Massilia (Paquebot)


Massilia (Paquebot)

Massilia (paquebot)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Massilia.

Le Massilia est un paquebot de ligne réquisitionné par le gouvernement Paul Reynaud replié en juin 1940 à Bordeaux en raison de la déroute de l'Armée française, afin de permettre à des hommes politiques (dont 27 parlementaires) de quitter la France avec l'intention de constituer un nouveau gouvernement en exil qui abandonnerait à l'Allemagne les territoires de métropole afin de mieux reprendre l'offensive militaire à partir des départements d'Afrique du Nord.

Le départ a été organisé par Édouard Barthe, questeur de la Chambre.

Parmi les passagers les plus connus :

Plusieurs députés font défection au moment du départ, comme Édouard Herriot et Louis Marin.

Embarqués du port du Verdon en aval de Bordeaux, le Massilia appareille le 21 juin 1940[1], soit quatre jours après la formation du Gouvernement Pétain et la veille de la signature de l'armistice. Il arrive à Casablanca le 24 juin[2].

À leur arrivée, les passagers sont consignés dans un grand hôtel de Casablanca par le Résident général Noguès.

Ceux qui étaient considérés mobilisés comme officiers, Pierre Mendès France, Pierre Viénot, Alex Wiltzer et Jean Zay, sont arrêtés le 31 août 1940 à Casablanca, rapatriés en métropole et traduits devant le Tribunal militaire de Clermont-Ferrand pour « désertion devant l'ennemi » et trois d'entre eux condamnés le 4 octobre 1940 à des peines de prison et à dix ans de privation de droits civils. D'autres, comme Édouard Daladier et Georges Mandel, sont accusés d'être responsables de la défaite et jugés avec d'autres officiers comme le général Maurice Gamelin au cours du Procès de Riom. Ces décisions ont été annulées en 1946.

Les 18 juillet 1940, les vingt-deux autres parlementaires étaient autorisés à regagner la France, soit sept jours après que l' Assemblée nationale ait mis fin à la IIIe République et voté les pleins pouvoirs constutuants au maréchal Pétain. Ainsi, ils avaient été écartés des débats. Il est remarquable que les parlementaires invités à embarquer soient quasiment tous de gauche ou de centre-gauche, dont des personnalités de premier ordre.

Sommaire

Parlementaires passagers du Massilia

Les députés :

et le sénateur :

  • Tony Révillon (Ain, Radical-socialiste)

Autres passagers du Massilia

  • Jacqueline Bardin, sculptrice (1906-)
  • Béatrice Bretty (1893-1982), comédienne
  • Jean-Charles Bloch (1921-)
  • Julien Cain (1887-1974), administrateur de la Bibliothèque nationale
  • Nine Choucroun, maîtresse de recherches au CNRS
  • Madame veuve Fernand Crémieux (1857-1928)
  • Marie Lou de Crussol (Marie-Louise Bézier)
  • Roger Deleplanque, journaliste, directeur politique du journal Le Petit Bleu
  • Jean Dufay, astronome
  • Léandre Dupré, médecin hygiéniste (1900-)
  • Nam Haguenauer, chargé de mission au ministère des Postes et Télécommunications (1894-)
  • Suzanne Horn, aviatrice (1911-)
  • Maurice Hubert, fonctionnaire (1909-)
  • Georges Huisman, directeur des Beaux-Arts
  • Jacques Ibert, directeur de la Villa Médicis, et sa femme Rosette Veber, sculptrice
  • Philippe Lévy-Alphandéry (1936-), avec sa mère et sa grand-mère Céleste Valabrègue, fils du député
  • Edgard Pisani, fiancé de Colette Le Troquer, fille d'André Le Troquer
  • Joseph Gutzeju, attaché parlementaire (1901-)
  • Général Delphin, commandant militaire de la chambre des députés
  • Lucien Meyer, huissier de la chambre des députés (1900-)
  • Adrien Faur, huissier de la chambre des députés (1892-)
  • Louis Gagniard, professeur à la faculté de Strasbourg
  • Guy Manant, industriel
  • Lydie Medsioe (1916-)
  • Jean Perrin, professeur à la Sorbonne
  • Marie-Anne Lambert, cantatrice, fille du ministre Charles Lambert, sera connue plus tard sous le pseudonyme de Deva Dassy, était à cette époque maîtresse de Georges Mandel
  • Antoinette Sachs, artiste peintre (1897-)
  • Robert Servan-Schreiber (1880-1966), journaliste, avec sa femme Suzanne Crémieux (1895-1976) et leurs filles Marie-Claire et Marie-Geneviève.
  • Léon Zay, journaliste, directeur du quotidien Le Progrès du Loiret
  • Gilles Viénot, étudiant, neveu de Pierre Viénot

Notes et références

  1. Le départ du bateau a été retardé d'un jour en raison d'une grève de l'équipage qui refusait d'appareiller par hostilité envers les parlementaires. Quid, 2007.
  2. En cours de traversée, certains députés ont envisagé de faire route vers l'Angleterre et le paquebot a dû attendre en mer des autorisations du consul de Grande-Bretagne.

Lien externe

  • Portail du monde maritime Portail du monde maritime
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
Ce document provient de « Massilia (paquebot) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Massilia (Paquebot) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Massilia (paquebot) — Pour les articles homonymes, voir Massilia. Le Massilia est un paquebot de ligne de la Compagnie de navigation Sud Atlantique, lancé en 1914. Il est coulé en 1944 par l armée allemande pour bloquer le port de Marseille. Sommaire 1 Histoire …   Wikipédia en Français

  • Massilia — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Massilia (également nommée Massalia) est l ancien nom de la ville de Marseille, fondée au VIe siècle av. J.‑C. par les Phocéens. Le Massilia, un …   Wikipédia en Français

  • Antilles (paquebot) (1953) — Liste des paquebots Liste alphabétique des noms de paquebots N.B. L année de lancement figure entre parenthèse après le nom de certains paquebots afin d éviter les confusions entre noms similaires ou presque (Bretagne, La Bretagne ; France,… …   Wikipédia en Français

  • Projet:Maritime — Bienvenue sur la page du Projet du monde maritime ! Elle recense les participants aux projets, les ressources utiles, les règles et conventions habituelles, et permet la communication entre les participants …   Wikipédia en Français

  • Index alphabétique maritime — Projet:Maritime/Index Projet maritime Bistro du port Participants Actualités   Agenda Outils À faire …   Wikipédia en Français

  • Exode de 1940 en France — Réfugiés français sur la route de l exode, 19 juin 1940 L’exode de 1940 en France est une fuite massive de la population française en mai juin 1940 lorsque l armée allemande envahit la majorité du territoire national pend …   Wikipédia en Français

  • Ngalandou Diouf — (var. Galandou Diouf) (14 September 1875 6 August 1941) born in Saint Louis Senegal, was the first African elected official from the advent of colonialism in the territory of French West Africa. Contents 1 Early life 2 Political career 3 In the… …   Wikipedia

  • Désertion — La désertion est l acte d abandonner ou de retirer l appui à une entité à laquelle quelqu un avait prêté serment ou avait prétendu devoir allégeance, responsabilité ou loyauté. Dans une unité militaire, la désertion est l acte de quitter l unité …   Wikipédia en Français

  • Louis-Charles Bellet — Louis Charles Bellet, (2 décembre 1880 à Albi (Tarn) 13 décembre 1951) est un homme politique, industriel, ainsi qu un administrateur et homme d initiatives dans les domaines du social et du culturel. Biographie Fils d un… …   Wikipédia en Français

  • Louis-charles bellet — Louis Charles Bellet, (2 décembre 1880 à Albi (Tarn) 13 décembre 1951) est un homme politique, industriel, ainsi qu un administrateur et homme d initiatives dans les domaines du social et du culturel. Biographie Fils d un… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.