Navette Spatiale Américaine


Navette Spatiale Américaine

Navette spatiale américaine

Premier décollage de la navette spatiale Columbia le 12 avril 1981 (NASA)

La navette spatiale américaine (space shuttle en anglais) est une navette spatiale conçue et utilisée par les États-Unis, dont le vol inaugural eut lieu le 12 avril 1981. C'est le premier engin de ce type, capable d'emmener de gros satellites en orbite basse et, éventuellement, de les rapporter sur la Terre. La navette spatiale américaine sera retirée du service entre 2010 et 2015, et remplacée par le véhicule spatial Orion.

Sommaire

Historique

Ce programme fut lancé après la fin du programme Apollo au début des années 1970 à une époque où les restrictions budgétaires pour la NASA se faisaient déjà sentir, ce qui conduisit à chercher les moyens les plus économiques pour maintenir une présence humaine dans l'espace.

Son premier vol eut lieu le 12 avril 1981.

Chaque navette a été conçue pour effectuer une centaine de lancements. L'un des principaux objectifs du programme était de construire et de desservir une station spatiale orbitale, ce qui est en train de se réaliser avec l'assemblage de la Station spatiale internationale (ISS).

La navette a également permis la réparation de quelques satellites en orbite. Ce fut le cas de Solar Max en 1985 et à plusieurs reprises du télescope spatial Hubble.

Le programme de la navette spatiale américaine était entaché de deux accidents mortels pour les équipages :

Ces deux accidents ont globalement mis en cause la mauvaise gestion du programme par la NASA, notamment le fait qu'elle ne prenait pas assez en considération la sécurité alors que la navette spatiale reste (encore aujourd'hui) un engin expérimental.

L'annonce en 2004 par le Président des États-Unis George W. Bush de relancer l'exploration habitée de la Lune et de préparer le voyage vers Mars marque la fin du programme de la navette spatiale, car cette dernière ne peut y avoir aucun rôle majeur. Les trois orbiteurs restants seront donc mis à la retraite avant d'être probablement exposés dans un musée à l'instar du démonstrateur Enterprise d'ici 2015. D'ici là, ils serviront à achever la construction de la Station spatiale internationale.

Construction

North American fut sélectionnée pour la construction des Orbiter au début des années 1970. Celle-ci fusionna avec Rockwell en 1973 qui les construisirent sur le site de l'Air Force Plant 42 à Palmdale, Californie. L'entreprise fut absorbée par le groupe Boeing en décembre 1996.

Le prix unitaire d'une navette spatiale (Orbiter) de production revient à 490 millions de dollars us (prix de 1971, soit 1 milliard de dollars actualisés en tenant compte des modifications faites sur le 5e Orbiter) pour un coût d'investissement global de 15,5 milliards de dollars en 1980 (30 milliards de dollars actualisés en 2006).

Selon Peter Diamandis[1], qui dirige la fondation X Prize, c'est cependant chaque lancement de navette qui reviendrait à 1 milliard de dollars.

En 2008, 21 000 emplois sont liés au programme des navettes[2].

Données techniques

Spécifications de l’orbiteur (pour Endeavour, OV-105)
  • Longueur : 37,24 m
  • Envergure : 23,79 m
  • Hauteur : 17,25 m
  • Masse à vide : 68 586,6 kg
  • Masse totale au décollage : 109 000 kg
  • Masse maximum à l’atterrissage : 104 000 kg
  • Moteurs-fusée principaux : Trois Rocketdyne Block 2 A SSME, exerçant chacun une poussée au niveau de la mer de 1,75 MN
  • Charge utile maximum : 25 000 kg (~ 30 t pour d’autres navettes)
  • Habitacle pressurisé : 71 m3
  • Dimensions de la soute : 4,6 m par 18,3 m, pour un volume de 300 m3
  • Bouclier thermique : quelques 24000 tuiles isolantes en carbone composite ou en silice
  • Altitude opérationnelle : 185 à 1 000 km
  • Vitesse typique : 7 800 m/s, 28 000 km/h (vitesse de satellisation)
  • Portée transversale (déport latéral possible de part et d’autre de sa trajectoire de rentrée pour aller se poser) : 2 000 km
  • Équipage : Sept (commandant, pilote, deux spécialistes de mission, et trois spécialistes de la charge utile), deux au minimum.
Spécifications du réservoir externe (SLWT)
  • Hauteur : 46,9 m
  • Diamètre : 8,4 m
  • Contenance du réservoir : 2 000 000 de litres (~ 600 t d’oxygène liquide, ~ 100 t d’hydrogène liquide)
  • Masse à vide : 26 559 kg
  • Masse totale au décollage : 757 000 kg
Spécifications d'un booster
  • Hauteur : 45,6 m
  • Diamètre : 3,71 m
  • Masse à vide : 63 272,7 kg
  • Masse totale au décollage : 590 000 kg
  • Poussée unitaire au décollage (niveau de la mer) : 12,46 MN
Spécifications de l’ensemble sur le pas de tir
  • Hauteur : 56,14 m
  • Diamètre : 23,79 m (envergure de la navette) sur 23 m (du réservoir externe à l’empennage)
  • Masse totale au décollage : 2 046 tonnes
  • Poussée totale au décollage : 30,18 MN

Les navettes

Les navettes ayant été mises sur orbite (de gauche à droite) :
* Columbia (1981) * Challenger (1982) * Discovery (1983) * Atlantis (1985) * Endeavour (1991)

La NASA a construit en tout sept navettes :

L'engin spécial utilisé pour transporter la navette du hangar de montage à la tour de décollage était le plus gros véhicule au monde jusqu'en 1978 (date à laquelle il s'est fait dépasser par l'excavatrice allemande Bagger 288). Véritable monstre sur chenilles de 2 700 tonnes, ce véhicule se déplace très lentement : il met près de 6 heures pour déplacer la navette jusqu'au pas de tir. Ses 16 moteurs consomment quelque 600 litres de gasoil à l'heure.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Wikinews-logo.svg

Wikinews propose des actualités concernant « Navettes spatiales américaines ».

Articles connexes

Lien externe

Bibliographie

  • (fr) Carole Stott, Aux commandes de la navette spatiale, Héritage, 1998 ISBN 978-2762-562477

Notes et références

  • Portail de l’astronautique Portail de l’astronautique

Ce document provient de « Navette spatiale am%C3%A9ricaine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Navette Spatiale Américaine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Navette spatiale américaine — Lancement de la navette Atlantis pour la mission STS 115 Premier vol 12 avril 1981 Retrait juillet 2011 …   Wikipédia en Français

  • Navette spatiale americaine — Navette spatiale américaine Premier décollage de la navette spatiale Columbia le 12 avril 1981 (NASA) La navette spatiale américaine (space shuttle en anglais) est une navette spatiale conçue et utilisée par les États Unis, dont le vol inaugural… …   Wikipédia en Français

  • Tests d'approche et d'atterrissage de la navette spatiale americaine — Tests d approche et d atterrissage de la navette spatiale américaine Tests d approche et d atterrissage de la navette spatiale américaine Données de la mission Vaisseau Navette spatiale Enterprise Équipage 2 …   Wikipédia en Français

  • Tests d'approche et d'atterrissage de la navette spatiale américaine — ALT Données de la mission Vaisseau Navette spatiale Enterprise Équipage 2 Date de lancement 15 février 1977 (premier vol) Site& …   Wikipédia en Français

  • Reservoir externe de la navette spatiale americaine — Réservoir externe de la navette spatiale américaine Le réservoir externe (external tank en anglais) est un composant de la navette spatiale américaine. Attaché à l orbiteur, il alimente les trois moteurs principaux de celui ci en hydrogène… …   Wikipédia en Français

  • Procedure du compte a rebours du lancement de la navette spatiale americaine — Procédure du compte à rebours du lancement de la navette spatiale américaine La procédure du compte à rebours du lancement de la Navette spatiale américaine est une longue phase de contrôle de tous les organes vitaux du lanceur (motorisation,… …   Wikipédia en Français

  • Réservoir externe de la navette spatiale américaine — Le réservoir externe (external tank en anglais) est un composant de la navette spatiale américaine. Attaché à l orbiteur, il alimente les trois moteurs principaux de celui ci en hydrogène liquide (le carburant) et oxygène liquide (le comburant)… …   Wikipédia en Français

  • Propulseur d'appoint a poudre de la navette spatiale americaine — Propulseur d appoint à poudre de la navette spatiale américaine Le nom de booster (ou propulseur d appoint) est donné aux deux moteurs fusée qui sont attachés au réservoir des navettes spatiales américaines au moment du lancement. Ils permettent… …   Wikipédia en Français

  • Procédure du compte à rebours du lancement de la navette spatiale américaine — La procédure du compte à rebours du lancement de la Navette spatiale américaine est une longue phase de contrôle de tous les organes vitaux du lanceur (motorisation, alimentation en énergie et en comburants, communications, systèmes de pilotage… …   Wikipédia en Français

  • Propulseur d'appoint à poudre de la navette spatiale américaine — Le nom de booster (ou propulseur d appoint) est donné aux deux moteurs fusée qui sont attachés au réservoir des navettes spatiales américaines au moment du lancement. Ils permettent d apporter la poussée supplémentaire nécessaire à la navette… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.