Metro de Pyongyang

Metro de Pyongyang

Métro de Pyongyang

Métro de Pyongyang (rame D) dans la station de Puhung (부흥역)

Sommaire

Présentation générale

Les travaux de construction du métro de Pyongyang (평양 지하철) ont commencé en 1968, à l'initiative de Kim Jong-il (김정일) qui avait visité le métro de Pékin (北京地铁) lors d'un déplacement en Chine en 1966.

La Corée du Nord a été la troisième nation d'Asie à avoir inauguré un métro, après le Japon, et la Chine, mais avant la Corée du Sud.

Inauguré le 6 septembre 1973, le métro de Pyongyang compte 2 lignes — une ligne nord-sud, appelée Chollima (천리마선), du nom du cheval ailé mythique qui parcourait 1 000 li par jour, et une est-ouest, Hyoksin (혁신선) ou Restauration — et 17 stations. Le réseau actuel atteint 23 km après avoir été étendu en 1978 et 1987. La prolongation des lignes et la création de nouvelles sont en projet.

Le logo représente la syllabe coréenne tchi (지), qui désigne le sol ou la terre dans les mots composés. En coréen, métro se dit en effet tchi-ha-tc'hol (지하철) : littéralement, le « chemin de fer (tc'hol) sous (ha) la terre (tchi) ».

Construit profondément en sous-sol (à quelque 120 mètres sous terre), le métro de Pyongyang se caractérise par une architecture soignée riche en marbre et en bronzes monumentaux, composée de plus de 100 vastes fresques murales dont le style, qui rappelle le métro de Moscou (Московский Метрополитен), met en valeur les réalisations du socialisme coréen. Les noms des stations sont éclairés. Le métro figure au programme des visites guidées de Pyongyang comme représentatif de l'art et de l'architecture nord-coréens.

Mais il est difficile de savoir à quoi ressemble le métro en dehors des deux stations accessibles aux touristes occidentaux (Puhung et Yonggwang). Il a été rapporté que les restrictions en électricité ou les coupures de courant empêchaient le réseau de fonctionner pendant plusieurs heures consécutives, laissant les voyageurs coincés à l'intérieur des rames, dans une totale obscurité. D'autres témoins ont affirmé que le métro n'était mis en marche que pour les touristes, et fermé le reste du temps.

D'après les données officielles, la fréquence des rames atteindrait 2 minutes en période de pointe. Le service commencerait à 5 h 30 et s'achèverait à 23 h 30. Les stations seraient toutes climatisées.

Les stations du métro peuvent servir d'abris en cas d'attaque militaire aérienne.

Liste des stations

Ligne Chollima (nord-sud)

  • 붉은별역, Pulgunbyol (Étoile rouge)
  • 전우역, Jonu (Camarade) ; correspondance avec Jonsung
  • 개선역, Kaeson (Retour triomphal)
  • 통일역, Tongil (Réunification)
  • 승리역, Sungni (Victoire)
  • 봉화역, Ponghwa (Feu de signalisation)
  • 영광역, Yonggwang (Gloire), correspondance avec la gare centrale de Pyongyang et ouverte aux touristes
  • 부흥역, Puhung (Réhabilitation), ouverte aux touristes

Ligne Hyoksin (est-ouest)

  • 락원역, Rakwon (Paradis)
  • 광명역, Kwangmyong (Lumière), située sous le Mausolée de Kim Il-sung et fermée
  • 삼흥역, Samhung (Trois origines, à savoir les trois objectifs de l'éducation : le savoir, la morale et le sport)
  • 전승역, Jonsung (Triomphe) ; correspondance avec Jonu
  • 혁신역, Hyoksin (Restauration)
  • 건설역, Konsol (Construction)
  • 황금벌역, Hwanggumbol (Champs d'or)
  • 건국역, Konguk (Fondation de la nation), correspondance avec la gare Potonggang
  • 광복역, Kwangbok (Restauration)

Berlin Type GI

  • Jusqu'en 2001,un Berlin Type GI servait de troisième ligne. Il fut construit entre 1978 et 1982. Il fut en service seulement à partir de 1997. [1]

Références

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la Corée Portail de la Corée
  • Portail des transports en commun Portail des transports en commun
  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer

Ce document provient de « M%C3%A9tro de Pyongyang ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Metro de Pyongyang de Wikipédia en français (auteurs)


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»