Marek Halter

Marek Halter
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Halter.
Marek Halter
Marek Halter (Strasbourg, 2010)
Marek Halter (Strasbourg, 2010)

Naissance 27 janvier 1936
Varsovie

Marek Halter (né le 27 janvier 1936 à Varsovie) est un écrivain français juif d'origine polonaise. Il aborde dans ses livres beaucoup de sujets liés à l'histoire du peuple juif.

Sommaire

Jeunesse et guerre

Marek Halter est né en 1936 à Varsovie, en Pologne, d'une mère poétesse yiddish et d'un père imprimeur.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Marek Halter et ses parents fuient en 1940 (ou en 1941, les sources divergent) le ghetto de Varsovie créé par les occupants allemands. Ils passent dans la partie Est du territoire polonais occupée par l’Union Soviétique.

À la suite de l'invasion de l'Union soviétique par l'Allemagne nazie le 22 juin 1941, Marek Halter, et ses parents qui se trouvent alors à Moscou sont évacués en République socialiste soviétique d'Ouzbékistan à Kokand, une ville de 300 000 habitants où se trouvent un million de réfugiés. Bérénice, la petite sœur de Marek âgée de trois ans, y meurt de faim et ses parents sont frappés par la dysenterie. Marek Halter fait alors tout pour sauver ses parents.

En 1945, c'est au titre de délégué des pionniers de la République socialiste soviétique d'Ouzbékistan que Marek Halter alors âgé seulement de 9 ans se rend à la fête de la victoire à Moscou sur la Place Rouge pour offrir des fleurs au dirigeant soviétique Joseph Staline.

Retour en Pologne et départ pour la France

En 1946, à l'âge de 10 ans, le jeune Marek retourne en Pologne, où il réside avec sa famille jusqu'à son départ pour Paris en 1950.

À quinze ans, il est mime dans la compagnie de Marcel Marceau, puis il est reçu à l'École nationale des beaux-arts. En 1954, il est lauréat du Prix international de peinture de Deauville et lauréat de la Biennale d'Ancone. Sa première exposition a lieu en 1955 à Buenos Aires où il reste deux ans et se lie d'amitié avec le président Juan Perón.

En 1957, Marek Halter revient en France. Il publie des articles, milite, intervient auprès des hommes d'État pour le respect des droits de l'homme, contre le racisme et l'antisémitisme et pour la paix au Proche-Orient.

En 1967, à la veille de la Guerre des six jours, il lance un appel international en faveur de la paix au Proche-Orient. Après la fin de la Guerre des Six Jours, il fonde le Comité international pour la paix négociée au Proche-Orient et est à l'origine des premières rencontres entre Israéliens et Palestiniens.

En 1968, il fonde la revue Éléments dirigée par son épouse Clara Halter. C'est la première publication à laquelle collaborent à la fois des Israéliens, des Palestiniens et des Arabes.

En 1972, il crée un comité pour la libération de l'écrivain juif soviétique Edouard Kouznetsov (en) (Эдуард Кузнецов) et lance plusieurs campagnes internationales en faveur des juifs d'URSS.

En 1976, Marek Halter publie son premier livre Le Fou et les Rois Prix Aujourd'hui relatant ses expériences au Proche-Orient. Celui-ci devient un best-seller.

En 1978, il fonde un comité pour la libération du journaliste argentin Jacobo Timerman, lance un appel pour le boycott de la Coupe du monde de football à Buenos Aires contre le régime des généraux en Argentine et crée un mouvement international de solidarité avec les mères de la Place de Mai.

En 1979, il crée Action internationale contre la faim avec Françoise Giroud, Bernard-Henri Lévy, Alfred Kastler (Prix Nobel de physique), Guy Sorman, Robert Sebbag, ainsi qu'un certain nombre de médecins, journalistes, écrivains .

En 1981, il crée un comité Radio-Kaboul libre. En 1982, il est élu président de l’Institut Andréï Sakharov, puis en 1984, préoccupé par la montée du racisme et de l’antisémitisme en France, il crée avec quelques jeunes le mouvement SOS Racisme.

Après six années de recherches, il termine La Mémoire d'Abraham, roman deux fois millénaire d’une famille juive – en partie la sienne – qui paraît en France en 1983. Cet ouvrage est vendu à plus de cinq millions d’exemplaires à travers le monde. Il obtient en France le prix du Livre Inter et reste pendant huit semaines sur la liste des best-sellers du New York Times.

En 1991, il crée deux collèges universitaires français en Russie, l’un à Moscou et l’autre à Saint-Pétersbourg, dont il est président.

En 1992, ami de Yitzhak Rabin, Shimon Peres et Yasser Arafat, il participe activement à l’organisation de rencontres secrètes entre Israéliens et Palestiniens, d’abord à Paris puis à Oslo.

En 1994, il termine son film : Les Justes, qui ouvre en 1995 le Festival du cinéma de Berlin.

Marek Halter a publié une vingtaine de livres, romans et essais. Il collabore à une douzaine de journaux et magazines à travers le monde dont Libération, Paris Match, Die Welt, VSD, El País, The Jerusalem Post, The Forward, La Repubblica, Expressen.

En 2008, il est nommé officier de la Légion d'honneur.

Œuvres

Bibliographie

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marek Halter de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Marek Halter — 1991 Marek Halter is a French Jewish novelist. He was born in Warsaw, Poland in 1936. During World War II, he and his parents escaped from the Warsaw Ghetto and fled to the Soviet Union, spending the remainder of the war in Ukraine, Moscow and… …   Wikipedia

  • Halter — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Halter », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Clara Halter est une sculptrice… …   Wikipédia en Français

  • HALTER, MAREK — (1934– ), painter and writer. Halter was born in Warsaw but during World War II was exiled to Uzbekistan. After returning to Poland in 1945, he decided to study art in Paris. After a short period at the Ecole des Beaux Arts, he preferred to study …   Encyclopedia of Judaism

  • Halter, Marek — (b. 1932)    French artist and communal leader. Halter was born in Poland. He spent the war in Soviet Uzbekistan, returned to Poland, but finally settled in Paris. Besides winning several awards for his painting, Halter is senior editor of… …   Who’s Who in Jewish History after the period of the Old Testament

  • Halter, Marek — (b. 1932)    French artist and writer. Born in Warsaw, he escaped from the the Warsaw Ghetto and lived in Soviet Uzbekistan. In 1945 he returned to Poland, but later moved to Paris, where he was appointed director of the Centre du Judaisme. His… …   Dictionary of Jewish Biography

  • Raymond Halter — Raymond Halter, né le 6 décembre 1925 à Chaux (Territoire de Belfort) et mort le 26 décembre 1998 à Abidjan (Côte d Ivoire), est un prêtre catholique français qui a exercé une forte influence dans le courant du Renouveau… …   Wikipédia en Français

  • Clara Halter — Retrato de la escultora[1] Nacimiento …   Wikipedia Español

  • Clara Halter — Pour les articles homonymes, voir Halter. Biographie Clara Halter, née Clara Kurc, est une sculptrice française. Elle a notamment conçu en l an 2000 le Mur pour la Paix, sur l esplanade du Champ de Mars. Elle est mariée à Marek Halter. Lien… …   Wikipédia en Français

  • Littérature de la Shoah — « De tant de morts donnez moi la mémoire, de tous ceux là qui sont devenus cendre, d’une génération donnez moi la mémoire, sa dernière fureur, sa dernière douleur ». Isaïe Spiegel, Donnez moi la mémoire[1] …   Wikipédia en Français

  • The Book of Abraham — is a historical novel written by Marek Halter that documents the history (both factual and fictional) of his Jewish family. Although the early parts of the book are fictional, those parts taking place after the fifteenth century factually… …   Wikipedia


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»