Margaret Mead


Margaret Mead
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mead.
Margaret Mead

Margaret Mead (16 décembre 1901 à Philadelphie - 15 novembre 1978 à New York) est une anthropologue américaine. Connue pour être très engagée, elle a participé activement à promouvoir la dimension humaniste de l'anthropologie.

Sommaire

Biographie

Une étude d'anthropologie sociale de la France en 1954 avec Rhoda Metraux.

En 1923, elle entre à l'Université Columbia.

En 1923, elle épouse son premier mari, Luther Cressman, qui est alors étudiant en théologie.

En 1925, elle rencontre en Europe l'anthropologue néo-zélandais Reo Fortune et l'épouse. Elle s'installe avec lui aux îles Samoa en Polynésie à la suggestion de Franz Boas.

En 1926, elle rejoint l'American Museum of Natural History de New York.

De 1928 à 1929, elle vit dans les îles de l'Amirauté. En 1929, elle obtient son doctorat à l'université Columbia.

En 1931, elle commence l'étude de trois sociétés en Nouvelle-Guinée, d'un point de vue comparatiste. Elle la complète en 1933.

En 1933, elle rencontre son futur mari, l'anthropologue Gregory Bateson chez les Chambulis.

Dans les années 1930, elle travaille avec Harry Stack Sullivan.

En 1935, elle épouse Gregory Bateson et de 1936 à 1938 elle séjourne avec lui à Bali pour effectuer un travail de terrain. Ils réalisent ensemble un film, Transe and dance in Bali.

En 1938, elle retourne en Nouvelle-Guinée et s'installe chez les Iatmuls en compagnie de Bateson.

En 1939, naît leur fille Mary Catherine Bateson. Cette même année, elle consulte Milton Erickson à propos des processus de transe.

De 1942 à 1946, elle participe aux célèbres rencontres interdisciplinaires connues sous le nom de conférences Macy.

En 1949, elle a déclaré à l'appartement de Clemens Heller de la rue Vaneau en Paris: « Un petit groupe de citoyens engagés et réfléchis est capable de changer le monde. D'ailleurs rien d'autre n'y est jamais parvenu .» [1]

Elle décède, suite à un cancer, le 15 novembre 1978.

Travaux

Elle publie en 1928 l'ouvrage Coming of Age in Samoa, qui devient un véritable best-seller dans un contexte socio-historique bien particulier. Son livre est le résultat d'une enquête de terrain longue de 5 mois (9 mois selon elle) : M. Mead vivait dans un poste américain durant son séjour et conduisait des entretiens, par interprètes, avec 50 jeunes filles célibataires. C'est à partir de cet échantillon que M. Mead a généralisé et s'est conçu une idée de la culture Samoane.

Mead y décrit une société de tolérance, sans conflit, où « l'activité sexuelle est une chose naturelle et agréable » à laquelle les adolescents, en particulier, s'adonnent librement. Cette vision de l'amour sous les palmiers, qui n'était pas sans rappeler les Supplément au voyage de Cook et Supplément au voyage de Bougainville fit l'effet d'une bombe dans l'Amérique puritaine des années 1920. Mead, de cette façon, confortera l'hypothèse culturaliste.

En résumé, son œuvre Mœurs et sexualité en Océanie vise à montrer que les traits de caractère de l’homme et de la femme sont le résultat d’un conditionnement social. Selon elle, la nature est malléable car « elle obéit aux impulsions que lui communique le corps social ». Les peuples mélanésiens étudiés ont la personnalité propre à la civilisation au sein de laquelle ils ont été élevés. Ainsi les Mundugumor ont un tempérament brutal et agressif, les Arapesh évitent les attitudes agressives et sont attentifs aux besoins des autres ; chez les Chambuli, la femme a une place dominante et l’homme se présente comme un être émotif.

Cette diversité se retrouve sous le même aspect relatif dans toutes les civilisations malgré les divergences qui les séparent. Alors, elle pose une hypothèse qui serait celle de dégager les principes selon lesquels des types de personnalités si différentes ont pu être assignés aux hommes et au femmes pendant l’histoire : les garçons devront dominer leurs émotions et les femmes pourront les manifester.

Puis elle pose la question de savoir si une société est capable de choisir dans la vaste étendue des virtualités humaines un certain nombre de traits, et d’en faire la marque distinctive, soit de l’un des deux sexes, soit de toute la communauté.

Critiques

En 1983, cinq ans après la mort de Margaret Mead, l'anthropologue Derek Freeman publie Margaret Mead and Samoa : The Making and Unmaking of an Anthropological Myth, livre dans lequel il remet en cause les principales conclusions de Mead à propos de la sexualité au sein de la société samoane, estimant que ses informateurs l'avaient induite en erreur. Après des années de discussions, de nombreux anthropologues estiment que la vérité sur cette question ne pourra jamais être établie, même si de nombreux éléments du débat suggèrent que la critique de Freeman n'est sans doute pas fondée[2].

Margaret Mead affirme que chaque groupe humain met en place une règle simple : tu ne tueras pas les membres de ta bande, mais tu peux tuer tous les autres[3].

Œuvre

  • 1928 : (en) Coming of Age in Samoa. a Psychological Study of Primitive Youth For Western Civilisation. Partiellement traduit dans (fr) Mœurs et sexualité en Océanie, Terre Humaine, ISBN 2-266-11230-9.
  • 1935 : (en) Sex and temperament in three primitive societies William Morrow and co. Réédition: perennial, 2001, ISBN 0-06-093495-6
  • 1942  : (en) And Keep Your Powder Dry : An Anthropologist Looks At America. Traduit sous le titre (fr) Et gardez votre poudre au sec : un anthropologue regarde l’Amérique
  • 1949 : (en) Male and Female. A Study of Sexes in a Changing World. Traduction en 1966 sous le titre (fr) L'un et l'autre sexe. Les rôles d'homme et de femme dans la société.
  • 1951 : (en) The School in American Culture. Traduction sous le titre (fr) L’école dans la culture américaine.
  • 1956 : (en) New lives for old : cultural transformation — Manus, 1928-1953. Traduit sous le titre (fr) Changer de vie ou la transformation culturelle : Manus, 1928-1953.
  • 1972 : (en) Blackberry Winter : My Earlier Years. Traduit en 1977, sous le titre (fr) Du givre sur les ronces
  • 1972 : (fr) Adolescence à Samoa, Paris, Plon. Réédition d'une version de 1928
  • 1973 : (fr) Une éducation en Nouvelle-Guinée. Paris, Payot. Rééditon d'une version de 1931
  • Le Fossé des générations

Notes et références

  1. Clemens Heller
  2. Voir Appell 1984, Brady 1991, Feinberg 1988, Leacock 1988, Levy 1984, Marshall 1993, Nardi 1984, Patience et Smith 1986, Paxman 1988, Scheper-Hughes 1984, Shankman 1996, et Young et Juan 1985.
  3. (fr) Le principe de Lucifer (1997), Howard Bloom (trad. Aude Flouriot), éd. Le jardin des livres, 2001 (ISBN 2-914569-03-3), p. 113.

Voir aussi

Bibliographie

  • (en) Gordan, J. (dir. publ.). 1976. Margaret Mead : the complete bibliography 1925-1975. Traduction sous le titre (fr) Margaret Mead : bibliographie complète 1925-1975, La Haye, Mouton.
  • (fr) Lévi-Strauss, C. 1979. Hommage à Margaret Mead. Courrier de l’UNESCO (Paris), vol. 32.
  • (en) Freeman, D. 1983. Margaret Mead and Samoa : the making and unmaking of an anthropological myth. Traduit sous le titre (fr) Margaret Mead et Samoa : comment s’est fait et s’est défait un mythe anthropologique.
  • (en) Toulmin, S. 1984. The evolution of Margaret Mead. Traduit sous le tire (fr) L’évolution de Margaret Mead.
  • (en) Freeman, D. 1999. The fateful hoaxing of Margaret Mead. Traduit sous le titre (fr) La mystification prophétique de Margaret Mead.
  • (en) Grinager, P. 1999. Uncommon lives : my lifelong friendship with Margaret Mead. Traduction sous le titre (fr) Vies hors du commun : mon amitié d’une vie avec Margaret Mead.

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Margaret Mead de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Margaret Mead — Born December 16, 1901(1901 12 16) Philadelphia, Pennsylvania Died November 15, 1978(1978 11 15) …   Wikipedia

  • Margaret Mead — (* 16. Dezember 1901 in Philadelphia, Pennsylvania; † 15. November 1978 in New York) war eine US amerikanische Anthropologin und Ethnologin. Margaret Mead gilt als eine der entschiedensten Vertreterinnen de …   Deutsch Wikipedia

  • Margaret Mead — Nacimiento …   Wikipedia Español

  • Margaret Mead — noun United States anthropologist noted for her claims about adolescence and sexual behavior in Polynesian cultures (1901 1978) • Syn: ↑Mead • Instance Hypernyms: ↑anthropologist * * * Margaret Mead [Margaret Mead …   Useful english dictionary

  • Margaret Mead — Mead, Margaret …   Dictionary of sociology

  • Margaret Mead — ➡ Mead * * * …   Universalium

  • Margaret Mead Award — is an award in the field of anthropology presented (solely) by the Society for Applied Anthropology from 1979 to 1983 and jointly with the American Anthropological Association afterwards. This award was named after anthropologist Margaret Mead,… …   Wikipedia

  • Margaret Mead Film Festival — The Margaret Mead Film Festival is an annual film festival held at the American Museum of Natural History in New York. It is the longest running, premiere showcase for international documentaries in the United States, encompassing a broad… …   Wikipedia

  • MEAD (M.) — Née au tout début du XXe siècle, à Philadelphie, Margaret Mead devait marquer de sa forte personnalité et pendant cinquante années, jusqu’à sa mort, la société américaine et tous ceux qui s’interrogent sur le sort des hommes. Issue d’une famille… …   Encyclopédie Universelle

  • Mead — ist der Nachname folgender Personen: Albert E. Mead (1861–1913), US amerikanischer Politiker Andrea Mead Lawrence (1932–2009), US amerikanische Skirennläuferin Carver Mead (* 1934), US amerikanischer Informatiker und Pionier der modernen… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.