Montaner


Montaner
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montaner (homonymie).

43° 20′ 47″ N 0° 00′ 27″ W / 43.3464, -0.0075

Montaner
Administration
Pays France
Région Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Pau
Canton Montaner
(chef-lieu)
Code commune 64398
Code postal 64460
Maire
Mandat en cours
Dominique Lagahé
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes de Vic-Montaner
Démographie
Population 459 hab. (2007)
Densité 24 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 20′ 47″ Nord
       0° 00′ 27″ Ouest
/ 43.3464, -0.0075
Altitudes mini. 237 m — maxi. 363 m
Superficie 19,13 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Montaner est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine.

Sommaire

Géographie

Situation

Gaston Fébus avait bien compris l'intérêt stratégique de ce territoire dont les éminences surplombent la vallée de l'Adour, la Bigorre et l'Armagnac y avoisinant le Béarn. Le donjon du comte et vicomte de Foix-Béarn domine ainsi aujourd'hui cette commune au territoire morcelé. Celle-ci s'étend sur trois collines et comporte plusieurs hameaux.

Montaner est située à l'extrême est du département et à vingt-cinq kilomètres de Pau.

Accès

La commune est desservie par les routes départementales 62, 63, 202, 225 et 425.

Hydrographie

Montaner est traversée[1] par une affluent de l'Échez, le Lis (lui-même rejoint sur la commune par les ruisseaux la Luzerte et le Lombré), et par des tributaires du Louet, les ruisseaux de Layza et de Carbouère.

Lieux-dits et hameaux

  • Ainx
  • Belle Garde
  • Berry
  • Camabracq
  • Château
  • Gailhés
  • les Gueits
  • Lassègues
  • Lasserre
  • Lasserre-Nabias
  • Lasserre-Trauquet
  • Laulet
  • Maleix
  • Marseillou
  • Mouret
  • Orbère
  • Parrain
  • Parsan d'Orbères
  • Ser

Communes limitrophes

La forteresse dominant le village

Toponymie

Le toponyme Montaner apparaît sous les formes Montanerius (vers 1030[2], cartulaire de l'abbaye de Saint-Pé[3]), Montanerium (1118[2], cartulaire du château de Pau[4]) et Saint-Michel de Montaner (1675[2], réformation de Béarn[5]).

Son nom béarnais est Montanèr.

Ainx, hameau de la commune, est attesté sous les formes Anhx (1376[2], montre militaire de Béarn[6]), Ains (1675[2], réformation de Béarn[5] et Anx (1863, dictionnaire topographique Béarn-Pays basque[2]).

Le toponyme Gailhés apparaît sous les formes Galie (1385[2], censier de Béarn[7]), Galhees et Galhes (respectivement 1538[2] et 1547[2], réformation de Béarn[5]) et Gaillès (1863, dictionnaire topographique Béarn-Pays basque[2]).

Le toponyme Lasserre apparaît sous les formes La Serre (XIIIe siècle[2], fors de Béarn[8]) et Saint-Martin de Lasserre (1675[2], réformation de Béarn[5]).

Le toponyme Nabias apparaît sous les formes Nabia (1385[2], censier de Béarn[7]) et Nabiaas (1547[2], réformation de Béarn[5]).

Histoire

Montaner doit son nom à un seigneur nommé Aner qui a choisi de s'y établir au VIIIe siècle.

En 1370, Gaston Fébus en fait une place stratégique aux confins du Béarn face à la Bigorre et à l'Armagnac. Il y fait construire une forteresse dominant la vallée de l'Adour.

Paul Raymond[2] note que la vicomté de Montaner était vassale des comtes de Gascogne et qu'en 1385, Montaner comptait quatre-vingt-six feux.

Le bailliage de Montaner

Ce bailliage comprenait en 1385 les communes de Bentayou-Sérée, Casteide-Doat, Castéra, Ger, Labatut-Figuère, Lombia, Loubix, Luc, Lucarré, Maure, Momy, Mongaston (hameau de Lamayou), Monségur, Montaner, Ponson-Debat, Ponson-Dessus, Pontacq, Pontiacq-Viellepinte, Saubole et Sedze-Maubecq.

La notairie de Montaner

Montaner était le chef-lieu d'une notairie comptant Aast, Casteide-Doat, Labatut-Figuère, Lamayou, Lombia, Lucarré, Maure, Momy, Mongaston (hameau de Lamayou), Monségur, Montaner, Ponson-Debat-Pouts, Ponson-Dessus, Pontiacq-Viellepinte, Samonzet (hameau de Lamayou), Sedze et Sérée.

Gailhès et Nabias étaient des fiefs vassaux[2] de la vicomté de Béarn.

Lasserre était au XIIIe siècle le titre d'un archiprêtré du diocèse de Tarbes[2].

Héraldique

Blason Blasonnement
Écartelé, au premier et au quatrième d'or à la vache de gueules clarinées d'azur, au deuxième et au troisième d'azur à la lettre M d'argent.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Robert Compayrot    
2001 2008 Dominique Lagahé    
2008 2014 Dominique Lagahé    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Intercommunalité

Montaner fait partie de cinq structures intercommunales :

Démographie

Évolution démographique

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
809 812 803 857 925 944 951 902 907
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
893 839 827 825 788 786 771 738 684
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
619 621 575 527 522 501 483 468 470
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007  
433 391 364 409 509 465 459 459  

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Économie

Culture et patrimoine

Patrimoine civil

Château de Montaner

Les vestiges d'un castelnau[9] du XIIIe siècle témoignent du passé ancien de la commune.

Le château de Montaner[10] a été édifié au XIVe siècle par Sicard de Lordat à la demande de Gaston Fébus pour protéger les frontières du Béarn face à la Bigorre et à l'Armagnac. Il comprend une vaste enceinte polygonale percée de deux portes et hérissée d'un haut donjon carré classé à l'inventaire des monuments historiques depuis 1970. La porte du donjon par laquelle on accède, encore aujourd'hui, à la forteresse est surmontée du blason de Foix-Béarn, lui-même coiffé de la formule "Febus me fe", soit "Fébus me fit". Depuis 1854, le château est mis en valeur et géré par le conseil général des Pyrénées-Atlantiques. En été, sont organisés de nombreux spectacles et animations sur le thème du Moyen Âge.

Article détaillé : Château de Montaner.

Le moulin de Moutoussé est aujourd'hui un écomusée retraçant la vie d'un meunier. Six moulins[11] étaient répertoriés sur le Lis en 1675.

Montaner présente un ensemble de demeures et de fermes[12] des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.

Patrimoine religieux

Église Saint-Michel de Montaner

Le morcellement du territoire communal en plusieurs hameaux explique l'existence de quatre églises à Montaner.

L'église Saint-Michel[13] de Montaner, bâtie dès le XIe siècle sur les pentes de la butte supportant la forteresse, a été classée en 1957 comme monument historique. Cet édifice gothique abrite un remarquable ensemble de fresques[14] du XVe siècle et un retable monumental datant du XVIIIe siècle que l'on attribue à Marc Ferrère.

Au nord-ouest de la commune, l'église Saint-André[15] d'Ainx, rebâtie après les guerres de Religion, présente un beau portail du XVIIIe siècle.

L’église Saint-Martin[16] de Lasserre, datant partiellement du XVe siècle, comporte un clocher-mur et renferme un retable du XVIIe siècle siècle attribué à Dominique Ferrère.

L'église Saint-Jean-Baptiste[17] de Parsan date du XVIIIe siècle et contient un mobilier du XVIIe siècle et du XVIIIe siècle.

Ces églises recèlent du mobilier[18],[19],[20],[21], des tableaux[22],[23],[24], des statues[25],[26],[27] et des objets[28],[29],[30] inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel.

Patrimoine environnemental

Équipements

Éducation

Montaner dispose d'une école maternelle et d'une école élémentaire.

Personnalités liées à la commune

nées au XIe siècle
nées au XIVe siècle

Notes

  1. Notice du Sandre sur Montaner, consultée le 3 mars 2009
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p et q Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  3. D'après Pierre de Marca, Histoire de Béarn, pages 247 et 288
  4. Manuscrits en deux volumes, XVIIe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  5. a, b, c, d et e Manuscrit du XVIe siècle au XVIIIe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  6. Manuscrit de 1376 - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  7. a et b Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  8. Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  9. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur le castelnau
  10. [1][2] Ministère de la Culture, base Mérimée - Notices sur le château de Montaner
  11. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur les moulins
  12. [3][4][5][6][7][8][9][10][11][12] Ministère de la Culture, base Mérimée - Notices sur les demeures et fermes anciennes
  13. [13][14] Ministère de la Culture, base Mérimée - Notices sur l'église Saint-Michel
  14. [15][16][17][18] Ministère de la Culture, base Palissy - Notices sur les fresques de l'église Saint-Michel
  15. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'église Saint-André
  16. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'église Saint-Martin
  17. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'église Saint-Jean-Baptiste
  18. [19][20][21][22][23][24][25][26][27] [28][29][30][31][32][33][34][35][36] [37][38] Ministère de la Culture, base Palissy - Notices sur le mobilier de l'église Saint-Michel
  19. [39][40][41][42][43][44] Ministère de la Culture, base Palissy - Notices sur le mobilier de l'église Saint-Jean-Baptiste
  20. [45][46][47][48][49][50] Ministère de la Culture, base Palissy - Notices sur le mobilier de l'église Saint-Martin
  21. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur le mobilier de l'église Saint-André
  22. [51][52] Ministère de la Culture, base Palissy - Notices sur les tableaux de l'église Saint-Jean-Baptiste
  23. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur le tableau de l'église Saint-Martin
  24. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur le tableau de l'église Saint-Michel
  25. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur les statues de l'église Saint-Jean-Baptiste
  26. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur les statues de l'église Saint-Martin
  27. [53][54] Ministère de la Culture, base Palissy - Notices sur les statues de l'église Saint-Michel
  28. [55][56] Ministère de la Culture, base Palissy - Notices sur les objets de l'église Saint-Jean-Baptiste
  29. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur les objets référencés de l'église Saint-Martin
  30. [57][58][59][60][61][62][63][64][65] Ministère de la Culture, base Palissy - Notices sur les objets référencés de l'église Saint-Michel

Pour approfondir

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Montaner de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Montaner — Castle …   Wikipedia

  • Montaner — puede referirse a: Divisiones administrativas En Francia Montaner, localidad del departamento Pirineos Atlánticos; Apellido Montaner, apellido: Carlos Alberto Montaner (1943 ), escritor y periodista de origen cubano; Concepción Montaner (1981 ),… …   Wikipedia Español

  • Montaner — ist der Familienname folgender Personen: Concepción Montaner (* 1981), spanische Weitspringerin Lluís Domènech i Montaner (1850–1923), katalanischer Architekt Rita Montaner (1900–1958), kubanische Sängerin und Schauspielerin Geographische Objekte …   Deutsch Wikipedia

  • Montaner — C est en Béarn que le nom est le plus répandu. Il peut désigner celui qui vient de la montagne, mais on pensera plutôt à celui qui est originaire de la commune de Montaner (65). Signification du toponyme (Montanerius au XIe siècle) : soit un lieu …   Noms de famille

  • Montaner (Pirineos Atlánticos) — Montaner …   Wikipedia Español

  • Montaner Blaustiel-Zärtling — (Entoloma sodale) Systematik Unterklasse: Hutpilze (Agaricomycetidae) Ord …   Deutsch Wikipedia

  • Montaner (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Toponyme Montaner est une commune française, située dans le département des Pyrénées Atlantiques et la région Aquitaine ; Patronyme Ricardo Montaner… …   Wikipédia en Français

  • Montaner, Rita — (1900 1958)    Cuban born singer and actress, usually seen in supporting roles where she also got to sing; received an Ariel nomination as Best Co Starring Actress for Negro es mi color …   Biographical Dictionary of Mexican Film Performers

  • Lluís Domènech i Montaner — (Catalan pronunciation: [ʎuˈiz ðuˈmɛnək]) (December 21, 1850 – December 27, 1923) was a Spanish Catalan architect who was highly influential on Modernisme català, the Catalan Art N …   Wikipedia

  • Ricardo Montaner — Saltar a navegación, búsqueda Ricardo Montaner Información personal Nombre real Héctor Eduardo Reglero Montaner Nacimiento 8 de septiembre de 1957 (52 años) …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.