Michel Estevan


Michel Estevan
Michel Estevan
Pas d'image ? Cliquez ici.
Situation actuelle
Club actuel aucun
Numéro Entraîneur
Biographie
Nationalité Drapeau de France France
Naissance 28 septembre 1961 (1961-09-28) (50 ans)
à Alger
Taille 1,7 m (5 7)
Poste Défenseur/milieu puis Entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1972-1978 Drapeau : France FC Tarascon
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
1978-1980 Drapeau : France AC Arles
1980-1982 Drapeau : France Nîmes Olympique
1982-jan. 1984 Drapeau : France AC Arles
jan. 1984-1987 Drapeau : France FC Sète
1987-1991 Drapeau : France Olympique avignonnais
1991-1994 Drapeau : France Stade beaucairois 30
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1991-2002 Drapeau : France Stade beaucairois 30
2002-2003 Drapeau : France FC Martigues
fév-nov 2004 Drapeau : France FC Martigues
2005-sep. 2010 Drapeau : France AC Arles-Avignon
janv. 2011-oct. 2011 Drapeau : France US Boulogne CO
* Compétitions officielles nationales et internationales.

Michel Estevan est un ancien footballeur professionnel français, reconverti en entraîneur, né le 28 septembre 1961. Il est actuellement sans fonction ayant été licencié de l'US Boulogne CO, en Ligue 2.

Sommaire

Carrière

Joueur

Il fait ses premiers pas de joueur au sein du club de sa ville, le Football Club de Tarascon (13) avant de débuter sa carrière professionnelle à l'AC Arles en 1978 alors que l'équipe évolue en 2e division.

En 1980, il signe au Nîmes Olympique. L'équipe évolue en Division 1 mais elle est reléguée à l'issue de sa première saison. Après deux années passées à Nîmes, il retourne à Arles qui joue dans des divisions inférieures.

En 1984, il retrouve la 2e division avec le FC Sète pendant trois saisons. Il joue 54 matchs (5 buts) de championnat où le club se maintient en première partie de classement. Il part ensuite pour l'Olympique avignonnais.

La saison 1988-89 est pleine de succès et il est vice-champion de Division 3, il accède à la Division 2 dès la saison 1989-1990. Il joue 29 matchs et marque 4 buts et aide le club, avec des joueurs comme Abdoulaye Traoré ou Patrick Cubaynes (23 buts cette saison-là), à atteindre la 8e place du championnat. La saison 1990-1991 est du même acabit, les résultats sont bon et le club termine à la 7e place mais de gros problèmes financiers obligent le club à descendre de plusieurs niveaux. Il quitte alors l'équipe et termine sa carrière au Stade beaucairois 30 en tant qu'entraîneur-joueur.

Entraîneur

Les débuts

Entraîneur au Stade beaucairois 30, il parvient, à l'issue de la saison 2001-2002 à faire monter l'équipe en National (3e division) en terminant 2e du groupe B.

En 2002, il prend en main le FC Martigues qui évolue en National. La présence de bons joueurs comme Eric Chelle, David Klein ou Tagro Baléguhé accroissent les performances du club. Malgré un quart de finale de Coupe de France perdu contre le PSG 0-1, l'entraîneur est remplacé après 25 matchs de championnats par Roland Gransart. L'équipe est reléguée administrativement en fin de saison en CFA.

Il retrouve l'équipe de février à novembre 2004 en remplacement de Franck N'Dioro. Troisième du CFA - groupe C en juin 2004, il ne parvient pas à obtenir la montée en National. Il est finalement remplacé par son entraîneur adjoint, Patrice Eyraud en novembre 2004 pour manque de résultats.

L'épopée arlésienne

En 2005, à la demande de Patrick Chauvin, son ami et ex-équipier, devenu président de l'AC Arles, il prend en main la destinée de l'AC Arles, en CFA 2, à cette période et obtient des résultats significatifs. À l'issue de sa première saison, il gagne la promotion en CFA. L'année suivante, le club obtient son ticket pour le National. En National, il obtient, la première saison, une encourageante 8e place et finit, à la fin de la deuxième saison, 3e, synonyme d'accession en Ligue 2.

Après avoir défrayé la chronique aux étages inférieurs, Michel Estevan et l'AC Arles-Avignon récidivent en Ligue 2 pour leur première saison. Le club recrute de bons joueurs revanchards comme Sébastien Piocelle, André Ayew ou Kaba Diawara[1]. Dès son premier match, le 7 août 2009 contre Clermont Foot, l'ACA l'emporte 2 à 1 (buts de Cherrad et Diawara) et l'entame de championnat est tonitruante. Ils finissent l'année 2009 par une inattendue 3e place au classement. Si bien qu'en décembre 2009, il est élu entraîneur de l'année en Ligue 2. Le mois de février 2010 est délicat et l'ACA dégringole à la 11e place. Les performances de l'équipe lors des mois de mars et d'avril 2010 surprennent tout le monde jusqu'à la victoire contre le FC Metz du 24 avril, qui leur permet de prendre cette 3e place.

Le 14 mai 2010, avec une victoire sur Clermont 1-0, l'équipe décroche la 3e place de Ligue 2, synonyme de promotion en Ligue 1. C'est la quatrième promotion en cinq saisons pour l'ancien policier et agent d'assurance[2]. Fort de ses performances, il négocie une prolongation de contrat au club de deux ans comme manager général, un salaire de 35 000 euros et une clause de licenciement de 600 000 euros[3]. Quelques jours plus tard, ce contrat n'est pas validé lors du conseil de surveillance par les co-actionnaires de l'ACA car il provoque un déséquilibre dans les finances du club[4].

Il est officiellement limogé de son poste d'entraîneur le 30 juin 2010[5]. Mais après plusieurs rebondissements, Michel Estevan retrouve son poste et conduit l'AC Arles-Avignon dans sa découverte de la Ligue 1[6].

Cependant la fin de la 5ème journée (défaite 4-0 contre le Paris Saint-Germain mettra fin à son statut d'entraîneur. D'abord suspendu de ses fonctions pour cinq jours calendaires. Ses suppléants abordent le match suivant contre l'Olympique de Marseille avec une défaite 3-0. Le lendemain, le président du club annonce une procédure de licenciement à son encontre.

Une nouvelle dimension

Les bons résultats obtenus avec l'AC Arles permettent à Michel Estevan de prendre une nouvelle dimension en devenant un entraîneur coté.

En ce sens, le 30 décembre 2010, il est nommé entraineur de l'US Boulogne CO pour une durée d'un an et demi[7]. Le club, tout juste relégué de Ligue 1, entend profiter de son expérience pour retrouver rapidement l'élite. Arrivé au club alors que celui-ci est 11e du classement général de Ligue 2, il enchaine cinq victoires de rang (dont une face au leader Manceau) et fait bondir le club à la 3e place, relançant l'USBCO dans la course pour l'accession. Le club termine finalement la saison à la 8ème place. Estevan est licencié du club le 7 octobre 2011 alors que le club végète en bas de tableau après 10 journées, pour sa deuxième saison à la tête du club de la Côte d'Opale.

Palmarès

Joueur

Entraîneur

Statistiques carrière d'entraîneur

Saison Club Division Matches Place Victoires Nuls Défaites   Buts
  pour
Buts
contre
Coupe de France Coupe de la ligue
1995 - 1996 Stade beaucairois Drapeau de la France - - - - - - -
1996 - 1997 Stade beaucairois Drapeau de la France - - - - - - -
1997 - 1998 Stade beaucairois Drapeau de la France CFA gr.B 34 9e 9 15 10 +37 -37 6e tour NP
1998 - 1999 Stade beaucairois Drapeau de la France CFA gr.B 34 4e 16 10 8 +57 -41 6e tour NP
1999 - 2000 Stade beaucairois Drapeau de la France CFA gr.B 34 4e 19 4 11 +51 -38  ?? NP
2000 - 2001 Stade beaucairois Drapeau de la France CFA gr.B 34 3e 16 10 8 +59 -46 6e tour NP
2001 - 2002 Stade beaucairois Drapeau de la France CFA gr.B 34 2e 15 14 5 +61 -40 8e tour NP
2002 - 2003 FC Martigues Drapeau de la France [10] National 38 5e 17 10 11 +40 -26 1/4 de finale[11] NP
fev 2004 - 2004 FC Martigues Drapeau de la France CFA gr.C - - - - - - -
2004 - nov 2004 FC Martigues Drapeau de la France CFA gr.C - - - - - - -
2005 - 2006 AC Arles Drapeau de la France CFA 2 gr.D[12] 30 3e 14 11 5 48 26
2006 - 2007 AC Arles Drapeau de la France CFA gr.B[13] 34 1er 18 8 8 53 35
2007 - 2008 AC Arles Drapeau de la France National [14] 38 8e 12 15 11 +37 -36 1/8 de finale[15]
2008 - 2009 AC Arles Drapeau de la France National [16] 38 3e 19 9 10 +52 -35
2009 - 2010 AC Arles-Avignon Drapeau de la France Ligue 2[17] 38 3e 16 12 10 +43 -39 7e tour[18] Tour préliminaire[19]
2010 - 2011 AC Arles-Avignon Drapeau de la France Ligue 1[20] 5 20e 0 0 5 +2 -10


Promotion en division supérieure
Relégation en division inférieure


Liens externes

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Michel Estevan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Michel Estevan — Personal information Date of birth September 28, 1961 (1961 09 28) (age 50) Place of birth …   Wikipedia

  • Stade beaucairois 30 — Infobox club sportif Stade beaucairois 30 Généralités …   Wikipédia en Français

  • Athlétic Club Arles-Avignon — Pour les articles homonymes, voir ACA. Infobox club sportif AC Arles Avignon …   Wikipédia en Français

  • AC Arles — Athlétic Club Arles Avignon Athlétic Club Arles Avignon …   Wikipédia en Français

  • Athletic Club Arlesien — Athlétic Club Arles Avignon Athlétic Club Arles Avignon …   Wikipédia en Français

  • Athlétic Club Arlésien — Athlétic Club Arles Avignon Athlétic Club Arles Avignon …   Wikipédia en Français

  • Avignon Football 84 — Avignon Foot 84 Généralités Nom complet Avignon F …   Wikipédia en Français

  • Avignon football 84 — Avignon Foot 84 Généralités Nom complet Avignon F …   Wikipédia en Français

  • Olympique Avignonais — Avignon Football 84 Avignon Foot 84 Généralités Nom complet Avignon F …   Wikipédia en Français

  • Olympique Avignonnais — Avignon Football 84 Avignon Foot 84 Généralités Nom complet Avignon F …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.