Musee royal de l'Ontario


Musee royal de l'Ontario

Musée royal de l'Ontario

Musée Royal de l'Ontario
Musée royal de l'Ontario, façade est

Le Musée royal de l'Ontario, en anglais, ROM (Royal Ontario Museum), est un musée de Culture mondiale et d'Histoire naturelle à Toronto, dans l'Ontario, au Canada. C'est le cinquième plus grand en Amérique du Nord et il contient plus de six millions d'objets. Il possède de notables collections sur les dinosaures, l'art du proche-orient, d'Afrique et d'Asie de l'Est, l'histoire européenne et l'histoire du Canada.

Le musée est situé au coin de Bloor Street et Avenue Road, au nord de Queen's Park et du coté est de la Philosopher's Walk dans l'Université de Toronto. Créé en 1912 par le gouvernement provincial, le Musée Royal de l'Ontario était géré par l'Université de Toronto jusqu'en 1955. À présent devenu une institution indépendante, le musée maintient encore une relation étroite avec l'université, partageant les expertises et les ressources.

Sommaire

Le bâtiment

Inauguré le 14 mars 1914 par le Duc de Connaught, gouverneur général du Canada, le bâtiment original du musée a été conçu par les architectes de Toronto, Frank Darling et John A. Pearson. Le style architectural est du néo-roman italien, populaire en Amérique du Nord dans les années 1870. La structure est assez lourde, ponctuée par des fenêtres avec de gros encadrements et surmontées de moulures, et surplombée d'une corniche décorative.

Quand le site du musée a été choisi, il été encore à la limite de la zone construite de la ville et loin du quartier des affaires. La location a été sélectionnée pour sa proximité avec l'université de Toronto. Le bâtiment a été construit à la limite ouest, contre la Promenade des Philosophes (Philosopher's Walk), l'entrée donnant sur Bloor Street. C'était la première phase d'un plan de masse en deux parties qui devait permettre l'expansion en un bâtiment en H.

Façade est du Royal Ontario Museum, construite en 1933.

Première expansion

La première extension, une nouvelle aile ajoutée au bâti originel, fut inaugurée le 12 octobre 1933. Elle devint la nouvelle entrée principale du musée. Pour permettre l'emploi d'un maximum d'hommes pendant la Grande Dépression, l'excavation pour les fondations et le soubassement fut réalisée à la main, avec des équipes de travailleurs se relayant chaque semaines. La nouvelle aile fut conçue par Alfred H. Chapman et James Oxley. Elle nécessita la démolition de Argyle House, une battisse Victorienne située au 100 Queen's Park.

L'aile de liaison et la façade arrière (ouest) de l'aile du Queen's Park furent originellement construites dans la même brique jaune que le bâtiment de 1914, avec moins de détails italianisant. Cependant, la façade principale de l'expansion cassait avec le style italien de la structure originale. Elle était faite dans un style plus néo-byzantin avec de la pierre rustique, des fenêtres triples contenues dans des arches en renfoncement, et des pierres de différentes couleurs arrangées en divers motifs. Ce développement d'un style inspiré du roman italien à un style influencé par celui byzantin reflète le développement historique de l'architecture byzantine depuis l'architecture romane. Commune aux bâtiments néo-byzantins en Amérique du Nord, la façade contient également des éléments de la Renaissance Gothique par ses gargouilles et statues. La nouvelle aile inclut l'ancienne rotonde d'entrée en art-déco, d'inspiration byzantine, qui fait face à l'est sur Queen's Park Road. Le plafond décoré de cette rotonde est couverte principalement de carreaux de mosaïque dorés, avec une mosaïque de motifs géométriques et d'images d'animaux réels et mythiques.

Le bâtiment original et son extension sont classés comme héritage de Toronto depuis 1973.

Seconde expansion

La deuxième grande extension fût celle des galeries de la Terrasse Queen Elizabeth II du côté nord de l'édifice, et le centre d'exposition au sud, commencé en 1978, complété en 1984, et conçu par l'architecte de Toronto Gene Kinoshita accompagné de Mathers & Haldenby.

La nouvelle construction indiquait que le « jardin chinois » (Chinese Garden) qui était jusqu'alors situé au nord du bâtiment en face de Bloor, ainsi que le restaurant qui la jouxtait, devait être détruits.

En 1964, le Planetarium McLaughlin fut ajouté au sud, et un atrium sur plusieurs niveaux fut ajouté en 1975, doublant l'espace au sol. Le planétarium fut fermé en 1995, puis rouvert temporairement en 1998 en tant que Children's Own Museum. Il sert actuellement principalement d'espace de stockage.

Inaugurée en 1984 par la reine Élizabeth II, en tant que reine du Canada, une extension ayant coûté 55 millions de dollars fut construite dans un style moderne, en béton armé, verre et panneaux de béton pré-contraint et agglomérés. Il prend la formes de volumes superposés, chaque nouvelle couche orientée face à Bloor Street, créant un effet de terrasse. Bien que le design de cette extension remporta le prix d'architecture du gouverneur général, la dernière série de galeries fut remplacée par la nouvelle extension de l'architecte Daniel Libeskind, dont la construction a débuté en 2004.

Développements récents

Le musée est actuellement en train de subir une restauration majeure et un nouveau cycle d'extensions, surnommé Renaissance ROM. La pièce centrale en est la construction d'un nouveau bâtiment par les architectes Daniel Libeskind et Bregman + Hamann Architects. Les galeries et bâtiments existants sont également restaurés. Le nouveau bâtiment va ouvrir en juin 2007, avec des expositions prévues pour être installées quatre mois. Les galeries restaurées dans les bâtiments historiques vont être rouvertes par étapes, tout le travail devant être achevé en 2008. Le coût final du projet est de 250 millions de dollars canadiens.

L'architecture de Libeskind, sélectionnée parmi plus de 50 projets dans une compétition internationale, va voir les galeries terrasses recouvertes et remplacées par une forme déconstructiviste cristalline à 25 % en verre et 75 % aluminium. Le bâtiment va être appelé le Michael Lee-Chin Crystal en hommage à Michael Lee-Chin, qui l'a financé à hauteur de 30 millions de dollars. Il contiendra la nouvelle entrée du musée, une boutique souvenirs, six nouvelles galeries et un hall d'exposition dans le sous-sol. Les murs du Crystal ne vont pas toucher les anciens bâtiments.

Le design du bâtiments est similaiire à celui de plusieurs autres travaux de Libeskind, le Musée Juif de Berlin et le bâtiment Fredric C. Hamilton au musée de lart de Denver.

Galeries

Galeries d'histoire naturelle

Galeries de culture du monde

Galeries à venir

Légendes

Il se raconte que le musée serait hanté par son premier commissaire d'exposition, Charles Currelly.

Liens externes

Commons-logo.svg

Références

  • Galleries of the Royal Ontario Museum: Ancient Egypt and Nubia. 1994. Roberta L. Shaw and Krzysztof Grzymski. Royal Ontario Museum. ISBN 0-88854-411-1.


  • Portail de l’Ontario Portail de l’Ontario
Ce document provient de « Mus%C3%A9e royal de l%27Ontario ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Musee royal de l'Ontario de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Musée Royal De L'Ontario — Musée Royal de l Ontario …   Wikipédia en Français

  • Musée royal de l'ontario — Musée Royal de l Ontario …   Wikipédia en Français

  • Musée royal de l'Ontario — 43° 40′ 03″ N 79° 23′ 39″ W / 43.66747, 79.39417 …   Wikipédia en Français

  • Royal Ontario Museum — Musée royal de l Ontario Musée Royal de l Ontario …   Wikipédia en Français

  • Royal Ontario museum — Musée royal de l Ontario Musée Royal de l Ontario …   Wikipédia en Français

  • Musée Gardiner — Informations géographiques Pays  Canada …   Wikipédia en Français

  • Musee Redpath (Universite McGill) — Musée Redpath Pour les articles homonymes, voir Redpath. Le musée Redpath …   Wikipédia en Français

  • Musée Redpath (Université McGill) — Musée Redpath Pour les articles homonymes, voir Redpath. Le musée Redpath …   Wikipédia en Français

  • Musée Redpath — 45° 30′ 16″ N 73° 34′ 39″ W / 45.5044, 73.5776 …   Wikipédia en Français

  • Royal 22e Régiment — Le Royal 22e Régiment exerçant son droit de cité devant l Hôtel de ville de Québec Insigne du Royal 22e Régiment …   Wikipédia en Français