Michael Sendivogius


Michael Sendivogius
Portrait de Michael Sendivogius

Michael Sendivogius (Michał Sędziwój) (1566-1636) est un alchimiste et médecin polonais.

Il naît dans une riche famille aristocratique polonaise en 1566. Son père l'envoie étudier à l'Université jagellonne de Cracovie. En 1590 il entre à l'université de Leipzig, et rencontre en Allemagne l'alchimiste Alexander Seton. En 1591 il est à l'université de Vienne. En 1593 il entre au service de l'empereur Rodolphe II de Habsbourg, et depuis de plus en plus influent à la cour et achète plusieurs terres en Bohème dont en 1597, le domaine de Fumberg à la veuve de l'alchimiste anglais Edward Kelley. En 1597-1598, sur l'ordre de Rodolphe II, il voyage en Orient.

En 1599, il est accusé d'être impliqué dans la mort d'un riche marchand et est emprisonné. Libéré, il quitte Prague pour la Pologne, où il se met au service du roi Sigismond III. Il est rappelé à Prague en 1602 comme conseiller privé. Il publie en 1604, de son maître Alexandre Seton, un Traité du Mercure (ou Douze traités [Duodecim Tractatus] ou Traité de la nature en général) (1604), sous le pseudonyme latin de Divi leschi genus amo ("J'aime le peuple divin de Pologne"), anagramme de "Michael Sendivogius". En 1605, lors d'une mission diplomatique pour délivrer Alexander Seton d'une prison de Saxe, il est lui-même emprisonné brièvement à Stuttgart par le duc Frédéric de Wurtemberg.

"L'alchimiste Michael Sendivogius", huile sur toile de Jan Matejko, Musée des Arts de Łódź.

Il rentre en Pologne après 1607, et installe des forges et des fonderies à Krzepice. En 1616, il publie son Traité du soufre (Tractatus de sulphure), sous le pseudonyme de Angelus doce mihi jus ("Ange, apprends-moi la Loi"), anagramme de "Michael Sendivogius". La seconde édition harmonise les idées entre le traité d'Alexandre Seton et le sien. Vers 1619, il se lie avec l'empereur Ferdinand II, pour lequel il installe des fonderies en Silésie. En 1626 il est nommé conseiller privé.

Comme son maître Alexandre Seton, on l'appelle aussi parfois "Le Cosmopolite" : Le Cosmopolite II.

Sommaire

Bibliographie

Œuvres de Sendivogius

  • Michel Sendivogius, Traité du soufre (Tractatus de sulphure, 1616). Traité II de Le Cosmopolite ou Nouvelle Lumière chymique pour servir d'éclaircissement aux itois [i.e. trois] principes de la nature, exactement décrits dans les trois traitez suivans [1], Gutemberg, 2006. Le livre intitulé Le Cosmopolite ou Nouvelle Lumière Chymique pour servir d'éclaircissement aux trois Principes de la nature (Novi luminis chemici tractatus) [2] comporte trois sections : 1) le Traité du Mercure, dû à Alexandre Seton, 2) le Traité du Soufre, dû à Michel Sendivogius, enfin 3) Le traité du Sel des Philosophes [3], dû à Clovis Hesteau de Nuysement. Lenglet du Fresnoy, dès 1742, a montré que le véritable auteur de la "Nouvelle Lumière chymique " est en fait Seton.
  • Michael Sendivogius, The Alchemical Letters of Michael Sendivogius to the Rosicrucian Society, Holmes Pub Group Llc, ISBN 1-55818-404-X.

Études sur Sendivogius

  • E. J. Holmyard, L'alchimie (1957), trad., Arthaud, 1979, p. 239-252 : "Alexandre Seton et Michel Sendivogius".
  • W. Hubicki, "Michael Sendivogius's Theory, its Origin and Significance in the History of Chemistry", in Proceedings of the Tenth International Congress of the History of Sciences, Paris, 1964.
  • Didier Kahn, « Le Tractatus de sulphure de Michaël Sendivogius (1616), une alchimie entre philosophie naturelle et mystique », dans : Claude Thomasset (éd.), L’Écriture du texte scientifique au Moyen Âge, Paris : Presses de l’Université de Paris-Sorbonne, 2006, p. 193-221.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Michael Sendivogius de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Michael Maier (Alchemist) — Michael Maier, 48 Jahre alt. Einziges Porträt. 1617. Aus: Atalanta Fugiens. Oppenheim 1618. Kupfer von Matthäus Merian …   Deutsch Wikipedia

  • Sendivogius — (eigentlich Sensophax), Michael, berüchtigter Alchemist, geb. 1566 in Sandez bei Krakau, Sohn des mährischen Edelmanns Jakob Sendimir, stand eine Zeit lang bei Kaiser Rudolf II., mit welchem er laborirte, u. bei Herzog Friedrich von Württemberg… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Michel Sendivogius — Le Cosmopolite Le Cosmopolite, auteur de traités alchimiques : Alexandre Seton ou Michel Sendivogius. Il s’agit probablement de l’Écossais Alexandre Seton (Alexander Sethon), mort en 1603, puis de Michel Sendivogius (Michał Sędziwój) (1566… …   Wikipédia en Français

  • Le Cosmopolite — Le Cosmopolite, auteur de traités alchimiques : Alexandre Seton ou Michel Sendivogius. Il s’agit probablement de l’Écossais Alexandre Seton (Alexander Sethon), mort en 1603, puis de Michel Sendivogius (Michał Sędziwój) (1566 1636), son… …   Wikipédia en Français

  • Alexander Sethon — Le Cosmopolite Le Cosmopolite, auteur de traités alchimiques : Alexandre Seton ou Michel Sendivogius. Il s’agit probablement de l’Écossais Alexandre Seton (Alexander Sethon), mort en 1603, puis de Michel Sendivogius (Michał Sędziwój) (1566… …   Wikipédia en Français

  • Alexander Seton — Le Cosmopolite Le Cosmopolite, auteur de traités alchimiques : Alexandre Seton ou Michel Sendivogius. Il s’agit probablement de l’Écossais Alexandre Seton (Alexander Sethon), mort en 1603, puis de Michel Sendivogius (Michał Sędziwój) (1566… …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Sethon — Le Cosmopolite Le Cosmopolite, auteur de traités alchimiques : Alexandre Seton ou Michel Sendivogius. Il s’agit probablement de l’Écossais Alexandre Seton (Alexander Sethon), mort en 1603, puis de Michel Sendivogius (Michał Sędziwój) (1566… …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Seton — Le Cosmopolite Le Cosmopolite, auteur de traités alchimiques : Alexandre Seton ou Michel Sendivogius. Il s’agit probablement de l’Écossais Alexandre Seton (Alexander Sethon), mort en 1603, puis de Michel Sendivogius (Michał Sędziwój) (1566… …   Wikipédia en Français

  • Le cosmopolite — Le Cosmopolite, auteur de traités alchimiques : Alexandre Seton ou Michel Sendivogius. Il s’agit probablement de l’Écossais Alexandre Seton (Alexander Sethon), mort en 1603, puis de Michel Sendivogius (Michał Sędziwój) (1566 1636), son… …   Wikipédia en Français

  • Michel Sendivoge — Le Cosmopolite Le Cosmopolite, auteur de traités alchimiques : Alexandre Seton ou Michel Sendivogius. Il s’agit probablement de l’Écossais Alexandre Seton (Alexander Sethon), mort en 1603, puis de Michel Sendivogius (Michał Sędziwój) (1566… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.