Mimikko


Mimikko

Kemonomimi

Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Kemono.
Exemples de Kemonomimi

Kemonomimi[1] (獣耳? lit. oreille d'animal) est un terme relatif à la pop culture japonaise[2] décrivant des personnages humains possédant des caractéristiques physiques animales tels que oreilles ou queue. Fréquemment, ces attributs font partie de leur parure et peuvent être retirées à volonté.
Les caractéristiques humaines restant prédominantes au contraire des personnages kemono (animaux possédant des caractéristiques humaines telles que la station debout et la parole).

Le terme est utilisé au Japon comme en Occident, comme en témoigne par exemple son usage dans le forum TAOchan /kemonomimi/[3] spécialisé dans le genre.

Le kemonomimi le plus fréquent est sans doute le nekomimi, personnage (en général féminin) à oreilles de chat. En Occident, la bunnygirl est sans doute plus fréquente à cause de l'influence de Playboy.

Les jeux vidéo eroge sont parmi les grands pourvoyeurs de ce type de personnages, que ce soit pour l'idée de soumission, tel le chien à son maître, ou pour la beauté féline des chats.

Sont également parfois considérés comme kemonomimi des personnages du type de Chii de Chobits (androïde possédant des connecteurs à la place des oreilles), de Nyu d' Elfen Lied (possédant 2 excroissances sur le crâne, rappelant de petites cornes) ou de Chiyo-chan d' Azumanga Daioh.

Personnages kemonomimi classés par animal

Chat, en général, fille-chat ou nekomimi.

Article détaillé : Nekomimi.

Lapin, ou bunnygirls ou usagimimi.

  • Arina Makihara dans Waku Waku 7
  • Arisu Arisugawa et les autres dans Kagihime monogatari eikyū Alice rondo
  • Alice dans Angelic Layer (poupée robot)
  • Delmo dans Cosplay Complex
  • Komugi Nakahara dans The SoulTaker et Nurse Witch Komugi
  • Meroko dans Full Moon wo sagashite
  • Mimika et les autres bunnygirls dans Usagi-chan de Cue
  • Mint Blancmanche dans Galaxy Angel
  • Rami Nana-Hikari dans les séries Keio Flying Squadron
  • Reisen U. Inaba et Tei (Tewi) Inaba dans Imperishable Night
  • Usada Hikaru dans les séries Di Gi Charat
  • Usahara dans Damekko dōbutsu

Chien, ou inumimi

Renard, ou kitsunemimi

  • Firefox-tan, du groupe Mozilla - personnification de Mozilla Firefox.
  • Foxxy Love dans Drawn Together.
  • Lisa dans Tsunami Channel
  • Meirin et Tamamo-no-Mae dans Yami to boshi to hon no tabibito
  • Ran Yakumo (fille-renard à 9 queues) dans Perfect Cherry Blossom.
  • Sakura (fille-renard à 9 queues) from Hyper Police
  • Shippo dans Inu-Yasha
  • Yōko dans Tactics
  • Yōko Kurama dans Yû yû hakusho

Loup, ou "ookamimimi"

Autres

  • Bagi dans Bagi, the Monster of Mighty Nature (1984) (moitié puma, à la limite du kemono).
  • Chiiko dans Damekko dōbutsu (guépard)
  • Grace dans El Goonish Shive (changeant de forme entre une fille-écureuil et une fille-chat, avec ou sans fourrure)
  • Kumaneesan dans Damekko dōbutsu (ours)
  • Lettuce Midorikawa dans Tokyo Mew Mew (marsouin, parfois aussi sirène)
  • Mink (red dragon) dans Dragon Half
  • Minto Aizawa dans Tôkyô mew mew (perroquet)
  • Mystia Lorelei dans Imperishable Night (moineau)
  • Nano-Nano Pudding dans Galaxy Angel II (un genre de singe)
  • Peganosuke dans Damekko dōbutsu (pégase)
  • Pudding Fong dans Tokyo Mew Mew (Tamarin lion doré)
  • Ringo Akai dans Tokyo Mew Mew (manchot)
  • Takaoka dans Damekko dōbutsu (aigle)
  • Wriggle Nightbug dans Imperishable Night (luciole)
  • Yunihiko dans Damekko dōbutsu (licorne)

Références

  1. Parfois déformé en mimikko.
  2. Notamment les mangas et les animes
  3. boom

Voir aussi

  • Portail de l’animation et de la bande dessinée asiatiques Portail de l’animation et de la bande dessinée asiatiques
  • Portail des créatures imaginaires Portail des créatures imaginaires
Ce document provient de « Kemonomimi ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mimikko de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kemonomimi —  Ne doit pas être confondu avec Kemono. Exemples de Kemonomimi Kemonomimi[1 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.