Michel Charasse


Michel Charasse
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charasse.
Michel Charasse
Defaut.svg
Mandats
Membre du Conseil constitutionnel de la France
Actuellement en fonction
Depuis le 12 mars 2010
Ministre du Budget
2 avril2 octobre 1992
Président François Mitterrand
Gouvernement Pierre Bérégovoy
Prédécesseur Pierre Bérégovoy
Lui-même (ministre délégué)
Successeur Martin Malvy
Ministre délégué au Budget
29 juin 19882 avril 1992
Président François Mitterrand
Gouvernement Michel Rocard II
Édith Cresson
Prédécesseur Pierre Bérégovoy (ministre)
Successeur Lui-même (ministre)
Sénateur du Puy-de-Dôme
28 octobre 198127 juillet 1988
2 octobre 19926 mars 2010
Biographie
Date de naissance 8 juillet 1941 (1941-07-08) (70 ans)
Lieu de naissance Chamalières (Puy-de-Dôme)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique SFIO puis PS (exclu en 2008)
Diplômé de IEP de Paris
Profession Haut fonctionnaire

Michel Charasse, né le 8 juillet 1941 à Chamalières (Puy-de-Dôme), est un homme politique français. Sénateur du Puy-de-Dôme de 1981 à 1988, il est ensuite nommé ministre du Budget. Réélu au Sénat en 1992, il est exclu du Parti socialiste en 2008 et devient membre du Conseil constitutionnel le 12 mars 2010.

Sommaire

Biographie

Fils d'un employé de l'imprimerie de la Banque de France, licencié en droit et diplômé de l'IEP de Paris, il adhère à la SFIO en 1962. Attaché d'administration centrale (1965-1976), attaché principal (1976) au ministère de l'Économie et des Finances, en service détaché auprès de la communauté urbaine de Lille (1973-1978). Il est également secrétaire général adjoint du groupe de la FGDS, puis secrétaire général du groupe socialiste à l'Assemblée nationale de 1967 à 1981[1]. Il est élu maire de Puy-Guillaume en 1977. En 1981, après l'élection à la présidence de la République de François Mitterrand, il devient sénateur du Puy-de-Dôme, en remplacement de Roger Quilliot, nommé ministre. Michel Charasse rejoint alors l'Élysée avec le titre de conseiller, cumulant cette activité avec celles de parlementaire et de maire.

En juin 1988, il est nommé ministre délégué auprès du ministre d'État, ministre de l'Économie, des Finances et du Budget, chargé du Budget, dans le gouvernement Michel Rocard II, poste qu'il conserve sous le gouvernement Édith Cresson. Il rétablit l'impôt sur les grandes fortunes (IGF), aujourd'hui impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Le 2 avril 1992, il devient ministre du Budget du gouvernement Pierre Bérégovoy. Réélu sénateur du Puy-de-Dôme aux élections de 1992, il quitte le gouvernement et redevient conseiller du président Mitterrand.

Par conviction laïque, Michel Charasse refuse d'entrer dans une église. Ainsi, aux obsèques de François Mitterrand le 11 janvier 1996, il reste à l'extérieur de l'église de Jarnac, tenant en laisse la chienne de Mitterrand, Baltique[2].

Questeur du Sénat de 2001[3] à 2004, vice-président de l'Institut François-Mitterrand, il se veut un « gardien » du « temple mitterrandien ».

Après l'élection présidentielle de 2002, il apporte son soutien à la réforme Fillon sur le régime des retraites en affirmant que le PS avait préparé une réforme comparable au cas où Lionel Jospin aurait été élu.

Lors de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle de 2007, il crée la surprise en recevant chaleureusement, dans sa mairie, le candidat UMP Nicolas Sarkozy[4]. Le 15 avril 2008, Michel Charasse est suspendu du Parti socialiste sur décision du bureau national, pour avoir soutenu un candidat dissident à la présidence du conseil général du Puy-de-Dôme[5].

Le 28 mai, après avoir refusé un ultime compromis que leur proposait le bureau national, Michel Charasse et dix-sept conseillers généraux du Puy-de-Dôme sont exclus du PS[6]. Le sénateur trouve alors refuge au groupe du RDSE, bien que ce groupe soit l'auteur de l'amendement de l'article 89 de la loi n° 2004‑809 favorisant l'école privée[7].

Le 24 février 2010, Michel Charasse est nommé membre du Conseil constitutionnel par le président de la République, Nicolas Sarkozy[4].

Synthèse des mandats

Notes et références

  1. http://www.inrp.fr/she/archoral/temoins/104.htm Consulté le 23 avril 2011
  2. « Michel Charasse : Un fidèle de François Mitterrand au Conseil constitutionnel », France Soir, 24 février 2010.
  3. Compte rendu de l'élection sur le site du Sénat. Consulté le 10 février 2009.
  4. a et b « Charasse, gardien du pouvoir », Le Monde, 24 février 2010.
  5. Jean-Michel Normand : « Le sénateur Michel Charasse suspendu du Parti socialiste », Le Monde, 17 avril 2008. Consulté le 10 février 2009.
  6. « Michel Charasse exclu du PS », Le Monde, 29 mai 2008. Consulté le 10 février 2009.
  7. « Charasse et l'article 89 », blog de J.F. Launay, 19 octobre 2008

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Michel Charasse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Michel Charasse — (born 8 July 1941) is a member of the Senate of France. He represents the Puy de Dôme department, and is a member of the European Democratic and Social Rally. On February 24, 2010, The French president Nicolas Sarkozy nominated him as a member of …   Wikipedia

  • Michel Delebarre — Mandats Sénateur du Nord Actuellement en fonctio …   Wikipédia en Français

  • Michel Thiollière — (born 10 April 1955 in Saint Étienne, Loire) is a French politician, senator for the Loire since 2001. He was the Mayor of Saint Étienne from 1994 to 2008. He is a member of the Radical Party. In 2006 he was one of the finalists for World Mayor.… …   Wikipedia

  • Michel Becot — Michel Bécot Michel Bécot, né le 10 octobre 1939, est un homme politique français, membre du groupe UMP. Chef d entreprise de profession, il a été élu sénateur des Deux Sèvres le 24 septembre 1995 et réélu le 26 septembre 2004. Anciens… …   Wikipédia en Français

  • Michel Vauzelle — en meeting de campagne en 2010 Mandats Président du conseil régional de Pr …   Wikipédia en Français

  • Michel Bécot — (born 10 October 1939) is a member of the Senate of France, representing the Deux Sèvres department. He is a member of the Union for a Popular Movement. References Page on the Senate website …   Wikipedia

  • Michel Billout — (born 19 February 1958) is a member of the Senate of France, representing the Seine et Marne department. He is a member of the Communist, Republican, and Citizen Group. References Page on the Senate website …   Wikipedia

  • Michel Boutant — (born 23 November 1956) is a member of the Senate of France, representing the Charente department. He is a member of the Socialist Party. References Page on the Senate website …   Wikipedia

  • Michel Doublet — (born 26 September 1939) is a French politician and a member of the Senate of France. He represents the Charente Maritime department and is a member of the Union for a Popular Movement Party. References Page on the Senate website …   Wikipedia

  • Michel Guerry — (born 2 December 1932) is a French politician and a member of the Senate of France. He is a member of the Union for a Popular Movement Party. References Page on the Senate website …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.