Morgue


Morgue
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morgue (homonymie).

Une morgue est une unité de conservation des corps durant le temps nécessaire pour que les familles ou que l'entreprise de pompes funèbres viennent retirer le corps. Un institut médico-légal est une morgue particulière destinée à recevoir, à des fins d'identification et d'autopsie:

  • Les personnes décédées sur la voie publique (quelle qu'en soit la cause).
  • Les victimes de crimes ou de décès suspect.
  • Les corps non identifiés.

Sommaire

Origine du nom

Au XVe siècle, morgue a le sens de visage, de mine. Les prisonniers amenés dans les cellules basses du Châtelet de Paris étaient « morgués » par leurs geôliers, c'est-à-dire dévisagés avec insistance et probablement avec arrogance et mépris, afin de pouvoir les identifier en cas d'évasion ou de récidives. Par extension, le nom de « morgue » fut attribué à ces cellules. Le dépôt de cadavre du Châtelet est mentionné pour la première fois par une sentence du prévôt de Paris du 23 décembre 1371. Une autre sentence du prévôt, du 1er septembre 1734, associe la basse geôle du Châtelet à l'identification des cadavres.

Ultérieurement lesdites cellules ayant été transférées dans une autre partie du Châtelet, la « morgue » fut affectée, au XVIIIe siècle et jusque vers 1807, à l'exposition des corps trouvés sur la voie publique ou noyés dans la Seine. Une ouverture pratiquée dans la porte permettait de les reconnaitre « en se pinçant le nez »[1].

En 1804, le préfet de police Dubois fait déménager la morgue quai du Marché-Neuf (à l'emplacement de l'actuel square de l’Île-de-France). Le Baron Haussmann y fera construire en 1868, un bâtiment ayant l'allure d'un petit temple grec. L'endroit constitua d'ailleurs l'une des sorties les plus en vogue de la capitale : les cadavres à identifier (notamment des victimes de noyades), étendus sur 12 tables inclinées de marbre noir, y étaient exposés pendant trois jours, dans une salle séparée du public par une vitre.
Enfin, l'Institut médico-légal de Paris voit le jour en 1923, quai de la Rapée.

Typologie

Il existe deux types de morgues :

  • à température positive +2 °C/+4 °C où le corps peut être conservé quelques semaines (mais la décomposition se poursuit)
  • à température négative (congélation) pour une conservation plus longue (la décomposition est arrêtée).

La législation de la majorité des pays exige un enterrement sous 48 ou 72 heures mais dans de nombreux pays, notamment en Afrique noire, les corps demeurent parfois plusieurs semaines, mois, voire des années avant que la famille ne vienne retirer le corps de la morgue pour effectuer l'enterrement. La nécessité de regrouper les membres de la famille et le coût parfois « extravagant » des funérailles demande du temps pour réunir les sommes nécessaires à des funérailles dignes.

Des hôpitaux disposent de capacités importantes (200 voire plus) ainsi que les instituts de médecine légale.

Notes et références

  1. Jean-Louis Chardans, Le Châtelet, 1980, Pygmallion, p.40.

Lien externe

  • La morgue (1831) par Léon Gozlan (1803-1866).

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Morgue de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • morgue — 1. (mor gh ) s. f. 1°   Contenance sérieuse et fière. •   Morgue de magistrat rébarbatif, sévère, Qui ne dément jamais son grave caractère, DUFRÉNY Mar. fait et rompu, I, 2. 2°   Orgueil et suffisance. •   T ai je tracé la vieille à morgue… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • morgué — morgué, ée 1. (mor ghé, ghée) part. passé de morguer1. 1°   À qui on fait la morgue. Morgué par un fat. 2°   Qui fait la morgue. •   Monseigneur paraissait rêveur et morgué, SAINT SIMON 271, 156. •   Je vis mettre le roi à table, il me sembla… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Morgue — ist ein älterer Begriff für ein Leichenschauhaus (auch englisch the morgue und französisch la morgue); ein Gedicht von Rainer Maria Rilke in Neue Gedichte (1907); Morgue und andere Gedichte ist der Titel der ersten Lyriksammlung von Gottfried… …   Deutsch Wikipedia

  • morgue — (n.) mortuary, 1821, from Fr. Morgue, originally a specific building in Paris where bodies were exposed for identification: There is, in the most populous part of the French metropolis, an establishment entitled La Morgue, destined for the… …   Etymology dictionary

  • morgue — [mo:g US mo:rg] n [Date: 1800 1900; : French; Origin: Morgue, name of a morgue in Paris] 1.) a building or room, usually in a hospital, where dead bodies are kept until they are buried or ↑cremated = ↑mortuary 2.) a place that has become very… …   Dictionary of contemporary English

  • Morgue — Morgue, n. [F.] 1. A place where the bodies of dead persons are kept, until they are identified, or claimed by their friends; a deadhouse. [1913 Webster +PJC] 2. (Newspapers) A room containing reference files of older material in a newspaper… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Morgue — [mɔrk], die; , n [ mɔrgn̩; frz. morgue, urspr. = Raum im Gefängnis, in dem die Identität der Häftlinge überprüft wird, viell. zu älter: morguer = mit Hochmut behandeln]: Leichenschauhaus (in Paris) …   Universal-Lexikon

  • morgue — / mȯrg/ n: a place where the bodies of persons found dead are kept until identified and claimed by relatives or released for burial or autopsy Merriam Webster’s Dictionary of Law. Merriam Webster. 1996 …   Law dictionary

  • Morgue — [mɔrg] die; , n [ mɔrgn̩] <aus gleichbed. fr. morgue> Leichenschauhaus [in Paris] …   Das große Fremdwörterbuch

  • morgue — [ mɔrg ] noun count a building or room where dead bodies are kept temporarily like a morgue OFTEN HUMOROUS without much noise or activity …   Usage of the words and phrases in modern English

  • morgue — sustantivo femenino 1. Área: medicina Depósito de cadáveres: Los cuerpos de las víctimas fueron trasladados por orden judicial a la morgue …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española