Mohamed Fizazi


Mohamed Fizazi

Mohamed Fizazi est né en 1949 dans un village près de Taza. Il est considéré comme un des prêcheurs les plus radicaux du Maroc. Il a été condamné après les Attentats du 16 mai 2003 à Casablanca à 30 ans de prison pour son influence idéologique sur les responsables des attentats. Il est considéré être comme le "prince des salafistes"[réf. nécessaire]. Les kamikazes de Casablanca ainsi que Zakaria Miloudi auraient fait partie de ses émules. Il a commencé sa formation à l'école coranique puis à l'école publique et poursuit ses études supérieures à l'école normale d'instituteurs à Rabat. En 1970, il enseigne les mathématiques et le français à Tanger. Il commence à prêcher dans une petite mosquée dans le quartier Casa Barata. En 1980, il commence des études de jurisprudence islamique à la Quaraouiyine de Fès, et décroche une maîtrise en sciences du hadîth. Il exprime des critiques très violente concernant Abdessalam Yassine, il demande non sans ironie:Qui sont donc ces messieurs les salafistes, ces gens du hadith? Sont-ce ces satellites financés de l'Arabie Saoudite, que l'on voit s'envoler une ou deux fois par an vers les lieux saints pour renouveler les liens et se ravitailler? Ce ne sont point des messieurs salafistes ou des gens du hadith. Ce sont [...] des gens [...] du dirham et du riyal. et il accuse les gens qui l'entourent d'idolatrie. En 1999, il rend visite à Londres à Abou Qatada. Il a exprimé son admiration sur la chaine Al Jazeera pour les assassins de l'essayiste égyptien laïque Farag Fouda tue le 8 juin 1992. En 2000, il s'envole pour l'Europe, il prononce des prêches en Allemagne, à Hambourg qui est fréquenté par Mohammed Atta. Son éloquence et sa répartie, en font un des grands spécialistes du débat (mounadhara al nikachiya) du courant salafiste révolutionnaire (parfois dénommé salafisme jihadisme opposé au salafisme piétiste dépolitisé). Il fut donc un temps l’égérie de l’émission “Al Ittajah Al Mouakiss“ d’Al Jazeera animé par Fayçal Al Kassem, émission durant laquelle il s’est taillé une réputation de redoutable polémiste. Seuls deux débats ont contribué à faire toute sa réputation dans le monde arabe et lui ont attiré nombre de sympathie dans les milieux conservateurs : l’un avec le mufti de Syrie, l’autre avec un partisan de la ligne moderniste et laïque (dans lequel interviendra par téléphone un autre grand leader du courant salafiste[réf. nécessaire] : Abou Qatada al Filistini). Il est l’auteur de nombreuses conférences filmées. L’une d’entre elle, réalisée à Milan en Italie, intitulée « La démocratie cette idole » aura un écho considérable auprès d’une partie de la jeunesse musulmane occidentale, non seulement pour la qualité de l’argumentation mais aussi pour son style et son ton teinté d’humour sarcastique.


il a été libéré de prison le 14 avril 2011 après une grâce royale.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mohamed Fizazi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mohamed Abdelwahhab al-Rafiki — Mohamed Abdelwahhab al Rafiki, aussi connu sous le nom de Abu Hafs, est né en 1974 à Casablanca. Il est le prêcheur du vendredi à Fès. Il est reconnu comme étant salafiste jihadiste . Biographie Il connaît le Coran par cœur dès l âge de 9 ans. Il …   Wikipédia en Français

  • Abu Hafs — Mohamed Abdelwahhab al Rafiki Mohamed Abdelwahhab al Rafiki, aussi connu sous le nom de Abu Hafs, est né en 1974 à Casablanca. Il est le prêcheur du vendredi à Fès. Il est reconnu comme étant salafiste jihadiste . Il connaît le Coran par cœur dès …   Wikipédia en Français

  • Abdeslam Yasín — (en árabe عبد السلام ياسيـن) es el líder del partido islamista marroquí Al Adl Wa Al Ihssan (Justicia y Caridad). Goza de un amplio apoyo en la sociedad marroquí, especialmente entre la población más pobre y en las universidades. Predica un Islam …   Wikipedia Español

  • Mohammed Fazazi — (arabisch ‏محمد بن محمد الفزازي‎; Muhammad ibn Muhammad al Fazazi; frz. Transkription: Mohamed Fizazi; * 1949 in Marnissa nahe Taza, Marokko) ist ein muslimischer Geistlicher und verurteilter Terrorist marokkanischer Herkunft, der im… …   Deutsch Wikipedia

  • Kufr — (arabe : كفر [kufr], mécréance; incroyance; athéisme; refus) est un terme arabe qui signifie mécréance. Dans l islam, il se dit de toute croyance polythéiste (ou assimilée) et athée. C est le refus de croire, mais aussi l oubli de Dieu. Dâr… …   Wikipédia en Français

  • Al-Quds Mosque Hamburg — Infobox religious building caption= building name=Al Quds Mosque Hamburg location=St. Georg, Hamburg, Hamburg GER geo=coord|53|33|25|N|10|01|10|E|region:DE HH type:landmark religious affiliation=Islam website= architect= architecture type=Mosque… …   Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.