Masaki Kobayashi

Masaki Kobayashi

Masaki Kobayashi

Naissance 14 février 1916
Otaru, Hokkaidō,
Drapeau du Japon Japon
Nationalité Japonaise
Décès 4 octobre 1996
Tōkyō, Drapeau du Japon Japon
(arrêt cardiaque)
Films notables Hara-kiri,
Kwaïdan,
Rébellion,
La Condition de l'homme

Masaki Kobayashi (小林 正樹, Kobayashi Masaki?, né le 14 février 1916 à Otaru (Hokkaidō) – mort le 4 octobre 1996 à Tōkyō) était un réalisateur japonais.

Sommaire

Biographie

Après des études d'art et de philosophie il entre aux studios Shochiku comme assistant-réalisateur (1941). Il est mobilisé en janvier 1942 par l'Armée impériale. En 1944, il est fait prisonnier par l'Armée américaine et reste détenu un an à Okinawa.

En 1946, il réintègre la Shochiku et travaille avec Keisuke Kinoshita (Carmen revient au pays, 1951, premier film en couleurs tourné au Japon).

Après un premier film de commande (La Jeunesse du fils), il réalise des films beaucoup plus personnels, hantés par les années de guerre.

En 1959, il tourne une trilogie de plus de 9 heures, La Condition de l'homme qui s'inspire de ses expériences durant la guerre.

Avec Hara-kiri, il fera une critique violente, au travers de la féodalité, de la société japonaise et du culte des traditions. Il s'attaquera de nouveau au même thème quelques années plus tard avec Rébellion (1967). Entre-temps, il aura réalisé une très remarquée fresque fantastique en quatre parties : Kwaïdan (怪談, Kaidan, 1965).

Durant les années 1960, Kobayashi reçoit de nombreux prix (Cannes, Venise) et son travail est reconnu.

À partir des années 1970, il apparaît moins inspiré et rencontre des difficultés pour faire aboutir ses projets. Yonki-no-Kai Productions, la société de production qu'il a créée, avec entre autres Kurosawa, a de graves difficultés suite à l'échec commercial du Dodes'kaden de ce dernier. Il se tourne vers la télévision (Les Fossiles d'après Yasushi Inoue) tout en continuant de réaliser des films pour le cinéma, mais avec moins de visibilité.

Il meurt le 4 octobre 1996 d'un arrêt cardiaque.

Filmographie sélective

  • 1952 : La Jeunesse du fils (息子の青春, Musuko no Seishun)
  • 1953 : La Chambre aux murs épais
  • 1953 : Le Coeur sincère (Magokoro)
  • 1954 : Quelque part sous le ciel immense (Kono Hiroi Sora no Dokoka Ni)
  • 1954 : Trois Amours (Mittsu no Ai)
  • 1955 : Les Belles Années (Uruwashiki Saigetsu)
  • 1956 : Je t’achèterai (Anata Kaimasu)
  • 1956 : La Fontaine (Izumi)
  • 1957 : La Rivière noire (黒い河, Kuroi Kawa)
  • 1959 : Trilogie La Condition de l'homme (人間の条件, Ningen no Jōken)
    • 1959 : Il n'y a pas de plus grand amour
    • 1959 : Le Chemin de l'éternité
    • 1961 : La Prière du soldat
  • 1962 : L'Héritage (Karami-ai)
  • 1962 : Hara-kiri (切腹, Seppuku)
  • 1964 : Kwaïdan (怪談)
  • 1967 : Rébellion (上位討ち 拝領妻始末, Jōi uchi Hairyō Tsuma Shimatsu)
  • 1968 : La Jeunesse du Japon (Nihon no seishun)
  • 1971 : L’Auberge du mal (Inochi bonifuro)
  • 1975 : Les Fossiles (化石, Kaseki)
  • 1979 : L’Automne embrasé (Moeru aki)
  • 1984 : Le Procès de Tokyo (Tokyo saiban)
  • 1985 : La Maison sans Table (Shokutaku no nai ie)

Prix

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Masaki Kobayashi de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Masaki Kobayashi — Born February 14, 1916(1916 02 14) Otaru, Hokkaidō, Japan Died October 4, 1996(1996 10 04) (aged 80) Tokyo, Japan Occupation Fi …   Wikipedia

  • Masaki Kobayashi — (jap. 正樹 小林, Kobayashi Masaki; * 14. Februar 1916 in Otaru, Hokkaidō; † 4. Oktober 1996 in Tokio) war ein japanischer Filmregisseur und Drehbuchautor. Kobayashi galt als einer der besten und präzisesten Regisseure Japans, bekannt wurde er durch… …   Deutsch Wikipedia

  • Masaki Kobayashi — Nacimiento 14 de febrero de 1916 Otaru, Hokkaidō, Japón Fallecimiento 4 de octubre de 1996 …   Wikipedia Español

  • KOBAYASHI MASAKI — 1916 1996 En France, le nom du réalisateur japonais Kobayashi Masaki est essentiellement lié à deux films, qui connurent à leur sortie un certain succès et qui sont devenus des classiques: Harakiri (1963) et Kwaidan (1964), tous deux présents au… …   Encyclopédie Universelle

  • Masaki — may refer to: Masaki, Ehime in Japan Masaki, Tanzania Masaki, common male Japanese given name Masaki Aiba(相葉雅紀),actor and musician Masaki Aizawa(相沢正輝),seiyu Masaki Etō(江藤正樹),wrestler, Olympic silver medalis Masaki Fukai(深井正樹),football pla …   Wikipedia

  • Kobayashi — (小林 small forest ) is the 9th most common Japanese surname.People* Aimi Kobayashi (pianist) * Chizu Kobayashi (go player) * Daniel Kobayashi (baseball writer) * Forrest Kobayashi (swim coach) * Hideaki Kobayashi (video game music composer) *… …   Wikipedia

  • Kobayashi — est un nom de famille répandu au Japon et peut désigner : Sommaire 1 Localité 2 Patronyme 3 Dans la fiction 4 Autres Localité …   Wikipédia en Français

  • Kobayashi — (jap. 小林, dt. „kleiner Wald“) bezeichnet: Kobayashi (Miyazaki), eine Stadt in der japanischen Präfektur Miyazaki Kobayashi ist der Familienname folgender Personen: Aimi Kobayashi (* 1995), klassische Pianistin Chizu Kobayashi (* 1954),… …   Deutsch Wikipedia

  • Masaki Sumitani — Born December 18, 1975 (1975 12 18) (age 35) Harima, Hyōgo Prefecture, Japan Occ …   Wikipedia

  • Masaki Sumitani — le 13 avril 2008 Nom(s) de ring Razor Ramon Hard Gay Razor Ramon HG Taille 1,85 m Poids 90 kg Naissance …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»