MiG-29


MiG-29

Mikoyan-Gourevitch MiG-29

Pix.gif Mikoyan-Gourevich MiG-29 Silhouette d'un avion militaire
060610-SKP-MIG-29-01-1280x.jpg Vue de l'avion

Constructeur Mikoyan-Gourevitch
Rôle Avion de chasse
Premier vol 6 octobre 1977
Mise en service 1983
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Toumansky R-33D
Nombre 2
Type turboréacteurs
Puissance unitaire 82 kN
Dimensions
Envergure 11,36 m
Longueur 17,32 m
Hauteur 4,7 m
Surface alaire 38 m2
Masses
À vide 10 900 kg
Avec armement 15 240 kg
Maximale 18 000 kg
Performances
Vitesse maximale 2 445 km/h (Mach 2,1)
Plafond 18 000 m
Vitesse ascensionnelle 15 240 m/min
Rayon d'action 2 300 km
Armement
Interne 1 canon Gryazev-Shipunov GSh-30-1 de 30 mm
Externe 6 missiles ou 5 000 kg d'armement

Le Mikoyan-Gourevitch MiG-29 (Code OTAN Fulcrum) est un avion de chasse de suprématie aérienne soviétique développé au début des années 1970 et dont le premier vol eut lieu le 6 octobre 1977. Il est entré en service dans l'armée soviétique en 1983 et est encore utilisé aujourd'hui par l'armée de l'air russe et de nombreux autres pays. Plus de 1 100 exemplaires ont jusqu'à présent été construits.

Sommaire

Conception

En 1969, pendant la Guerre froide, l'US Air Force lance les programmes F-15 et F-16, alors que dans le même temps, les avions soviétiques MiG-21, MiG-23, Soukhoï Su-15 et Soukhoï Su-17 sont en fin de service. L'URSS décide donc de lancer le programme du Su-27 pour contrer le F-15 et le F-14. Cet appareil ne pouvant à cause de son prix servir en grand nombre, le programme du MiG-29 est alors lancé pour équiper l'armée de l'air soviétique (VVS) avec un chasseur léger de supériorité aérienne de la nouvelle génération mais plus rustique.
Les États-Unis apprirent l'existence de cet appareil grâce à l'un de leurs satellites espions qui passait au-dessus du centre d'essais soviétique Ramenskoye (dans les faubourgs de Moscou), ils donnèrent au MiG-29 la dénomination « RAM-L » qui deviendra par la suite « Fulcrum ». Ce n'est qu'en juillet 1986 que l'Occident a pu apercevoir de plus près cet appareil, au cours d'une visite faite par une escadrille de MiG-29 soviétiques en Finlande. C'est à ce moment que l'USAF connut véritablement le MiG-29 et put le différencier des autres modèles de Mikoyan ou de Soukhoï. L'USAF sut alors que c'était le futur avion à contrer.

Il était considéré comme si dangereux par les États-Unis que ceux-ci achetèrent en 1997 21 MiG-29 qui devaient être vendus à l'Iran par la Moldavie car ils pensaient qu'ils pouvaient embarquer une bombe nucléaire.

Le MiG-29 est un excellent chasseur avec une signature radar très faible et qui peut effectuer des virages à forts facteurs de charge malgré l'absence de commandes de vol électriques assistées par ordinateur. Le Fulcrum est capable de viser et battre plusieurs objectifs d'attaques à la fois[1].Son principal défaut est sa faible autonomie qui le confine surtout à la défense du territoire plutôt qu'aux missions d'attaque. Cependant ce défaut est en partie compensé par le fait qu'il peut opérer très près de la ligne de front sur des terrains très sommairement aménagés en herbe grâce à ses entrées d'air pouvant être obturées et ses pneus à basse pression. Les variantes récentes lui ont donné plus de polyvalence en améliorant ses capacités air-sol, faisant de lui un véritable équivalent du F-16. Alliant vitesse et manœuvrabilité, le Fulcrum a et fait encore parti de plusieurs équipes d'acrobaties aériennes ex-Soviétiques dont l'équipe Russe "strizhi (swift) aerobatic team".

Autre fait intéressant, le Fulcrum aurait été le premier avion à avoir effectué le fameuse manœuvre du "Cobra" de Victor Pugatchev[2].

Engagements

Vue de face avec son armement air-air
La version biplace Fulcrum B

Il a été engagé dans plusieurs conflits. Plusieurs mig 29 est allemands abattirent des f-16 occidentaux. Lors de la Guerre du Golfe (1990-1991) en 1991, la seule victoire d'un MiG-29 de l'armée irakienne fut un tir ami contre un MiG-23, quatre ont été abattus en vol par des AMRAAM de l'USAF et d'autres détruits au sol lors de bombardements, un autre a été détruit par un F-16 américain le 17 janvier 1993 lors d'une opération d'exclusion de l'espace aérien de l'Irak[3] et pendant le conflit Éthiopie-Érythrée en 1999. Deux MiG-29 de l'armée yougoslave ont attaqué le palais présidentiel de Zagreb en Croatie le 8 octobre 1991 et d'autres MiG-29 furent utilisés en appui aérien rapproché en Slovénie en juin 1991.

Il a également été utilisé dans le conflit du Haut-Karabagh par les forces aériennes d'Arménie.

Un MiG-29 utilisé par la force aérienne cubaine a cependant abattu au moins deux monomoteurs Cessna de l'organisation "brothers of rescue" qui tentaient de se rapprocher de l'île lors d'une opération anticastriste, au début des années 1990.

Durant la guerre du Kosovo, un MiG-29 fut détruit le 24 mars 1999 par un F-16 de la Royal Netherlands Air Force et le second de la patrouille par un F-15 de l'USAF. Le 26 mars, 2 autres MiG-29 furent abattus par 3 F-15 au dessus de la Bosnie et un autre fut détruit le 4 mai 1999 en affrontant 2 F-16 américains [4].

Le 14 septembre 2001, 2 MiG-29 syriens furent abattus (dont un piloté par le major Ayouni Brahim) alors qu'ils se rapprochaient d'un AWACS israélien escorté par 2 F-15 au large de Tartus.

Un MiG-29 russe a été utilisé pour détruire un drone géorgien Hermes 450 le 18 mars 2008[5].

Une douzaine ont été abattus (dans un rapport de forces 1:40, au Kosovo, en ex Yougoslavie) sans aucune victoire contre un avion de combat militaire en contrepartie.

Certains y voient le signe révélateur des faiblesses de l'avion, mais il semble plus raisonnable d'attribuer ces échecs au manque d'entraînement des pilotes et à l'absence de tout support lors des engagements, les deux premiers ayant de plus été accomplis face à une supériorité numérique et tactique écrasante. Il est vraisemblable qu'un MiG-29, aux mains d'un pilote adroit et motivé, soit un adversaire extrêmement redoutable.

Variantes

  • prototypes : 19 produits, légèrement plus petits que la version de série, désignation d'usine 9.11 et désignation OTAN Ram-L
  • MiG-29 (désignation d'usine 9.12) Fulcrum-A : première version de série, sans brouilleur radar interne
    • Sous-versions Fulcrum-A Variant 1: premiers appareils, équipés de quilles ventrales
    • Fulcrum-A Variant 2: version sans quilles présentée en Finlande en 1986
    • Fulcrum-A Variant 3: longueur de la corde des dérives augmentée. Équipé d'un radar N019 Sapfir-29 Slot Back et de l'IRST mais pas de brouilleur radar interne
    • Versions export 9,12 A et 9.12B à l'électronique bridée, sans capacité nucléaire et destinées au pays non-membres du Pacte de Varsovie
  • MiG-29UB (9.51) Fulcrum-B : biplace d'entraînement sans radar et capacités de combat réduites
  • MiG-29 (9.13) Fulcrum-C : monoplace avec brouilleur radar L-203BE Gardeniya-1-FU logé dans une arrête dorsale plus volumineuse qui contient aussi un réservoir supplémentaire de 75 litres de carburant
  • MiG-29S (9.13S) Fulcrum-C : monoplace amélioré avec radar N019M ou N019ME sur les plus récents, charge d'armement portée à 6 tonnes
    • MiG-29SE est la version d'exportation
    • MiG-29SD est le modèle d'exportation du Fulcrum-A pourvu des équipements du SE
    • MiG-29N ou MiG-29NUB (appelé SD pour la Malaisie) destiné à l'exportation
    • MiG-29SM (9.13M) est la version d'exportation modernisée et date de 1995
    • MiG-29SMT (9.17) Fulcrum-F est un prototype en cours d'essai en Russie, destiné à remplacer les MiG-27 Flogger
    • MiG-29UBT (9.51T) Fulcrum-F : version biplace du MiG-29SMT, proposée pour remplacer les Su-24 Fencer
  • MiG-29KVP prototype de la version navalisée
  • MiG-29K (9.31) Fulcrum-D est la version navalisée; dérivée du MiG-29M ; voilure repliable de surface accrue avec 4 points d'emport au lieu de trois, crosse d'appontage, perche de ravitaillement et réacteurs Klimov RD-33K de 8800 kgp avec postcombustion. Cette version a été abandonnée dans les années 1980 au profit du Su-27K pour être réactivée et produite en série au profit de la marine indienne pour ses porte-avionss INS Vikramaditya et de classe Vikrant ;
  • MiG-29KUB : version biplace du MiG-29K conçue pour l'Inde. Le premier vol de l'avion de série a eu lieu le 18 mars 2008 sur l'aérodrome de Loukhovitsy[6].
  • MiG-29UPG: nouveau standard de modernisation pour l'Inde. 6 modernisés en Russie et 59 autres à moderniser en Inde (mars 2009).
  • MiG-29M (9.15) Fulcrum-E surnommé "Fulcrum FBW" (FBW = commandes de vol électriques) modernisé avec des commandes électriques, nouveau système d'armes et 4 points d'emport par ailes mais resté à l'état de prototype
    • MiG-29ME version d'exportation du MiG-29M appelé MiG-33 depuis 1994
    • MiG-29M2 Version biplace du MiG-29M
  • MiG-29OVT : démonstrateur du programme MiG-35. Il est doté d'une manœuvrabilité hors du commun rendue possible par ses moteurs Klimov RD-133 à poussée vectorielle (débattement de 18 degrés dans les 3 axes), lui permettant en plus de voler à vitesse supersonique sans postcombustion.
    • MiG-35 : Dernière version du MiG-29, il est doté des moteurs à poussée vectorielle du MiG-29OVT, d'un radar de cinquième génération Tikhorimov NIIP Bars-29 et de missiles R-73 et R-77, l'appareil est vendu au prix de 32 millions de dollars l'unité.

Pays utilisateurs

Pays utilisateurs du MiG-29 en bleu foncés (anciens utilisateurs en bleu clair)
MiG-29 péruvien

Actuels

Anciens

Voir aussi

Commons-logo.svg


Ordre de désignation

MiG-15 - MiG-17 - MiG-19 - MiG-21 - MiG-23 - MiG-25 - MiG-27 - MiG-29 - MiG-31- MiG-35

Articles connexes

Soukhoï Su-27 Flanker

Liens internes

Liens externes

Notes et références


  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
  • Portail de l’URSS Portail de l’URSS
Ce document provient de « Mikoyan-Gourevitch MiG-29 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article MiG-29 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • MiG-33 — MiG 29M bei der Paris Air Show 1993 Der Name MiG 33 bezeichnet mehrere Projekte und Kampfflugzeuge des russischen Flugzeugherstellers Mikojan Gurewitsch. So trug das Projekt R 33 zunächst die Kennung MiG 33. Nachdem diese allerdings scheiterte,… …   Deutsch Wikipedia

  • Mig-33 — MiG 29M bei der Paris Air Show 1993 Der Name MiG 33 bezeichnet mehrere Projekte und Kampfflugzeuge des russischen Flugzeugherstellers Mikojan Gurewitsch. So trug das Projekt R 33 zunächst die Kennung MiG 33. Nachdem diese allerdings scheiterte,… …   Deutsch Wikipedia

  • mig — /mig/, n. Chiefly Northern, North Midland, and Western U.S. 1. a playing marble, esp. one that is not used as a shooter. 2. migs, (used with a sing. v.) the game of marbles. Also, migg. [perh. var. of MIB with g from GAME] * * * I Any member of a …   Universalium

  • MiG — /mig/, n. any of several Russian built fighter aircraft, as the MiG 15, a jet used in the Korean War. Also, Mig, MIG. [named after Artem Mi(koyan) and Mikhail G(urevich), Russian aircraft designers] * * * I Any member of a family of Russian… …   Universalium

  • MiG — (del ruso МиГ, Mikoyan Gurevich) es una fabricante y diseñador ruso de aviones militares. Sus ingenieros principales fueron el armenio Artem Ivanovich Mikoyan y el ruso Mikhail Iosifovich Gurevich. con la muerte de Artem Mikoyan la oficina de… …   Enciclopedia Universal

  • MiG — MiG,   Typenbezeichnung für Kampfflugzeuge der Konstrukteure A. I. Mikojan und Michail Iossifowitsch Gurewitsch (* 1893, ✝ 1976) beziehungsweise ihrer Konstruktionsbüros. Beide entwarfen 1939/40 die einsitzige MiG 1, der u. a. nachstehende Typen… …   Universal-Lexikon

  • Mig — or MIG may refer to: Industry MiG, now Mikoyan, a Russian aircraft corporation, formerly the Mikoyan Gurevich Design Bureau Metal inert gas welding or MIG welding, a type of welding using an electric arc and a shielding gas Business and finance… …   Wikipedia

  • Mig — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.   Sigles d une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres …   Wikipédia en Français

  • MIG FM — Slogan « « N°1 sur la Nouvelle Tendance » » Langue Français (fr) Pays Guyane Française …   Wikipédia en Français

  • mig — [mig] n. m. invar. ÉTYM. V. 1960; mot russe (nom propre). ❖ ♦ Avion de chasse soviétique appartenant à la série qui porte ce nom. 0 Jean aperçoit les dérives des deux Mig 17. Claude Courchay, La vie finira bien par commencer, p. 198 …   Encyclopédie Universelle

  • mig — mȋg m <N mn mȉgovi> DEFINICIJA 1. brzi pokret, stisak kapka oka kojim se daje neki znak 2. pren. neizravni nalog, znak da se što učini [dati (komu) mig] ONOMASTIKA pr. (nadimačka, prema osobini nositelja): Mìgāč (Ivanec, Podravina,… …   Hrvatski jezični portal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.