Mythologie Nordique


Mythologie Nordique

Mythologie nordique

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nordique (homonymie).

La mythologie nordique est constituée des légendes provenant de la religion pratiquée autrefois dans une grande partie de l'Europe du Nord de peuplement essentiellement germanique (Norvège, Suède, Danemark, Islande et la région nord de l'Allemagne). Les divinités du panthéon nordique sont, comme dans beaucoup d'autres mythologies, des représentations anthropomorphes des forces qui régissent l'univers.

Veille pendant une nuit d'été, en compagnie de lutins et de fées... cette peinture évocatrice (1908) de Edward Robert Hughes, artiste anglais, illustre l'inspiration du XIXe siècle en Europe du Nord en particulier, pour la mythologie des peuples fondateurs des nations. L'engouement pour la mythologie procède alors de ce foisonnement identitaire propre à la réflexion nationaliste menée par chaque peuple.

Sommaire

Présentation

Cette mythologie reste relativement mal connue, notamment du fait de la fragilité des sources dont on dispose. Longtemps transmise oralement, ce n'est qu'avec l'arrivée des premiers chrétiens en Scandinavie à partir du Xe siècle qu'elle est documentée par écrit. Le Christianisme amène avec lui l'écriture latine, permettant d'enseigner aux Scandinaves l'écriture sur le papier. Les runes, utilisées jusqu'alors, étaient principalement gravées et ne se prêtaient pas à l'écriture de longs textes. Entre le Xe siècle et le XIIe siècle, seules quelques légendes sont retranscrites. Il faut attendre le XIIe siècle et la rédaction de l'Edda par Snorri Sturluson pour avoir une retranscription plus large de la mythologie nordique.

Religion panthéiste accordant une large place à la Nature (les anciennes célébrations se déroulaient près d'arbres ou de sites sacrés), à la femme (plusieurs déesses importantes, comme l'était d'ailleurs la place des femmes dans les sociétés germano-scandinaves) et à la divination (art associé aux runes), elle place la Vie au centre de son système, une vie conçue comme affrontement des forces de création et de dissolution, d'où résulte toute fécondité.

Le Hof (panthéon) nordique n'est pas aussi figé que celui de la mythologie grecque, les nombreuses différences de traditions locales ne permettent pas de définir un rôle très précis aux dieux (nombreuses hypostases). Ce panthéon a en outre la particularité d'être constitué de deux familles de dieux, les Ases et les Vanes, vraisemblablement apparues à deux époques différentes et amalgamées au tout début de l'antiquité nordique, avant le IIe siècle av. J.-C.. Les dieux les plus anciens, les Vanes, sont des dieux de la nature, de la fécondité et de la prospérité. Les Ases, plus récents, sont des divinités plus typiquement indo-européennes, et en cela plus proches des dieux gréco-romains, tel Hermod, associé à Hermès/Mercure, et Odin, parfois associé à Zeus/Jupiter[1]. Certains dieux, primitivement majeurs, ont peu à peu été délaissés au profit d'autres, tel Týr, dieu associé à la guerre et à la justice, supplanté par Odin.

Cosmogonie (représentation des origines)

Création des Mondes et des Dieux

Article détaillé : Cosmogonie nordique.
Manuscrit islandais du XVIIIe siècle montrant la vache Audhumla

Au départ, le monde était constitué de deux lieux. Le Muspellheim du sud était une région enflammée que gardait un être gigantesque, Surt, qui à la fin des temps mettra le feu à l'univers. Au nord se trouvait Niflheim, le pays du froid et de la glace. Entre ces deux régions se situait le Ginnungagap, l'abîme. Dans ce gouffre, la chaleur du Muspellheim fit fondre la glace de Niflheim, d'où parut le géant Ymir.

En même temps que celui-ci, naquit la vache Audhumla. De ses pis coulaient quatre rivières de lait qui nourrirent Ymir. De la glace qu'elle léchait continuellement apparut un être, Buri, qui enfanta Bor. Ce dernier eut trois enfants avec la fille d'un géant de glace appelée Bestla. Ses fils s'appelaient Odin, Vili et .

Ceux-ci ne pouvaient supporter Ymir, et le tuèrent. Ils emportèrent son corps au centre du Ginnungagap et à partir de son cadavre ils formèrent Midgard, le monde des hommes. Avec ses cheveux ils firent les arbres, sa chair devint la terre, ses dents les pierres et les rochers, son sang emplit les océans et les lacs, ses os furent élevés en montagnes, et son crâne forma le ciel. Les larves qui avaient rongé le cadavre servirent à créer les Nains. Quatre d'entre eux furent destinés à maintenir la voûte celeste : Nordri, Sudri, Austri et Westri, et donnèrent leurs noms aux points cardinaux. Pour finir ils jetèrent son cerveau pour former les nuages, puis organisèrent la course des astres afin de créer le temps.

Les trois fils de Bestla noyèrent la progéniture d'Ymir dans son propre sang. Mais un de ses petits-fils réussit à s'enfuir au-delà de la mer avec sa compagne. Pour contenir la colère de leurs descendants, un rempart fut construit avec les cils du géant autour du domaine de Midgard.

La naissance

Après que les trois fils de Bor aperçurent deux troncs de bois, ils décidèrent de les sculpter sous forme humaine. Odin leur insuffla le souffle de vie, Vili, l'intelligence et Vé, les sens.

Le premier, l'homme, fut nommé Ask (littéralement « frêne »), et le second Embla (littéralement « orme »), la première femme. Ils vécurent tous deux au début de l'univers juste après la création des Neuf Mondes et engendrèrent l'humanité.

Un pont relie le monde des hommes et des Dieux et se tient sous la forme de l'arc-en-ciel. Bifröst (de son nom céleste) est gardé par Heimdall qui surveille le retour des géants.

La création d'une société

Les Dieux décidèrent de créer des castes chez les hommes afin d'envisager un avenir reposant sur de bonnes bases.
C'est ainsi que Heimdall fut envoyé parmi ceux-ci, dissimulé sous le nom de Ríg.

Tout d'abord, il entra dans une modeste chaumière. Ses habitants, malgré leur pauvreté, l'hébergèrent pendant trois jours. Neuf mois plus tard, la femme mit au monde un enfant aux traits grossiers et au dos voûté, appelé Thrall. Une fois marié, celui-ci mettra au monde des enfants portant le nom de Bruyant, Voyou, Taon, Fainéante, Grasse et Perche. C'est de cette famille qu'est issue la caste des esclaves.

Pendant ce temps, Rig était arrivé dans une simple maison où il fut accueilli généreusement. Neuf mois plus tard, la femme mit au monde un enfant vif, qu’elle nomma Karl. De son union future naquit Barbeforte, Bon époux, Forgeron, Vierge, Capable et Beau visage. Ainsi apparut la caste des hommes libres.

Enfin, Rig arriva dans une superbe demeure où comme à chaque fois il resta quelques jours. Neuf mois plus tard, l'enfant né, nommé Jarl, semblait être parfait. Il reçut une très bonne éducation et de lui naquirent de nombreux enfants presque considérés à l'égal des Dieux. On les désignera très souvent par le nom de « rois ».

Sa tâche achevée, Heimdall revint vers les Dieux.

Eschatologie (représentation des fins dernières)

Article détaillé : Ragnarök.
Thor combattant le serpent Jörmungand, par Füssli

Dans la mythologie nordique, le Ragnarök (« Consommation du destin des puissances » en vieux scandinave) est la bataille de la fin du monde, le destin auquel ne peuvent échapper les hommes et les dieux, la destruction d'Ásgard et le renouveau du monde.

Elle opposera les dieux, les Ases, menés par Odin et appuyés par les guerriers morts au combat et s'entrainant dans la Valhöll, aux géants de glace et à Loki, délivré de sa prison, ainsi que divers monstres dont le loup Fenrir et le monstre marin Jörmungand. Ces derniers recevront l'appui des morts indignes de la déesse Hel (déesse des enfers).

Odin et Fenrir s'entretueront ainsi que Thor et Jörmungand, et aussi Loki et Heimdall, le gardien de la porte d'Ásgard. La plupart des autres dieux et géants finiront aussi par mourir au combat. Plusieurs dieux survivront notamment les fils d'Odin, Vidar, Valdi et Hœnir ; les fils de Thor, Modi et Magni qui hériteront de son marteau. Quant à Baldr il revint du monde des ténèbres. Seuls deux humains, Lif et Lifthaisir, qui au début de la bataille trouveront refuge dans l'arbre sacré Yggdrasil, survivront. Après le carnage, ils en redescendront et pourront reconstruire un nouveau monde et une nouvelle humanité.

Dans le Ragnarök, la prophétie a sa part, comme dans d'autres mythes et religions sous d'autres latitudes. Ici, les dieux connaissent leur destin. Ils savent lesquels d'entre eux mourront et de quelle façon. Malgré la flexibilité du Wyrd (voir ci-dessous), ils ne cherchent pas à prévenir ce destin mais plutôt à le réaliser pleinement. Ils restent courageux face à leur destinée.

Comme le croyait Snorri Sturluson, cette prophétie ressemble plus à un rapport a posteriori, celui d'ancêtres mythiques déifiés qui ont eu la chance de survivre à quelque cataclysme de nature géophysique d'une ampleur certaine et qui auraient décrit ce qui arriva. Cette hypothèse explique pourquoi certains textes parlent du Ragnarök au passé plutôt qu'au futur.

Repères mythologiques

Yggdrasil et les Neuf Mondes

Une représentation des neuf mondes

L'arbre cosmique Yggdrasil est la charpente des mondes. Il soutient et abrite les neuf mondes, dont chacun est le domaine propre d'un élément ou d'une créature. Les Neuf Mondes sont répartis en trois échelons :

Au niveau le plus haut surplombent :

Au niveau central se trouvent :

Au niveau le plus bas gisent :

Le Wyrd

Il s'agit du destin, qui régit chaque créature ou objet des neufs mondes. Dans le monde nordique, le destin est une toile infinie dont chaque fil est une créature ou un objet des neufs mondes. Cette toile est tissée par les Nornes. Il s'agit aussi du nom de la rune blanche.

Ases, Vanes et Nornes

Voir l'article Panthéon nordique pour plus de détail.

Les dieux nordiques se divisent en trois groupes : les Ases, les Vanes et les Nornes.

Les Vanes

Les Vanes sont les dieux aînés de la mythologie nordique. Njörd est le dieu principal des Vanes, il est le dieu de l'abondance, du vent et de la mer. Il a épousé sa sœur Nerthus mais il se sépara sous la pression des Ases qui trouvaient cela mauvais. Sa deuxième femme fut la géante de la mer Skadi. Njörd est le père de Freyr, dieu de la vie et de la fécondité, et de Freyja, déesse de l'amour, qui accueille la moitié des guerriers morts au combat, Odin accueillant les autres dans sa Valhöll.

Les créatures

Les monstres et les animaux

Sources mythologiques

Les meilleures références pour la mythologie nordique sont les Eddas. Elles furent toutes deux couchées par écrit vers le XIIIe siècle. La première, l’Edda poétique est un recueil de textes encore plus anciens qui sont parfois ardus à comprendre, le vieux norrois traduit étant parfois difficile à cerner. Il est conseillé de commencer par l’Edda en prose rédigée par Snorri Sturluson, poète et diplomate islandais.

Influences actuelles

La mythologie nordique a influencé les noms des jours de la semaine dans certaines langues[2]. En français, ils ont par contre une origine latine.

Langues modernes
Français Anglais Allemand Islandais Norvégien Divinité
Lundi Monday Montag Mánudagur Mandag Máni / lune
Mardi Tuesday Dienstag[3] Þriðjudagur Tirsdag Týr
Mercredi Wednesday (Mittwoch) (Miðvikudagur)[4] Onsdag Odin (Woden)
Jeudi Thursday Donnerstag Fimmtudagur Torsdag Thor (Donar)
Vendredi Friday Freitag Föstudagur Fredag Freyja ou Frigg
Dimanche Sunday Sonntag Sunnudagur Søndag Sól / soleil

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

Pour compléter toute recherche, on peut consulter les ouvrages de Georges Dumézil, le grand mythologue, ou ceux de Régis Boyer, auteur français qui a rédigé de nombreux livres sur les Vikings qui permettent parfois de mieux comprendre les mythes par la connaissance de la vie sociale.

Liens externes

Commons-logo.svg

Notes

  1. D'un point de vue étymologique, c'est Týr (proto-germanique *Tiwaz) qui serait le correspondant de Zeus ou de Jupiter
  2. John Lindow, Norse Mythology: A Guide to the Gods, Heroes, Rituals, and Beliefs, Oxford University Press, Oxford, 2002 (ISBN 978-0195153828) , p. 202.
  3. En vieux haut allemand, le nom était ziostag, « jour de Ziu », une variante de Tiu/Týr.
  4. A l'origine le nom était Wódnesdæg (le jour de Woden, c'est à dire Odin).
  • Portail de la mythologie nordique Portail de la mythologie nordique

Ce document provient de « Mythologie nordique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mythologie Nordique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mythologie nordique — Pour les articles homonymes, voir Nordique (homonymie). La bataille de Thor contre les géants, réalisé en 1872 par Mårten Eskil Winge. La mythologie nordique est …   Wikipédia en Français

  • Mythologie nordique/Bibliographie — Mythologie nordique Sommaire 1 Littérature primaire 1.1 Mythes 1.1.1 L’Edda poétique 1.1.2 L Edda de Snorri …   Wikipédia en Français

  • Bibliographie sur la mythologie nordique — Mythologie nordique Sommaire 1 Littérature primaire 1.1 Mythes 1.1.1 L’Edda poétique 1.1.2 L Edda de Snorri …   Wikipédia en Français

  • Cheval dans la mythologie nordique — Cavalier sur la Pierre de Tjängvide, interprété comme étant Odin sur Sleipnir. Le cheval a un rôle important dans la mythologie nordique, aussi bien dans les Eddas que dans les sagas, où il est quasiment toujours nommé, qu il soit associé aux… …   Wikipédia en Français

  • Panthéon de la mythologie nordique — Pour les articles homonymes, voir Panthéon (homonymie). Le panthéon de la mythologie nordique, souvent abrégé panthéon nordique, désigne l ensemble des dieux (et, par extension, de toutes les créatures ne faisant pas partie du commun des mortels) …   Wikipédia en Français

  • Nain (mythologie nordique) — Pour les articles homonymes, voir Nain et Nain (créature fantastique). Deux Nains (illustration de la Völuspá par …   Wikipédia en Français

  • Geant (mythologie nordique) — Géant (mythologie nordique) Pour les articles homonymes, voir Géant. Les géants s emparant de la déesse Freyja, illustration de …   Wikipédia en Français

  • Géant (mythologie nordique) — Pour les articles homonymes, voir Géant. Les géants s emparant de la déesse Freyja, illustration de …   Wikipédia en Français

  • Géants (mythologie nordique) — Géant (mythologie nordique) Pour les articles homonymes, voir Géant. Les géants s emparant de la déesse Freyja, illustration de …   Wikipédia en Français

  • Oeuvres basees sur la mythologie nordique — Œuvres basées sur la mythologie nordique Cette page regroupe les œuvres principalement fondées sur la mythologie nordique et les références qu on y retrouve. Sommaire 1 Adaptations 1.1 Bande dessinée 1.2 Cinéma 1.3 …   Wikipédia en Français