Miguel Maura


Miguel Maura
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maura.

Miguel Maura Gamazo (né le 13 décembre 1887 à Madrid, mort en 1971 à Saragosse) était un homme politique espagnol du premier tiers du XXe siècle.

Biographie

C'est un des fils de l'homme politique libéral Antonio Maura. En 1916, il est élu député aux Cortes par la circonscription d'Alicante.

D'abord partisan de la dictature de Primo de Rivera, il évolue de positions monarchistes vers un républicanisme modéré, rejoignant le parti de Niceto Alcalá Zamora, la Droite Libérale Républicaine, ultérieurement Parti républicain conservateur, organisations qui accordent une grande importance au catholicisme. En 1930, il fait partie du premier comité révolutionnaire républicain et signe en août l'Accord de Saint-Sébastien. Il est arrêté après l'insurrection de Jaca en décembre 1930.

Lorsque la IIe République est proclamée en avril 1931, il devient ministre de l'Intérieur dans le gouvernement provisoire de Niceto Alcalá Zamora, qui démissionne en octobre 1931 après l'approbation par les Cortès des articles de la Constitution contraires aux intérêts de l'Église catholique. Après la victoire du Front populaire en février 1936, il mène une campagne pour une "dictature républicaine" capable de lutter contre les désordres apparus à ce moment.

Lors du déclenchement de la rébellion militaire (juillet 1936), le président de la République, Manuel Azaña lui propose de former un gouvernement d'union nationale (incluant les insurgés), mais Maura refuse (Azaña obtient ensuite l'accord de Martínez Barrio, mais c'est un échec). Se sachant recherché par les milices du Front populaire, Miguel Maura sollicite l'aide du socialiste Indalecio Prieto ; celui-ci lui fournit un avion qui l'emmène à Toulouse[1].

Il revient en Espagne en 1953 ; en 1962, il publie son livre Asi cayó Alfonso XIII (Ainsi est tombé Alphonse XIII).

Liens de parenté

Notes

  1. Selon Pierre Broué, La Révolution espagnole, Flammarion, 1973, collection Champs, page 96, Miguel Maura est revenu ensuite en zone républicaine, étant présent à la réunion des Cortès le 1° octobre 1937 ; sa présence est fortement critiquée par la CNT, mais la période du gouvernement Negrín est celle du retour à l'ordre et est plus favorable aux modérés.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Miguel Maura de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Miguel Maura — Gamazo (13 December 1887 Madrid – 1971 Zaragoza) was a Spanish politician of the first third of the twentieth century. He was a son of the leading Conservative politician of the Restoration monarchy, Antonio Maura. In 1916 he was elected to the… …   Wikipedia

  • Miguel Maura — Este artículo o sección necesita referencias que aparezcan en una publicación acreditada, como revistas especializadas, monografías, prensa diaria o páginas de Internet fidedignas. Puedes añadirlas así o avisar al autor …   Wikipedia Español

  • Maura — puede hacer referencia a: Contenido 1 Políticos 2 Artistas 3 Escritores y Periodistas 4 Biología Políticos …   Wikipedia Español

  • Maura Montaner — Antonio Maura y Montaner Antonio Maura y Montaner (* 2. Mai 1853 in Palma de Mallorca; † 13. Dezember 1925 in Torrelodones (Madrid)) war ein spanischer Politiker und Ministerpräsident Spaniens (Presidente del Gobierno) …   Deutsch Wikipedia

  • Maura — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Maura peut faire référence à: Patronyme Antonio Maura (1853 1925), un homme politique espagnol; Carmen Maura (née en 1945), une actrice espagnole; Miguel… …   Wikipédia en Français

  • Maura y Gamazo — Maura y Gamazo, Gabriel Maura y Gamazo, Miguel …   Enciclopedia Universal

  • Miguel Picazo — de Dios (Cazorla, Jaén, 1927) es un director, guionista y actor español. Estudió Derecho, Dirección de cine y Psicología. Su exitoso comienzo con el largometraje La tía Tula le sitúa en el ámbito de realizadores del Nuevo cine español, innovador… …   Wikipedia Español

  • Miguel Costa y Llobera — (Pollensa, Mallorca; 1854 – Palma de Mallorca; 1922) fue un poeta y sacerdote mallorquín nacido en Pollença en 1854. Hijo de una familia de propietarios rurales, huérfano de madre a los 11 años, creció muy influido por un tío suyo, médico de… …   Wikipedia Español

  • Miguel Colom Cardany — (Valls, 1887 1936) fue un abogado y político catalán. Fue diputado por el Partido Conservador (fracción de Antonio Maura) en las elecciones generales de España de 1919. Al estallar la guerra civil española era concejal del ayuntameinto de Madrid …   Wikipedia Español

  • Miguel Primo de Rivera, 2nd Marquis of Estella — This name uses Spanish naming customs; the first or paternal family name is Primo de Rivera and the second or maternal family name is Orbaneja. The Most Excellent The Marquis of Estella GE …   Wikipedia