Murasaki Shikibu


Murasaki Shikibu
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Murasaki Shikibu (homonymie).
Murasaki Shikibu (Hyakunin isshu)

Murasaki Shikibu (紫式部?) (v. 973–v. 1014 ou 1025) est le surnom d'une dame de la cour du milieu de l'époque de Heian (Xe-XIe siècle), connue pour son roman le Dit du Genji (源氏物語, Genji monogatari?).

Biographie

Fille de Tametoki Fujiwara, dignitaire de la cour, elle épousa Nobutaka Fujiwara, mais devenue assez tôt veuve, Fujiwara no Michinaga (藤原 道長?) l'introduit à la Cour de Heian où elle entra au service de l'une des deux impératrices-consort de l'empereur Ichijō, Shōshi. Certains pensent que Fujiwara no Michinaga cherchait par la le moyen de lui offrir une sinécure propre à la rédaction de son œuvre, le Dit du Genji. Dans un passage de son journal intime, elle déclare même que le régent avait fait irruption dans ses appartements pour s'emparer du dernier chapitre de son œuvre.

Son œuvre principale, généralement considérée comme un chef-d'œuvre de la littérature japonaise, est Le Dit du Genji. Elle a en outre laissé un journal intime (紫式部日記, Murasaki-Shikibu nikki?) et un recueil de poèmes qui lui vaut d'être considérée comme l'un des trente-six grands poètes de l'époque.

Surnom

Murasaki Shikibu s'est à l'origine appelée Tō-shikibu (藤 式部?), son nom nyōbo ( étant la lecture chinoise (on'yomi) du caractère « glycine » qui commence le nom des Fujiwara, qui signifie « champ de glycines »). Son véritable nom n'est pas connu.

Murasaki, qui veut dire « pourpre », vient d'un sobriquet qu'on lui donne à la cour, d'après un personnage du Dit du Genji. Quant à Shikibu, cela fait référence à la situation de son père, shikibu-taijō (式部大丞?) dans la hiérarchie de la cour.

Deux légendes peuvent expliquer ce nom de Murasaki qui lui fut donné par la suite. L'une se rapporte au nom de l'un des personnages de son œuvre Le genji monogatari : Murasaki no ue. L'autre fait référence à l'attachement qu'aurait conçu pour sa mère l'empereur Ichijō dont elle fut une des nourrices. Celui-ci appela sa fille Murasaki en souvenir du poème[1] :

Lorsque l'herbe pourpre est en pleine couleur,
On voit à peine les autres plantes qui poussent dans le champ !

Notes et références

  1. Philippe Picquier, Journaux des dames des temps anciens, Picquier poche, Introduction d'Amy Lowell, p. 14


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Murasaki Shikibu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Murasaki-shikibu — Murasaki Shikibu, nach Tosa Mitsuoki (17. Jahrhundert) Murasaki Shikibu (jap. 紫式部; * Ende des 10. Jahrhunderts in Kyōto, † Anfang des 11. Jahrhunderts) war im Japan der Heian Zeit eine Hofdame am Kaiserhof und Schriftstellerin. Sie ist die… …   Deutsch Wikipedia

  • Murasaki Shikibu — Murasaki Shikibu, nach Tosa Mitsuoki (17. Jahrhundert) Murasaki Shikibu (jap. 紫式部; * Ende des 10. Jahrhunderts in Kyōto; † Anfang des 11. Jahrhunderts) war im Japan der Heian Zeit eine Hofdame am Kaiserhof und Schriftstellerin. Sie ist die… …   Deutsch Wikipedia

  • Murasaki Shikibu — Murasaki Shikibu, por Tosa Mitsuoki. Nombre completo Murasaki Shikibu Nacimiento …   Wikipedia Español

  • MURASAKI SHIKIBU — Dame d’honneur à la cour de Heianky 拏 (Ky 拏to) dans les premières années du XIe siècle, Murasaki Shikibu est l’auteur du Genji monogatari , œuvre capitale de la littérature romanesque du Japon. Toute la société courtoise du temps revit dans cette …   Encyclopédie Universelle

  • Murasaki Shikibu — (紫 式部, c. 978 ?, c. 1014) Escritora japonesa. Nació a la mitad del periodo Heian como hija del modesto letrado y literato Fujiwara no Tametoki, perteneciente a una familia de funcionarios letrados de la mediana nobleza, aunque lejanamente… …   Enciclopedia Universal

  • Murasaki Shikibu — [mo͞o′rä sä′kē shē′kē bo͞o′] Lady A.D. 978? 1031?; Jpn. novelist & poet: wrote The Tale of Genji …   English World dictionary

  • Murasaki Shikibu — For other uses, see Murasaki (disambiguation). Murasaki shown writing at her desk at Ishiyama dera inspired by the Moon, ukiyo e by Suzuki Harunobu, c. 1767 Murasaki Shikibu (紫 …   Wikipedia

  • Murasaki Shikibu — (fl. 978–1014)    Lady Murasaki Shikibu, recognized as Japan’s greatest author, wrote The TALE OF GENJI (Genji Monogatari), the world’s first novel and one of the best. Her reputation parallels that of Shakespeare: Her obscurity and her family’s… …   Encyclopedia of medieval literature

  • Murasaki Shikibu — /mooh rddah sah kee shee kee booh / Lady, 978? 1031?, Japanese poet and novelist. * * * born с 978, Kyōto, Japan Japanese writer. Her real name is unknown, and the primary source of knowledge about her life is a diary she kept (1007–10). Her Tale …   Universalium

  • Murasaki, Shikibu — (n. 978, Kyōto, Japón). Escritora japonesa. No se conoce su verdadero nombre y la principal fuente de información que se tiene sobre su vida es un diario de vida (1007–10). Su Romance de Genji (terminado 1010) es un relato extenso y complejo… …   Enciclopedia Universal