Naine Rouge

Naine Rouge

Naine rouge

Vue d'artiste d'une naine rouge.

En astronomie, les naines rouges sont les étoiles les moins massives ; en deçà, ce sont les naines brunes, qui ne sont pas vraiment des étoiles.

Il faut faire la différence avec un autre type d'étoiles qui pourraient être appelées aussi naines rouges : des cadavres stellaires d'étoiles peu massives, des naines blanches dont la lumière a décru au fil des milliards d'années. Il semblerait que les naines blanches ne se soient pas refroidies suffisamment pour rayonner dans le rouge, et ainsi devenir des naines rouges et a fortiori des « naines noires ».

Les naines rouges sont des étoiles entrées dans la séquence principale, très peu massives, voire à la limite entre un objet substellaire (naine brune) et une étoile.

Elles sont de type spectral K ou M. Elles ont une masse comprise entre 0,3 et 0,08 fois celle du Soleil, et une température de surface plus basse que 3 500 K. Elles émettent peu de lumière, parfois moins d'un dix-millième de celle du Soleil.

En raison de leur faible masse, leur température centrale n'est pas très élevée. Elle ne permet que des réactions de fusion nucléaire du type chaîne proton-proton et la conversion de l'hydrogène en hélium s'y effectue à un rythme très lent. Par conséquent, leurs réserves en hydrogène s'épuisent lentement. Ces étoiles possèdent donc une durée de vie bien plus longue que le Soleil, estimée entre quelques dizaines et 1 000 milliards d'années.

L'énergie produite au centre des naines rouges est transportée vers la surface uniquement par convection en raison de l'opacité de leur milieu intérieur. À la différence du Soleil et d'autres étoiles plus massives, l'hélium ne s'accumule donc pas au centre de l'étoile, mais circule à l'intérieur de celle-ci. Elles peuvent donc consommer une plus grande proportion d'hydrogène.

À cause de leur faible température (du fait également de leur petite masse), les naines rouges n'arrivent jamais au stade où les autres étoiles commencent la fusion de l'hélium et ne deviennent donc jamais des géantes rouges. Elles se contractent et s'échauffent lentement jusqu'à ce que tout leur hydrogène soit consommé. Dans tous les cas, il ne s'est pas encore passé suffisamment de temps depuis le Big Bang pour que quiconque ait pu observer la séquence terminale d'une naine rouge.

Un mystère encore non résolu à ce jour est l'absence de naines rouges dépourvues de métaux (en astronomie un métal est un élément plus lourd que l'hydrogène et l'hélium). En effet la théorie du Big Bang prédit que les étoiles de la première génération ne devraient contenir en leur sein que de l'hydrogène, de l'hélium ainsi que du lithium à l'état de trace. Si cette première génération d'étoiles comportait des naines rouges, on devrait en observer aujourd'hui, mais ce n'est pas le cas. L'explication privilégiée actuellement est que seul des étoiles très massives et appartenant à la population III ont pu se former en l'absence d'éléments lourds dans l'univers. Ces étoiles, d'une durée de vie très brève, ont relâché dans le milieu interstellaire des éléments lourds qui ont permis par la suite la formation de naines rouges.

Les naines rouges sont probablement les étoiles les plus nombreuses de l'Univers. Proxima du Centaure, l'étoile la plus proche de nous, ou l'étoile de Barnard (2e système à moins de 6 années-lumière, solitaire comme le Soleil) sont des naines rouges, de même que vingt autres parmi les trente étoiles les plus proches, comme Gliese 581.

Les naines rouges ont été découvertes au XXe siècle, respectivement en 1915 pour Proxima du Centaure et en 1916 pour l'étoile de Barnard par l'astronome américain Edward Emerson Barnard.

Voir aussi

Articles connexes


  • Portail de l’astronomie Portail de l’astronomie
Ce document provient de « Naine rouge ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Naine Rouge de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Naine rouge — Représentation d une naine rouge. En astronomie, une naine rouge est une étoile peu massive et de température peu élevée sur la séquence principale du diagramme de Hertzsprung Russell, de type spectral K ou M. Ayant une masse comprise entre 0,075 …   Wikipédia en Français

  • Naine Blanche — Traduction terminée White dwarf → …   Wikipédia en Français

  • Naine Brune — Gliese 229B (au milieu des deux vues), à gauche : vue de l observatoire du Mont Palomar, à droite : Télescope spatial Hubble (NASA) Les naines brunes forment une classe d astres originale, de masse intermédiaire entre les planètes et… …   Wikipédia en Français

  • Naine Jaune — Le Soleil, un exemple de naine jaune. En astronomie, une naine jaune est une étoile appartenant à la séquence principale de type spectral G et de masse comprise entre 0,7 et 1,0 fois la masse solaire. Les naines jaunes transforment dans leur cœur …   Wikipédia en Français

  • Naine Noire — Une naine noire est une étoile naine blanche qui s’est suffisamment refroidie pour ne plus émettre de lumière. Aucune étoile de ce type n’a pu être repérée, l’âge de l’univers étant insuffisant pour qu’une naine blanche ait eu le temps de se… …   Wikipédia en Français

  • Naine Orange — En astronomie, les naines orange sont des étoiles de classe de luminosité V et de type spectral K, se situant entre les naines jaunes (analogues à notre soleil) et les naines rouges. Elles ont des masses de l ordre de 0,5 à 0,8 fois celle du… …   Wikipédia en Français

  • Naine blanche —  Ne pas confondre avec Étoile blanche de la séquence principale Sirius B est une naine blanche visible comme un petit point en bas à gauche de …   Wikipédia en Français

  • Naine brune — Gliese 229B (au milieu des deux vues), à gauche : vue de l observatoire du Mont Palomar, à droite : Télescope spatial Hubble (NASA). Une naine brune est un objet insuffisamment massif pour être considéré comme une étoile mais plus… …   Wikipédia en Français

  • Naine orange — Vue d artiste d une naine orange. La naine orange Gliese 105 A à gauche et la naine rouge Gliese 105 C à droite …   Wikipédia en Français

  • Naine jaune — Le Soleil, un exemple de naine jaune. En astronomie, une étoile de type G (appelée plus communément naine jaune) est une étoile appartenant à la séquence principale, de type spectral G et d une masse comprise entre 0,8 et 1,2 fois la masse… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»