Mont Athos


Mont Athos
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Athos (homonymie) et Nouvel Athos.
Mont Athos
Mont Athos
Mont Athos
Géographie
Altitude 2 033 m
Coordonnées 40° 09′ 29″ Nord
       24° 19′ 49″ Est
/ 40.15806, 24.33028
40°09′29″N 24°19′49″E / 40.15806, 24.33028
Administration
Pays Drapeau de Grèce Grèce
République autonome République monastique du Mont Athos

Géolocalisation sur la carte : Mont Athos

(Voir situation sur carte : Mont Athos)
Mont Athos

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Mont Athos

Le mont Athos (en grec moderne Άγιο(v) Όρος Ágio(n) Óros, « Sainte Montagne ») est le nom d'une montagne et de la péninsule montagneuse de Grèce (Macédoine centrale) qui l'abrite, située à l'est de la Chalcidique. Il est célèbre pour les vingt monastères orthodoxes qui y sont établis depuis le Xe siècle. Environ 2 200 moines y vivent.

La « Sainte Montagne » est un nome de la République de Grèce qui jouit d'un statut particulier : c'est la République monastique du Mont Athos dont le territoire est réparti entre vingt monastères en titre formant une communauté théocratique autonome confirmée en droit international par le traité de Lausanne en 1923. Tous les autres établissements monastiques (communautés cénobitiques ou villages appelés skites, kellia ou maisons) sont sous la dépendance de l'un de ces vingt monastères, et ne peuvent prétendre au titre de monastère.

Les moines qui habitent la Sainte Montagne sont appelés Athonites ou Hagiorites. Ils ne dépendent pas de l'Église de Grèce, mais du Patriarcat œcuménique de Constantinople. Autre particularité spécifique : aucune créature femelle n'y est admise (il est toutefois sous-entendu que cela ne concerne que les vertébrés, à l'exception des poules, dont les œufs frais sont nécessaires à la cuisine et la fabrication des peintures pour les icônes, et des chattes, qui permettent de maintenir une population de félins suffisante pour l'élimination des nuisibles[réf. nécessaire]).

Sommaire

Étymologie

Selon une tradition, son nom vient du géant Athos, lequel, pendant la bataille opposant les Dieux et les Géants, aurait jeté une grande roche sur Poséidon. Cette roche serait devenue le mont actuel. Une autre tradition inverse les rôles : Poséidon jetant la roche sur Athos. En réalité, celui-ci viendrait de la racine indo-européenne ath- signifiant probablement « tête » ou « sommet »[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Géographie

Animation représentant le mont Athos en trois dimensions.
Vue satellite de la péninsule du mont Athos.

La péninsule de l'Athos s'enfonce dans la mer Égée sur une longueur d'environ 57 kilomètres, pour une largeur qui va de 7 à 10 kilomètres. Sa forme oblongue ferme à l'ouest le Golfe Syngitique et un promontoire rocheux au nord de son territoire, le Cap Arapis, isole le Golfe de Ierissos. Le mont Athos proprement dit culmine à 2 033 m d'altitude et se situe au sud de la péninsule au pied duquel se trouve le cap Nymphalon.

Elle est presque totalement couverte de forêts.

Strabon parle du mont Athos dans sa Géographie (VIIIe siècle) :

« L'Athos est une montagne en forme de mamelon, mais si élevée que les habitants du sommet, qui commencent leurs labours avec le lever du soleil, ont déjà eu le temps de se fatiguer quand le premier chant du coq éveille les populations de la côte. C'est dans cette presqu'île que la tradition fait régner le Thrace Tamyris, connu comme un rival d'Orphée. On y voit les vestiges de l'ancien canal ou fossé d'Acanthe, creusé, dit-on, par Xerxès à travers l'isthme de l'Athos et destiné à recevoir les eaux de la mer et à permettre aux vaisseaux le passage direct depuis le golfe Strymonique. Toutefois Démétrius de Scepsis doute qu'on ait jamais navigué dans ce canal : il convient que sur un espace de dix stades l'isthme est formé de bonne terre facile à creuser, et qu'il a été creusé là effectivement un canal de la largeur d'un plèthre ; mais il fait remarquer que l'isthme présente ensuite, sur une longueur d'un stade environ, un plateau rocheux d'une grande élévation et que cet obstacle aura suffi à empêcher de pousser le canal jusqu'à la mer ou tout au moins de lui donner assez de profondeur pour qu'il ait jamais été navigable. Il ajoute qu'Alexarque, fils d'Antipater, bâtit justement sur ce point Ouranopolis, ville de trente stades de circuit. Quant à la population primitive de la presqu'île, elle se composait de Pélasges de Lemnos, et se trouvait répartie dans les cinq petites villes de Cléones, d'Olophyxus, d'Acrothoi, de Dium et de Thyssos[2]. »

Histoire

C'est à partir du IVe siècle que des moines ermites se seraient installés sur la péninsule. Du moins, trouve-t-on un jalon plus assuré au VIIe siècle. C'est à cette période que l'empereur Constantin IV donna le territoire de l'Athos aux moines qui s'y étaient fixés. On y menait alors une vie érémitique dans des grottes ou aux abords de la mer. Nulle trace de vie communautaire. La persécution iconoclaste n'atteignit pas la péninsule ; ce ne fut cependant pas le cas au moment de l'expansion de l'Islam, lorsque les incursions arabes vinrent troubler la quiétude des anachorètes. Les empereurs de la dynastie macédonienne assurèrent la protection de ces derniers et contribuèrent à assurer l'avenir de la péninsule. Saint Athanase l'Athonite fonda le monastère de la Grande Laure de l'Athos en 963. L'empereur Jean Ier Tzimiskès le dota d'une première charte en 971 ; depuis lors, le mont Athos est reconnu à titre de république monastique indépendante. Le premier typikon réglementant l’organisation de la vie monastique sur l'Athos fut élaboré en 972.

Le mont Athos aujourd'hui

En rouge, le territoire de la république monastique du Mont Athos sur une carte de la Grèce

La capitale de la Sainte Montagne est la bourgade de Karyès. Ses maisons sont rassemblées autour du Protaton, une église dédiée à la Mère de Dieu (la Vierge Marie) qui est considérée comme l'higoumène (l'abbesse) de tous les athonites. Cette église conserve l'icône de la Vierge Axion estí. La Sainte Communauté en est l'organe délibératif. Elle réunit les vingt représentants de chacun des vingt monastères. Elle siège à Karyès. La Sainte Épistasie, qui compte quatre moines, en est l'organe exécutif. Les vingt monastères sont en effet répartis en cinq groupes de quatre qui gouvernent ensemble pendant un an puis cèdent leur place au groupe suivant.

Le Monastère de la Grande Laure (Lavra) de l’Athos fut fondé par saint Athanase l'Athonite en 963 avec l’aide de Nicéphore II Phocas. Aux origines du monachisme, les laures combinaient érémitisme (chaque moine vivait dans sa cellule durant la semaine) et vie communautaire (cénobitisme le samedi soir, le dimanche et les jours de fête, puisque tant les repas que les offices sont pris ou célébrés en commun).

Ensuite, les fondations de riches monastères se multiplient. Le fondateur (personne privée, empereur, patriarche) règle les statuts et le fonctionnement du monastère par le typikon. Il en reste propriétaire, ainsi que ses héritiers avec droit de regard sur la nomination de l’higoumène, théoriquement élu par les moines.

Le grec est la langue officielle et le grec byzantin est la langue liturgique des monastères grecs, mais dans certains monastères d'autres langues sont aussi utilisées :

Le géorgien était autrefois utilisé à Iveron (le monastères des Ibères), et le latin au monastère des Amalfitains, aujourd'hui en ruine (nommé ainsi parce qu'il fut fondé par des moines orthodoxes italiens originaires d'Amalfi).

Patrimoine mondial

Mont Athos *
Patrimoine mondial de l'UNESCO
Monastère de Zographou sur le mont Athos
Monastère de Zographou sur le mont Athos
Pays Drapeau de Grèce Grèce
Subdivision Chalcidique, Macédoine-Centrale[3]
Type Mixte
Critères (i) (ii) (iv) (v) (vi) (vii)
Superficie 33 042 ha
Numéro
d’identification
454
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1988 (12e session)
Monastères du mont Athos
Monastères du mont Athos
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Le mont Athos est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1988.

Accès

L'accès en est règlementé : la possession d'un laissez-passer (le Diamonitirion) délivré par les autorités athonites, est nécessaire pour pouvoir embarquer dans les bateaux à destination du mont Athos. L'accès ne se fait que par la mer au port de Dafni. Une barrière sépare la partie monastique du reste de la presqu'île. Les monastères de l'Athos étant masculins, la montagne entière est strictement interdite aux « créatures femelles » en général, et aux femmes en particulier (règle de l'abaton).

Références

  1. Dictionnaire des noms de lieux - Louis Deroy et Marianne Mulon (Le Robert, 1994) (ISBN 285036195X)
  2. Strabon, Fragments VIII, 35
  3. Il s'agit de la description donnée par le document de l'UNESCO, mais ne correspondant pas à la réalité politique puisque la République monastique du Mont Athos constitue un état autonome au sein de la Grèce et ne fait donc pas partie de ces subdivisions administratives.

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Jacques Lacarrière, L'été grec, Plon, 1976
  • Vassilis Alexakis, Ap. J.-C., Stock, prix de l'Académie française
  • « Mont Athos, les monastères de la Sainte Montagne », Archéologia, hors série n°13, juin 2009
  • Jean-Yves Leloup, Ferrante Ferranti, Mont Athos, sur les chemins de l'infini

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mont Athos de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mont-Athos —  Pour l’article homonyme, voir Nouvel Athos.  Mont Athos Mont Athos Géograp …   Wikipédia en Français

  • Ressources sur le Mont Athos — Vue de la mer Pour découvrir le Mont Athos, il est possible de faire une excursion sur place. On peut aussi le découvrir à travers les nombreuses ressources du net, témoignages photographiques, filmographiques ou littéraires de voyageurs d… …   Wikipédia en Français

  • Republique monastique du Mont Athos — République monastique du Mont Athos Άγιο Όρος Mont Athos …   Wikipédia en Français

  • République monastique du mont athos — Άγιο Όρος Mont Athos …   Wikipédia en Français

  • République monastique du Mont Athos — Άγιο Όρος Ayíou Órous Mont Athos …   Wikipédia en Français

  • Le mont Athos — est un album de Robert Charlebois, sorti en 1971. n° titre durée auteur note 1 Le mont Athos 3:26 Marcel Sabourin / Robert Charlebois 2 Ya sa pichou 3:49 Dominique Tremblay / Philippe Gagnon 3 La valse Reno 2 01 …   Wikipédia en Français

  • Le mont athos — est un album de Robert Charlebois, sorti en 1971. n° titre durée auteur note 1 Le mont Athos 3:26 Marcel Sabourin / Robert Charlebois 2 Ya sa pichou 3:49 Dominique Tremblay / Philippe Gagnon 3 La valse Reno 2 01 …   Wikipédia en Français

  • Le Mont Athos — est un album de Robert Charlebois, sorti en 1971. Titres No Titre Auteur(s) …   Wikipédia en Français

  • ATHOS (MONT) — En Grèce du Nord, une péninsule longue de 60 kilomètres et large de 10 s’avance dans la mer Égée; elle culmine à son extrémité avec le mont Athos (2 034 m). De là a rayonné, là se maintient encore la haute tradition contemplative de l’Église… …   Encyclopédie Universelle

  • mont — [ mɔ̃ ] n. m. • Xe; lat. mons, montis ♦ Importante élévation de terrain. ⇒ montagne. 1 ♦ (En emploi libre) Poét. ou vx ⇒ butte, colline, élévation, hauteur, montagne. Du haut des monts. Spécialt Les monts : les Alpes. Au delà des monts. ⇒… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.