Mot-Valise


Mot-Valise

Mot-valise

Un mot-valise est un néologisme formé par la fusion d'au moins deux autres mots existant dans la langue[1],[2]. Il peut s'agir d'une haplologie : une même syllabe constitue à la fois la fin d'un mot et le début d'un autre, et le procédé consiste alors à les accoler sans répéter cette partie commune, d'autres fois, un seul des mots se voit amuï.

Dans la création d'un mot-valise, au contraire de la composition et de la dérivation, les constituants de départ ne sont plus entièrement reconnaissables, car ils se sont télescopés. En fait le mot-valise implique une troncation (abrègement de mots par la suppression d'au moins une syllabe) et un amalgame des éléments qui restent.

Le but du mot-valise est de faire un jeu de mots, ou d'enrichir la langue en « luttant contre les dictationnaires » (Bruno San Marco). C'est une figure très proche du néologisme et de l’orthographe fantaisiste.

Sommaire

À propos du nom

Wiktprintable without text.svg

Voir « mot-valise » sur le Wiktionnaire.

L'expression « mot-valise » est la traduction de l'anglais « portmanteau word ». Le mot « portmanteau » désignait autrefois une grande valise à deux compartiments[3]. C'est la raison pour laquelle Lewis Carroll, dans son célèbre roman De l'autre côté du miroir, utilisa l'image du portmanteau pour montrer l'intérêt des mots télescopés : il suffit d'un seul mot pour dire deux choses à la fois.

Au chapitre 6, Humpty Dumpty (l'œuf Gros Coco) explique à Alice la signification du mot « slithy » (« slictueux ») qu'elle a lu au début du poème Jabberwocky :

« Well, "SLITHY" means "lithe and slimy." "Lithe" is the same as "active." You see it's like a portmanteau—there are two meanings packed up into one word[4]. »
« Eh bien, « slictueux » signifie : « souple, actif, onctueux. » Vois-tu, c'est comme une valise : il y a deux sens empaquetés en un seul mot[5]. »

Exemples courants

Sont définitivement entrés dans la langue des mots-valises comme :


Comme tout néologisme, les mots-valises peuvent fournir une alternative aux emprunts lexicaux, notamment aux anglicismes :

  • clavardage, de clavier et bavardage (création québécoise[7] pour traduire le sens particulier qu'a pris en informatique le mot anglais chat, parfois francisé en tchate)
  • courriel, de courrier et électronique (création québécoise[8] pour remplacer l'emprunt e-mail)

Les mots-valises ne sont pas tous des créations récentes :

  • Décimeur : déformation critique et ironique, par Voltaire du mot décimateur, sous-entendant par là que la dîme était tellement importante pour les pauvres qu'elle les décimait par la famine
  • Midouze : cours d'eau des Landes constitué par la jonction du Midou (parfois orthographié Midour) et de la Douze
  • au Portugal, la ville d'Alcobaça et le petit fleuve Alcobaça (« Rio Alcobaça », nom du fleuve jusqu'à son embouchure dans l'océan Atlantique) tirent tous deux leur nom du confluent de deux rivières, l'Alcoa (« Rio Alcoa ») et le Baça (« Rio Baça »)
  • Le nom de Budapest, capitale de la Hongrie, provient de la concaténation du nom de deux villes voisines, Buda et Pest.


En linguistique, le terme peut être utilisé comme synonyme plaisant de forme contractée (forme unique issue de deux lexèmes qu'on ne peut plus reconnaître : à + leau, de + lesdes en français, in + demim en allemand, etc.). De la même manière, un morphème porte-manteau est un morphème qui porte simultanément plusieurs significations : par exemple, le morphème anglais -s porte les significations : indicatif + présent + troisième personne + singulier.

Cette forme de néologisme créée par contraction d'expressions n'est pas propre au français et existe dans de nombreuses langues.

Mots-valises en littérature

La création de mots-valises permet un nombre illimité de combinaisons, ce qui ne peut manquer de séduire les écrivains et les passionnés de jeux de langage :

  • serpent + pantalonserpentalon (au lieu de serpentpantalon)
  • cheval + valisechevalise

Lewis Carroll a ouvert la voie pour les poètes et la poésie, qu’emprunteront en France aussi bien Raymond Roussel et Antonin Artaud que Michel Leiris (avec son « a guest + a host = a ghost »), et les oulipiens dont, bien sûr, Marcel Duchamp et Raymond Queneau. Ce dernier, dans les Fleurs bleues fait ainsi dire à Lalix : « Vous êtes tournipilant à la fin ! ». Boris Vian inventa de même le « pianocktail » de L'écume des jours, objet onirique qui unit deux plaisirs sensuels, le gustatif et l'auditif, grâce à l'ivresse de l'alcool et celle du jazz.

Le jeu peut alors devenir définitionnel :

  • adoléchiant : jeune personne au mauvais caractère
  • cerf-les-fesses : cervidé plutôt trouillard (l'un des de Paul Fournel)
  • chérisson : être dont on aime le charme piquant
  • chirurchien : chirurgien qui réduit ses patients en charpie
  • éléphapotame : pachyderme des rivières (éléphant + hippopotame)
  • escrotale : vendeur aux dents longues
  • homarylinmonroe : crustacé que certains aiment chaud (l'un des opossums célèbres d'Hervé Le Tellier)
  • merdaille : une médaille dont le peu de valeur en fait un objet absolument quelconque, voire méprisable
  • merdiateur : homme de médias faisant n'importe quoi
  • milichien : chien policier
  • poustache : moustache ayant poussé
  • primaturé : singe né avant terme
  • testicubes : testicules carrées
  • brugnole : bruler des bagnoles

Le propre des auteurs littéraires est de créer leurs mots-valises :

Certains l'emploient dans une perspective ludique :

  • « Au secours! soupira-t-il. Je tombe en pommoison » (James Joyce)
  • « Hépathétique : personne aux yeux si jaunes qu'elle inspire la pitié » (Alain Finkielkraut)

Le novlangue

Article détaillé : Novlangue.

Dans son célèbre roman 1984, George Orwell a élaboré le novlangue (déjà un mot-valise), dont l'objectif était, grâce à la simplification lexicale et syntaxique de la langue, d'asservir la pensée elle-même.

Exemples de mots-valises en novlangue :

  • Miniver : ministère de la vérité.
  • Crimesex : activité sexuelle pratiquée sans but de reproduction.

Extension du mot-valise

  • Lorsque le mot-valise est composé d'une contraction de trois mots et plus, on parle de « mot-pantalon ».
  • Lorsque le mot-valise est composé de deux mots dont les dernière et première syllabes coïncident, on parle de « mot-gigogne ».

Notes et références

  1. (fr) Définitions lexicographiques et étymologiques de mot-valise du CNRTL. : « Création verbale formée par le téléscopage de deux (ou trois) mots existant dans la langue. »
  2. Entrée « Mot-valise » dans le Grand dictionnaire terminologique, OQLF : « Terme simple composé de deux éléments lexicaux réduits, ne conservant que la partie initiale du premier et la partie finale du dernier. »
  3. (en) Illustration d'un portmanteau
  4. (en) Lewis Carroll, Through the Looking Glass (And What Alice Found There), dans Wikisource.
  5. (fr) Lewis Carroll, À travers le miroir, traduction Jacques Papy, dans Wikisource.
  6. Par allusion au néologisme modem, dérive le nom acronymique du parti politique MoDem" versus Mouvement démocrate.
  7. Entrée « Clavardage » dans le Grand dictionnaire terminologique, OQLF.
  8. Entrée « E-mail » dans le Grand dictionnaire terminologique, OQLF.

Voir aussi

  • Paronymes: orthographe fantaisiste
  • Synonymes: néologisme

Ouvrages présentant des collections de mots-valises

Liens externes

  • Portail de la linguistique Portail de la linguistique
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
Ce document provient de « Mot-valise ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mot-Valise de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mot valise — Un mot valise est un néologisme formé par la fusion d au moins deux autres mots existant dans la langue[1],[2]. Il peut s agir d une haplologie : une même syllabe constitue à la fois la fin d un mot et le début d un autre, et le procédé… …   Wikipédia en Français

  • mot-valise — [ movaliz ] n. m. • 1952; de mot et valise, calque de l angl. portmanteau word créé par Lewis Carroll ♦ Mot composé de morceaux non signifiants de deux ou plusieurs mots (ex. motel, cultivar, progiciel). ⇒aussi acronyme. Des mots valises. ● mot… …   Encyclopédie Universelle

  • Mot-valise — Un mot valise est un néologisme formé par la fusion d au moins deux mots existant dans la langue de telle sorte qu un de ces mots au moins y apparaisse tronqué voire méconnaissable[1],[2]. Il peut s agir d une haplologie : une même syllabe… …   Wikipédia en Français

  • Mot-valise — Ein Kofferwort ist ein Kunstwort aus mindestens zwei Wörtern, die zu einem inhaltlich neuen Begriff verschmelzen – einzelne Wortsegmente können getilgt werden. Geläufige Synonyme sind: Portmanteau Wort, Blend, Wortkreuzung und mot valise.[1] Der… …   Deutsch Wikipedia

  • Mot-pantalon — Mot valise Un mot valise est un néologisme formé par la fusion d au moins deux autres mots existant dans la langue[1],[2]. Il peut s agir d une haplologie : une même syllabe constitue à la fois la fin d un mot et le début d un autre, et le… …   Wikipédia en Français

  • valise — [ valiz ] n. f. • 1558; it. valigia; lat. médiév. valisia 1 ♦ Anciennt Long sac de cuir qui se portait en croupe. 2 ♦ (1876) Bagage de forme rectangulaire, relativement plat et assez petit pour pouvoir être porté à la main par une poignée. Var.… …   Encyclopédie Universelle

  • MOT — M L’unité que le sens commun serait enclin à considérer comme fondamentale au niveau de la parole est pour la linguistique la source d’un certain nombre de critiques fécondes: le mot ne correspond, en effet, que très imparfaitement aux éléments… …   Encyclopédie Universelle

  • mot-clé — mot [ mo ] n. m. • Xe; bas lat. muttum, rad. muttire « souffler mot, parler », proprt « dire mu » 1 ♦ Cour. Chacun des sons ou groupe de sons correspondant à un sens, entre lesquels se distribue le langage. Les mots écrits sont séparés par des… …   Encyclopédie Universelle

  • mot-outil — mot [ mo ] n. m. • Xe; bas lat. muttum, rad. muttire « souffler mot, parler », proprt « dire mu » 1 ♦ Cour. Chacun des sons ou groupe de sons correspondant à un sens, entre lesquels se distribue le langage. Les mots écrits sont séparés par des… …   Encyclopédie Universelle

  • mot-phrase — mot [ mo ] n. m. • Xe; bas lat. muttum, rad. muttire « souffler mot, parler », proprt « dire mu » 1 ♦ Cour. Chacun des sons ou groupe de sons correspondant à un sens, entre lesquels se distribue le langage. Les mots écrits sont séparés par des… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.