Mobile Virtual Network Operators


Mobile Virtual Network Operators

Opérateur de réseau mobile virtuel

Un opérateur de réseau mobile virtuel, également connu sous le sigle MVNO pour l'anglais Mobile Virtual Network Operators, est un opérateur de téléphonie mobile qui, ne possédant pas de concession de spectre de fréquences ni d'infrastructure de réseau propres, contracte des accords avec les opérateurs mobiles possédant un réseau mobile pour leur acheter un forfait d'utilisation et le revendre sous sa propre marque à ses clients.

Sommaire

Historique

Le premier succès d'opérateur MVNO est Virgin Mobile, lancé au Royaume-Uni en 1999. Précédemment, la compagnie Sense avait essayé de lancer un service de MVNO dans les pays scandinaves, mais sans succès. Une stratégie du même type avait été effectuée par MCI dans les années 1990[1].

Depuis le 21 mai 2007, une procédure a été mise en place par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (qui dans un premier temps devait être active dès septembre 2006, mais repoussée à mai 2007) afin de simplifier les démarches pour changer d'opérateur mobile et raccourcir le délai de portabilité qui passe de 2 mois à 10 jours depuis le 21 mai 2007, et c'est désormais l'opérateur choisi qui prend totalement en charge la procédure.

Différents types de MVNO

En général, un MVNO est un organisme ou une compagnie indépendante de l'opérateur, ce qui lui permet de fixer ses tarifs propres.

Le MVNO intervient en se concentrant sur des marchés sur lesquels ils développent une activité marketing qui leur permet d'attirer de nouveaux clients, ou de détourner des clients jusqu'alors servis par les opérateurs traditionnels (MNO) ou d'autres MVNOs. Quelques types de MVNO sont :

Le MVNO dit ethnique

Ce type de MVNO cible des particuliers de nationalité ou d'origine spécifique, des frontaliers, ou des touristes étrangers. Il se différencie en proposant des tarifs agressifs vers l'international. Grâce à ce positionnement, il obtient un revenu par utilisateur plus élevé que la moyenne en facturant une plus grande proportion d'appels internationaux.

Le bas-prix (low-cost)

Ce type de MVNO se positionne sur une offre tarifaire plus agressive, en misant sur des coûts d'acquisition clients et des coûts opérationnels maîtrisés.

Diverses stratégies permettent d'atteindre l'objectif de coûts inférieurs : acquisition clients par des canaux à faible coût (web notamment), dématérialisation des supports administratifs (facturation, processus de paiement), exploitation des serveurs vocaux, maintien de coûts de structures très faibles, ...

La licence de marque (opérateur de branding)

Ce type de MVNO cible un groupe de population particulier en s'appuyant sur marque connue. On retrouve ici des medias (radios, télévisions), des acteurs de la grande distribution, des banques... Des offres de services à valeur ajoutée complémentaires peuvent être proposées pour attirer la population visée, et améliorer le revenu par abonné : téléchargement de musique, résultats d'émission de variété, votes SMS ou des bons d'achats sous forme de forfait.

Leurs cibles sont des marchés de niche spécifique, de type démographique comme Boost Mobile et AMP'D Mobile aux États-Unis, Breizh Mobile, Universal Music Mobile, Bazile Telecom, M6 Mobile, Virgin Mobile, en France, ou encore Hello MTV, NRJ Mobile et ID&T Mobile sur le marché européen pour attirer les jeunes. Cependant on y trouve aussi des grands distributeurs comme Leclerc Mobile, Carrefour Mobile, Auchan Mobile, des banques et grands fournisseurs de service…

Le corporate

Ce type de MVNO cible une clientèle d'entreprises et fournit parfois des services spécifiques aux entreprises : VPN tarifaires, messageries unifiées, applications diverses (gestion stock, prise de commande, gestion de flotte).

L'opérateur de lignes fixes

Ce MVNO possède des lignes téléphoniques fixes, et tente une stratégie de défense grâce à la convergence fixe/mobile. En proposant un pack fixe + mobile à ses clients.

Cependant certains grands opérateurs de téléphonie fixe classique possèdent également leur infrastructure mobile, et proposent des offres unifiées sous la même marque, mais on ne peut parler alors de MVNO car il s’agit seulement du même opérateur, même s’il fait bénéficier à ses clients de certains avantages aux clients qui choisissent de s'abonner chez le même opérateur pour la téléphonie fixe et mobile. Cette évolution assez récente donne des offres dites « quadruple play » (car l’offre fixe comprend aussi souvent l’accès Internet et un accès à des bouquets de programmes de télévision) voire des packs incluant aussi l’internet mobile (en GPRS, UMTS, voire aussi sur des hot-spots Wi-Fi publics commerciaux), et des fonctions plus avancées que les seuls SMS ou MMS.

La même évolution est constatée avec les opérateurs du câble classique (services de télévision) qui migrent leur réseau pour supporter Internet et la téléphonie fixe, pour ensuite faire évoluer leurs débits vers la fibre, qui proposent aussi des packs incluant des communications mobiles.

Stratégie des opérateurs mobiles classiques (MNO, Mobile Network Operator)

Il va créer une sous-marque de MVNO, parfois une filiale, pour concurrencer les MVNO arrivants.[non neutre]

Et ainsi les MNO (Opérateur) comme SFR, Orange et Bouygues Telecom souhaitent s'approcher des MVNE (Mobile Virtual Network Enabler qui préachètent des capacités de communications, les négocient et les échangent sur les marchés internationaux auprès des MVNO qui les achètent à la demande pour leurs clients), pour permettre une industrialisation des MVNOs entrant sur le marché (les MNOs favorisent alors les MVNO du type branding qu’ils gèrent comme des grands comptes d’entreprises clientes).[non neutre]

Le but de l’opérateur classique est alors de parvenir à vendre le plus de communications possibles à un tarif qu’il contrôle, et éviter la croissance trop forte de l’offre concurrentielle disponible sur les marchés internationaux où les surcapacités sont généralement bradées à bas prix avec des taux très faibles de marge commerciale pour l’opérateur classique, et donc de forcer les MVNE à prendre plus de risques en termes de négociations de gros volumes de communication. [non neutre] La réponse des MVNE a été d’accélérer le processus de vente des achats de capacité qu’ils font sur les marchés, et celle des MVNO de pratiquement arrêter la vente par cartes prépayées en favorisant les ventes dématérialisées par facturation électronique (vente par tickets imprimés à la demande et contenant un code), et en limitant leur durée de validité pour les clients finaux. La même évolution du mode de vente est constatée chez les opérateurs mobiles classiques dont les ventes de forfaits d’abonnement stagnent ou régressent fortement (d’autant que les promotions sur les équipements en terminaux ne suffisent plus à doper les ventes de forfaits pour maintenir une base de clients captifs, et des contraintes légales interdisent de maintenir le blocage de ces terminaux au delà des durées d‘engagement, qui ont été aussi limitées par des lois de protection des droits des consommateurs).[non neutre]

Classification et Stratégie Marketing des MVNOs

On peut compter 3 motivations principales pour les opérateurs mobiles à héberger des MVNOs sur leur réseau :

  1. Les opérateurs mobiles ne sont pas souvent bien représentés dans tous les segments potentiels de la clientèle. Les MVNOs sont un moyen d'implémenter un mélange de marché spécifique, avec ou sans partenaires qui peuvent permettre d'attaquer des marchés ciblés ou spécifiques.
  2. Les opérateurs mobiles ont des besoins de capacité, de produit, et de nouveaux segments de marché - spécialement dans les nouveaux domaines tels que la troisième génération. Une stratégie de MVNO peut permettre de générer des économies d'échelle, pour utiliser au mieux un réseau téléphonique existant.
  3. Les MVNOs peuvent aider les opérateurs mobiles à conquérir une cible de marché de niche avec des besoins spéciaux, que l'opérateur mobile classique ne peut obtenir.

Concurrence

Le marché des MVNO peut être un levier de croissance pour les opérateurs classiques qui n'arrivent plus à attirer de clients sur leur offre classique. Une partie du réseau inutilisé peut être revendu.

En général, après ouverture par la loi de la libre concurrence sur le marché des mobiles, le scénario suivant se passe :

  1. Les opérateurs MNO en place freinent l'ouverture du réseau bas niveau pour éviter l'émergence de concurrents. Seuls des MVNOs brand sur contrat émergent (2005 : cas M6 by Orange - licence de marque -, NRJ Mobile - MVNO -)[non neutre]
  2. Les opérateurs préparent officieusement des ouvertures avec quelques MVNE comme Simpleo (ex-Debitel) (MVNO + MNE), Transatel, EXTELIA et Sisteer
  3. Un opérateur se lance en espérant rafler tous les MVNOs sur la ligne de départ.[non neutre]
  4. Dans les mois qui suivent, tous les opérateurs ont ouvert leur réseau et les prix de connexions aux réseaux GSM baissent.[non neutre]

Infrastructures

Le MVNO ne possède généralement aucune infrastructure de GSM, ni de centre de commutation de téléphonie mobile (MSC) ni segment radio dans son réseau d'accès. Certains MVNO peuvent posséder leur propre registre de localisation (HLR), qui permet davantage de flexibilité puisqu'on peut utiliser différents réseaux du même opérateur mobile ou de plusieurs opérateurs.

En outre, Le MVNO ne possède parfois pas un système d'information complet, et peut donc utiliser les services d'un MVNE pour compléter son système d'information, notamment en ce qui concerne la connexion au système d'information de l'opérateur mobile.

Législation

À l'heure actuelle, de nombreuses compagnies et les autorités de régulation des télécommunications sont en faveur des MVNOs. Ainsi, en 2003, la Commission européenne a donné une recommandation sur les autorités de régulations nationales pour l'examen de la compétitivité du marché sur les opérateurs téléphoniques. Cette étude a entraîné des pays comme la France ou l'Irlande à forcer les opérateurs existants à ouvrir leur réseau aux MVNOs.

Les MVNO par pays

Il y a environ 200 MVNO opérationnels ou prévus dans le monde. Des pays comme le Maroc, les Pays-Bas, le Danemark, le Royaume-Uni, la Finlande, la Belgique, l’Australie et les États-Unis, et maintenant la France en ont le plus, tandis que d’autres en sont juste à se lancer sur le modèle des MVNO (les pays baltes ou l’Autriche).

S’il y a beaucoup de MVNOs dans un seul pays, il est difficile pour les nouveaux entrants d’obtenir une place dans un marché déjà saturé, à moins d’y entrer dans un marché de niche avec une base de clients domestiques itinérants, par des licences de branding mutuelles avec un autre MNO local ou MVNE.

Canada Canada

Au Canada, Virgin Mobile Canada est une coentreprise appartenant à la société Virgin Group de Richard Branson et à la division Mobilité de Bell Canada. Videotron vient de lancer sa propre marque en s'associant à Roger Communication Inc.

Danemark Danemark

Les MVNO ont la plus forte part de marché en raison de leurs pratiques low cost. Telmore est le numéro un danois avec 70 % des acquisitions totales. L'offre du MVNO a rencontré un grand succès, car elle est 40 % moins chère que les opérateurs classiques. L'impact de Telmore a été tel qu'il a permis aux prix de baisser de 20 % au niveau global.

États-Unis États-Unis

Virgin Mobile existe depuis 2003 sur le territoire entier des États-Unis, en achetant en gros les minutes de AT&T Mobile et les revendant sous une offre unique, prépayée, et avec le marketing propre à Virgin.

La Walt Disney Company a commercialisé des services de téléphonie mobile aux États-Unis de 2006 a fin 2007, baptisés Disney Mobile et Mobile ESPN. Le groupe de médias et de divertissement avait signé un accord avec l'opérateur de télécommunications américain Sprint.

France France

Evolution des parts de marché des MVNO en France de juin 2005 à décembre 2008.[2]

Le lancement des premiers MVNOs en France s'est fait en 2005.


Les MVNO utilisant Orange:


Les MVNO utilisant SFR :


Les MVNO utilisant Bouygues Telecom :


Les licences de marque :

Antilles-Guyane

Réunion

Italie Italie

Pologne Pologne

En mars 2004, en Pologne, avec la création de Heyah, marque low-cost de l'opérateur Era, un succès commercial avec plus d'un million de clients en 4 mois.

Suisse Suisse

Les MVNO utilisant Swisscom Mobile :


Les MVNO utilisant Orange :

  • abamobile
  • Coop Mobile
  • Lycamobile
  • mobilezonenet


Les MVNO utilisant Sunrise :

  • Aldi Suisse Mobile
  • Cablecom Mobile
  • Lebara Mobile
  • TalkTalk Mobile
  • Yallo


  • Profitel mobile

Liste de MVNO

Voir aussi Catégorie:Opérateur de réseau mobile virtuel.

  • 1-Mobile
  • Aeris.net - M2M opérateur de données Aeris.net utilisant ses propres IMSI, souvent désigné comme MVNO
  • Amp'd Mobile - utilise Verizon Wireless
  • Boost Mobile - utilise Sprint Nextel iDEN, (U.S.) - Optus GSM, (Australie) - et Telecom New Zealand CDMA, (Nouvelle-Zélande)
  • Bazile Telecom - Utilise Orange en France
  • Bratz Mobile - utilise Cingular Wireless
  • BT Mobile - utilise Vodafone
  • CallPlus
  • DBS Communications
  • Debitel Light - utilise E-Plus, Allemagne
  • Simpleo (ex-Debitel) - utilise SFR, France
  • Disney Mobile - utilise Sprint (CDMA 1xEVDO)
  • easyMobile - utilise T-Mobile
  • Effortel Europe - MVNO MVNE belge
  • Euroset Russia - MVNO russe, Service à valeur ajoutée
  • Elissa - MVNO Tunisien, utilise Tunisie Telecom
  • Fresh Mobile - utilise T-Mobile UK
  • Gametel - utilise Vodafone Australie
  • Helio - utilise Sprint (CDMA 1xEVDO)
  • Ignition Wireless - utilise Sprint, annonce Verizon
  • Japan Communications Inc. - utilise Willcom
  • Jitterbug Wireless - utilise Sprint (CDMA 1xEVDO)
  • Kolumbus - utilise Elisa Oyj
  • Liberty Wireless - utilise Sprint
  • M&S Mobile - utilise T-Mobile UK
  • M-Budget Mobile
  • Mobile ESPN - utilise Sprint (CDMA 1xEVDO)
  • MobileWorld - Utilise T-Mobile UK
  • Net10 Wireless, opéré par Tracfone - utilise le GSM
  • Payless Cellular - utilise Verizon et Cingular
  • Phonethic
  • PostMobile - MVNO belge de La Poste
  • PC Mobile
  • PlatinumTel Prepaid Wireless - utilise Sprint
  • PowerNet Mobile
  • Qualution (MVNE)
  • Rede4 - utilise Optimus
  • Saunalahti (Finlande)
  • Simple Freedom - utilise Alltel
  • Sko- utilise Og Vodafone (Islande)
  • STi Mobile - utilise Sprint
  • talktalk Mobile - Utilise T-Mobile UK
  • TalkTalk Portugal - utilise Optimus
  • Telmore
  • telSPACE - utilise Verizon Wireless, Sprint, annonce Cingular
  • Tesco Mobile - utilise O2
  • TracFone Wireless - utilise Verizon Wireless, Alltel, et d'autres
  • Transatel
  • Trendcall utilise Telfort, Pays-Bas
  • UnoMobile, Italie
  • DREAMCO, Afrique du Sud
  • Uzo - utilise TMN
  • Venture Mobile - utilise Verizon, Sprint et annonce Cingular
  • Vipera - Mobile Applications Virtual Operator
  • Virgin Mobile - utilise T-Mobile (UK), Cell C (Afrique du Sud), Sprint (USA), Bell Mobility (Canada), Optus (Australie) et Orange (France)
  • Voce Wireless - MVNO qui utilise Sprint, T-Mobile, et Cingular

Références

Liens externes

Ce document provient de « Op%C3%A9rateur de r%C3%A9seau mobile virtuel ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mobile Virtual Network Operators de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mobile virtual network operator — A mobile virtual network operator (MVNO) is a company that provides mobile phone services but does not have its own licensed frequency allocation of radio spectrum, nor does it necessarily have all of the infrastructure required to provide mobile …   Wikipedia

  • Mobile Virtual Network Operator — Als Mobilfunkdiscounter oder Mobilfunk Discounter bezeichnet man im Mobilfunkbereich solche Telekommunikationsdiensteanbieter, die vergleichsweise günstige Gesprächsminuten ohne Gerätesubventionen anbieten und dabei über kein eigenes… …   Deutsch Wikipedia

  • Mobile Virtual Network Enabler — A Mobile Virtual Network Enabler (or MVNE) is a company that provides services to mobile virtual network operators, such as billing, network element provisioning, administration, operations, support of business support systems and operations… …   Wikipedia

  • Mobile Virtual Network Operator — Opérateur de réseau mobile virtuel Un opérateur de réseau mobile virtuel, également connu sous le sigle MVNO pour l anglais Mobile Virtual Network Operators, est un opérateur de téléphonie mobile qui, ne possédant pas de concession de spectre de… …   Wikipédia en Français

  • Mobile virtual network operator — Opérateur de réseau mobile virtuel Un opérateur de réseau mobile virtuel, également connu sous le sigle MVNO pour l anglais Mobile Virtual Network Operators, est un opérateur de téléphonie mobile qui, ne possédant pas de concession de spectre de… …   Wikipédia en Français

  • List of mobile network operators of the Americas — Anguilla The British overseas territory has ? million subscribers in total, or a ?% penetration rate. [] () Aruba The country has ? million subscribers in total, or a ?% penetration rate. [] () Belize The country has ? million subscribers in… …   Wikipedia

  • Mobile web analytics — Internet marketing Display advertising Email marketing E mail marketing software Interactive advertising …   Wikipedia

  • Mobile network operator — A mobile network operator (MNO), also known as mobile phone operator (or simply mobile operator or mobo), carrier service provider (CSP), wireless service provider, wireless carrier, or cellular company, or mobile network carrier is a telephone… …   Wikipedia

  • Network neutrality in the United States — Network Neutrality Related issues and topics Automatic telephone exchange Data discrimination End to end principle Internet Protocol Tiered Internet Bandwidth Throttling …   Wikipedia

  • Mobile Web Analytics — studies the behaviour of mobile website visitors, in a similar way to traditional web analytics (or desktop web analytics). In a commercial context, mobile web analytics refers to the use of data collected as visitors access a web site from a… …   Wikipedia