Marcel Mouloudji


Marcel Mouloudji

Marcel André Mouloudji, né le 16 septembre 1922 à Paris et décédé le 14 juin 1994 à Neuilly-sur-Seine, est un chanteur, compositeur et acteur français.

Sommaire

Biographie

Phrase d'une chanson de Mouloudji sur un cadran solaire à Capbreton.

Marcel Mouloudji est le fils d'un Algérien (kabyle), Saïd Mouloudji, né en 1896 dans le village de Leflaye (tribu d'At Waghlis, daïra de Sidi-Aïch), et d'Eugénie Roux, une Française originaire de Bretagne, née en 1901[1]. Il est affligé d'un léger strabisme. La famille connaît de gros problèmes : la mère de Marcel est internée pour désordre mental et son père, analphabète, logé dans une chambre de bonne, a du mal à élever ses fils dont l'aîné est gravement malade et le second, un doux rêveur qui trouve à se loger au hasard des rencontres.

Durant son adolescence, il s'inscrit avec son frère André dans un mouvement de jeunesse de gauche (les Faucons rouges, proche de la SFIO, animé par des éducateurs issus de différents courants du monde ouvrier)[2].

En 1935, il fait la connaissance de Sylvain Itkine, metteur en scène membre du Groupe Octobre, organisation affiliée à la Fédération des théâtres ouvriers de France. Marcel Maillot, directeur d'une colonie de vacances du Syndicat du livre, le pousse à chanter avec son frère. Il est bientôt remarqué par Jean-Louis Barrault, qui cherche un enfant pour un spectacle.Durant cette période, Marcel est ainsi hébergé par Jean-Louis Barrault, qui l'introduit dans le milieu artistique de Paris. Il participe à la vie artistique associée au Front populaire en 1936. En 1938, il figure dans le film Les Disparus de Saint-Agil de Christian-Jaque[2].

Pendant la guerre, il vit dans une semi-clandestinité. Il racontera son expérience en 1945 dans son livre Enrico qui reçoit le prix de la Pléiade.
Il fréquente Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, qui évoque fréquemment Mouloudji dans La force de l'âge.

Après la guerre, il participe à la vie artistique de "Saint-Germain-des-Prés". Dans les cabarets en vogue, il chante Boris Vian (Le Déserteur) chanson créée le jour de la défaite de Dien-Bien-Phu, et qui sera interdite de diffusion plusieurs années. Il chante aussi Jacques Prévert, interprète son rôle dans le film Eaux troubles de Henri Calef en 1949 et participe à Boule de Suif (Christian-Jaque, 1947) et Nous sommes tous des assassins (André Cayatte, 1952). Il obtient un premier grand succès dans la chanson grâce à son interprétation de La Complainte des infidèles, extraite du film La Maison Bonnadieu de Carlo Rim (1951). En 1958, il fait sa dernière apparition au cinéma dans Rafles sur la ville de Pierre Chenal et dans un film hispano-suédois, Deux hommes sont arrivés (Llegaron dos hombres).

Jacques Canetti, célèbre agent artistique et patron du cabaret les Trois Baudets entraîne Mouloudji vers le succès. Il lui fait enregistrer Comme un p’tit coquelicot qui obtient le Grand Prix du disque 1953 et le prix Charles-Cros en 1952 et 1953. Même succès, en 1954, avec Un jour tu verras, chanson extraite du film à sketches Secrets d’alcôve (sketch Riviera express de Ralph Habib).

Louise Fouquet, dite Lola, est son épouse et son agent artistique de 1943 à 1969. Il a deux enfants : Grégory Mouloudji avec Lilia Lejpuner en 1960 et Annabelle Mouloudji (elle-même interprète de plusieurs chansons dont Fuis Laurence d’Arabie durant les années 80) avec Nicolle Tessier en 1967. Lilianne Patrick est sa dernière compagne[2].

En 1970, il est sur la scène du Théâtre de la Porte Saint-Martin dans la comédie musicale "La Neige en été", aux côtés de Nicole Croisille et Régine. En 1976, il enregistre avec l'accordéoniste Marcel Azzola une anthologie du musette, Et ça tournait. En 1980 il sort un album Inconnus Inconnues et donne d'innombrables concerts dans tout le pays, mais les médias s'en font rarement l'écho. Fatigué, il consacre plus de temps à l'écriture et à la peinture, ses anciennes amours[3]. On le retrouve sur scène en 1987 à l'Élysée Montmartre.

Il publie ses souvenirs de jeunesse : Le Petit Invité chez Balland en 1989, La Fleur de l'âge chez Grasset en 1991, puis Le Coquelicot aux éditions de l'Archipel, en 1997.

En 1992, une pleurésie lui enlève en partie sa voix. Cela ne l'empêche pas d'enregistrer un album qui ne verra cependant pas le jour. On l'entend, le 17 novembre 1993, chanter dans la carrière de la Sablière à Chateaubriant (Loire-Atlantique), où avaient été fusillés 27 communistes, dont le jeune Guy Môquet, le 22 octobre 1941.

En mars 1994, il est invité au festival Chorus des Hauts-de-Seine en région parisienne. Puis, il donne un ultime récital près de Nancy en avril.

Il s’éteint le 14 juin 1994, alors qu’il avait encore de nombreux projets : la suite de ses mémoires 50 ans après le premier volume et un nouvel album. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris[2].

Hommage

Il existe un square Marcel-Mouloudji dans le 19e arrondissement de Paris et une rue Mouloudji dans le quartier de la Duchère à Lyon (nom choisi par les habitants). Il y a aussi une école Marcel-Mouloudji, à Suresnes, puisque cet artiste habitait la commune.

Filmographie

Il interprète uniquement des chansons dans les films suivants :

Théâtre

Auteur

  • Quatre Femmes
  • Les Sargasses
  • Enrico, L'Arbalète
  • Un garçon sans importance, Gallimard, 1971
  • Complaintes, Seghers 1975 (Recueil de poèmes)

Comédien

Discographie

  • Ballades et complaintes syndicalistes - Le chant des ouvriers - Double 33 tours - 1972 (album collectif). Il y interprète Frère... Entends-tu ?..., Le curieux satisfait, Angleterre debout, La corvée d'eau, Le chant des marais, et Le chômage[5].

Notes et références

  1. Gilles Schlesser, Mouloudji: biographie, L'Archipel, 2009, p.15
  2. a, b, c et d (fr)Biographie sur www.insecula.com. Consulté le 12 octobre2010.
  3. (fr)biographie condensée sur www.evene.fr. Consulté le 12 octobre2010.
  4. (fr)Son premier film sur cinememorial.com. Consulté le 12 octobre2010.
  5. (fr)Titres les plus écoutés sur www.musicme.com. Consulté le 12 octobre2010.

Bibliographie

Souvenirs


Biographie

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marcel Mouloudji de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marcel Mouloudji — (* 16. September 1922 in Paris; † 14. Juni 1994 ebenda) war ein französischer Schauspieler und Chansonnier, der zumeist nur unter seinem Nachnamen Mouloudji auftrat. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Bekannte Chansons von Mouloudji …   Deutsch Wikipedia

  • Marcel Mouloudji — (16 September 1922 – 14 June 1994) was a French singer and actor who was born and died in Paris. He sang Boris Vian and Jacques Prévert. His daughter is the French singer Annabelle. Filmography 1936 : Ménilmontant – La Guerre des gosses… …   Wikipedia

  • Square Marcel-Mouloudji — Le square Marcel Mouloudji est un square du 19e arrondissement de Paris. Il porte le nom de Marcel Mouloudji, né le 16 septembre 1922 à Paris et décédé le 14 juin 1994 dans la même ville, qui fut un chanteur compositeur et… …   Wikipédia en Français

  • Mouloudji — Marcel Mouloudji (* 16. September 1922 in Paris; † 14. Juni 1994 in Paris) war ein französischer Schauspieler und Chansonnier, der zumeist nur unter seinem Nachnamen Mouloudji auftrat. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Bekannte Chansons von Mouloudji …   Deutsch Wikipedia

  • Mouloudji — Marcel Mouloudji Marcel Mouloudji (16 septembre 1922, Paris 14 juin 1994, Paris) fut un chanteur compositeur et acteur français. Sommaire 1 Biographie 2 Filmographie …   Wikipédia en Français

  • Marcel Azzola — est un accordéoniste français, né le 10 juillet 1927 à Paris dans Ménilmontant dans le XXe arrondissement de la capitale française. Sommaire 1 Biographie 2 Références 3 Source …   Wikipédia en Français

  • Mouloudji — (1922 1994)    Actor. Born in Paris to an Algerian Kabyle father and a French mother, Marcel Mouloudji grew up in a working class household. His mother was an alcoholic who had to be institutionalized, and Mouloudji was raised by his father.… …   Guide to cinema

  • Mouloudji — (1922 1994)    Actor. Born in Paris to an Algerian Kabyle father and a French mother, Marcel Mouloudji grew up in a working class household. His mother was an alcoholic who had to be institutionalized, and Mouloudji was raised by his father.… …   Historical Dictionary of French Cinema

  • Annabelle Mouloudji — Annabelle Mouloudji, née le 26 juillet 1967, est une actrice et chanteuse française,. Sommaire 1 Biographie 2 Filmographie 3 Bibliographie 4 Liens externes …   Wikipédia en Français

  • Liste von Personen namens Marcel — Dies ist eine Liste der in der deutschsprachigen Wikipedia vertretenen Personen namens Marcel. Marcel Achard (1899–1974), französischer Dramatiker und Schriftsteller Marcel von Allmen (1981–2001), Schweizer Mitglied einer rechtsextremen… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.