Mohamed Chabani


Mohamed Chabani

Le colonel Mohamed Chabani ou Chaabani, né le 4 septembre 1934 à Oumache (Biskra - Algérie) et mort le 3 septembre 1964 est un combattant algérien de la guerre d'Algérie.

Après des études primaires à Biskra, il part à Constantine en 1952 étudier dans l'institut du Cheikh Ben Badis. Là, il découvre l'engagement politique et l'importance de la lutte armée par la lecture des journaux de l'Association des oulémas musulmans algériens. La grève des étudiants de 1956 le pousse à arrêter ses études pour s'engager dans l'armée de libération nationale (ALN) auprès de Ahmed Ben Abderezzak Hamouda (Si-Haoues). En 1958, il devient chef de la région III de la wilaya VI. Puis, en juillet 1959, il remplace El Haoues (mort 3 mois plus tôt) à la tête de la wilaya VI. Il mène alors des actions contre l'armée française dans le sud de l'Algérie.

En 1961, le gouvernement provisoire (GPRA) le confirme dans son grade de colonel et lui confie après l'indépendance la responsabilité de la 4e région militaire de Biskra.

Rapidement, Mohamed Chabani prend position contre le régime de Ben Bella qu'il juge autoritaire. En 1964, il participe à une révolte des Wilayas, le commandant Moussa dirigeant les forces de l'opposition dans l’Oranais, le colonel Chabani agissant dans le Sud, à Ait Ahmed et le colonel Sadek en Kabylie, Hassani et Boudiaf dans les Aurès et l’Est constantinois[1]. Ben Bella accuse alors Chabani de complot contre le FLN et de tentative de sécession du sud algérien et son pétrole. Le colonel Chabani est arrêté le 8 juillet 1964, à Bou-Saâda, conduit à Alger puis transféré à la prison militaire d'Oran. Une cour martiale est spécialement créée par Ben Bella le 28 juillet 1964, le colonel Chabani est jugé le 2 septembre 1964, condamné à mort et exécuté le 3 septembre 1964.

Le 24 octobre 1984, le colonel Mohamed Chabani est réhabilité par décret présidentiel. Son nom est inscrit sur le fronton de l'université Mohamed Khider et est donné à une artère principale de la ville de Biskra[2]

Sources

Notes et références de l'article

  1. Jean-Francois Khan - Le Monde – 15/07/64 voir http://www.commandant-moussa.com/]
  2. Le colonel Chaabani revient

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mohamed Chabani de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mohamed Chabani — (* 4. September 1934 in Oumech bei Biskra; † 3. September 1964 in Oran) (arabisch ‏محمد شعباني‎) eigentlich Taher Chabani war ein algerischer Politiker und jüngster Oberst der Welt.[1] Leben Mohamed Chabani wurde in Oumech geboren. Nach… …   Deutsch Wikipedia

  • Aéroport Mohamed Khider — Biskra Biskra بسكرة Géographie Pays …   Wikipédia en Français

  • Biscra — Biskra Biskra بسكرة Géographie Pays …   Wikipédia en Français

  • Biskra — 34°51′N 5°44′E / 34.85, 5.733 Biskra …   Wikipédia en Français

  • Mozabites — Cet article concerne le peuple mozabite. Pour la langue mozabite, voir Mozabite. Les Mozabites sont un groupe ethnique berbère vivant principalement dans la région du Mzab algérien [1] et les grandes villes algériennes. La plupart sont ibadites,… …   Wikipédia en Français

  • Batnéens — Batna Pour les articles homonymes, voir Batna (homonymie). Batna en tifinagh …   Wikipédia en Français

  • Batna — Pour les articles homonymes, voir Batna (homonymie). Batna …   Wikipédia en Français

  • Raï'n'B Fever — est un collectif de Raï et de RnB. Le nom du collectif est un mélange de ces deux styles. Ce groupe a été initié par le duo de DJ Kore Scalp, devenus en l espace de trois ans les producteurs français de RnB et de Raï les plus prisés. En 2004 sort …   Wikipédia en Français

  • Aures — /* */ Aurès Aurès …   Wikipédia en Français

  • Rai'N'B fever — Raï n B Fever Raï n B Fever est un collectif de Raï et de RnB. Le nom du collectif est un mélange de ces deux styles. Ce groupe a été initié par le duo de DJ Kore Scalp, devenus en l espace de trois ans les producteurs français de RnB et de Raï… …   Wikipédia en Français