Marilyn Manson And The Spooky Kids


Marilyn Manson And The Spooky Kids

Marilyn Manson (groupe)

Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre le groupe avec son leader Marilyn Manson
Marilyn Manson
Marilyn Manson f9214071.jpg
Le groupe en concert aux
Eurockéennes de Belfort en 2007
.

Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre(s) Rock
Metal
Années actives 1989 – Aujourd'hui
Label(s) Nothing / Interscope (Universal)
Site Web MarilynManson.com

Membres Marilyn Manson
Twiggy Ramirez
Ginger Fish
Chris Vrenna
Andy Gerold
Anciens membres Zsa Zsa Speck
Olivia Newton Bundy
Gidget Gein
Sara Lee Lucas
Daisy Berkowitz
Zim Zum
John 5
Mark Chaussee
Madonna Wayne Gacy
Tim Sköld
Rob Holliday
Wes Borland
Entourage KoRn
Nine Inch Nails

Marilyn Manson est un groupe de rock et de metal américain créé en 1989 à Fort Lauderdale, en Floride, par son leader Marilyn Manson. Le premier nom du groupe fut Marilyn Manson & The Spooky Kids.

Sommaire

Histoire

Des Spooky Kids au succès

En 1989, Brian Hugh Warner est journaliste musical pour la revue 25th Parallel à Fort Lauderdale. La semaine, il interview des grands noms de la musique tels que Malcolm McLaren ou Trent Reznor et compose quelques poèmes au succès relatif. Le week-end, il fréquente des clubs undergrounds de Miami où se produisent des groupes de metal locaux, la Floride possédant une scène musicale très active et étant le berceau de plusieurs groupes devenus célèbres[1].

Il rencontre Stephen Gregory Bier au Kitchen Club. Après une longue discussion atypique (ils parlèrent des différentes manières de mettre fin à ses jours[2]), Warner, très intrigué par son nouvel ami et désireux de mettre ses poèmes en musique, lui propose de former un groupe. Malheureusement, Stephen n'est pas musicien. Il accepte tout de même et entame de longues économies pour s'offrir un clavier, instrument habituellement pop que Manson tenait absolument à intégrer au groupe.

La même année, en se rendant chez un disquaire, Brian rencontre Jeordie White alors vendeur. Ils sympathisent et Brian découvre que Jeordie est bassiste et joue au sein d'un groupe de death metal nommé Amboog-A-Lard. Ne pouvant malheureusement pas monter son projet musical avec lui, Brian lui demande s'il connait un bon bassiste, ce à quoi il aurait répondu qu'il n'en existait aucun dans tout le sud de la Floride.

Toujours en 1989, au cours d'une soirée, Brian Warner rencontre le guitariste Scott Putesky. Impressionné par son talent, il lui demande de rejoindre son projet et le groupe fini enfin par se former. Brian décide alors d'écrire sous le pseudonyme qu'il avait imaginé quelques années plus tôt : Marilyn Manson. Grâce à son nom de scène, il remet en question le perception admise du bien et du mal. Il montre qu'un tueur tel que Charles Manson peut jouir de la même fascination qu'une star comme Marilyn Monroe et les met sur un pied d'égalité en déclarant que Monroe possédait un côté sombre (elle prenait des drogues) tout comme Manson pouvait être bon. Scott Putesky se voit bientôt attribuer un nom de scène selon les mêmes codes par son acolyte. Il sera Daisy Berkowitz (du personnage Daisy de la série-télé Shérif, fais-moi peur ! et du tueur en série David Berkowitz). Le groupe prend le nom de Marilyn Manson & The Spooky Kids.

À l'heure où le rock se tourne vers Seattletrois jeunes popularisent le grunge, Manson, dans l'ombre, tente de mettre sur pied un groupe et d'organiser un premier concert. Après avoir mis en musique une demi-douzaine de poèmes, il obtient finalement un engagement au Chruchill's Hideaway, un club de Miami. Dépourvu de bassiste et de claviériste (Stephen économise toujours), il engage à la hâte un ami de son club de théâtre, le bassiste Brian Tutunik, qui sera rebaptisé Olivia Newton Bundy (pour la chanteuse et actrice Olivia Newton-John et le tueur en série Ted Bundy) et le claviériste Perry Pandrea renommé Zsa Zsa Speck (pour l'actrice Zsa Zsa Gabor et le tueur Richard Speck). Le concert se déroule finalement le 28 avril 1990 devant une vingtaine de personnes et le groupe est plutôt bien reçu par le public[2].

Manson en profite pour enregistrer sa toute première demo Big Black Bus regroupant les titres « White Knuckles », « My Monkey » (en partie reprise d'une chanson de Charles Manson), « Strange Same Dogma » et « Red In My Head ».

Après le second concert du groupe, Manson renvoi Brian Tutunik et Perry Pandrea. Le bassiste Brad Stewart, rencontré au Kitchen Club, est rebaptisé Gidget Gein (pour l'actrice Gidget et le tueur Ed Gein) et rejoint le groupe. Stephen, toujours sans clavier, fait également son entrée dans le groupe sous le nom de Madonna Wayne Gacy (pour la pop-star Madonna et le tueur John Wayne Gacy). Il sera très vite surnommé Pogo, pseudonyme utilisé par John Wayne Gacy. Nancy, une danseuse, vient également agrémenter les concerts du groupe jusqu'à son renvoi mouvementé quelques mois plus tard.

En juillet, Bob Slade, un DJ de Miami, invite le groupe au Club Nu pour jouer en première partie de Nine Inch Nails, le groupe de Trent Reznor dont Manson est fan. Manson en profite pour remettre une démo à Reznor. Quelque temps après, il renvoie Nancy et la remplace par Missi.

Plus tard dans l'année, Jeordie présente au groupe John Tovar, le manager de Amboog-A-Lard. Manson décide de l'engager. Tovar convainc le groupe de remplacer la boîte à rythme qu'ils utilisaient jusqu'à présent par un batteur. Manson organise donc une audition. Seul Freddy Streithors se présente. Manson le rebaptise Sara Lee Lucas (pour Sara Lee, bassiste du groupe anglais Gang of Four et le tueur Henry Lee Lucas) mais il est également surnommé Freddy The Wheel par Jessika, la chanteuse de Jack Off Jill. Tovar demande également au groupe de changer son nom pour Marilyn Manson.

Le groupe gagne en notoriété et remporte même le prix du « Meilleur Nouveau Groupe » au South Florida Rock Awards[3]. Des groupes de fans fidèles, surnommés les « Spooky Kids » en hommage à l'ancien nom du groupe se développent[3]. En 1992, le groupe est nommé au Slammy Awards (cérémonie récompensant les groupes rock de Floride) et, en 1993, il rafle cinq prix de cette même cérémonie.

Le label Epic les approche et demande au groupe de se rendre à New York pour un showcase mais il ne les retient finalement pas, n'aimant pas leur travail. Ils se font également approcher par Micheal Goldstone qui venait de signer le groupe Pearl Jam sans pour autant signer de contrat. Le groupe peine à sortir du milieu underground[4]...

Finalement, Manson est contacté par Trent Reznor, avec qui il avait gardé contact, pour jouer dans un de ses clips. Les deux hommes se rapprochent et, en mai 1993, Trent décide de signer Marilyn Manson sur le label qu'il vient de créer : Nothing Records.

Premier album et première tournée

Le groupe part enregistrer à Hollywood puis en Floride. Le producteur Roli Mossiman est chargé de mixer les bandes. Mécontent de son travail, Manson le renvoie et confie les bandes à Trent et à son assistant Sean Beavan. Ils partent tous les trois au studio que Trent a aménagé à Los Angeles, dans la maison où Sharon Tate avait été assassinée en 1969. Certain morceaux, gâchés par le travail de Roli Mossiman, doivent être ré-enregistrés. Le reste du groupe rejoint donc Manson à L.A[4].

Peu avant la sortie de l'album, le groupe de hard rock Guns N' Roses sort The Spaghetti Incident? contenant une reprise de Look At Your Game, Girl, une chanson de Charles Manson. Un scandale éclate autour du titre et le groupe doit reverser la totalité de ses bénéfices à la famille des victimes de Charles Manson[4]. Interscope (label Universal possédant Nothing Records) prend alors peur et demande à Marilyn Manson de retirer de l'album « My Monkey » - reprenant en partie une chanson de Charles Manson. Le groupe refuse et Interscope annule la sortie de l'album pourtant achevé. Trent reprend alors les bandes et met le groupe en relation avec Maverick Records. Interscope, qui a eu vent du contrat qui se prépare, rappelle alors le groupe et accepte de publier l'album dans sa version intégrale[4].

Plus tard, un autre conflit éclate quand le label refuse la version du livret de l'album que Manson propose. En effet, la première version contenait une photo de Manson enfant allongé nu sur un canapé. Interscope pense que cela sera interprêté comme de la pornographie pédophile et que les magasins refuseront de vendre l'album. Manson accepte à contre-cœur de retirer la photo du livret[4].

Peu avant la sortie de l'album, Gidget Gein, complètement accro à l'héroïne, est renvoyé du groupe. Manson contacte Jeordie White qui est en train d'enregistrer un album avec son groupe pour lui demander de reprendre la place de Gein. Il accepte, quitte Amboog-A-Lard et rejoint Marilyn Manson sous le nom de Twiggy Ramirez (pour le mannequin Twiggy et le tueur Richard Ramirez).

Avec un nouveau bassiste et un album sur le point de sortir, le groupe attaque l'année 1994 plein d'espoir.

L'année débute par une tournée, le Self Destrcut Tour, avec Nine Inch Nails et le Jim Rose Circus Sideshow (une troupe de cirque qui donne un spectacle avant le début des concerts).

Le 12 juillet 1994, en pleine tournée, sort Portrait of an American Family, tout premier album du groupe, précédé du single « Get Your Gunn » (chanson sur le thème de l'avortement). Suivront les singles « Lunchbox » et « Dope Hat ».

La tournée passe par la Floride, état d'origine du groupe, et un grand concert est organisé à Miami auquel assistent les parents de Manson et d'anciens membres du groupe. Marilyn Manson prétend avoir fait durant sa performance une fellation à Robin Finck, le guitariste Nine Inch Nails, qui était monté sur scène pour lui jouer un mauvais tour. La nudité sur scène étant interdite aux États-Unis, Manson a du se cacher une partie de la soirée suivant le concert pour échapper à la police venue l'arrêter.

Enchaînant les provocations, Manson est interdit de concert dans plusieurs villes. Des associations telles que l'American Family Association (dont la but est de défendre les valeures familliales) se dressent contre le groupe. En octobre 1994, alors que la tournée de NIN passe par Salt Lake City, ville majoritairement mormone, les autorités interdisent à Marilyn Manson de se produire. Trent Reznor décide alors de lire au public l'arrêté pendant que Manson, dans un coin de la scène, déchire le Livre de Mormon[5].

A Cleveland, Hole, le groupe de Courtney Love, a rejoint la tournée pour assurer la deuxième partie du concert. Manson raconte que sa première rencontre avec Courtney Love était impressionnante tant celle-ci avait mauvaise réputation. La rumeur veut que Twiggy Ramirez puis Trent Reznor aient eu une aventure avec Courtney durant la tournée.

La tournée a pris fin à Philadelphie. La tradition veut que, lors du dernier concert d'une tournée, le groupe en tête d'affiche bizute le groupe qui ouvre. Les membres Nine Inch Nails ont donc recouvert Manson et son groupe de tout ce qui leur tombait sous la main avant de les envoyer sur scène. À la fin du concert, des membres de la sécurité de mèche avec Nine Inch Nails les ont emmenés menottés jusqu'à Philly, la ville voisine, avec juste un dollar pour retourner jusqu'à Philadelphie.

Après le Self Destrcuct Tour, Manson décida de renvoyer son batteur, Sara Lee Lucas, car il jugeait son niveau trop faible. Il engagea Kenny Wilson, un batteur venu de Las Vegas. Le soir de son dernier concert avec le groupe, Lucas ne savait pas qu'il allait être remplacé. Le concert avait lieu dans un bar gay de Caroline du Sud. C'était la dernière date d'une série de concerts et Manson avait demandé à tout son groupe de se donner un look différent, d'aller un peu plus loin dans leurs personnages. Manson et Twiggy décidèrent alors de se raser entièrement les sourcils et convainquirent Lucas de se raser intégralement les cheveux et le visage. En montant sur scène, Manson se rendit compte que les techniciens lui avait préparé une farce pour célébrer le dernier concert de la tournée : ils avaient recouvert la scène de morceaux de viande crue. Dès le début du concert, Manson glissa et tomba sur une bouteille de bière qui se brisa. Énervé, il se lacéra la poitrine avec un débris de verre devant un public effaré. Manson avait pris l'habitude de se scarifier lorsqu'il était seul, selon lui « pour sentir (ses) limites face à la douleur » mais ne l'avait encore jamais fait sur scène. Ce soir là, il venait d'ajouter une nouvelle provocation à son jeu de scène. À la fin du concert, Manson décida de mettre le feu à la batterie de Sara Lee Lucas, comme un « sacrifice » pour marquer son départ. Le feu se répendit très vite et se propagea aux habits de Lucas qui partit en courant vers les coulisses à la recherche d'un extincteur. Traumatisé par cette expérience, il décida de partir sans revoir le groupe avant même que Manson lui ait annoncé son renvoi.

Ce concert tourne une page dans la vie du groupe et marque un tournant dans l'art que pratique Manson de provoquer.

La Nouvelle Orléans

Membres

Évolution

Schéma de l'évolution

Date Chant Guitare Basse Claviers Batterie Albums
1989 Marilyn Manson Daisy Berkowitz Olivia Newton Bundy Zsa Zsa Speck
1990 Gidget Gein Madonna "Pogo" Wayne Gacy Sara Lee Lucas
1991
1992
1993
1994 Twiggy Ramirez Portrait of an American Family
1995 Ginger Fish Smells Like Children (EP)
1996 Zim Zum Antichrist Superstar
1997 Remix & Repent (EP)
1998 John 5 Mechanical Animals
1999 The Last Tour on Earth (live)
2000 Holy Wood (In the Shadow of the Valley of Death)
2001
2002 Tim Sköld
2003 The Golden Age of Grotesque
2004 Mark Chaussee Chris Vrenna Lest We Forget (best of)
2005 Ginger Fish
2006
2007 Tim Sköld Rob Holliday Chris Vrenna Eat Me, Drink Me
2008 Rob Holliday puis Wes Borland Twiggy Ramirez puis Andy Gerold Lost And Found (EP)
2009 Twiggy Ramirez The High End Of Low


Noms de scène

À la création du groupe, Brian Warner décide d'inventer des noms de scène pour chaque membre en associant des prénoms de stars féminines et les patronymes de tueurs en série masculins.

  • Le premier bassiste du groupe, Brad Stewart, devient Gidget Gein pour le personnage de série TV Gidget et le nécrophile Ed Gein.
  • Le claviériste Stephen Bear devient Madonna Wayne Gacy pour la chanteuse et actrice Madonna et le tueur John Wayne Gacy. Il prend pour surnom Pogo, nom du clown qu'interprétait parfois John Wayne Gacy.
  • Le premier batteur du groupe, Freddy Streidhorst, devient Sara Lee Lucas pour la musicienne britannique Sara Lee et le tueur en série Henry Lee Lucas.
  • Le second bassiste, Jeordie White, devient Twiggy Ramirez pour le mannequin Twiggy et le tueur en série Richard Ramirez. Nom qu'il a repris lors de son retour dans le groupe en 2008.
  • Enfin, le second batteur, Frank Wilson, devient Ginger Fish pour la danseuse et actrice Ginger Rogers et le cannibal Albert Fish.

Cette coutume prend fin en 1996 lorsque le guitariste Thimothy Linton rejoint le groupe sous le nom de Zim Zum.

Quand John Lowery a rejoint le groupe, Manson lui a donné pour nom de scène John 5, signifiait qu'il était alors le dernier à rejoindre le groupe. Il a gardé ce nom en quittant Manson.

Les musiciens arrivés après John 5 n'ont pas reçu de nom de scène.

Œuvre

Discographie

Article détaillé : Discographie de Marilyn Manson.

Cette discographie cite uniquement les albums officiels du groupe.

Vidéographie

Cette vidéographie cite uniquement les vidéos officielles du groupe.

Bibliographie

  • Par Marilyn Manson :
    • Marilyn Manson & Neil Strauss Mémoires de l'Enfer - 1997 pour les USA (édition Denoël X-TREM) Autobiographie de Marilyn Manson.
  • Autres auteurs :
    • Gavin Baddeley Marilyn Manson : L'Antéchrist Superstar - 2005 (édition Denoël X-TREM) Sur les influences artistiques et philosophiques du groupe.
    • Charlotte Blum Marilyn Manson de A à Z - 2005 pour la dernière version (édition Les Guides Music-Book) Dictionnaire sur le groupe.

Notes et références

  1. Gavin Baddeley, L'Antéchrist Superstar
  2. a  et b Marilyn Manson, Mémoires de l'Enfer
  3. a  et b Scott Putesky a.k.a Daisy Berkowitz, Lunchboxes & Chokolit Cows
  4. a , b , c , d  et e Marilyn Manson, Le Roi des Ordures devient propre : Première partie d'une histoire en deux parties, interview par Sarah Fim pour Empyrean Magazine - 1995
  5. Charlotte Blum, Marilyn Manson de A à Z (Les Guides MusicBook - 2002)

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du rock Portail du rock
  • Portail du metal Portail du metal
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis

Ce document provient de « Marilyn Manson (groupe) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marilyn Manson And The Spooky Kids de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marilyn Manson and the Spooky Kids — …   Википедия

  • Демозаписи Marilyn Manson and The Spooky Kids — Это список демозаписей группы Marilyn Manson and The Spooky Kids, выпущенных на компакт кассетах в 1989 1993 годах. Они были записаны в домашних условиях и выпущены малым тиражом. «Домашний лейбл» назывался Beat Up Your Mom Music.[1] Содержание 1 …   Википедия

  • Marilyn Manson — Datos generales Nombre real Brian Hugh Warner Nacimiento …   Wikipedia Español

  • Marilyn Manson — Marilyn Manson …   Википедия

  • Marilyn Manson (группа) — Marilyn Manson Основная информация …   Википедия

  • Marilyn Manson — This article is about the person. For the band, see Marilyn Manson (band). Marilyn Manson Manson per …   Wikipedia

  • Marilyn Manson (banda) — Este artículo o sección necesita una revisión de ortografía y gramática. Puedes colaborar editándolo (lee aquí sugerencias para mejorar tu ortografía). Cuando se haya corregido, borra este aviso por favor …   Wikipedia Español

  • Marilyn Manson (band) — Marilyn Manson Marilyn Manson performing live in Florence in 2007. Background information Origin Fort Lauderdale, Florida …   Wikipedia

  • Marilyn Manson independent touring — Marilyn Manson: Independent Touring Tour by Marilyn Manson Associated album Spooky Kids repertoire and some songs from Portrait of an American Family Start date April 28, 1990 End date June 4, 1994 …   Wikipedia

  • Marilyn Manson discography — Marilyn Manson discography Frontman Marilyn Manson performing live at the Southside Festival in Germany, on June 22, 2007 Releases ↙Studi …   Wikipedia