Mortagne-Au-Perche


Mortagne-Au-Perche

Mortagne-au-Perche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mortagne.
Mortagne-au-Perche

Un hôtel particulier de Mortagne-au-Perche.
Un hôtel particulier de Mortagne-au-Perche.

Administration
Pays France
Région Basse-Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche (sous-préfecture)
Canton Mortagne-au-Perche (chef-lieu)
Code Insee abr. 61293
Code postal 61400
Maire
Mandat en cours
Jean-Claude Lenoir
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Bassin de Mortagne-au-Perche
Démographie
Population 4 210 hab. (2006)
Densité 490 hab./km²
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 15″ Nord
       0° 32′ 54″ Est
/ 48.5208333333, 0.548333333333
Altitudes mini. 171 m — maxi. 264 m
Superficie 8,60 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Mortagne-au-Perche est une commune française, située dans le département de l'Orne et la région Basse-Normandie.

Sommaire

Géographie

Mortagne au Perche se situe au sud du département de l'Orne.

La ville est desservie par plusieurs lignes d'autocars du réseau Cap'Orne[1] en provenance d'Alençon et Nogent-le-Rotrou (ligne 70) ainsi que de l'Aigle (ligne 60).

Histoire

Mauritania, Mortagne sur Huisne, Mortagne sur Montagne, Mortagne au Perche ...

La tradition semble privilégier l'origine Mauritania (comitis Mauritaniae, 1086), c'est à dire un lieu de stationnement d'une unité maure de l'armée romaine à l'époque du Bas Empire, bien que la notitia dignitatum n'en fasse pas mention. Alors qu'une légende tenace privilégie le sens de Morte-agne, c'est à dire « morte-eau » en roman[2]. Dans sa description géographie publiée en 1882, Vaysse de Villiers rappelle à ce sujet que, placée sur une hauteur aride, Mortagne manque cruellement d'eau et que le transport d'eau donne lieu à une bonne spéculation.

Si les avis divergent sur ce point, les deux dictons mis en exergue par Alfred Canel en 1859 dans son "Blason populaire de Normandie" recueillera l'assentiment de tous :

  • Mortagne, ville et chateau sur Montagne
  • Mortagne sur Montagne : le plus beau bourg de France.

Les colons qu'a fournis le Perche mais surtout la ville de Mortagne-au-Perche à la Nouvelle-France (Québec) furent parmi les plus entreprenants.

Administration

Le jardin public et l'hôtel de ville de Mortagne-au-Perche.
Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1989 → en cours Jean-Claude Lenoir UMP Député-maire
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[3] et INSEE[4])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6 396 5 720 5 148 5 215 - 5 692 5 012 4 847 4 948
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
4 888 4 887 4 830 4 836 4 682 4 643 4 541 4 435 4 277
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 967 3 800 3 728 3 509 3 366 3 334 3 508 3 802 3 749
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
3 909 4 322 4 877 4 851 4 584 4 513 4 210 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Économie

La ville possède une antenne de la Chambre de commerce et d'industrie d'Alençon.

Lieux et monuments

La Métamorphose de Neptune d'Emmanuel Frémiet.
  • Jardin public avec la statue équestre de Fremiet, le buste de J.C. Chaplain, ses tours des fortifications du XIVe siècle.
Le portail nord de l'église Notre-Dame.
  • Église Notre-Dame du XVIe siècle de style gothique flamboyant, et ancien couvent Saint-François du XVIe siècle.
  • Crypte Saint-André (sous le tribunal).
La crypte Saint-André.
  • Musée du philosophe Alain, natif de Mortagne.
  • Porte Saint-Denis des XIIe et XIIIe siècles, dernier vestige du fort Toussaint.
  • Musée percheron.
  • Les tribunes sculptées de l'hippodrome.

Personnalités liées à la commune

Le fronton des tribunes de l'hippodrome, classées monument historique.

Notes et références

La voûte de l'Église Notre-Dame.
  1. Site du réseau Cap'Orne
  2. Ce qui est dénué de sens car le mot latin aqua a d'abord évolué en ewe, eve en ancien français, puis eau, par conséquent on aurait « Morteve » ou « Morteau ».
  3. http://cassini.ehess.fr/ Population par commune avant 1962 (résultats publiés au journal officiel ou conservés aux archives départementales)
  4. INSEE : Population depuis le recensement de 1962

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de l'Orne Portail de l'Orne
Ce document provient de « Mortagne-au-Perche ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mortagne-Au-Perche de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mortagne-au-perche — Pour les articles homonymes, voir Mortagne. Mortagne au Perche Un hôtel particulier de Mortagne au Perche …   Wikipédia en Français

  • Mortagne-au-Perche — Mortagne au Perche …   Wikipedia

  • Mortagne-au-Perche — Mortagne au Perche …   Deutsch Wikipedia

  • Mortagne-au-Perche — Escudo …   Wikipedia Español

  • Mortagne-au-Perche — Pour les articles homonymes, voir Mortagne. 48° 31′ 15″ N 0° 32′ 54″ E …   Wikipédia en Français

  • Mortagne-au-Perche — Original name in latin Mortagne au Perche Name in other language Mortagne, Mortan o Persh, mo er ta nie ou pei shen, morutanyu=o=perushu, Мортань о Перш State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.51667 latitude 0.55 altitude 230… …   Cities with a population over 1000 database

  • Mortagne-au-Perche (Arrondissement) — Arrondissement Mortagne au Perche Staat Frankreich Region Basse Normandie Département Orne Unterpräfektur Mortagne au Perche Einwohner – ins …   Deutsch Wikipedia

  • Canton de Mortagne-au-Perche — Administration Pays France Région Basse Normandie Département Orne Arrondissement Mortagne au Perche …   Wikipédia en Français

  • La Mortagne-au-Perche (Kanton) — Kanton Mortagne au Perche Region Basse Normandie Département Orne Arrondissement Argentan Chef lieu Mortagne au Perche Einwohner – insgesamt –  …   Deutsch Wikipedia

  • Canton De La Mortagne-au-Perche — Canton de Mortagne au Perche Canton de Mortagne au Perche Administration Pays France Région Basse Normandie Département Orne Arrondissement Mortagne au Perche Code cantonal 61 23 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.