Métiers dans l'Égypte antique


Métiers dans l'Égypte antique

Parmi les métiers dans l'Égypte antique qui existaient à l'époque, il nous vient généralement à l'esprit les agriculteurs, à la base de la société, les scribes et les prêtres. Si telle avait été la société aujourd’hui il nous serait impossible de contempler les imposantes pyramides, les grands temples dédiés aux dieux ou encore les splendides trésors, tel que celui de Toutânkhamon, par exemple.

Nous ignorons souvent ces catégories de la population qui, par un travail souvent long, difficile, ou même, dans certains cas, très dangereux ont participé activement au développement de l'Égypte antique, de son art et de son architecture.

Sommaire

Les métiers de la pierre

La richesse de l'Égypte ne consistait pas uniquement en cette étroite bande de terre, irriguée par le grand fleuve africain, qu’est la vallée du Nil ainsi que le delta. Des deux côtés de cette terre fertile s’étale en effet le désert, sec et aride. Malgré le fait qu’il puisse paraître aussi austère et inhospitalier, il est, de fait, étonnamment riche. On y trouve de très nombreuses roches de grande qualité qui fournissaient aux sculpteurs, architectes, joailliers, les matériaux de base nécessaires à la réalisation de leurs œuvres, de la plus petite à la plus imposante.

Les carriers

Le calcaire, roche de construction par excellence, était très présent dans la zone de Memphis, ainsi qu’au sud de Thèbes. Il y avait bien évidemment du calcaire de meilleure qualité, utilisé notamment pour le revêtement extérieur des pyramides de Gizeh, que l’on pouvait trouver à Tourah ou dans les carrières de Rohannou.

Le granit lui aussi était une roche très recherchée, pour la construction du noyau des pyramides ainsi que la construction des obélisques. On en trouvait dans la zone d’Assouan ou l’on pouvait se procurer du granit de trois variétés différentes : le granit rose, gris et noir. En Moyenne-Égypte, on pouvait également se procurer de l’albâtre, utilisée notamment pour les vases canopes. Il y avait bien évidemment de nombreux autres types de roche tels que la diorite (plus dure que le granit), le basalte, le quartzite et le schiste.

L’exploitation d’une carrière n’était ni régulière ni permanente. Lorsque il était nécessaire de s’approvisionner en granit, par exemple, le pharaon décidait alors d’envoyer une expédition s’en procurer. Ces expéditions étaient assez impressionnantes par le nombre de personnes qu’elles pouvaient réunir. Une expédition réunie par Ramsès IV était par exemple formée par plus 9 000 hommes. Sésostris[Lequel ?] envoya, lui, une expédition de 18 000 hommes dans les carrières de Rohannou[1], ils rapportèrent 150 statues et 60 sphinx qu'ils avaient taillés sur place. Parmi ces hommes il y avait une grande majorité de soldats destinés à protéger l’expédition d’éventuelles attaques, il y avait également des hommes des temples, des auxiliaires étrangers et des fonctionnaires du gouvernement central. En revanche les spécialistes du travail de la pierre n’étaient qu’une infime minorité. Parmi eux des tailleurs de pierre, des dessinateurs, des graveurs.

Les roches se présentent sous la forme de filons ou bancs horizontaux. Les méthodes de travail de ces carriers étaient assez limitées voire primitives, on choisissait des blocs détachés qui avaient la taille désirée et on les extrayait à l’aide de traineaux tirés par la plus grande partie des hommes de l’expédition. On pouvait également détacher les blocs en faisant des entailles ou l’on enfonçait des morceaux de bois que l’on mouillait jusqu’à ce qu’ils gonflent et fassent éclater la roche.

Les blocs situés en hauteur devaient, eux, être descendus, mais, dans la plupart des cas, ils se brisaient. C’est pour remédier à ce problème qu’a été inventé le chemin de terre incliné affin de faire rouler les blocs, posés sur des traineaux, sur des rondins en bois.

Les blocs étaient ensuite transportés par voie terrestre jusqu’au Nil, là ils étaient embarqués sur de grands bateaux, chalands, destinés à supporter la charge de blocs pouvant peser jusqu’à plusieurs tonnes, dans certains cas. Ces chalands étaient remorqués par d’autres bateaux. Mais dans la plupart des cas les blocs étaient taillés sur place en leur donnant la forme désirée : sphinx, statue, obélisque. Il arrivait que lors du travail des fissures apparaissent, dans ce cas le bloc était tout simplement abandonné. C’est le sort qu’a subi l’obélisque inachevé d’Éléphantine qui aurait mesuré 42 mètres s’il avait pu être terminé et dressé. En découvrant qu’il était fissuré et qu’il risquait de se briser les artisans et carriers préférèrent se résigner à l’abandonner.

Pour ce qui est des conditions de vie et de travail des carriers, la question est simple. Dans la plupart des cas il s’agissait d’esclaves, et de prisonniers de guerre. Leur espérance de vie n’était pas bien longue en raison des difficiles et pénibles conditions de travail dans des zones presque exclusivement désertiques. La chaleur et la déshydratation étaient les principales causes de décès devant les accidents liés à la chute de blocs de roche.

Les sculpteurs

Les mineurs

Les orfèvres, lapidaires et joailliers

Les autres métiers

Le travail du cuir

Le travail du bois

Le maçon

Bibliographie

  • Pierre Montet, La vie quotidienne en Égypte au temps des Ramsès, 1946 

Notes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Métiers dans l'Égypte antique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fiscalité dans l'Égypte antique — La fiscalité frappait lourdement les Égyptiens. À l époque lagide Les Ptolémées ont vite compris tout l intérêt qu ils pouvaient tirer de l héritage pharaonique dans le domaine des institutions et en particulier dans celui du système fiscal qu… …   Wikipédia en Français

  • Fiscalite dans l'Egypte antique — Fiscalité dans l Égypte antique Cet article fait partie de la série Vie quotidienne dans l Égypte antique Quotidien Alimentation Habitat Exode rural Jeux Agriculture/Jardinage …   Wikipédia en Français

  • Fiscalité Dans L'Égypte Antique — Cet article fait partie de la série Vie quotidienne dans l Égypte antique Quotidien Alimentation Habitat Exode rural Jeux Agriculture/Jardinage …   Wikipédia en Français

  • Fiscalité dans l'égypte antique — Cet article fait partie de la série Vie quotidienne dans l Égypte antique Quotidien Alimentation Habitat Exode rural Jeux Agriculture/Jardinage …   Wikipédia en Français

  • Place de la femme dans l'Égypte antique — La place faite à la femme dans l Égypte antique (pré hellénistique) peut paraître surprenante de « modernité » si on la compare à celle qu elle occupa dans une majorité de sociétés contemporaines et postérieures. Bien qu homme et femme… …   Wikipédia en Français

  • Vie quotidienne dans l'Egypte antique — Vie quotidienne dans l Égypte antique Cet article fait partie de la série Vie quotidienne dans l Égypte antique Quotidien Alimentation Habitat Exode rural Jeux Agriculture/ …   Wikipédia en Français

  • Vie quotidienne dans l'égypte antique — Cet article fait partie de la série Vie quotidienne dans l Égypte antique Quotidien Alimentation Habitat Exode rural Jeux Agriculture/ …   Wikipédia en Français

  • Vie quotidienne dans l'Égypte antique — Demande de traduction Costumbres del Antiguo Egip …   Wikipédia en Français

  • ÉGYPTE ANTIQUE - La littérature — Si l’on peut se demander quelle est la première civilisation qui a inventé et employé l’écriture comme moyen d’échange, en revanche on peut affirmer que c’est dans la vallée du Nil que fut créée la plus ancienne littérature écrite attestée à ce… …   Encyclopédie Universelle

  • Portail:Égypte antique — Culture • Géographie • Histoire • …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.