McDonnell Douglas


McDonnell Douglas
McDonnell Douglas Corporation
Création 28 avril 1967
Disparition 1er août 1997
Siège social Saint-Louis (Missouri).
Activité Aéronautique, aérospatiale
Produits Avions militaires et commerciaux, hélicoptères, missiles, fusées
Effectif 140 000 (1967)

McDonnell Douglas était un constructeur aéronautique américain. Il est né de la fusion entre Douglas Aircraft Company et McDonnell Aircraft Corporation, pour former la nouvelle société McDonnell-Douglas le 28 avril 1967. Il a ensuite été racheté par Boeing en 1997. Les activités homologues des deux sociétés ont fusionné.

Mc Donnell Douglas a fourni pendant plus de trente ans des avions à l'US Navy et à l'US Air Force (plus de cinquante ans avec l'expérience de Mc Donnell), avant d'être absorbé par Boeing en 1997.

Sommaire

Historique

Assemblage d'A-4KU en 1977

Début 1967, la compagnie Douglas était au bord de la faillite. Les livraisons du DC-9 avaient de 9 à 18 mois de retard et les ventes du DC-8 s'effondraient[1].. Au moment de la fusion Dave Lewis, alors président de McDonnell, prit la tête du nouveau groupe. Le siège fut établi à Saint-Louis, Missouri.

Après la fusion, Mc Donnell Douglas (MDD) devint le quatrième constructeur aéronautique des États-Unis, après North American, Lockheed, et Boeing et employa plus de 140 000 personnes en 1967, en 1976 ce chiffre tombe à 57 000 avant de remonter[1].

La nouvelle entité s'appuyait principalement sur deux usines, une à Long Beach Californie (Douglas Aircraft Company) avec sa division Espace et Civil l'autre à St Louis (Mc Donnell), Missouri, avec sa division Militaire[1]. Le premier projet de McDonnell Douglas fut le développement d’un avion de transport civil à fuselage large, le DC-10 construit dans les usines de Long Beach. Dans le même temps, MDD fit évoluer le DC-9 en l’allongeant. Cette nouvelle version devient le MD-80.

La division Espace continua egalement la construction du lanceur Delta.

Dans le domaine militaire, en 1969 MDD remporte le contrat F-X avec son F-15 Eagle. L'appareil est construit à partir de l'usine de St Louis. Puis en 1973 une collaboration entre MDD et British Aerospace lance une étude pour améliorer le Harrier. C'est la naissance de l’ AV-8B Harrier II (ou Harrier GR.5 chez les Anglais).

En 1975 MDD s'associe avec Northrop pour répondre au programme NAC (Naval Air Combat Fighter) de l'US Navy. Les deux avions concurrents sont le YF-16 en version navalisée et le YF-18, dérivant directement du YF-17. Le YF-18 est choisi par l'US Navy en 1976.

En 1984, la division Hughes Helicopter est vendue à MDD.

En 1985, Northrop s'associe avec MDD pour répondre à l'appel d'offre de l'USAF pour l'ATF ; ils conçoivent le YF-23. Le 23 avril 1991 le F-22 de Lockheed Martin est déclaré vainqueur.

Le 10 février 1993, McDonnell Douglas annonce la livraison de son 10 000e appareil.

Le 1er août 1997, l'entreprise est absorbée par Boeing.

Avions Militaires (principaux)

Missiles (principaux)

Avions civils (principaux)

Notes et références

  1. a, b et c (en) McDonnell Douglas Corporation - U.S. Centennial of Flight Commission

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article McDonnell Douglas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.