Montfort-Sur-Meu


Montfort-Sur-Meu

Montfort-sur-Meu

Montfort-sur-Meu
Administration
Pays France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Rennes
Canton Montfort-sur-Meu (chef-lieu)
Code Insee abr. 35188
Code postal 35160
Maire
Mandat en cours
Delphine David
2008 - 2014
Intercommunalité Montfort Communauté
Site internet Site de la commune
Démographie
Population 6 028 hab. (2006[1])
Densité 430 hab./km²
Aire urbaine 21 956 hab.
Gentilé Montfortais, Montfortaise
Géographie
Coordonnées 48° 08′ 19″ Nord
       1° 57′ 17″ Ouest
/ 48.1386111111, -1.95472222222
Altitudes mini. 28 m — maxi. 131 m
Superficie 14,02 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Montfort-sur-Meu est une commune française, située dans le département d'Ille-et-Vilaine et la région Bretagne. (Moñforzh en breton).

Le Tribunal de grande instance a été supprimé à la fin du XIXe siècle et la juridiction compétente est le Tribunal de Rennes, seul un Tribunal d'instance subsiste.

Il existe également une gare SNCF. La Ville fut une sous-préfecture jusqu'en 1926.

Sommaire

Géographie

Entouré par Breteil, Iffendic, Talensac, La Nouaye et Bédée

Histoire

Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795 et d'arrondissement de 1800 à 1926.

En 1794, l'ancienne commune de Coulon a été rattachée à Montfort.

  • Anciens noms : Montfort-la-Cane, Montfort-la-Montagne, Montfort-la-Nouaye
  • En 1993, le nom de la commune de Montfort devient officiellement Montfort-sur-Meu.

Le site de Montfort-sur-Meu conserve les traces de ses tous premiers habitants : allées couvertes et menhirs du néolithique sont visibles en forêt de Montfort.

La période gallo-romaine contribue également à la richesse du pays.

Mais c'est au XIe siècle, avec la construction du premier château, que la cité prend son essor : l'industrie militaire et le commerce s'y développent rapidement.

Du château, il reste aujourd'hui la tour de Papegault , construite en 1389 en schiste et grès. Cette tour de quatre étages accueille l'Écomusée du Pays de Montfort, qui présente de nombreuses expositions temporaires ou permanentes sur l'histoire du pays.

Pour les promeneurs, la rue de la Saulnerie est incontournable : maisons modestes et demeures bourgeoises du XVIe au XIXe siècles s'y côtoient.

Une petite balade jusqu'au boulevard du Colombier permet ensuite de reconstituer les fortifications.

Montfort est célèbre pour la naissance de saint Louis-Marie Grignion de Montfort dont la maison natale est encore visible au 15 rue de la Saulnerie.

La légende de la Cane

Vers 1386, lors de l'achèvement des fortifications de la ville, le seigneur fit enfermer dans son château une jeune fille d'une beauté remarquable. Elle comprit bien vite le sort qui lui était réservé, et, apercevant l'église de Saint Nicolas, elle se mit à prier le saint, promettant qu'elle viendrait le remercier dans son église si elle s'échappait. Le soir même, elle put fuir.
Malheureusement, elle tomba entre les mains des soudards du seigneur, qui voulurent lui faire subir ce qu'ils supposaient qu'avait fait leur maître. Elle regarda aux alentours pour appeler à l'aide, mais n'aperçut que deux canes sauvages dans l'eau de l'étang (étang qui a été asséché depuis).
Elle renouvela sa prière à saint Nicolas, le suppliant de permettre que ces animaux soient témoins de son innocence et qu'ils accomplissent chaque année son vœu en son nom si elle venait à perdre la vie.
Elle réussit à échapper aux soldats, mais mourut peu après, de frayeur, dit-on. Elle fut ensevelie dans le cimetière Saint-Nicolas.

Or, voilà que la même année, lors de la fête de la Translation, alors que la foule se pressait auprès des reliques de saint Nicolas, une cane sauvage pénétra avec ses canetons dans l'église. Elle voltigea près de l'image du Saint, vola jusqu'à l'autel, et salua le Crucifix. Puis elle redescendit vers l'image du Saint, et y demeura jusqu'à la fin de la messe. À ce moment, elle s'envola, suivie de tous ses canetons, à l'exception d'un seul, qui demeura dans l'église.

L'histoire devint si célèbre que, comme en attestent de nombreux documents au cours des siècles, Montfort-sur-Meu fut appelé Montfort-la-Cane pendant plus de 300 ans. Les apparitions sont consignées dans les procès-verbaux plusieurs fois. La dernière apparition de la cane date du 8 mai 1739. Toutefois, comme seules les archives postérieures au XVe siècle ont pu être conservées, il manque énormément de témoignages, même si comme le dit un ecclésiastique "jadis, ces faits étaient devenus si communs qu'on ne prenait plus la peine de les signaler.

Le Moulin des Planches, situé dans un site paisible qui invite à la promenade, est l'une des traces du passé agricole et commerçant de Montfort-sur-Meu, tout comme les maisons bourgeoises de schiste rouge du "pays pourpré" de la place de Guittai et de la rue de la Saulnerie.

Du passé religieux subsistent aujourd'hui le cloître et le portail de l'abbaye Saint-Jacques, à présent reconvertie en centre de formation, ainsi que l'ancien couvent des Ursulines qui abrite la mairie. Ces deux édifices sont eux aussi en schiste rouge.

Économie

La vie économique de Montfort-sur-Meu repose essentiellement sur l'industrie agro-alimentaire dans les secteurs à dominante lait et porc. Deux entreprises en sont les piliers : la Cooperl (Abattoirs, environ 400 salariés) et le Grand Saloir Saint-Nicolas (Salaisons et charcuteries). Montfort-sur-Meu se caractérise également par son activité marchande très active : commerces divers répondant à tous les besoins courants, activités artisanales et services, répartis en centre ville et dans les zones artisanales périphériques.

Montfort-sur-Meu dispose également d'établissements d'hôtellerie, de restauration et d'un camping.

Un marché anime la place des Douves chaque vendredi matin.

Montfort-sur-Meu accueille également deux fois par an une foire organisée par l'association des commerçants et artisans (l'APCAM) : la Saint-Jean en juin et la Saint Nicolas en décembre.

Administration

Liste des maires successifs[2]
Période Identité Parti Qualité
1906 1908 François Jounot
1908 Emile Beauchef
mars 2001 Jacques Pilorge
mars 2001 mars 2008 Victor Préauchat PS
mars 2008 en cours Delphine David DVD
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[3] et INSEE[4])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 200 1 115 1 187 1 316 1 715 1 772 1 868 1 976 2 072
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 129 2 168 2 345 2 343 2 297 2 374 2 373 2 464 2 452
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 509 2 431 2 309 2 171 2 253 2 270 2 250 2 372 2 518
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2009 - -
2 699 2 965 3 098 4 301 4 675 5 412 6028 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Personnages liés à la commune

Transports

Monuments et lieux touristiques

  • Vestiges de fortifications: tour du Papegault, la tour du Pas d'Ane, la tour du capitaine, situées dans le centre ville [5].
  • Le camping municipal se trouve à côté du parc municipal.
  • L'Office de Tourisme du Pays de Montfort en Brocéliande a été créé le 14 décembre 2006 et il a ouvert ses portes au public à l'été 2007.
  • L'Écomusée du Pays de Montfort rassemble expositions permanentes et temporaires sur le patrimoine culturel et folklorique du Pays.


Le patrimoine religieux

Saint Louis Marie Grignon de Montfort a vécu à Montfort. Il subsiste aujourd'hui l'église Saint-Louis-Marie-Grignon, trois chapelles, et une abbaye :

  • L'abbaye Saint-Jacques de Montfort.

Références

Le sport

  • club de football : le FC Montfort, les couleurs sont le jaune, rouge et noir.
  • club de basket : le MBC, Montfort Basket Club, organisant en mai son festival, depuis 1987. les couleurs sont le bleu ciel et le blanc.
  • club de tennis de table : les garçons sont en Nationale 3 et les filles ont été jusqu'en Nationale 1.
  • club de hand ball : Brocéli'hand club.
  • club de football américain : Les Wild Hogs.
  • gymnastique volontaire, présidente Marion Renault
  • club de plongée: Brocéliande Sports Subaquatiques.

Écoles, collèges et lycée

  • École du pays pourpré (public)(ancien nom : école rue de Gaël)
  • École du Moulin à vent (public)
  • École Notre Dame (privé)
  • Collège Louis Guilloux (public)
  • Collège Saint Louis-Marie (privé)
  • Lycée René Cassin (public, enseignement général et technologique)

Salles et terrains de sport

  • COSEC (1 salle omnisport - 1 dojo - 1 salle de tennis de table- 1 salle Gym ; sport de combat)
  • Charlet (2 terrains de hand ; 3 terrains de basket ; 1 terrain de tennis)
  • Batailles (2 terrains de hand ; 3 terrains de basket ; 1 terrain de tennis ; 2 terrains de badminton)
  • Local du club de Kayak
  • Piscine Océlia
  • Salle de Tennis técélia
  • Terrain de football Pasteur
  • Terrain de football Mainguet

Salles de spectacle

  • Centre Culturel renommé par la suite "L'avant-Scène"
  • Salle du Confluent
  • Cinéma "La Cane"

Le Confluent

Cette salle, inaugurée en 2003, est la salle multifonction par excellence. Elle peut aussi bien accueillir les banquets de mariage, repas, les Assemblées générales, les réunions d’entreprise que des spectacles. Il comprend :

  • Une salle de 450 places en version spectacle et de 350 couverts
  • La salle est équipée d’une régie son et lumière (utilisation sous condition)
  • Une scène de 110 m²
  • Des loges de 38 m²
  • Une cuisine de 52 m² avec deux fours, une étuve et table chauffante, une chambre froide et un lave vaisselle
  • Un hall d’accueil de 85 m² avec un bar

La grande salle peut être séparée en deux grâce à une cloison mobile permettant d’avoir deux salles respectivement de 250 et 200 m².

Tarifs et réservations : Les tarifs de location sont établis pour une ou pour plusieurs journées. Si vous souhaitez être renseignés sur les tarifs ou les dates disponibles, vous pouvez prendre contact avec la mairie.

L'Avant-scène

Bâtiment du début du XXe siècle, l'Avant-scène a gardé, malgré différents travaux, son caractère intimiste et chaud. Appréciés des artistes amateurs et professionnels, l'Avant-scène est un lieu très utilisé pour les spectacles associatifs et scolaires ainsi que pour des conférences et réunions.

Gradins rétractables et fauteuils permettent de moduler la salle de 130 à 250 places. La salle est équipée d’une régie son et lumière.

Jumelage

Drapeau de l'Allemagne Marktheidenfeld (Allemagne)Modèle:Jumelage/Ville en lien rouge Modèle:Jumelage/Ville en lien rouge/Modèle Lien absent, voir Marktheidenfeld (de)

Notes et références

Voir aussi

Liens internes

Bibliographie

  • Edouard Vigoland, Montfort-sur-Meu, son histoire et ses souvenirs, 1895. Réédition 2006.

Liens externes

  • Portail de la Bretagne Portail de la Bretagne
Ce document provient de « Montfort-sur-Meu ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Montfort-Sur-Meu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Montfort-sur-meu — Administration Pays France Région Bretagne Département Ille et Vilaine Arrondissement Rennes Canton …   Wikipédia en Français

  • Montfort sur Meu — Administration Pays France Région Bretagne Département Ille et Vilaine Arrondissement Rennes Canton …   Wikipédia en Français

  • Montfort-sur-Meu — Moñforzh …   Wikipedia

  • Montfort-sur-Meu — Montfort sur Meu …   Deutsch Wikipedia

  • Montfort-sur-Meu — 48° 08′ 19″ N 1° 57′ 17″ W / 48.1386111111, 1.95472222222 …   Wikipédia en Français

  • Montfort-sur-Meu — Para otros usos de este término, véase Montfort (desambiguación). Montfort sur Meu Moñforzh País …   Wikipedia Español

  • Montfort-sur-Meu — Original name in latin Montfort sur Meu Name in other language Monfort sur Meu, Monforzh, Montfort, Montfort la Montagne, Montfort sur Meu, Moforzh State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.13542 latitude 1.95201 altitude 42… …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare de Montfort-sur-Meu — Montfort sur Meu Bâtiment voyageurs et entrée de la gare. Localisation Pays France Commune Montfort sur Meu …   Wikipédia en Français

  • Canton De Montfort-sur-Meu — Administration Pays France Région Bretagne Département Ille et Vilaine Arrondissement Rennes Code cantonal 35 23 …   Wikipédia en Français

  • Canton de Montfort-sur-Meu — Situation du canton de Montfort sur Meu dans le département Ille et Vilaine Administration Pays …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.