Mode verbal


Mode verbal

Mode (grammaire)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mode.
Catégories verbales Nuvola apps kfind.png
Temps :
Mode :
Aspect :
Diathèse :

Le mode (du Latin modus, manière) est un trait grammatical qui dénote la manière dont le verbe exprime le fait, qu'il soit état ou action (la terminologie linguistique emploie la dénomination de procès). Le plus souvent associé au verbe, ce trait ne lui est cependant pas exclusif. Les modes verbaux représentent la manière dont l'action exprimée par le verbe est conçue et présentée. L'action peut être mise en doute, affirmée comme réelle ou éventuelle. Ils se combinent à la sémantique des verbes et par là créent les aspects. Enfin, ils entraînent morphologiquement des désinences verbales (les conjugaisons). Il existe trois voix (active, passive ou pronominale). Dans la langue française, on distingue traditionnellement sept modes dont quatre sont qualifiés de personnels et trois d'impersonnels.

Les modes personnels sont :

  • L’indicatif, qui énonce un fait considéré comme réel dans une phrase déclarative, ou un fait qui reste à vérifier, dans une phrase interrogative.
Exemples : Il vient ; il mange. (énoncé déclaratif, fait déclaré réel dans le présent).
Est-ce qu'il vient ? (énoncé interrogatif, fait à vérifier).
  • L’impératif, qui énonce un ordre (injonction), une prière, un souhait, une exhortation, une défense, une invitation ou un encouragement. Il ne comporte que 3 personnes (2e du singulier, 1re et 2e du pluriel).
Exemples : Viens ! Mange !
  • Le subjonctif, qui traduit un mouvement de l'âme (une pensée, un sentiment ou un désir), envisagé mais non encore réalisé (DOVE: doute, obligation, volonté, émotion) .
Exemples : Je ne suis pas sûr qu'il vienne / qu'il mange.
  • Le conditionnel, qui permet d'évoquer un fait éventuel, plus ou moins probable, dépendant d'une condition à remplir, d'une supposition (hasard) ou d'une concession hypothétique, souvent introduites par si, que, etc..
Exemples : Si je le pouvais, je viendrais / je mangerais.

Toutefois, le statut de mode du conditionnel est désormais contesté, on assimile plutôt ses temps à des temps de l'indicatif (pour le conditionnel présent et passé 1re forme) ou du subjonctif (passé 2e forme).


Les modes impersonnels sont :

  • L’infinitif, qui a une valeur tantôt nominale (surtout au temps présent), tantôt verbale (temps présent et passé).
Exemples : La raison d'être (= de l'existence)
Que faire ?Avoir osé me narguer !
    • L’infinitif présent, pouvant avoir valeur de conditionnelle de futur : se taire, c'est consentir, ou très rarement de passé : Après manger, elle est adorable.
    • L’infinitif passé, qui exprime l'antériorité : Elle est persuadée de t'avoir convaincu.
    • L’infinitif futur, limité aux cas d'utilisation dans une périphrase de devoir + inf., pour indiquer un futur :…un ami que je savais devoir partir.
  • Le participe qui est, comme l'infinitif, une forme nominale du verbe, participant à la fois du verbe (exprimant l'action) et de l'adjectif (qualifiant un nom).
    • le participe présent, souvent devenu un adjectif verbal qualifiant un nom (comme épithète ou comme attribut. Il traduit alors une manière d'être plutôt qu'une action. Dans les autres cas, il a une valeur principalement verbale, possédant un sujet et admettant des compléments d'objets ou circonstanciels.
Quand il sert de forme adjectivale au verbe, il se décline en deux temps (et, intrinsèquement, deux aspects et deux voix) mais ne s'accordant pas en genre ni nombre quand il est au présent, mais quand il est considéré comme un adjectif verbal (les deux formes sont parfois homographes : une matière adhérant au plafond = une matière adhérente, mais une matière recouvrant les murs = une manière recouvrante.
    • Le participe passé, quant à lui, est le plus souvent passif et dénote l'aspect perfectif et achevé du procès. Il peut s'accorder en genre et en nombre, selon des règles relativement complexes (mangé, elle a mangé, elle est mangée). Le participe passé est la forme secondaire de tout temps composé : son emploi est donc très fréquent.
  • Le gérondif est utilisé pour indiquer la simultanéité d'un fait qui a lieu dans le cadre d'une autre fait : sourire (tout) en dormant, mais aussi pour exprimer la manière ou le moyen : Il a appris le métier en observant, ou encore pour exprimer la cause ou l'origine : En voyant sa blessure, il comprit la gravité de l'accident. Elle est liée à l'aspect progressif intrinsèque du participe présent, le plus souvent actif (courant ~ en courant).


Ce document provient de « Mode (grammaire) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mode verbal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mode (linguistique) — Mode (grammaire) Pour les articles homonymes, voir Mode. Catégories verbales …   Wikipédia en Français

  • Mode grammatical — Mode (grammaire) Pour les articles homonymes, voir Mode. Catégories verbales …   Wikipédia en Français

  • Mode impersonnel — Mode (grammaire) Pour les articles homonymes, voir Mode. Catégories verbales …   Wikipédia en Français

  • Mode personnel — Mode (grammaire) Pour les articles homonymes, voir Mode. Catégories verbales …   Wikipédia en Français

  • Mode (grammaire) — Pour les articles homonymes, voir Mode. Le mode (du latin modus, manière) est un trait grammatical qui dénote la manière dont le verbe exprime le fait, qu’il soit état ou action (la terminologie linguistique emploie la dénomination de procès). Le …   Wikipédia en Français

  • Verbal Behavior — ist der Titel eines Buches von Burrhus Frederic Skinner. Verbal Behavior erschien 1957 und ist eine theoretische Analyse des sprachlichen Verhaltens aus der naturwissenschaftlichen Sichtweise der Verhaltensanalyse. Sprachliches Verhalten, so… …   Deutsch Wikipedia

  • MODE — Un examen rapide de la définition du mot «mode» montre qu’à ce terme deux autres vocables sont souvent associés: le «monde» (pour société ou univers) et la «modernité». Dérivée du substantif latin modus (façon d’être passagère) et de l’adverbe… …   Encyclopédie Universelle

  • Mode effect — is a broad term referring to a phenomenon where a particular survey administration mode causes different data to be collected. For example, when asking a question using two different modes (e.g. paper and telephone), responses to one mode may be… …   Wikipedia

  • MODE (grammaire) — MODE, grammaire Terme emprunté par la grammaire à la logique, qui appelle «modale» une proposition dont l’assertion n’est pas nue, mais modifiée par la relation que le sujet énonciateur entretient avec sa propre assertion (classiquement, le… …   Encyclopédie Universelle

  • verbal injury — In Scots law, a generic term for delicts that cause harm by words, although this does not normally include negligent misstatements where it is the negligence that causes the harm, the words being merely the mode. Comprised within the category is… …   Law dictionary


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.