Ministerstvo Vnutrennih Del


Ministerstvo Vnutrennih Del

Ministerstvo Vnutrennih Del

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MVD.

MVD (МВД) est l'acronyme de Ministerstvo Vnoutrennikh Diel (russe : Министерство внутренних дел ; français : Ministère des Affaires intérieures ou Ministère de l'Intérieur) en ex-URSS et dans la Russie actuelle, organe qui a connu de nombreux remaniements.

Sommaire

La police secrète à l'époque tsariste

Au XIXe siècle il existait déjà une police secrète, directement soumise au ministère de l'intérieur et dont la fonction principale était la découverte, la surveillance et l'élimination de toute sédition politique. Au cœur du système, il y avait la Troisième section (de la Chancellerie impériale), fondée par l'empereur Nicolas I en 1826. Entièrement indépendante de la police ordinaire, cette section était associée aux Corps spécial de Gendarmerie, de création antérieure. Son objet était de maintenir l'empereur au plus près des affaires et de porter à sa connaissance tout abus ou irrégularité dans la marche de l'administration de l'Empire. Dans cet objectif, le chef de la Troisième section était en contact permanent avec l'empereur.

Avec l'ampleur croissante prise par les mouvements révolutionnaires, notamment après l'assassinat du tsar Alexandre II, le Département de la police d'État hérita des pouvoirs de police secrète relevant autrefois de la Troisième section, dissoute, tandis que ses agents les plus valables étaient transférés à l'Okhrana. En 1896, les pouvoirs de ce ministère furent étendus aux dépens des secrétariats d'État qui ne conservèrent que les pouvoirs de gendarmerie jusqu'en 1904 où un nouveau secrétariat d'État prit la tête de tous les services de police.

Avec la première guerre mondiale, ce département se vit adjoindre un service de contre-espionnage. Tous ces services, comme l'Okhrana, furent dissous après la révolution de février comme contre-révolutionnaires.

Le MVD à l'époque soviétique

Après leur victoire lors de la révolution d'octobre, les bolcheviks démantelèrent les forces de police tsaristes pour constituer une milice prolétarienne d'ouvriers et de paysans sous le contrôle du NKVD.

En mars 1946 le NKVD est rebaptisé MVD. Cette modification s'accompagne d'un changement de terminologie concernant les Commissaires du Peuple (NK) qui deviennent alors des Ministres (M). Dans le même temps, le NKGB devient le MGB. Ce ministère assure la fonction de police secrète après la fusion du MGB dans le MVD en mars 1953, mesure prise par Beria dans la réorganisation des institutions qui suit la mort de Staline. Mais la chute de Beria la même année provoqua une nouvelle séparation des services : le MVD conserva le contrôle de la "sécurité intérieure" (fonctions de police) tandis que le nouveau KGB prenait en charge la "sécurité de l'État" (fonctions de police secrète).

Dans ces efforts pour contrecarrer la bureaucratie héritée de la période stalinienne et pour revenir aux "principes de Lénine", Nikita Khrouchtchev devenu Premier secrétaire appela à la dissolution du MVD de l'URSS. Le ministère cessa donc d'exister en janvier 1960 et ses fonctions furent transférées à différents autres ministères. En 1962, le MVD de la SFSR de Russie fut renommé Ministère de la sécurité et de l'ordre public.

Leonid Brejnev reconstitua à nouveau le Ministère de la sécurité et de l'ordre public pour l'URSS en juillet 1966 sous la responsabilité de Nikolaï Chtchyolokov. Le MVD recouvra son titre original en 1968.

Le MVD réformé devait également combattre la criminalité économique, c'est-à-dire notamment supprimer toute entreprise privée en vertu des lois organisant l'économie socialiste. Ce combat ne fut jamais toutefois très efficace, de par la nature même de l'économie souterraine et du marché noir.

Au milieu des années 80, l'image de la Milice du peuple était largement compromise par le niveau de corruption atteint et par le comportement irrégulier tant des agents que des officiers (comportement révélé en particulier lors du meurtre d'un agent du KGB par un gang d'agents de la Milice en poste dans le métro de Moscou en 1983). Enfin, de nombreux officiers d'un rang élevé du MVD, y compris le ministre lui-même, furent éclaboussés par un scandale lié au blanchiment d'argent.


Directeurs

MGB

MVD

  • Portail de la Russie Portail de la Russie
  • Portail du renseignement Portail du renseignement
Ce document provient de « Ministerstvo Vnutrennih Del ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ministerstvo Vnutrennih Del de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • List of historical secret police organizations — This is a list of historical secret police organizations. In most cases they are no longer current because the regime that ran them was overthrown or changed, or they changed their names. Few still exist under the same name as legitimate police… …   Wikipedia

  • List of defunct intelligence agencies — This is a list of intelligence agencies which no longer exist. Agencies by countryAfghanistan*Khedamat e Etelea at e Dawlati (KHAD)Albania*Drejtorija e Sigurimit të Shtetit (Sigurimi) (Directorate of State Security)Argentina*Batallón de… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.