Marche libre


Marche libre

Marché libre

Un marché libre est un marché dans lequel les prix des biens et services sont intégralement déterminés par le consentement mutuel des acheteurs et des vendeurs. Par définition, dans une situation de marché libre, le vendeur et l'acheteur ne peut ni contraindre ni tromper l'autre. De même aucun tiers ne peut leur forcer la main. Au niveau agrégé, l'effet de la somme de ces décisions individuelles est décrite par la loi de l'offre et de la demande. Les marchés libres diffèrent nettement des économies régulées dans lesquelles les gouvernements distordent les signaux du marché en régulant directement ou indirectement prix et quantités offertes. Sur le marché, le prix d'un bien ou service permet de quantifier sa valeur pour les consommateurs, et partant de le comparer à d'autres biens ou services. Dans un marché libre, la relation entre prix et valeur est bien plus claire que dans une économie planifiée. Grâce la concurrence que se livrent les vendeurs pour approvisionner des produits, les prix tendent à diminuer et la qualité à s'améliorer.

L'économie de marché est étroitement liée à la philosophie économique du laissez-faire, cette dernière élargissant le domaine concurrentiel au point de confiner l'intervention de l'État au cas des défaillances du marché. Ainsi, avec un État cantonné aux rôles défensifs, celui-ci ne prend guère d'autres initiatives que la collecte d'impôts en vue d'assurer la pérennité de l'économie de marché. Certains champions du marché libre sont également opposés à l'idée même d'imposition. Ils affirment que le marché est le meilleur moyen de fournir tous les biens et services, y compris pour la défense et le droit. Les anarcho-capitalistes, par exemple, chercheraient à créer des agences d'arbitration et agences de défense privées.

Alors que certains économistes considèrent le marché libre comme un modèle simpliste mais néanmoins utile pour développer des politiques économiques ayant des objectifs sociaux, d'autres considèrent que le marché libre est un concept normatif plutôt que descriptif, et affirment que les politiques qui dévient de cet idéal sont mauvaises même si certaines peuvent avoir des effets socialement bénéfiques sur le court-terme. Samuelson a décrit la défaillance de marché comme l'exception qui confirme la règle des marchés efficaces.

En économie politique, l'antithèse de l'économie de marché est l'économie planifiée dans laquelle les décisions concernant les production, la distribution et le fixage des prix ressortissent à l'État. D'autres opposés sont l'économie du don et l'économie de subsistance. L'économie mixte est une position intermédiaire entre ces tendances extrêmes qui sert de socle aux politiques socioéconomiques préférées par la majorité des pays et des partis politiques.

En d'autres mots, une économie de marché est un système économique dans lequel les individus plutôt que l'État, prennent la majorité des décisions concernant les activités économiques et les transactions. En philosophie sociale, une économie de marché est un système d'allocation des biens au sein d'une société : le pouvoir d'achat détermine qui a quoi et ce qui est produit par le truchement de la loi de l'offre et de la demande, et non l'État. Les premiers partisans d'une économie de marché au XVIIIème siècle en Europe l'opposaient aux économies médiévale, de l'époque moderne et mercantiliste qui l'ont précédée.


Sommaire

Notes


Voir aussi

Contrast

Liens externes

  • Portail du libéralisme Portail du libéralisme
  • Portail de l’économie Portail de l’économie
Ce document provient de « March%C3%A9 libre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marche libre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marché Libre — Un marché libre est un marché dans lequel les prix des biens et services sont intégralement déterminés par le consentement mutuel des acheteurs et des vendeurs. Par définition, dans une situation de marché libre, le vendeur et l acheteur ne peut… …   Wikipédia en Français

  • Marché libre — ● Marché libre marché où les négociations au comptant se font directement par les acheteurs et les vendeurs et portent sur certains produits agricoles et quelques produits industriels …   Encyclopédie Universelle

  • Marché libre — Un marché libre est un marché dans lequel les transactions (prix, quantités, mesures...) entre acheteurs et vendeurs sont déterminées seulement par leur consentement mutuel. Cela exclut que l une des parties obtienne la conclusion du marché par… …   Wikipédia en Français

  • marche libre — laisvoji eiga statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. free path; free running; free travel vok. Freilauf, m rus. свободный ход, m pranc. marche libre, m …   Automatikos terminų žodynas

  • Marché Libre — A non regulated market administered by Euronext Paris for transactions in the securities of companies not listed on the Premier Marché, Second Marché or Nouveau Marché. Opened September 23, 1996. NYSE Euronext Glossary …   Financial and business terms

  • Libre-marché — Marché libre Un marché libre est un marché dans lequel les prix des biens et services sont intégralement déterminés par le consentement mutuel des acheteurs et des vendeurs. Par définition, dans une situation de marché libre, le vendeur et l… …   Wikipédia en Français

  • Libre marché — Marché libre Un marché libre est un marché dans lequel les prix des biens et services sont intégralement déterminés par le consentement mutuel des acheteurs et des vendeurs. Par définition, dans une situation de marché libre, le vendeur et l… …   Wikipédia en Français

  • MARCHÉ MONÉTAIRE — Si le rôle du banquier est de permettre à la fois le financement du déficit des agents économiques ayant des dépenses supérieures à leur revenu courant et la fourniture aux agents ayant, au contraire, des dépenses inférieures à leur revenu, de… …   Encyclopédie Universelle

  • libre — [ libr ] adj. • 1339; lat. liber ♦ Qui jouit de la liberté, de certaines libertés. I ♦ (Sens étroit) 1 ♦ (Opposé à esclave, serf) Qui n appartient pas à un maître. ⇒ 2. franc; affranchi. Travailleurs libres. 2 ♦ (1596) Opposé à captif, prisonnier …   Encyclopédie Universelle

  • marché — 1. (mar ché) s. m. 1°   Vente, achat de ce qui se débite dans un lieu déterminé. Le marché n a rien valu aujourd hui. •   Quand j aurai l honneur de vous faire parvenir mes rêveries, qui ne sont pas encore tout à fait prêtes, je ferai avec vous… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré