Matines


Matines

En Occident, l'office de matines ou des vigiles est le premier office du cursus de l'office divin, destiné à sanctifier le temps de la nuit. Il est caractérisé par une psalmodie prolongée (récitation de psaumes alternés), entrecoupée de lectures longues et du chant de répons destinés à l'intériorisation des lectures.

L'heure de sa célébration a beaucoup varié au cours de l'histoire. Initialement il était chanté à la fin de la nuit. L'heure de son début était calculé de manière à ce que l'office de laudes qui le suit commence au lever du jour. Au cours du Moyen Âge, il a fini par être célébré à heure fixe au milieu de la nuit, puis le soir, après les complies et avant le coucher. Par le fait d'une tolérance beaucoup plus récente, les clercs séculiers pouvaient le réciter à l'heure qui leur convenait, selon leurs activités pastorales.

Constatant l'impossibilité du clergé séculier et des religieux impliqués dans la vie active à respecter la « vérité » des heures canoniques en les célébrant au moment correspondant à leur destination symbolique, la réforme liturgique qui a suivi le concile Vatican II a supprimé l'office des matines du cursus de l'office romain pour le remplacer par un Office des lectures, plus court et pouvant être récité à n'importe quel moment de la journée.

Les moines et moniales contemplatifs qui suivent la règle de saint Benoît continuent à célébrer un office de matines inspiré de la règle bénédictine. Les religieux, religieuses et prêtres de rite romain traditionnel, qui suivent pour la messe la Forme extraordinaire du rite romain (rite tridentin ou de saint Pie V), continuent à célébrer l'office de matines du bréviaire latin antérieur au concile Vatican II.

  • Homonymie : on appelle aussi matines un livre de piété.

Citation

«  La plupart des hymnes portent ces indications. Quand par exemple, il est dit « la nuit, levons-nous et veillons toutes » et ailleurs « nous coupons la nuit par un chant » ou : « nous nous levons pour confesser ta gloire, et nous coupons les longueurs de la nuit » et ailleurs : « la nuit couvre toutes les nuances des choses de la terre » ou : « nous nous levons de notre lit pendant le calme de la nuit » et encore : " nous rompons les longueurs de la nuit par un chant » et autres chants semblables, les hymnes témoignent assez d'elles-mêmes qu'elles sont des hymnes de nuit. De même, les hymnes du matin portent souvent l'indication du moment spécial où elles doivent être chantées. Par exemple, quand il est dit : « voici que l'ombre de la nuit commence à s'affaiblir » et ailleurs : « voici que se lève le jour doré » on bien : « l'aurore commence à éclairer le ciel » ou : « l'éclat de l'aurore resplendit » et ailleurs : « l'orient avant-coureur du jour chante la prochaine apparition de la lumière » ... par ces mots et d'autres de même nature, les hymnes nous apprennent à quels moments elles doivent se chanter ; Pierre Abélard »


Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Matines de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • matines — [ matin ] n. f. pl. • 1080; de matin, adapt. du lat. ecclés. matutinæ (vigiliæ) « (veilles) matinales » ♦ cathol. Office nocturne, la plus importante et la première des heures canoniales, entre minuit et le lever du jour. ⇒ 1. vigile. Chanter… …   Encyclopédie Universelle

  • matines — Matines. s. f. plur. La premiere partie de l Office divin, qui contient certain nombre de Pseaumes & de Leçons qui se disent ordinairement la nuit. Le premier, le second, le troisiesme Nocturne des Matines. assister à Matines. il ne va point à… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • matines — (ant.) m. pl. Maitines. * * * matines. m. pl. desus. maitines …   Enciclopedia Universal

  • matines — de minuict, Antelucanae precationes, Concubiales precationes, siue psalmodiae. B …   Thresor de la langue françoyse

  • matines — m. pl. desus. maitines …   Diccionario de la lengua española

  • matines — (ma ti n ) s. f. pl. 1°   Terme de liturgie catholique. La première partie de l office divin, qui se dit ordinairement la nuit. Matines sont sonnées. •   La coutume de dire matines dès le soir vers les quatre à cinq heures pour le lendemain, est… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MATINES — s. f. pl. T. de Liturgie cathol. La première partie de l office divin, contenant un certain nombre de psaumes et de leçons qui se disent ordinairement la nuit. Le premier, le second, le troisième nocturne des matines. Aller, assister à matines.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MATINES — n. f. pl. T. de Liturgie catholique La première partie de l’office divin, contenant un certain nombre de psaumes et de leçons qui se disent ordinairement la nuit. Le premier, le second, le troisième nocturne des matines. Aller, assister à matines …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • matines — ma|ti|nes Mot Pla Nom femení plural …   Diccionari Català-Català

  • matines — nfpl. (office religieux) : MATINE (Albanais, Annecy), matene (Arvillard, Chambéry), R. Matin …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.