Musique americaine


Musique americaine

Tourisme musical aux États-Unis

Sommaire

Le tourisme musical aux Etats-Unis recouvre la visite des hauts lieux de la musique, lieux de création et salles de concerts aux Etats-Unis.

  • Le tourisme musical constitue une forme de tourisme culturel et une manière originale de découvrir un pays.
  • Les hauts lieux de la musique sont particulièrement nombreux aux Etats-Unis qui ont vu naître sur son sol un grand nombre de styles musicaux du XIXe siècle et surtout du XXe siècle : (blues, jazz, ragtime, rock, salsa, rap), etc. qui se sont ensuite répandus à travers le monde.


Le jazz

La Nouvelle-Orléans

Le jazz est considéré par certains le style de musique le plus notable, le plus influent et le plus novateur qui soit né aux États-Unis. La Nouvelle-Orléans, en Louisiane, s'est acquis la réputation d'en être le berceau. Pas une ville, à l'exception peut-être de New York, n'a reçu plus d'amoureux du jazz qu'elle.

  • Après le cyclone Katrina qui a ravagé Crescent City (surnom de La Nouvelle-Orléans) le 29 août 2005, les amateurs de jazz attendent la réouverture du French Quarter et de Preservation Hall ([1]), dont les deux salles de spectacle d'allure modeste sont le sanctuaire du jazz traditionnel de La Nouvelle-Orléans depuis 1961.
  • Au musée d'État de la Louisiane, l'exposition sur le jazz (http://lsm.crt.state.la.us/site/) fait découvrir aux visiteurs les instruments de musique de Louis Armstrong, de Bix Beiderbecke et d'autres grands noms des débuts du jazz,
  • Le pavillon d'accueil du Parc historique national du jazz ([2]), situé rue North Peters devrait de nouveau offrir à l'avenir des visites autoguidées et toutes sortes d'informations.

Kansas City

Dans les années 1920 et 1930, la ville de Kansas City, dans le Missouri, était un haut lieu du jazz - Count Basie, Charlie Parker, Mary Lou Williams et d'autres grands noms s'y sont produits. La visite du vieux quartier du jazz, aux alentours de la 18e rue et de Vine Street, fait revivre l'atmosphère de ces jours passés, dont on ressent particulièrement la nostalgie au musée du jazz ([3]) et dans l'historique Gem Theater, par exemple.

New-York

  • À New York, les amateurs de jazz de toutes les périodes ont l'embarras du choix entre les nombreux night-clubs historiques de la ville, tels The Village Vanguard ([www.villagevanguard.net/frames.htm]), le Blue Note ([4]) et Birdland ([www.birdlandjazz.com]).
  • Dans le quartier d' Harlem, l'Apollo Theater ([5]) a accueilli beaucoup de grands noms du jazz, tout comme Carnegie Hall ([6]), situé à l'angle de la 57e rue et de la 7e avenue.
  • Le dernier né des temples du jazz de la ville est le Jazz at Lincoln Center, immense complexe de 130 millions de dollars, ouvert en octobre 2004, qui contient deux salles de concerts, l'une de 1 200 places et l'autre de 400 places, avec une vue spectaculaire sur Central Park, ainsi qu'une discothèque de 140 places, le Dizzy's Club Coca-Cola ([7]).
  • Dans le quartier du Queens se trouve la demeure de l'un des musiciens de jazz parmi les plus marquants du pays, à savoir Louis Armstrong (1901-71). On peut la visiter ([8]).

Le ragtime

Le ragtime, musique syncopée, conçue pour le piano, fait partie de la genèse du jazz.

Le blues

On peut dire que le blues à douze temps est la seule forme musicale qui ait été créée aux États-Unis, et c'est au Mississippi qu'on en attribue généralement la paternité. De fait, cet État a produit beaucoup de grands musiciens de blues, dont Charley Patton, Robert Johnson, Howlin' Wolf, Muddy Waters et B.B. King. La plupart d'entre eux étaient originaires du delta du Mississippi, cette vaste plaine inondable qui longe le fleuve éponyme sur plus de trois cents kilomètres, de Memphis dans le Tennessee à Vicksburg, dans le sud du Mississippi.

Cette région possède trois modestes musées consacrés au blues :

  • le Delta Blues Museum ([10]), à Clarksdale ;
  • le Blues & Legends Hall of Fame Museum ([11]), à Robinsonville ;
  • le Highway 61 Blues Museum ([12]), à Leland. La Highway 61 est l'autoroute du blues, celle qu'empruntèrent les musiciens de blues qui se dirigeaient vers le nord, en direction de Memphis (Tennessee).
  • Dans la célèbre rue Beale de Memphis ([13]) se dresse la statue de W.C. Handy, le compositeur de St. Louis Blues et de Memphis Blues ; c'est là aussi que se trouve le B.B. King's Blues Club ([14]).

La musique bluegrass

Née dans les collines et les vallées des Appalaches, dans l'est des États-Unis, cette musique syncopée d'origine rurale qui se caractérise par l'emploi d'instruments à cordes trouve un public croissant parmi les citadins.

  • La ville d'Owensboro, dans le Kentucky, abrite l'International Bluegrass Music Museum ([15]).
  • Bean Blossom, dans l'Indiana, est le site d'un salon de la renommée de moins grande envergure, le Bill Monroe's Bluegrass Hall of Fame ([16]).
  • Une route scénique qui traverse le sud-ouest de la Virginie sur 400 kilomètres - « la route tortueuse » (www.thecrookedroad.org) - retrace l'héritage musical de cet État en reliant toutes sortes de lieux touristiques, tels le musée Ralph Stanley, le Carter Family Fold, le Blue Ridge Music Center et le Birthplace of Country Music Museum, le musée qui célèbre le lieu de naissance de la country music.

La musique country

  • Longtemps l'épicentre de la country music, le nom de Nashville, dans le Tennessee, est associé au célèbre spectale country du Grand Ole Opry ([17]), qui est retransmis en direct à la radio tous les vendredi et les samedi soirs. Aucune autre émission au monde n'a tenu l'affiche aussi longtemps que celle-ci. Little Jimmy Dickens est un habitué du Grand Ole Opry.
  • Nashville abrite en outre l'impressionnant pavillon de la renommée de la country music ([18]). Son exposition permanente, intitulée Sing Me Back Home : A Journey Through Country Music, retrace l'histoire de ce genre musical en s'appuyant sur la riche collection de ce musée qui contient des costumes, des souvenirs, des instruments, des photographies, des documents manuscrits et bien d'autres objets encore.
  • De là, le promeneur peut diriger ses pas vers l'historique studio B d'enregistrement de RCA, fréquenté par Elvis Presley, Chet Atkins et d'autres grands artistes, et vers le Hatch Show Print, l'un des plus vieux ateliers d'imprimerie du pays sur les affiches duquel bien des grands noms de la country music ont été mis à l'honneur.
  • Nashville est aussi le site de l'auditorium Ryman ([19]), où le Grand Ole Opry a fait ses débuts, et de nombreux endroits qui donnent son charme à la vie nocturne, tel le Bluebird Café ([20]), où l'on découvre les étoiles montantes de la chanson.
  • À Meridian, au Mississippi, le musée Jimmie Rodgers ([21]) rend hommage à l'un des piliers de la country music.

Le rock, le rhythm & blues et le soul

Le rock and roll a ébranlé les États-Unis et le reste du monde. Plus de cinquante ans après sa naissance, il continue de fasciner et d'animer des centaines de millions d'auditeurs dans le monde entier.

Memphis

C'est à Memphis, au Tennessee, que se trouvent :

  • Graceland, la célèbre propriété d'Elvis Presley, kitch mais intéressante ([22]) ;
  • Le Sun Studio ([23]), où le King du rock and roll a fait ses premiers enregistrements (et que le groupe irlandais de rock U2 a lui-même utilisé dans les années 1980) ;
  • et le Stax Museum of American Soul ([24]), qui rend hommage à Stax ainsi qu'aux artistes qui ont enregistré des disques sous le label Hi, Atlantic Records et Muscle Shoals.
  • Le musée Rock and Soul de Memphis présente une superbe exposition de l'institut Smithsonian qui retrace l'histoire de la ville des années 1920 aux années 1980 à travers le prisme du blues, du rock et du soul - de Handy à Elvis et à Booker T. and the MGs. ([25]).

Detroit

Autres lieux

  • L'imposant Rock'n' Roll Hall of Fame ([28]), qui occupe à Cleveland, dans l'Ohio, tout un bâtiment d'une beauté étonnante que l'on doit au célèbre architecte américain d'origine chinoise I.M. Pei, contient des centaines d'objets et d'échantillons audio-visuels.
  • À Seattle, dans l'État de Washington, un musée interactif unique en son genre, qui se concentre sur la musique populaire et le rock, accueille les visiteurs dans un bâtiment conçu par Frank Gehry : il s'appelle The Experience Music Project ([29]).

La musique folk

La plupart des pays ont une musique qui leur est propre. En Europe et aux États-Unis, cette musique populaire est souvent classée dans la catégorie de la musique « folk  ». Elle reste vivante au fil des générations grâce au bouche à oreille, les partitions écrites jouant un rôle secondaire. Souvent, l'origine des chansons et des airs de musique instrumentale est inconnue, et chaque morceau de musique existe sous diverses versions, en fonction de l'oreille, de la voix, du doigté et de la sensibilité de son interprète.

  • Pour écouter de la musique folk, la solution la plus facile consiste à se rendre dans l'un des nombreux festivals consacrés à ce genre musical qui ont lieu un peu partout aux États-Unis. Le plus grand est celui qui est organisé tous les ans par l'institut Smithsonian ([30]) à Washington DC, au National Mall, en juin et en juillet. Ce festival a fêté son quarantième anniversaire en 2006.

La musique latino

Chaque nouveau groupe ethnique qui arrive aux États-Unis apporte avec lui ses traditions musicales, lesquelles évoluent tandis qu'elles prennent racines dans un nouveau sol. Les Hispaniques constituent aujourd'hui le groupe minoritaire le plus important aux États-Unis et ils pratiquent de nombreuses traditions musicales.

La musique Mariachi

Aux sons de la trompette, du violon, de la guitare, de la vihuela et du guitarrón, la musique mariachi, originaire du Mexique, est à l'honneur dans bien des endroits du sud-ouest des États-Unis. Le restaurant La Fonda de Los Camperos, sis 2501 Wilshire Boulevard à Los Angeles, est ce qui se rapproche le plus d'un temple de la mariachi : c'est là qu'est né, en 1969, le concept du restaurant-théâtre animé par des musiciens mariachis. Le violoniste Nati Cano, chef du groupe de musiciens qui se produisaient dans cet établissement, a reçu la plus haute récompense que décerne le gouvernement des États-Unis dans le domaine des arts folkloriques et traditionnels, et son invention du restaurant-théâtre mariachi a fait tache d'huile dans d'autres villes, dont Tucson (Arizona), Santa-Fe (Nouveau-Mexique) et San Antonio (Texas).

La salsa

La salsa, cette musique rythmée que les émigrés cubains et portoricains ont apportée à New York, fait danser le public dans les discothèques de New York, de Miami et d'autres villes cosmopolites. Le musée national d'histoire américaine sis à Washington DC, qui s'insère dans l'institut Smithsonian, a présenté en 2005 une exposition consacrée à la vie et à la musique de Celia Cruz, la reine de la salsa ([31]).

La musique cadienne

Le Prairie Acadian Cultural Center, situé à Eunice (Louisiane), à environ trois heures de route à l'ouest de La Nouvelle-Orléans, retrace l'histoire du peuple cadien, qui vint s'installer dans la région après avoir été expulsé du Canada dans les années 1750, ainsi que celle de sa musique et de sa culture résolument francophones ([32]). Le Liberty Theater, tout proche, est le site d'une émission radiophonique diffusée en direct tous les samedis soirs : c'est le Rendez-vous des Cadiens qui, deux heures durant, donne droit d'antenne à des orchestres de musique cadienne et zydeco ainsi qu'à des chanteurs solistes et à des humoristes cadiens. En outre, Eunice est la ville qui accueille le pavillon de la renommée de la musique cadienne (Cajun Music Hall of Fame, www.cajunfrenchmusic.org), et la Louisiana State University administre un site sur la toile qui est consacré aux artistes contemporains de musique créole, zydeco et cadienne.([33]).

Les musées d'instruments de musique

  • À Carlsbad en Californie, pas très loin de San Diego, un musée de la musique (Museum of Making Music, [34]) expose plus de cinq cents instruments et échantillons audio et vidéo interactifs.
  • Le musée Fender de la musique et des arts ([35]), situé à Corona, dans la banlieue de Los Angeles, présente une exposition sur les cinquante ans d'existence de la guitare Fender.

Bibliographie

  • Bird, Christiane : The Da Capo Jazz and Blues Lover's Guide to the U.S. 3rd Ed. New York : Da Capo Press, 2001.
  • Cheseborough,Steve : Blues Traveling : The Holy Sites of Delta Blues. 2nd Ed. Jackson : University Press of Mississippi, 2004.
  • Clynes, Tom : Music Festivals from Bach to Blues : A Traveler's Guide. Canton, MI : Visible Ink Press, 1996.
  • Dollar, Steve. Jazz Guide : New York City. New York : The Little Bookroom, 2003.
  • Fussell, Fred C : Blue Ridge Music Trails. Chapel Hill and London : University of North Carolina Press, 2003.
  • Knight, Richard : The Blues Highway : New Orleans to Chicago : A Travel and Music Guide. Hindhead, Surrey, UK : Trailblazer Publications, 2003.
  • Millard, Bob : Music City USA : The Country Music Lover's Travel Guide to Nashville and Tennessee. New York : Perennial, 1993.
  • Unterberger, Richie : Music USA : The Rough Guide. London : The Rough Guides, 1999.
  • Portail des musiques du monde Portail des musiques du monde
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis

Ce document provient de « Tourisme musical aux %C3%89tats-Unis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Musique americaine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Musique Américaine — La musique américaine désigne ici celle qui se pratique dans l ensemble de ce continent (et non aux seuls États Unis). Elle se caractérise par trois éléments ethniques : les autochtones amerindiens des plaines du nord et ceux des forêts ou… …   Wikipédia en Français

  • Musique américaine — La musique américaine désigne ici celle qui se pratique dans l ensemble de ce continent (et non aux seuls États Unis). Elle se caractérise par trois éléments ethniques : les autochtones amerindiens des plaines du nord et ceux des forêts ou… …   Wikipédia en Français

  • Musique Classique Des États-Unis — La Musique classique des États Unis désigne la musique classique composée aux États Unis à partir du XVIIe siècle jusqu aux différents courants de la musique contemporaine américaine. Sommaire 1 Histoire 1.1 Origine …   Wikipédia en Français

  • Musique classique américaine — Musique classique des États Unis La Musique classique des États Unis désigne la musique classique composée aux États Unis à partir du XVIIe siècle jusqu aux différents courants de la musique contemporaine américaine. Sommaire 1 Histoire 1.1… …   Wikipédia en Français

  • Musique classique des Etats-Unis — Musique classique des États Unis La Musique classique des États Unis désigne la musique classique composée aux États Unis à partir du XVIIe siècle jusqu aux différents courants de la musique contemporaine américaine. Sommaire 1 Histoire 1.1… …   Wikipédia en Français

  • Musique classique des états-unis — La Musique classique des États Unis désigne la musique classique composée aux États Unis à partir du XVIIe siècle jusqu aux différents courants de la musique contemporaine américaine. Sommaire 1 Histoire 1.1 Origine …   Wikipédia en Français

  • Musique latino-américaine — Musique latine Sommaire 1 Ambiguïté de l expression 2 Genres 3 Personnalités 4 Fusions avec d autres genres …   Wikipédia en Français

  • Musique Latine — Sommaire 1 Ambiguïté de l expression 2 Genres 3 Personnalités 4 Fusions avec d autres genres …   Wikipédia en Français

  • Musique Latino — Musique latine Sommaire 1 Ambiguïté de l expression 2 Genres 3 Personnalités 4 Fusions avec d autres genres …   Wikipédia en Français

  • Musique latino — Musique latine Sommaire 1 Ambiguïté de l expression 2 Genres 3 Personnalités 4 Fusions avec d autres genres …   Wikipédia en Français