Maximin Ier Le Thrace


Maximin Ier Le Thrace

Maximin Ier le Thrace

Maximin Ier le Thrace
Empereur romain
Max thrax.jpg
Buste de Maximin Ier le Thrace.

Règne
20 mars 235 – mai 238 (~3 ans)
Période « Anarchie militaire »
Prédécesseur(s) Sévère Alexandre
Successeur(s) Gordien Ier et Gordien II
Maxime Pupien et Balbin
Biographie
Naissance c.173 - Thrace ou Mésie
Nom originel Caius Julius Verus Maximinus
Décès mai 238 (65 ans)
Aquilée (Vénétie)
Père un Goth (?)
Mère une Alain (?)
Consort(s) Caecilia Paulina (av.217 - 235/6)
Descendance Gaius Julius Verus Maximus

{{{liste souverains}}}
Liste des empereurs romains
Série Rome antique

Maximin le Thrace (Caius Julius Verus Maximinus Thrax) (v. 173 - 238) est un empereur romain qui régna de 235 à 238.

Sommaire

Un officier sorti du rang

Thrace de naissance, peut-être d'origine gothique, Maximin aurait été un modeste berger avant de gravir progressivement les échelons de l'armée romaine. Doté d'une force extraordinaire, habile lutteur d'une très haute stature, les auteurs de l'époque lui prêtent une taille de 2 mètres 70, un chiffre manifestement exagéré.

Il est un obscur général, membre de l'ordre équestre et sans lien avec la noblesse romaine traditionnelle, il ne conçoit pas son rôle autrement que comme celui de chef d'armée.

Maximin est décrit dans les sources comme un personnage rustre, mais aussi comme un bon soldat et même comme habile stratège stratège. C’est le premier empereur à accéder à la plus haute des fonctions en ayant derrière lui une carrière exclusivement militaire, ce qui ne manque pas de choquer les classes dirigeantes romaines. Choisi plus pour son courage physique que pour des compétences nécessaires au titre d’empereur, Maximin se concentre sur ces batailles militaires qu’il remporte avec succès, inspirant l’expression d’ « empereur-soldat ». Peu habile politiquement, il procède à des levées importantes de recrues et à une pression fiscale qui ne tarde pas à créer de violentes réactions.

L'accession au pouvoir

Pièce à l'effigie de Maximin le Thrace

En 235, Maximin est préfet des recrues levées pour combattre les Germains, alors que l'empereur Sévère Alexandre vient réprimer une révolte en Germanie. Il monte sur le trône impérial à la suite d'un complot où l'empereur et sa mère (18 mars) sont assassinés par l'armée.

C'est la deuxième fois (après Macrin) qu'un chevalier arrive au pouvoir suprême. Il ne demande pas la ratification du Sénat, et après avoir fait condamner la mémoire de son prédécesseur Sévère Alexandre, il inaugure alors son règne par une répression de la révolte en cours en Germanie. Il doit bientôt se rendre dans les Balkans pour affronter les Daces révoltés qui menacent l'Empire ainsi que les Sarmates en 236. Il fait face aux barbares sans s'occuper de Rome où il ne se rendra jamais. En 237, la situation est partout rétablie et la menace barbare éloignée.

Logiquement, Maximin pense à sa succession et nomme son fils Maximus César et prince de la jeunesse.

Une vaine tentative sénatoriale pour reprendre le pouvoir

Buste de Maximin

Maximin le Thrace a besoin d’argent en 238 pour entretenir son armée et acheter les ennemis de Rome. Ses projets militaires entraînent un alourdissement des impôts, ce qui provoque des révoltes fiscales et notamme,t en Afrique.Il augmente donc les impôts. Son procurateur d'Afrique proconsulaire se rend à Thysdrus. Les Africains ne comprennent pas cette nouvelle pression fiscale vu l’absence de problème militaire en Afrique. Les iuvenes disent au procurateur qu’ils ne veulent pas payer et l’un d’entre eux finit par tuer accidentellement le procurateur. Deux possibilités s'offrent à eux : soit ils sont capturés et jugés pour meurtre, soit il optent pour la fuite en avant. Ils choisissent la seconde solution. Les paysans africains décident de suivre les iuvenes. Peu à peu cette fuite en avant se transforme en révolte de tous les Africains qui nomment le Proconsul basé à Carthage Gordien empereur malgré lui.

C’est un aristocrate classique opposé à Maximin. La révolte est donc menée par le gouverneur, Marcus Antonius Gordianus (Gordien Ier), âgé de plus de 80 ans, assisté de son fils, Gordien II. Le Sénat les reconnaît tous deux comme empereurs en 238. Le préfet du prétoire et le préfet de la Ville, nommé par Maximim, sont massacrés. Plusieurs gouverneurs de province reconnaissent les Gordiens.

Le légat de Numidie, Capelianus, fidèle à Maximin, écrase le mouvement insurrectionnel, en battant près de Carthage les troupes inexpérimentées menées par Gordien II. Son père, Gordien Ier se suicide en apprenant la nouvelle.

Mais celui-ci se poursuit en Italie, désormais pris en main par le Sénat, qui fait de deux de ses membres parmi une vingtaine de consulaires, Maxime Pupien et Balbin, deux nouveaux empereurs (février 238).

La défaite et la mort de Maximin

Maximin quitte alors les champs de batailles de Germanie et marche sur Rome lorsqu'au début de l'été 238, au siège d'Aquilée, lui et son fils Maximus sont assassinés au pied de cette ville imprenable, par leurs propres soldats, affaiblis par la famine. Leurs soldats font leur soumission aux deux nouveaux empereurs.

Le soutien des Italiens et des dissensions dans l'armée de Maximin sont les causes de l'assassinat de ce dernier au printemps : une émeute romaine oblige le Sénat à associer au pouvoir le jeune Gordien III, qui reste seul au pouvoir après l'exécution par la garde prétorienne en mai 238 des empereurs associés. Au total, on compte ainsi six empereurs en quatre mois.

Noms successifs

  • Vers 173, naît Caius Julius Verus Maximinus
  • 235, accède à l'Empire : Imperator Caesar Caius Julius Verus Maximinus Pius Felix Invictus Augustus
  • suite à ses victoires contre les Germains, les Sarmates et les Daces : Imperator Caesar Caius Julius Verus Maximinus Pius Felix Invictus Augustus Germanicus Maximus Sarmaticus Maximus Dacicus Maximus
  • mai 238, titulature à sa mort : Imperator Caesar Caius Julius Verus Maximinus Pius Felix Invictus Augustus Germanicus Maximus Sarmaticus Maximus Dacicus Maximus, Pontifex Maximus, Tribuniciae Potestatis IV, Imperator VII

Sources

Commons-logo.svg

Bibliographie

  • Yves Modéran, L'Empire romain tardif, 235-395, Ellipses, 2003
  • Jean-Pierre Martin, Histoire romaine, Le Haut-Empire, Collection U, 2006
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Maximin Ier le Thrace ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maximin Ier Le Thrace de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Maximin ier le thrace — Empereur romain …   Wikipédia en Français

  • Maximin Ier le Thrace — Pour les articles homonymes, voir Maximin. Maximin Ier le Thrace Empereur romain Buste de Ma …   Wikipédia en Français

  • Maximin Ier — le Thrace Maximin Ier le Thrace Empereur romain …   Wikipédia en Français

  • Maximin le Thrace — Maximin Ier le Thrace Maximin Ier le Thrace Empereur romain …   Wikipédia en Français

  • Maximin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Saint Maximin. Maximin est un nom propre qui peut désigner : Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Maximin II Daïa — Empereur romain Bronze du César Maximin Daïa. Règne César en Orient : 1er …   Wikipédia en Français

  • Maximin Daïa — Maximin II Daïa Maximin II Daïa Empereur romain …   Wikipédia en Français

  • Maximin II Daia — Maximin II Daïa Maximin II Daïa Empereur romain …   Wikipédia en Français

  • Saint Maximin — Maximin Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Saint Maximin. Maximin est un nom propre qui peut désigner : Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Gordien Ier — Pour les articles homonymes, voir Gordien. Gordien Ier Empereur romain …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.