007, le conseil d'administration de la multinationale a annoncé la désignation du Belge Paul Bulcke, jusque là responsable de sa zone Amériques, pour succéder en avril 2008 à Peter Brabeck à la direction générale. Peter Brabeck conservera la présidence du groupe.

La composition du conseil d'administration est définie par le statut de la société[16]. En 2006, elle est la suivante[17] :

Composition du conseil d'administration
Nom Fonction début du mandat Fin du mandat
Peter Brabeck-Letmathe Président 2012
Andreas Koopmann 1er vice-président 2008
Rolf Hänggi 2e vice-président 2008
Edward George 2011
Jean-Pierre Meyers 2011
Peter Böckli 2008
André Kudelski 2011
Kaspar Villiger 2009
Daniel Borel 2009
Carolina Müller-Möhl 2009
Günter Blobel 2009
Jean-René Fourtou 2011
Steven George Hoch 2011
Naina Lal Kidwai 2011

Source: Nestlé Management, Board of Directors sur Nestlé.com. Consulté le 21/09/2007

Direction du groupe
Nom Fonction Année de naissance Nationalité
Peter Brabeck-Letmathe Président 1944 Autriche
Paul Bulcke Administrateur délégué 1954 Belgique
Francisco Castañer Directeur général, Produits pharmaceutiques et cosmétiques, Liaison avec L’Oréal, Ressources humaines, Affaires générales 1944 Espagne
Lars Olofsson Directeur général : Unités d'affaires stratégiques et Marketing 1951 Suède
Werner Bauer Directeur général : Technique, Production, Environnement, Recherche et Développement 1950 Allemagne
Frits van Dijk Directeur général : Directeur de la Zone Asie, Océanie, Afrique et Moyen-Orient 1947 Pays-Bas
Carlo Donati Directeur général : Président et P-DG de Nestlé Waters 1946 Allemagne
Luis Cantarell Directeur général : Directeur de la Zone Europe 1952 Espagne
Paul Polman Directeur financier 1956 Pays-Bas
José Lopez Directeur général : Directeur Opérations 1952 Espagne
Richard Laube Directeur général adjoint : président-directeur général de Nestlé Nutrition 1956 États-Unis-Suisse
Marc Caira Directeur général adjoint : Foodservices Strategic Business Division 1954 Canada
David Frick Sous-directeur général : Corporate Governance and Compliance 1965 Suisse

Source: Nestlé Management, Executive Board sur Nestlé.com. Consulté le 21/09/2007

Chiffres clés

Données financières (en millions de francs suisses) :

Année Chiffre d'affaires EBITA Bénéfice net Fonds propres Capitalisation boursière Nombre d'actions cotées Employés Fabriques
2006 98 458 13 302 9 197 52 848 166 152 265 000
2005 91 075 11 720 7 995 49 847 152 576 403 520 000 253 000 487
2004 86 769 10 970 6 717 39 219 247 000 500
2003 87 979 11 006 6 213 36 880 253 000 511
2002 89 160 10 940 7 564 508
2001 84 698 9 987 6 681
2000 81 422 9 911 5 763 29 904 224 541 479
1999 74 660 7 914 4 724 24 453 230 929 509
1998 71 747 4 291 231 881 522
1997 69 998 4 182 225 808 495
1996 60 490 3 592 225 808 0

Source : Management Reports sur Nestlé.com. Consulté le 27 février 2007

Actionnaires principaux (2005) : Flottant 97 %, Liliane Bettencourt 3 %.

Notes et références

  1. Selon le magazine américain Fortune
  2. Rapport financier de 2005 - Performance du groupe
  3. a , b , c , d  et e Nestlé Recall Leaves A Mystery in Its Wake, Washington Post, 21 juin 2009
  4. Informations sur le site web www.nestle.fr
  5. Informations tirées de Nestlé en France - 2005
  6. « L’allaitement maternel en question », Les Dossiers de l’obstétrique, avril 1994.
  7. Seul les États-Unis votèrent à l'encontre de l'adoption de ce code.
  8. Joanna Moorhead, « Milk it », The Guardian, 15 mai 2007.
  9. Simon Barrington-Ward, « Les enfants avant les affaires », Unicef, 1997.
  10. IBFAN, « Breaking the Rules, Stretching the Rules, 2004 »
  11. BBC News, « Nestle in Ethiopia compensation row », 18 décembre 2002.
  12. Communiqué de presse, « Nestlé and Ethiopia. A Statement by Nestlé CEO », 23 décembre 2002.
  13. Article écrit par Grano de Arena, « Nestlé pris la main dans le sac ! », 27 décembre 2002.
  14. Source : Multi Watch , « Le cas Nestlé[pdf] ».
  15. Source : www.nestle.com
  16. Statuts de Nestlé S.A. - juin 2006
  17. Références sur le site web www.nestle.com

Bibliographie

  • HEER Jean, Nestlé : cent vingt-cinq ans (1866 - 1991). Vevey : Nestlé, 1991.
  • BUFFLE Jean-Claude, "Dossier N...Comme Nestlé", Ed. Alain Moreau, 1987

Voir aussi

Liens externes

Commons-logo.svg

Wikinews-logo.svg

Wikinews propose des actualités concernant « Nestlé ».


  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de la Suisse Portail de la Suisse
  • Portail de l’alimentation et de la gastronomie Portail de l’alimentation et de la gastronomie
Ce document provient de « Nestl%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nestlé, Inc. de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Nestlé — S.A. Type Société Anonyme Traded as SIX: NESN OTC Markets Gro …   Wikipedia

  • Nestlé — S.A. Rechtsform Société Anonyme ISIN CH0038863350 Gründung 1866 …   Deutsch Wikipedia

  • Nestle Toll House Cafe — Nestle Toll House Café is a franchise in the United States founded by Ziad Dalal and his partner Doyle Liesenfelt. The two started Crest Foods, Inc D/B/A Nestlé Toll House Café by chip in 2001 in Dallas, Texas. Crest Foods, the master franchisor… …   Wikipedia

  • Nestlé Waters North America — is a business unit of Nestlé that produces and/or distributes numerous brands of water across North America. Continent wide brands include Perrier and San Pellegrino. Key people include, Kim E. Jeffery (President and CEO), Bill Pearson (VP… …   Wikipedia

  • Nestle Waters — Nestlé Waters Logo de Nestlé Waters Siège social Issy les Moulineaux & …   Wikipédia en Français

  • Nestlé Purina PetCare — Company Lema Your Pet, Our Passion Tipo Subsidiaria Fundación St. Louis, Missouri (1894 como Purina Mills) Sede St. Louis, Missouri …   Wikipedia Español

  • Nestlé Purina PetCare — Ralston Purina redirects here. For the Ralston portion of the now defunct Ralston Purina Company, see Ralcorp. Nestlé Purina PetCare Company Type Subsidiary Industry …   Wikipedia

  • Nestlé — Запрос «Нестле» перенаправляется сюда; об основателе компании Анри Нестле, см. Нестле, Анри. Nestlé S.A …   Википедия

  • Nestlé Nespresso — Nespresso Logo de Nespresso SA Création 1947[1] …   Wikipédia en Français

  • Nestlé SA — Multinational manufacturer of food products. Headquartered in Vevey, Switz., it operates branches and subsidiaries in more than 70 countries. Its products include condensed and powdered milk, baby foods, chocolate, cheese, instant coffee and tea …   Universalium