Michel VI


Michel VI
Michel VI
Empereur byzantin
Règne
31 août 1056 - 30 août 1057
&&&&&&&&&&&&036411 mois et 29 jours
Prédécesseur(s) Théodora Porphyrogénète
Successeur(s) Isaac Ier Comnène
Biographie
Décès 1059
Liste des empereurs byzantins

Michel VI Bringas Stratiotique (ou Stratiotikos — signifiant le belliqueux) (grec: Μιχαὴλ ΣΤ' ὁ Στρατιωτικός), ( ? - 1059) est empereur byzantin du 31 août 1056 au 31 août 1057. Général déjà âgé, il est choisi par les eunuques pour succéder à la dernière représentante de la dynastie macédonienne, l’impératrice Théodora.

Biographie

Michel est un lointain parent du parakoimomène Joseph Bringas, ministre de Romain II qui s’était opposé à Nicéphore II presque un siècle auparavant. Michel a été logothète du stratiotikôn, ce qui pourrait expliquer son nom. Selon Skylitzès, Michel est amené sur le trône par les eunuques du palais et le syncelle Léon en août de l'année 1056 selon le comput byzantin alors que Théodora était encore agonisante. Skylitzès affirme qu'il s'agit un homme simple et qui n’a guère fait plus que s’occuper des caisses de l’armée jusqu'à présent. En 1056, Michel est déjà âgé[1] ce qui est sans doute l'explication du choix des eunuques impériaux; Ceux-ci espèrent probablement contrôler l'empereur lequel jure d'ailleurs de ne jamais rien faire sans leur accord.

Michel est proclamé empereur le 31 août 1056 mais doit immédiatement faire face à la révolte du proèdre Théodose, cousin germain de l’empereur Constantin IX Monomaque et qui considère que le trône lui revient. Mal préparée et ne recevant pas le soutien du patriarche Michel Ier Cérulaire, la révolte de Théodose est un échec. Il est exilé à Pergame.

Michel ne possède aucune finesse politique et ne parvient pas à maintenir l'équilibre entre l’aristocratie et l’armée : pour gouverner il souhaite s'appuyer sur la noblesse civile. En effet depuis le règne de Constantin IX Monomaque (1042-1055) la bourgeoisie urbaine obtient les dignités qui lui permettent l'accès au Sénat. Ce phénomène suscite une violente hostilité de l’armée et de l’aristocratie d’origine militaire. En poursuivant cette politique il s'aliène les militaires tels Isaac Comnène (le futur empereur Isaac Ier) et Katakalôn Kékauménos.

Michel n'est guère plus heureux en politique extérieure. Il refuse de payer le franc Ervévios Phrangopôlos et se moque de lui, le poussant à s’allier à l’aventurier turc Samouch. L’alliance ne tient guère, mais les faibles capacités de Michel pour la diplomatie mettent des régions de l’Empire en danger.

Le 8 juin 1057 l'armée proclame Empereur Isaac Comnène. Isaac est soutenu par les tagmata orientales, tandis que Michel reçoit essentiellement le soutien des armées occidentales et macédoniennes. Les deux camps finissent par s’affronter près du mont Sophôn (actuellement le Sabandja dagh en Turquie). Bien que les deux armées soient de force égale, Michel est vaincu par les armes, il tente alors une victoire diplomatique, proclamant Isaac comme son successeur. Le 30 août 1057, les sénateurs reconnaissent Isaac comme empereur. Un coup d’État fomenté par le patriarche Michel Cérulaire met définitivement fin au règne de Michel qui, déposé, redevient un simple citoyen et meurt peu après.

Notes

  1. Skylitzès l'appelle d'ailleurs « le Vieux » et Michel Psellos l'appelle le « vieillard Michel » dans sa Chronographie

Bibliographie

  • Michel Psellos Chronographie Livre VII, chapitres 1-43, p.209-229.
  • Jean Skylitzès Empereurs de Constantinople « Synopsis Historiôn » traduit par Bernard Flusin et annoté pat Jean-Claude Cheynet éditions P.Lethilleux Paris 2003 (ISBN 2283604591) « Michel le Vieux  », p.397-411.
  • Louis Bréhier Vie et mort de Byzance Payot Paris 1946 réédition 1969, p.220-221, (ISBN 2-226-05719-6).
Précédé par Michel VI Stratiotique Suivi par
Théodora Porphyrogénète
Justinien small.png
Empereur byzantin
1056-1057
Isaac Ier Comnène

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Michel VI de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Michel — o Míchel puede referirse a: Nombre Michel (en español: Miguel) Míchel, apodo de Miguel González, futbolista español; Míchel, apodo de Miguel Marcos Madera, futbolista español; Míchel, apodo de Miguel Carrilero González, futbolista español; Míchel …   Wikipedia Español

  • Michel'le — Birth name Michel le Toussant Born 1970 Origin Compton, California, USA Genres R B Occupations Singer songwriter …   Wikipedia

  • Michel IV — Empereur byzantin Gravure de 1553, tirée du Promptuarii Iconum Insigniorum de Guillaume Le Rouillé Règne …   Wikipédia en Français

  • Michel V — Empereur byzantin Histamenon représentant Michel V Règne 10 décembr …   Wikipédia en Français

  • Michel de Ré — (de son vrai nom Michel Alexandre Jean Lucien Gallieni), né le 25 février 1925 à Paris VIIe et mort le 15 mars 1979 à Paris IIe, est un acteur français. Il a été le héros d une série télévisée se disant inspirée de faits… …   Wikipédia en Français

  • Míchel — Nombre José Miguel González Martín del Campo Apodo Míchel, El Lentillas …   Wikipedia Español

  • Michel — Michel, Hartmut * * * (as used in expressions) Adanson, Michel Aflaq, Michel Claude Michel Crèvecoeur, Michel Guillaume Saint Jean de Debré, Michel (Jean Pierre) Fokine, Michel Foucault, Michel (Paul) La Galissonnière, Roland Michel Barrin,… …   Enciclopedia Universal

  • Michel — steht für: Michel (Name), siehe dort Varianten und Namensträger Deutscher Michel, die nationale Personifikation der Deutschen, mit Schlafmütze dargestellt St. Michaelis Kirche (Hamburg), Hamburger Wahrzeichen, genannt „Michel“ Michel Katalog… …   Deutsch Wikipedia

  • MICHEL (H.) — Henri MICHEL 1907 1986 Selon ses propres termes, l’historien Henri Michel fut un laboureur. Pendant quarante ans, il a défriché le vaste champ de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, tâche d’autant plus ardue qu’il devait tailler dans le… …   Encyclopédie Universelle

  • Michel de Re — Michel de Ré Michel de Ré est un acteur français, de son vrai nom Michel Alexandre Jean Lucien Gallieni, né le 25 février 1923 à Paris et mort le 15 mars 1979 à Paris. Il était le petit fils du maréchal Gallieni. Filmographie… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.