Marlene Dietrich


Marlene Dietrich

Marlène Dietrich

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dietrich.
Marlene Dietrich
Marlene Dietrich dans Cœurs brûlés (1930)
Marlene Dietrich dans Cœurs brûlés (1930)

Nom de naissance Maria Magdalena Dietrich
Naissance 27 décembre 1901
Berlin, Allemagne
Nationalité(s) d'origine : Drapeau de l'Allemagne Allemande (<1937)
naturalisée : Drapeau des États-Unis Américaine (>1937)
Décès 6 mai 1992
Paris, France Drapeau de la France
Film(s) notable(s) L'Ange bleu
Shanghai Express
L'Impératrice rouge
L'Ange des maudits
La Soif du mal
Conjoint(e) Rudolf Sieber (1923-1976)
Enfant(s) Maria Riva
Site officiel http://www.marlenedietrich.org

Marlène Dietrich est une actrice et chanteuse, née le 27 décembre 1901 à Berlin-Schöneberg, en Allemagne, naturalisée américaine à 36 ans, et décédée le 6 mai 1992 à Paris en France. Elle fut un temps la muse du cinéaste Josef von Sternberg.

Sommaire

Biographie

Jeunesse

Marlène Dietrich en 1933

Marie Magdalene Dietrich est née le 27 décembre 1901 à Berlin-Schöneberg, dans la Leberstraße (autrefois Sedanstraße). Elle est la fille cadette de Louis Erich Otto Dietrich, officier prussien, et de Joséphine, née Felsing. Sa sœur aînée Elisabeth est née en 1900. Elle perd son père, en 1908, lorsqu'elle a 7 ans. À 11 ans, elle contracte ses deux prénoms (Marie Magdalene) en Marlene.

Sa mère se remarie avec Eduard von Losch, officier de cavalerie, qui adopte Elisabeth et Marlene. Marlene cultive ses dons pour la musique et le chant, mais doit toutefois abandonner le violon à la suite d'une blessure du poignet. Elle jouera plus tard de la scie musicale. Son beau-père est tué à son tour pendant la Première Guerre mondiale, en 1916. De 1919 à 1921 elle poursuit ses études comme interne à Weimar.

Ses débuts artistiques

Elle prend ses premiers cours de théâtre auprès de Max Reinhardt en 1921. En 1922, elle joue ses premiers petits rôles au théâtre, notamment au Großes Schauspielhaus, et joue dans des revues, comme celle du Kurfürstendamm de Berlin, aux côtés de la vedette française Margo Lion. Elle obtient aussi des rôles mineurs au cinéma. Son premier rôle crédité est Lucy dans Tragédie de l'amour de Joe May. Elle se marie le 17 mai 1923 avec Rudolf Sieber et donne naissance à sa fille Maria Elisabeth Sieber, le 13 décembre 1924. Elle n'aura pas d'autres enfants, vivra peu avec son mari, et ne se remariera jamais après son divorce (bien qu'un mariage avec Jean Gabin semble avoir été, plus tard, sérieusement envisagé - cf plus bas).

Marlène Dietrich enregistre à la fin des années 20 ses premières chansons, notamment Es liegt in der Luft (1928).

En 1929, elle tourne son premier rôle important dans L'énigme . Remarquée par Josef von Sternberg, celui-ci la recommande à la Paramount, dont le bureau berlinois cherche une actrice pour faire pièce au mythe de Greta Garbo, lancé par la Metro-Goldwyn-Mayer.

La célébrité

En 1930, elle devient célèbre avec le film L'Ange bleu de Josef von Sternberg et notamment la chanson « Ich bin von Kopf bis Fuß auf Liebe eingestellt » (« Je suis faite pour l'amour de la tête aux pieds », traduite en anglais par « Falling in love again », et reprise maintes fois). Tourné dans les studios de l’ Ufa à Babelsberg, ce film, qui réunit Emil Jannings, dans le rôle du Professeur Immanuel Rath, et Marlène Dietrich, dans celui de Lola Lola, est le premier film parlant du cinéma allemand. Il transforme cette actrice encore inconnue, aux cheveux platinés, en star au charisme à la fois ensorceleur et glacé. Le soir de la première, au Gloria Palast, le 1er avril 1930, elle arbore un long manteau de fourrure blanc, serre une gerbe de roses dans les bras et porte sur sa robe, un bouquet de violettes épinglé... là où les femmes n'en mettent jamais. À 23 heures, Marlène prend le train à la gare de Lehrter, vers le port de Bremerhaven et le bateau pour New York. Elle part en effet tourner « Morocco » ( Cœurs brûlés ) aux États-Unis, film qui lui vaudra une pré-sélection aux Oscars.

Opposée au régime nazi, Marlène Dietrich sera longtemps très proche de son cinéaste-Pygmalion, Joseph von Sternberg, qui est juif. Ses relations avec le pouvoir allemand devenant de plus en plus tendues, elle rompt peu à peu les liens qui l'attachent à l'Allemagne, et elle devient citoyenne des États-Unis d'Amérique le 6 mars 1937.

Sur le front ouest en 1944

Anti-nazie fervente, elle chante pour les troupes américaines et britanniques stationnées au Royaume-Uni, puis les suit en France pendant la campagne de libération. À la libération de Paris, elle retrouve Jean Gabin, qui fut son amant, et qui participait à la campagne en tant que chef de char au 2e escadron du régiment blindé de fusiliers marins.

Cependant,au lendemain de la guerre, sa carrière est au plus bas. Elle apparaît dans des films mineurs comme Le Grand Alibi (1950) de Hitchcock ou L'Ange des maudits (1952) de Fritz Lang.

En décembre 1952, elle fait une apparition remarquée dans un gala au profit des enfants handicapés, vêtue de l'uniforme de Monsieur Loyal. Ce tremplin lui permet de monter son propre spectacle de cabaret à Las Vegas.

Dans les années 1950, elle fut une des victimes du maccarthisme et inscrite sur la liste noire du cinéma.

Une deuxième carrière

Elle entame une carrière de chanteuse reconnue sur les scènes du monde entier, accompagnée par l'arrangeur Burt Bacharach : l'Europe en 1960, Israël, le continent américain puis l'URSS en 1964. Son interprétation de la chanson « Sag mir, wo die Blumen sind » (Dis moi où sont les fleurs), composée par Pete Seeger et traduite en allemand par Max Colpet, fait d'elle une figure saillante de la dénonciation de la guerre froide. Elle enregistre plusieurs disques majeurs comme « Dietrich in Rio » (1959), « Wiedersehen mit Marlene » (1960) et « Marlene Dietrich in London » (1964). Son travail scénique est consacré par son succès à Broadway en 1967.

Elle retourne dans son pays d'origine, l'Allemagne, en 1960, mais reçoit un accueil mitigé. Elle est ainsi agressée à Wiesbaden par une jeune fille qui lui crache au visage. Elle affirme alors par voie de presse qu'elle ne reviendra plus dans son pays natal et que désormais, « elle et les Allemands ne parlent plus la même langue ».

Plaque sur la maison natale de Marlene Dietrich

Après une chute dans une fosse d'orchestre lors d'une tournée en Australie en 1975, Marlene Dietrich se retire définitivement de la scène. Elle vivra recluse jusqu'à son décès dans son appartement à 12 l'avenue Montaigne, à Paris, fréquentant peu de gens en dehors de ses amis l'animateur de radio Louis Bozon et le comédien Sacha Briquet.

Elle meurt à Paris, le 6 mai 1992. La cérémonie a lieu à l'église de La Madeleine. Elle est ensuite enterrée, selon ses vœux, non loin de sa mère dans le petit cimetière de Friedenau, Stubenrauchstraße à Berlin-Schöneberg.

Sa fille et son unique enfant, devenue par son mariage Maria Riva, a écrit une biographie remarquée sur sa mère. En 1983, le réalisateur suisse Maximilian Schell lui avait consacré un documentaire primé au festival de Cannes, intitulé « Marlene », dans lequel l'actrice revient sur sa vie sans pour autant apparaître en personne.

Berlin après l'avoir pratiquement chassée, demande des excuses posthumes et lui dédie la place Marlene Dietrich dans le quartier moderne de la Potsdamer Platz, à proximité du Musée du Film de Berlin.

Anecdotes

  • En France, le poête Jean Cocteau lui dit « Votre nom commence par une caresse et finit par un coup de cravache ».
  • Son portrait apparaît sur la pochette de l'album des Beatles, Sgt Peppers Lonely Hearts Club Band.

Quelques petits secrets

  • Les effets de lumière utilisés par Von Sternberg donnèrent l'illusion de joues creusées, ce qui véhicula longtemps la rumeur qu'elle s'était fait arracher des molaires à cet effet...
  • Elle a dit : « La relation entre le maquilleur et l'acteur s'apparente à celle des complices d'un crime. »
  • Elle fut un des témoins de mariage d'Édith Piaf avec Jacques Pills. Elle choisit même la robe de la mariée mais ne suivit pas la chanteuse dans son penchant pour la drogue.

Filmographie

acteurs et actrices

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de la musique Portail de la musique
  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail de la réalisation audiovisuelle Portail de la réalisation audiovisuelle

Ce document provient de « Marl%C3%A8ne Dietrich ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marlene Dietrich de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marlene Dietrich — Marlene Dietrich, 1933 Marlene Dietrich (* 27. Dezember 1901 in Schöneberg; † 6. Mai 1992 in Paris; eigentlich Marie Magdalene Dietrich)[1] war eine gebürtige deutsche …   Deutsch Wikipedia

  • Marlene Dietrich — Dietrich in 1951. Born Marie Magdalene Dietrich 27 December 1901(1901 12 27) Schöneberg …   Wikipedia

  • Marlene Dietrich —   Marlene Dietrich ist international die bei weitem bekannteste Schauspielerin Deutschlands. Ihre sechzigjährige Karriere, während der sich das Gesicht und die Stimme kaum verändert haben, machte sie zur Legende. Ihr Bild ist zur Ikone geworden,… …   Universal-Lexikon

  • Marlene Dietrich — Marlene Dietrich, nacida con el nombre de Maria Magdalena Dietrich von Losch (Berlín, 1901 París, 1992) Actriz alemana, nacionalizada estadounidense. Sus inicios en el teatro berlinés de la década de 1920 le permitieron participar con pequeños… …   Enciclopedia Universal

  • Marlene Dietrich — Este artículo o sección necesita referencias que aparezcan en una publicación acreditada, como revistas especializadas, monografías, prensa diaria o páginas de Internet fidedignas. Puedes añadirlas así o avisar al au …   Wikipedia Español

  • Marlène Dietrich — Pour les articles homonymes, voir Dietrich. Marlène Dietrich …   Wikipédia en Français

  • Marlene Dietrich — noun United States film actress (born in Germany) who made many films with Josef von Sternberg and later was a successful cabaret star (1901 1992) • Syn: ↑Dietrich, ↑Maria Magdalene von Losch • Instance Hypernyms: ↑actress, ↑singer, ↑vocalist,… …   Useful english dictionary

  • Marlene Dietrich — ➡ Dietrich * * * …   Universalium

  • Marlene Dietrich — Magdalene von Losch …   Eponyms, nicknames, and geographical games

  • Marlene Dietrich — (1901 1992) German born U.S. movie actress and singer …   English contemporary dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.