Marcel Leccia


Marcel Leccia

Marcel Leccia (1911-1944) fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, un agent du Special Operations Executive, section F (française).

Sommaire

Identités

  • État civil : Marcel (Mathieu René ?) Leccia
  • Comme agent du SOE, section F :
    • Nom de guerre (field name) : « Baudouin »
    • Nom de code opérationnel : LABOURER (en français TRAVAILLEUR)
    • Fausse identité : Georges Louis

Parcours militaire : SOE, section F, General List ; grade : lieutenant ; matricule : 309883.

Éléments biographiques

Marcel Leccia naît le 1er janvier 1911.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, recruté par le Special Operations Executive, il est parachuté en France comme chef du réseau LABOURER[1].

Mission en France

La mission assignée au réseau LABOURER par la section F consiste :

  • à faire sauter, la veille du débarquement, l'état-major allemand installé au château de Pignerolles, à Saint-Barthélemy-d'Anjou à l'est d'Angers ;
  • à organiser un groupe de sabotage qui, dès le jour J du débarquement, doit détruire l'éventail des voies ferrées partant de la gare de triage de Saint-Pierre-des-Corps, dans la banlieue est de Tours.

Le réseau comprend trois agents : Marcel Leccia, le chef du réseau ; Élisée Allard, son second ; Pierre Geelen, son opérateur radio.

Les trois agents sont parachutés en une seule opération, dans la nuit du 5 au 6 avril 1944, à Néret (Indre).

Aux mains de l'ennemi

Ils sont arrêtés fin avril 1944, déportés en Allemagne à Buchenwald et exécutés le 10 septembre 1944, pendus au crématoire du camp.

Reconnaissance

Distinctions

Monuments

  • En tant que l'un des 104 agents de la section F morts pour la France, Marcel Leccia est honoré au mémorial de Valençay, Indre, France.
  • Une stèle est érigée à Néret à la mémoire du groupe de trois agents SOE qui étaient venus installer le réseau LABOURER (Marcel Leccia, chef du réseau ; Élisée Allard, son second ; et Pierre Geelen, opérateur radio). La stèle se trouve à l'endroit où ils avaient été parachutés dans la nuit du 5 au 6 avril 1944. Lieu : Néret dans l'Indre, au sud-est de Châteauroux, au lieu-dit Acre, au bord de la route du Château d'Acre. Date d'inauguration : 26 mai 1946.
  • Brookwood Memorial, Surrey, panneau 22, colonne 1.
  • au camp de Buchenwald, une plaque, inaugurée le 15 octobre 2010, honore la mémoire des officiers alliés du bloc 17 assassinés entre septembre 1944 et mars 1945, notamment vingt agents du SOE, parmi lesquels figure « Leccia, Lt. M. ».

Annexes

Notes

  1. En français : TRAVAILLEUR.
  2. Sources : Nicault, p. 135-136 (début du récit : 1er avril). Gaston Langlois, p. 3-5 (suite et fin du récit : à partir de 4 avril).
  3. Nom de code SOE du terrain appelé Les Chottes, à Néret.
  4. Le parachutage a lieu exactement deux mois avant le jour J du débarquement en Normandie.
  5. Source : Gaston Langlois, p. 1 et 5-7.
  6. Probablement Gaston Langlois.
  7. Probablement le rédacteur, Gaston Langlois.
  8. Gaston Langlois, Résistance 1940-1944, Mouvement "Libération" puis "M.U.R., secteur de La Châtre, documnt dactylographié, 65 pages, 22.02.1990.

Sources et liens externes

  • Fiche Marcel Leccia : voir le site Special Forces Roll of Honour
  • Le Mémorial de la section F, Gerry Holdsworth Special Forces Charitable Trust, 1992.
  • Maurice Nicault, Résistance et Libération de l'Indre. Les insurgés, coll. passé simple, C.C.B. Royer, 2003.
  • Gaston Langlois (?), Néret Indre, Résistance 1940-1944 Un monument, manuscrit communiqué par Madame Louisette Fradet.
  • Michael Richard Daniell Foot, Des Anglais dans la Résistance. Le Service Secret Britannique d'Action (SOE) en France 1940-1944, annot. Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Tallandier, 2008, ISBN : 978-2-84734-329-8 / EAN 13 : 9782847343298. Traduction en français par Rachel Bouyssou de (en) SOE in France. An account of the Work of the British Special Operations Executive in France, 1940-1944, London, Her Majesty's Stationery Office, 1966, 1968 ; Whitehall History Publishing, in association with Frank Cass, 2004. Ce livre présente la version officielle britannique de l’histoire du SOE en France.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marcel Leccia de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Élisée Allard — fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, un agent secret français du Special Operations Executive. Sommaire 1 Identités 2 Éléments biographiques 3 Reconnaissance …   Wikipédia en Français

  • Pierre Geelen — (1916 1944) fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, un résistant belge en France, qui fit partie successivement : du réseau CARTE d’André Girard du réseau SOE Prosper PHYSICIAN de Francis Suttill du réseau d’évasion POSSUM de Dominique… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Agents Du SOE — Cet article présente la liste alphabétique d agents marquants du Special Operations Executive, avec quelques indications sommaires sur leur identité, sur le rôle qu ils y ont tenu et sur leur parcours. Pour accéder à des photographies d agents,… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Réseaux De La Section F Du SOE — Le tableau suivant présente les Réseaux de la section F du Special Operations Executive (SOE) (tableau partiel à compléter[1]). En formant ou en homologuant un réseau, la section F lui attribue un nom de code. C est généralement un nom de métier… …   Wikipédia en Français

  • Liste des agents du soe — Cet article présente la liste alphabétique d agents marquants du Special Operations Executive, avec quelques indications sommaires sur leur identité, sur le rôle qu ils y ont tenu et sur leur parcours. Pour accéder à des photographies d agents,… …   Wikipédia en Français

  • Liste des reseaux de la section F du SOE — Liste des réseaux de la section F du SOE Le tableau suivant présente les Réseaux de la section F du Special Operations Executive (SOE) (tableau partiel à compléter[1]). En formant ou en homologuant un réseau, la section F lui attribue un nom de… …   Wikipédia en Français

  • Liste des réseaux de la section F du SOE — Le tableau suivant présente les Réseaux de la section F du Special Operations Executive (SOE) (tableau partiel à compléter). Sommaire 1 Présentation du tableau 2 Tableau 3 Missions interalliées 3.1 …   Wikipédia en Français

  • Liste des réseaux de la section f du soe — Le tableau suivant présente les Réseaux de la section F du Special Operations Executive (SOE) (tableau partiel à compléter[1]). En formant ou en homologuant un réseau, la section F lui attribue un nom de code. C est généralement un nom de métier… …   Wikipédia en Français

  • Liste des agents du SOE — Cet article présente la liste alphabétique d agents marquants du Special Operations Executive, avec quelques indications sommaires sur leur identité, sur le rôle qu ils y ont tenu et sur leur parcours. Pour accéder à des photographies d agents,… …   Wikipédia en Français

  • SOE en France — Article principal : Special Operations Executive. Cet article traite du Special Operations Executive en France, évoquant successivement les différentes sections chargées de l action dans le pays, surtout les deux principales « country… …   Wikipédia en Français