Maurice Ponte


Maurice Ponte
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ponte.

Maurice Ponte, né à Voiron le 5 avril 1902 et mort à Paris le 26 septembre 1983, est un physicien français qui a fait sa carrière à la Compagnie générale de la télégraphie sans fil dont il deviendra le présdentdirecteur général en 1960. Son nom est lié au perfectionnement du magnétron, tube de puisance de première importance dans les systèmes de radars.

Sommaire

Biographie

Après des études au Prytanée militaire de La Flèche, Maurice Ponte entre à l'École normale supérieure en 1920. Il obtient l'agrégation de physique en 1924.

Attiré par le domaine de la recherche, il étudie l'émission de rayon X par vapeur saturante de mercure dans le laboratoire de Maurice de Broglie. Puis il part travailler un an à Londres, au laboratoire de William Bragg sur la diffraction des rayons X. De retour en France, il travaille durant deux ans au laboratoire de l'École normale supérieure sur la diffraction. C'est en 1929 qu'il entre, à la suite d'Yves Rocard, dans les laboratoires de la Société La Radiotechnique. Puis il dirige le laboratoire de la Société française radio-électrique (SFR), filiale de la Compagnie générale de la télégraphie sans fil (CSF), sur les techniques d'émission [1].

En 1932, Maurice Ponte reprend les travaux menés par les équipes américaines et japonaises sur le magnétron pour en créer une version industrialisable. Le 20 juillet 1934, la CSF dépose le brevet d'un dispositif de détection d'objets mobiles. En 1939, Maurice Ponte participe pour la ville de Paris au développement d'un système de détection des avions proche de ce qui va devenir le radar. Au début du mois de mai 1940, Maurice Ponte, accompagné par le commandant Labat apportent en Grande-Bretagne le prototype d'un magnétron qui peut être utile aux radars centimétriques[2].

Durant la guerre, il continue à superviser le département des lampes et le nouveau laboratoire de recherches de la CSF. Puis en 1950, il prend la direction générale de la CSF, dont il devient le président en 1960, à la suite de Robert Tabouis. En 1968, lors de la fusion entre les entreprises Thomson et CSF, il est mis à l'écart.

En 1958, il est appelé par Charles de Gaulle à faire partie du comité des 12 sages (comité consultatif de la recherche scientifique et technique) chapeautant la Direction générale à la recherche scientifique et technique, et il participe à la fondation de l'Institut des hautes études scientifiques.

Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1963. En 1968, il est directeur de l'Agence nationale pour la valorisation de la recherche et président de la Société française d'astronautique.

Distinctions

Références

  1. Yves Rocard, Mémoires sans concessions, Grasset, 1989, p.35
  2. Yves Blanchard, Le radar, 1904-2004, Histoire d'un siècle d'innovations techniques et opérationnelles, 2004, ellipses, p.287-289

Annexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maurice Ponte de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ponte — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir da Ponte. Sur les autres projets Wikimedia : « Ponte » …   Wikipédia en Français

  • Maurice Brazil Prendergast — Maurice Prendergast. 1913, fotografiert von Gertrude Käsebier Maurice Brazil Prendergast (* 10. Oktober 1858 in St. John’s, Neufundland, Kanada; † 1. Februar 1924 in New York City) war ein …   Deutsch Wikipedia

  • Maurice Le Scouëzec — (né au Mans le 1er octobre 1881, mort à Douarnenez le 1er mai 1940 (à 58 ans)) est un peintre, mais aussi un écrivain, qui s est tenu constamment à l abri des chemins reconnus. Sommaire 1 Sa vie …   Wikipédia en Français

  • Maurice Demers — (7 avril 1936 à Granby dans la province de Québec au Canada ) est un sculpteur, créateur d environnements et écrivain d art. Sommaire 1 Œuvres 2 Les écrits …   Wikipédia en Français

  • Maurice Prendergast — Prendergast in 1913, photo by Gertrude Käsebier Birth name Maurice Brazil Prendergast Born …   Wikipedia

  • Maurice Prendergast — Maurice Prendergast. 1913, fotografiert von Gertrude Käsebier Maurice Brazil Prendergast (* 10. Oktober 1858 in St. John’s, Neufundland, Kanada; † 1. Februar 1924 in New York City) war ein US amerikanischer …   Deutsch Wikipedia

  • Maurice (île) — Île Maurice Pour les articles homonymes, voir Maurice. Île Maurice Mauritius (en) …   Wikipédia en Français

  • Maurice Prendergast — Splash of Sunshine and Rain, Watercolor, 1899. Maurice Brazil Prendergast (10 de octubre de 1858 1 de febrero de 1924) pintor postimpresionista estadounidense, que usaba sobre todo acuarela. Al contrario que los impresionistas, su obra es algo… …   Wikipedia Español

  • Île Maurice — Pour les articles homonymes, voir Maurice. Île Maurice Mauritius (en) …   Wikipédia en Français

  • Ile Maurice — Île Maurice Pour les articles homonymes, voir Maurice. Île Maurice Mauritius (en) …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.