Max Roméo


Max Roméo

Max Romeo

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Max et Romeo.
Max Romeo
Max Romeo Balelec 2009.JPG
Max Romeo à Balelec en 2009

Nom Maxwell Livingston Smith
Naissance 22 novembre 1944 (64 ans)
Profession(s) Auteur-compositeur-interprète
Genre(s) Reggae
Années actives Depuis 1969
Label(s) Blood And Fire / Dynamic Sounds / Island Records

Entourage Bunny Lee, Derrick Morgan, Lee Perry

Max Romeo, de son vrai nom Maxwell Livingston Smith, est un chanteur de reggae né le 22 novembre 1944[1] à St d’Acre, en Jamaïque.

Sommaire

Biographie

Jeunesse et début de carrière

Elevé chez les évangélistes, il ne supporte plus les mauvais traitements infligés aux enfants, et fuit à l’âge de 14 ans. Il en gardera une profonde méfiance vis-à-vis de la religion. Poussé par ses amis à se présenter à un concours de talent, le jeune Max Smith gagne, et quitte la campagne pour Kingston. Il a alors 18 ans. Son premier groupe se nomme les Emotions. On y retrouve Kenneth Knight et Lloyd Shakespeare, grand frère de Robbie. Leur premier single, I’ll Buy A Rainbow, est enregistré sur le label Caltone. Plusieurs hits suivront.

C’est à cette époque que Max Romeo, sur les conseils de Bunny Lee, adopte son nom de scène, reprenant le surnom que lui donnaient ses amis ; ils faisaient ainsi référence à son talent inné pour composer des poèmes destinés à séduire les jeunes filles. Après une première tentative de carrière solo rapidement avortée, il fonde les Hippy Boys (avec les frères Barrett), qui deviendront plus tard les Upsetters puis les Wailers. En 1969, le premier gros hit de Max Romeo est "Wet Dream". Ce texte salace fait un carton en Jamaïque mais également en Angleterre, en dépit d’un unique passage sur les ondes, vite réprimé par les censeurs. L’explication avancée par Max Romeo (l’histoire d’un plafond qui fuit et de l’eau qui tombe sur le lit) ne dupera pas les autorités médiatiques. La chanson, restée interdite, se voit du même coup propulsée dans les charts jusqu’au Top Ten, et est largement reprise par le public skinhead.

Carrière solo

Sa carrière solo lancée, Max Romeo crée son label (Romax) en 1970 ainsi qu’un sound system qui ne finira pas l’année. Il travaille ensuite avec Bunny Lee sur une flopée de singles, mais aussi avec Winston Riley et Niney The Observer (Beardman Feast, The Coming Of Jah, Babylon Burning). Nous sommes en 1971, et Max Romeo a embrassé la foi rastafari. Sa conversion influe directement ses compositions, qui deviennent plus engagées, mêlant prêches bibliques et revendication politiques et sociales. A l’instar de Bob Marley et de beaucoup d’artistes rasta, Max Romeo se rapproche du PNP (People National Party) le parti de Michael Manley, unique alternative au JLP (Jamaican Labour Party) qui dirige la Jamaïque depuis son indépendance en 1962. Sa chanson Let The Power Fall On I (produite par Derrick Morgan) devient le thème de campagne du parti de Manley. Plusieurs chansons mettront en scène l’homme politique, le plus souvent sous le nom du héros biblique Joshua (No Joshua No, Press Along Joshua). No Joshua No est la première chanson anti-PNP enregistrée par un artiste que Manley croyait dans sa poche.

En 1975, il co-produit avec Clive Hunt l’album Revelation Time, dont la pochette ornée d’un marteau et d’une faucille le verra taxé de « reggae communiste». On retrouve sur cet album la plupart des morceaux repris sur l'indispensable Open the Iron Gate, sa réédition par Blood & Fire en 1999. En 1976, Island Records signe Max Romeo et sort le mythique War Ina Babylon à la superbe pochette. Fruit de la collaboration entre Max Romeo et Lee Perry, qui a écrit les morceaux et co-écrit certaines paroles, War Ina Babylon fait partie de ces « albums fondation », indispensables à toute discographie reggae. Avec une sortie internationale, War Ina Babylon aurait pu être le véritable point de départ de la carrière de Max Romeo. Il restera inscrit dans l'histoire comme l'album de son apogée musicale.

Départ aux États-Unis : une période difficile

La rupture avec Lee Perry consommée (le génial producteur ne voulait plus entendre parler de chanteur de reggae après la "trahison" de Bob Marley, parti rejoindre Chris Blackwell sur Island Records), Max Romeo produit lui-même l'album Reconstruction, sans grand succès. En 1978, alors que la situation se dégrade en Jamaïque, il quitte l'île pour les États-Unis. Là-bas, il écrit les paroles et joue dans une comédie musicale intitulée Reggae. Le sujet, trop sérieux (la situation politique et sociale en Jamaïque de l'époque), n'emballe pas le public de Broadway : la pièce est arrêtée au bout de quelques semaines.

Bien décidé à faire carrière aux États-Unis, Max Romeo se lie d'amitié avec les Rolling Stones. Il participe à leur album Emotional Rescue en 1980, et Keith Richards co-produit et joue même sur Holding Out My Love To You, l'album supposé ouvrir à Max Romeo les portes du marché américain en 1981. Mais en dépit d'une fameuse équipe réunie autour de lui (Sly & Robbie, Augustus Pablo, Earl Chinna Smith, Ansel Collins, Sticky Thompson) le succès n'est pas au rendez-vous.

Max Romeo entre alors dans un trou noir artistique et médiatique, entrecoupé par la sortie d'un album pirate : Max Romeo Meets Owen Gray At King Tubby's Studio en 1984. Faisant face à de graves difficultés financières, il ne réapparaît qu'en 1989, date de son retour en Jamaïque, avec l'album Transition. Le Roots connaît alors un léger regain de forme, et les années 1990 le réinstallent progressivement dans le paysage musical jamaïcain. Il faudra pourtant attendre trois ans de plus pour retrouver l'artiste de l'autre côté de l'océan avec Jah Shaka, avec qui il sort successivement Far-i Captain of my Ship en 1992, Far-i Ship Dub en 1993 puis Our Rights en 1995. C'est ensuite avec Mafia & Fluxy que Max Romeo sort Selassie I Forever (1998). La fin des années 90 est marquée par la sortie de plusieurs compilations. En 1999, The Many Moods of Max Romeo regroupe des titres enregistrés en 1967 et 1971. C'est la même année que sort l'essentiel Open The Iron Gate, réédition réussie de Revelation Time avec des morceaux supplémentaires. En 2000, c'est au tour de Pray For Me : The Best Of Max Romeo 1967-1973.

2000 : le retour du succès

C'est en 2000 que sort l'album le plus audacieux de Max Romeo depuis longtemps : In This Time, enregistré avec la Tribu Acustica, formation acoustique italienne rencontrée lors d'un séjour en Italie est un album extrêmement créatif, hybride de reggae et de musique acoustique italienne. L'année suivante, la compilation Perilous Times recense des morceaux produits entre 1974 et 1999, sur lesquels Max Romeo peut enfin toucher ses droits pécuniers. Enfin, en 2002, sort l'excellente compilation sur deux volumes de Trojan, The Coming of Jah. De nouveau établi dans l'industrie musicale, Max Romeo nous revient en 2004 avec A Little Time For Jah. Enregistrés au Tuff Gong studio à Kingston, et bien servis par la solide production de Clive Hunt, les morceaux bénéficient d’un son clair et percutant, et font de cet album l'un des meilleurs efforts de Max Romeo ces dernières années.
Sa tournée 2004, en compagnie des Ethiopians, a connu un large succès avec 37 concerts européens.

Samples

Sa chanson culte Chase The Devil a été samplée à de nombreuses reprises, notamment pour les titres Lucifer de Jay-Z et Out Of Space de Prodigy, ainsi que par l'artiste de techno hardcore, Narkotek.

Discographie

  • 1970 - A Dream
  • 1972 - Let The Power Fall
  • 1975 - Revelation Time
  • 1976 - War Ina Babylon
  • 1978 - Reconstruction
  • 1979 - I Love My Music
  • 1980 - One Horse Race
  • 1981 - Holding Out My Love To You
  • 1989 - Transition
  • 1992 - Fari Captain Of My Ship
  • 1992 - Far-I Ship Dub
  • 1993 - On The Beach
  • 1993 - Wet Dream
  • 1995 - Our Rights
  • 1995 - McCabee Version
  • 1998 - Selassie I Forever
  • 1999 - The Many Moods Of Max Romeo 1967-1971
  • 1999 - Open The Iron Gate 1973-1977
  • 1999 - Something Is Wrong
  • 1999 - Love Message - Max Romeo & Friends
  • 1999 - Sings Bob Marley In Dancehall
  • 2000 - In This Time - Max Romeo & Tribu Acoustica
  • 2000 - Pray For Me - The Best Of Max Romeo 1967-1973
  • 2001 - Collision
  • 2001 - Perilous Times 1974-1999
  • 2002 - The Coming Of Jah - Anthology 1967-1976
  • 2004 - A Little Time For Jah
  • 2006 - Pocomania Songs
  • 2008 - The Best Of

Notes et références

  1. Pochette du LP Let The Power Fall (produit par Bunny Lee)
  • Portail du reggae Portail du reggae
  • Portail de la musique Portail de la musique
Ce document provient de « Max Romeo ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Max Roméo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Max Romeo — Background information Birth name Maxwell Livingston Smith Born 22 November 1947 ( …   Wikipedia

  • Max Romeo — (* 22. November 1944 im Saint Ann Parish, Jamaika als Max Smith) ist ein jamaikanischer Sänger. Max Romeo ist eine der führenden Figuren des Early Reggae und des Roots Reggae. Sein Wet Dream von 1968 wird wegen des derb anzüglichen Textes von der …   Deutsch Wikipedia

  • Max Romeo — (nacido Maxwell Livingston Smith, 22 de noviembre de 1944, Alexandria, St. Ann s, Jamaica), es un músico de reggae que ha alcanzado éxito en su país de origen y en Gran Bretaña. Es uno de los vocalistas más respetados del reggae. Pocos cantantes… …   Wikipedia Español

  • Max Romeo — Pour les articles homonymes, voir Max et Romeo. Max Romeo …   Wikipédia en Français

  • Romeo — Roméo Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Roméo est un prénom masculin italien. C est aussi un nom de famille et un nom de lieu. En ancien français, on disait Roumeux ou Romeux mais le mot n …   Wikipédia en Français

  • Romeo — steht für: einen männlicher Vorname, siehe Romeo (Vorname) die männliche Hauptrolle im Drama Romeo und Julia den Buchstabe R im ICAO Alphabet den Namen einer weißen Rebsorte einen nachrichtendienstlicher Ausdruck für einen Agenten, der zum Zwecke …   Deutsch Wikipedia

  • Roméo — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Roméo est un prénom masculin italien. C est aussi un nom de famille et un nom de lieu. En ancien français, on disait Roumeux ou Romeux mais le mot n est… …   Wikipédia en Français

  • Romeo Miller — Miller in 2009. Background information Birth name Percy Miller …   Wikipedia

  • Roméo Bosetti — Romeo Bosetti Romeo Bosetti est un réalisateur, acteur, scénariste et producteur français né le 18 janvier 1879 à Chiari (Italie), décédé le 27 octobre 1948 à Suresnes (France). Sommaire 1 Biographie 2 Filmographie 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Romeo Bosetti — Romeo Bosetti, né le 18 janvier 1879 à Chiari (Italie) et décédé le 27 octobre 1948 à Suresnes (France), est un réalisateur, acteur, scénariste et producteur de cinéma français d origine italienne. Sommaire 1 Biographie 2 …   Wikipédia en Français