Maurice d'Ocagne


Maurice d'Ocagne

Philbert Maurice d'Ocagne (25 mars 1862 -23 septembre 1938) est un mathématicien français.

Il est inventeur de la méthode nomographique dans la résolution approchée d'équations algébriques.

Sommaire

Biographie

Philbert-Maurice d'Ocagne naît à Paris le 25 mars 1862. Il effectue ses études au collège Chaptal et au lycée Fontanes (devenu lycée Condorcet). En 1877, il publie ses premiers travaux mathématique. En 1879, il entre aux Nouvelles annales de mathématiques. En 1880, il entre à l'École polytechnique, d'où il sort dans le corps des Ponts et Chaussées. Il exerce pendant six ans des fonctions d'ingénieur, successivement attaché au service des travaux hydrauliques de la marine à Rochefort et à Cherbourg, puis au service ordinaire du département de Seine-et-Oise, à la résidence de Pontoise. À partir de 1882, il communique des notes à l'académie des sciences. Plusieurs revues importantes publient ses mémoires : Journal de l'École polytechnique, Bulletin de la Société mathématique de France, Acta mathematica, Revue générale des sciences, Archiv der Mathematik und Physik, American Journal of mathematics, etc.

En 1891, il est nommé adjoint au directeur du nivellement général de la France. Dix ans plus tard, il devient chef des services des cartes et plans et des instruments de précision au ministère des Travaux publics. Il reçoit successivement les grades d'ingénieur en chef, en 1908, et d'inspecteur général, en 1920.

En 1893, il entre dans le corps enseignant de l'École polytechnique, d'abord comme répétiteur d'astronomie et de géodésie. Au début de 1912, il devient titulaire de la chaire de géométrie.

En 1901, il devient président de la Société mathématique de France.

En 1922, il est admis à l'Académie des sciences.

Il meurt le 23 septembre 1938.

Famille

Originaire de la province d'Alençon, où l'on retrouve sa trace dès le XIIIe siècle, la branche du Plessis de la famille d'Ocagne, la branche du Plessis[1] de la famille se fixa à Paris au XVIIIe siècle.

Mortimer d'Ocagne, le père de Maurice d'Ocagne, était associé d'agent de change et publia de nombreux écrits sur les questions économiques et financières ainsi qu'un ouvrage sur les Grandes Écoles de France. Il fut aussi longtemps critique dramatique à la Revue britannique, allant tous les soirs au théâtre et ne manquant aucune première. Mort en 1919 à l'âge de 98 ans, il était alors le doyen des abonnés de l'Opéra.

Œuvres

Diplômes

D'Ocagne est polytechnicien (X1880), ingénieur des ponts et chaussées.

Carrière

Il est élu Académicien libre le 30 janvier 1922 (Académie des sciences).

Prix et récompenses

  • Prix Leconte en 1892 pour sa Nomographie ;
  • Prix Dalmont de l'Académie des Sciences en 1894, pour l'ensemble de ses travaux mathématiques.

Hommage

Sources et liens externes

  • Jacques Boyer, Sciences et Voyages rend visite au géomètre d'Ocagne, article in « Sciences et Voyages », IVe année, n° 204, 26  juillet 1923
  • Travaux d'Ocagne sur le site S. Mehl.
  • Dictionnaire biographique Imago Mundi.

Notes

  1. Nom à l'origine du pseudonyme Philbert du Plessis dont il signa des articles et des solutions de problèmes dans les revues scientifiques.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maurice d'Ocagne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Maurice d'Ocagne — Philbert Maurice d Ocagne, ingeniero y matemático francés, nació en París el 26 de marzo de 1862. Falleció en 1938. Se conocen muy pocos detalles biográficos de Maurice d Ocagne, personalidad científica que pronto cayó en el olvido, quedando sólo …   Wikipedia Español

  • Avenue Maurice-d'Ocagne — 14 arrt …   Wikipédia en Français

  • OCAGNE — FRANCE (see also List of Individuals) 25.3.1862 Paris/F 23.9.1938 Le Havre/F Philbert Maurice d Ocagne graduated in 1882 from Ecole Polytechnique as a mathematician to continue his career in the Corps des Ponts et Chaussées. He was then attached… …   Hydraulicians in Europe 1800-2000

  • Ocagne, Maurice d' — (1862 1938)    mathematician    Born in Paris, Maurice d ocagne was the inventor of nomography (1884), in which calculus equations are replaced by graphic representations in which the points of intersection give the solution. Nomog raphy has… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Coordonnées parallèles — Les coordonnées parallèles sont une technique permettant de visualiser un nombre important d informations de façon non ambiguë. Exemple de tracé en coordonnées parallèles Sommaire 1 Principe …   Wikipédia en Français

  • Nomograma — El gráfico o carta de Smith muestra la relación existente entre la impedancia de una línea de transmisión electromagnética y su longitud. Un nomograma, ábaco o nomografo es un instrumento gráfico de cálculo, un diagrama bidimensional que permite… …   Wikipedia Español

  • Nomogramme — Un nomogramme est un outil graphique de calcul constitué de courbes graduées entre lesquelles on place une règle. Le résultat de l opération se lit au croisement de la règle et de l une des courbes représentées en rouge dans les exemples ci… …   Wikipédia en Français

  • Blaise Pascal — Pour les articles homonymes, voir Pascal. Blaise Pascal Philosophe et Scientifique Époque Moderne …   Wikipédia en Français

  • Nomogramm — Ein Nomogramm (deutsch Netztafel) ist ein zweidimensionales Diagramm, an dem eine mathematische Funktion näherungsweise abgelesen werden kann. Die Nomographie (Lehre zur Erstellung von Nomogrammen) wurde 1850 von Léon Lalanne und Maurice d… …   Deutsch Wikipedia

  • Nomographie — Ein Nomogramm (deutsch: „Netztafel“) ist ein zweidimensionales Diagramm, an dem eine mathematische Funktion näherungsweise abgelesen werden kann. Die Nomographie (Lehre zur Erstellung von Nomogrammen) wurde 1850 von Léon Lalanne und Maurice d… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.